La langue française

Pluriethnicité

Sommaire

  • Phonétique de « pluriethnicité »
  • Citations contenant le mot « pluriethnicité »
  • Images d'illustration du mot « pluriethnicité »
  • Traductions du mot « pluriethnicité »

Phonétique du mot « pluriethnicité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pluriethnicité plyriɛtnisite

Citations contenant le mot « pluriethnicité »

  • En contexte de pluriethnicité, et particulièrement à Montréal, les directions d’école doivent prendre en compte la diversité sociale et ethnoculturelle. , «En route vers l’équité»: un webdocumentaire pour les directions d’école | UdeMNouvelles
  • Qu'est-ce qui fait votre différence face aux 29 autres candidates ? Mon atout de charme par rapport aux autres candidates, c’est peut-être mon apport culturel régional : riche de sa pluriethnicité, de ses particularités régionales typiques qui donnent à la France la diversité de sa population et son attirance comme terre d’accueil et surtout comme terre d’intégration. , Alicia Aylies, Miss Guyane 2016 : "Miss France est un moment de fierté régionale"
  • MERCI d’avoir pris le temps de poser un regard aussi personnel qu’objectif sur la réalité multilingue de la métropole. Je suis francophone, j’aime le Québec, j’aime sa pluriethnicité, j’aime les québécois français, j’aime les anglos qui sont trop « cute » quand ils font l’effort de me parler en français, j’aime ma langue et ma culture nécessairement hybride. Ce que je trouve déplorable, c’est de voir ceux qui me ressemblent le plus, les « Québécois pure laine » se sentir menacés par les anglophones et parler contre eux. Les anglophones font partie de notre richesse identitaire et il est temps de laisser tomber les vieilles rancunes historiques. Vous n’y étiez pas, nous non plus. Je suis pour l’indépendance du Québec, car je ne me reconnais pas dans certaines valeurs du Canada anglais, mais quand bien même le Québec deviendrait un pays, je n’accepterais jamais que les anglophones ne s’y sentent plus chez eux. Mettre des mesures protectrices de la langue française et la valoriser, d’accord à 100%, mais le faire en écrasant d’autres personnes, non. J’espère que d’autres anglophones comme vous nous dirons combien ils aiment le Québec et combien ils veulent s’entendre avec les francophones. Vous êtes un exemple à suivre, quelqu’un qui prend un moyen tout simple pour qu’un pont d’amitié se forme. J’en rêve aussi. Nous avons tant à nous apporter mutuellement. Il faudrait aussi le dire à ces communautés complètement refermées sur elles-mêmes et qui semblent être ici seulement pour nous emprunter du territoire. Je pense, entre autres, à de nombreuses familles juives fermées d’Outremont ou à certains quartiers ethniques où les Québécois se sentent exclus, comme dans le Chinatown. Le respect doit venir des deux côtés et je crois que pour créer des ponts entre nous, il n’y a rien de mieux que de fraterniser lors d’événements festifs communs et de partager des informations sur nos cultures respectives avec fierté et ouverture. L’actualité, Bonjour, mon nom est Josh Freed. Je suis anglophone. | L’actualité
  • Toujours présenté comme une « richesse », le multiculturalisme comme idéologie politique approuve le séparatisme et de ce fait contrarie l’intégration. Les problèmes associés à la pluriethnicité, phénomène présent dans tous les pays développés, requièrent une politique non pas multiculturaliste mais de l’intégration. En Australie la glorification de la « richesse multiculturelle » avait atteint l’excès d’un mépris de la culture nationale, condamnant en même temps le principe de l’intégration comme « raciste », avant que la pression de l’opposition populaire n’ait réussi à rétablir le bon sens. En quoi consiste la « richesse » de la pluriethnicité ? Doit-on comprendre une richesse économique en termes de main d’œuvre plutôt qu’une richesse culturelle, étant donné que les immigrés influencent peu la culture nationale ? Ou bien, la culture française serait-elle plus multiculturelle aujourd’hui qu’il y a 50 ans ?Étranger moi-même, je ne m’oppose nullement à la pluriethnicité. Au contraire, je vois dans l’étranger « mon semblable, mon frère », et la présence de communautés, qui offrent la possibilité de se dépayser en allant manger chez les Marocains ou les Chinois ou les Indiens, est bien agréable. De telles communautés existent dans toutes les grandes villes du monde, sans provoquer de l’animosité chez les autres habitants. Ce qui provoque des réactions xénophobes c’est lorsqu’une communauté se constitue en lobby pour exiger des modifications des lois, mœurs et traditions, surtout lorsque les revendications sont approuvées par l’idéologie officielle, sous le slogan de multiculturalisme. Il me semble que le statut d’immigré ne me donne pas des droits particuliers mais plutôt des devoirs, surtout celui de l’intégration. Mais plus qu’un devoir, c’est un vouloir spontané de l’étranger qui veut s’établir dans un pays, veut être accepté, s’intéresse aux différentes coutumes et mœurs, s’intéresse à la langue. Pour l’étranger c’est un enrichissement énorme, beaucoup plus que pour le pays d’accueil. AgoraVox, Le multiculturalisme et les valeurs fondamentales - AgoraVox le média citoyen
  • À la question : y a-t-il de plus en plus de femmes et de jeunes filles voilées, intégralement ou non ? La réponse est évidemment oui, comme partout dans le monde, et nous l’avons dit c’est se tromper que de prétendre qu’il puisse y avoir une exception française en cela. L’islam transcende la France, les pays et les époques. Si lorsque nos parents sont venus de leurs pays d’origine ont pouvait tabler sur une désislamisation rapide – ce qui a été le cas si on regarde le profil des premières générations issues de l’immigration – c’était sans compter avec l’explosion des moyens de communication qui ont permis d’entendre un autre son de voix que celui de Marianne et de Jules Ferry, une langue, des paroles, des idées qui ont trouvé résonance dans ces corps qui au fil du temps avaient perdu leur force spirituelle. Les plus jeunes, eux, ont pu voir arriver des traductions de plus en plus nombreuses de livres traitant de l’islam, son Prophète, ses piliers, ses manières. Et là tout s’enchaîne, un cercle vertueux (pour d’autres vicieux) s’enclenche, les gens voyagent vers leur pays d’origine et vivent ce renouveau religieux, ils se rendent au pèlerinage de plus en plus nombreux, de plus en plus jeunes, ils constatent la pluriethnicité de l’islam, sa profondeur, sa richesse, et combien, ô combien, il est éloigné de cet islam traditionnel, qui est très vite devenu folklorique, importé par les premiers (et ils ne sont nullement blâmable en cela puisqu’ils ont apporté ce qu’ils avaient). Cet islam folklorique si cher à nos représentants et dirigeants, cet islam façonné par des siècles de colonisation et d’ignorance, cet islam qui place la loi des hommes au-dessus de la Loi d’Allah, cet « islam du cœur » sans aucune manifestation extérieure, cet islam souple, malléable, « tolérant ». Il paraît que la France est en majorité Malékite, comprenez qu’ils se conforment aux coutumes du bled. Cela a-t-il un sens d’attribuer une école de jurisprudence à un pays qui ne dispose d’aucun juge et d’aucune institution pouvant statuer selon le rite malékite des cas qui se présentent aux musulmans ? Liberté d'expression, Bloc-notes: ceux qui font tout pour réveiller l'extrême droite - Liberté d'expression

Images d'illustration du mot « pluriethnicité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pluriethnicité »

Langue Traduction
Anglais multi-ethnicity
Espagnol multiétnico
Italien multietnicità
Allemand multiethnizität
Chinois 多民族
Arabe متعدد الأعراق
Portugais multi-etnia
Russe многоэтничность
Japonais 多民族
Basque anitzeko etnia
Corse multi-etnia
Source : Google Translate API
Partager