La langue française

Plane

Définitions du mot « plane »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLAN1, PLANE, adj.

A. − [En parlant d'une surface] Uni, plat, sans inégalités de niveau, sans courbure. M. Darwin considère un écran plan percé d'une ouverture sur laquelle on a placé un film très mince d'une substance homogène dont les atomes ont une masse M (L. de Broglie, Bases interprét. mécan. ondul., 1963, p.77).Une glace est une feuille de verre (...) dont les faces sont bien planes, parallèles et polies (Cl. Duval, Verre, 1966, p.69).
Qui donne l'impression d'une telle surface. Synon. plat.Les planes immensités du sud (Verne, Enf. cap. Grant, t.1, 1868, p.210).Du côté de l'ouest, au bout des lointains, je cherchais des yeux la mer qui, parfois, quand on était allé très loin, montrait au-dessus de ces lignes déjà si planes, une autre petite raie bleuâtre plus complètement droite (Loti, Rom. enf., 1890, p.32).Rives ternes, vert-de-grisées, si pareilles incessamment, entre lesquelles nous ramions encore, si planes, si calmes, si closes (Gide, Voy. Urien, 1893, p.43).
P. exagér. Qui est horizontal. Des angles, des surfaces, verticales ou planes (T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, p.85).
Spécialement
MATH., GÉOM. Angle plan. Angle formé par deux droites d'un même plan. L'angle plan du sommet (Lapparent, Minér., 1899, p.516).Courbe plane. ,,Courbe contenue dans un plan affine`` (Chamb. 1981). L'équation d'une courbe plane, ou d'une surface (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.15).Figure plane. Figure contenue tout entière dans un même plan. Démontrer certaines propriétés des figures planes (Cournot, Fond. connaiss., 1851, p.372).La géométrie plane est l'étude des figures planes (Roux, Miellou, Géom., 1946, p.9).Les figures planes, les lignes, les volumes (Jolley, Trait. inform., 1968, p.156).Géométrie* plane (p.oppos. à géométrie* dans l'espace). Section plane. ,,Intersection d'une surface et d'un plan affine`` (Chamb. 1981). Surface plane. Synon. plan2.
PHYS., MÉCAN. [En parlant d'une onde] Dont les fronts sont des plans qui sont tous perpendiculaires à un même vecteur d'onde. Onde, oscillation plane. Mode de propagation d'une onde plane électromagnétique (Prat, Opt., 1962, p.125).Les avantages «technologiques» inhérents en principe aux systèmes à oscillations planes ont favorisé un sectionnement du temps dès les premiers débuts de l'horométrie mécanique (Bassermann-Jordan, Montres, horl. et pend., 1964, p.163).
OPT. Miroir plan (p.oppos. à miroir sphérique). Dont la surface est égale, sans courbure. On fera interférer de même l'onde directe transmise à travers l'air, avec l'onde réfléchie sur un miroir plan métallique (H. Poincaré, Théorie Maxwell, 1899, p.53).
B. − Au fig., vx. Musique plane. Synon. de plain-chant.La musique plane n'admet pas d'accompagnement: elle doit se chanter, seule et sans orgue (Huysmans, En route, t.1, 1895, p.180).
REM.
Plan-, élém. de compos.,opt. [En parlant d'un verre, de lentilles] a)
Plan-concave, adj.Dont une face est plane, l'autre concave (v. lentille II B 3).
b)
Plan-convexe, adj.Dont une face est plane, l'autre convexe (v. lentille II B 3).
Prononc. et Orth.: [plɑ ̃], [plan]. Homon. et homogr. plan1(bot.); plane (de planer1,2). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1520 superficie plane (E. de La Roche, Arithm., fo227 rods Gdf. Compl.). Empr. au lat. planus «plat, uni, égal» (cf. plain).
DÉR.
Planéité, planité, subst. fém.Caractère de ce qui est plan. Synon. planitude.Non seulement les rios manquaient, car la planité du sol ne leur offrait aucun lit favorable, mais les mares artificielles creusées de la main des Indiens étaient également taries (Verne, Enf. cap. Grant, t.1, 1868, p.157).Une lame de verre de très bonne qualité dont la planéité des faces a été optiquement contrôlée par un procédé interférentiel (Prat, op.cit., p.104). [planeite], [planite]. 1resattest. 1794 planéité (Ch.Pougens, trad. de J. G. A. Forster, Voyage philos. et pittoresque sur les rives du Rhin, t.1, p.339 ds Quem. DDL t.21), 1868 planité (Verne, loc. cit.); dér. sav. de plan1, suff. -(ei)té*, -(i)té*.
BBG.Dub. Dér. 1962, p.39.

PLANE1, subst. masc.

BOT., région. Érable platane. Érable plane. Il admiroit cette sagesse, qui s'élève comme un plane aux bords des eaux (Chateaubr., Martyrs, t.1, 1810, p.169).Le fond (...) est la partie de l'instrument [violoncelle] opposée à la table. Il est constitué de la même manière que celle-ci: sauf qu'il (...) est fait en bois d'érable, ou plane (Lallement, Dyn. instrum. archet, 1925, pp.5-6).
Rem. Au fém.: Tout notre hivernement: notre bois, tu le vois, de la plane des îles, de belle grosseur (Guèvremont, Survenant, 1945, p.41).
Prononc. et Orth.: [plan]. Homon. et homogr. plane (fém. de plan1); plane (de planer1, 2). Att. ds Ac. dep. 1718; dep. 1798 ,,voyez platane``. Étymol. et Hist. 1174-78 pleine (Étienne de Fougères, Livre des manières, éd. R. A. Logde, 820); xives. [ms.] planne (Ovide moralisé, éd. C. de Boer, XIII, 3849: palme; var. ms. B.N. fr. 872: planne; texte lat.: platanus; v. A. Thomas ds Romania t.41, p.397); xves. plane (Olla ds T.-L.). Mot région. vivant surtout dans les parlers du Nord-Est et de l'Est (ce qui rend douteuse la forme tirée d'Étienne de Fougères, v. aussi T.-L.) issu du lat. platanus «platane» (cf. platane; v. FEW t.9, p.36a).

PLANE2, subst. fém.

Outil utilisé notamment pour aplanir, égaliser divers matériaux, pouvant avoir la forme d'un ciseau, d'un couteau ou d'une plaque munie d'une poignée, ou formé, pour le travail du bois, d'une lame tranchante et de deux poignées. [La fille d'un sabotier] faisait comme son père, et tandis qu'il manoeuvrait sa plane ou sa cuiller elle poussait vivement son aiguille (Malot, Sans fam., 1878, p.97).[L'ouvrier] se sert (...) de crochets ou de planes, terminés par un long manche en bois dont il appuie l'extrémité sur son épaule (Gorgeu, Machines-outils, 1928, p.145).Prenant une lame à deux manches, bien affilée (une espèce de plane de menuisier), on applique le tranchant de la lame à l'un des bouts de la tablette de cire (Rousset, Trav. pts matér., 1928, p.79).
Prononc. et Orth.: [plan]. Homon. et homogr. plane (de planer1,2). Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist.1. Fin xies. judéo-fr. plaine «rabot» (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t.1, 812); 2. fin xives. planne nom d'un outil de tonnelier (E. Deschamps, Balade ds OEuvres, éd. G. Raynaud, t.7, p.218); 1765 nom de divers outils (Encyclop.). Déverbal de planer1*.

Wiktionnaire

Nom commun 1

plane \plan\ masculin

  1. (Désuet) Platane.
  2. Espèce d’érable, aussi appelé érable platane, Acer platanoides.

Nom commun 2

plane \plan\ féminin

  1. (Technique) Outil tranchant constitué d’une lame montée entre deux poignées utilisé par les menuisiers, les tonneliers, les sabotiers,… pour tailler en forme et aplanir (planer, dresser avec la plane).
    • Les couteaux à désoperculer sont de divers modèles : les uns, ([…]), à deux mains, ont la forme d'une plane de charpentier à lame convexe ou biseautée sur la face qui touchera le rayon ; […]. — (Robert Hommell, L'apiculture par les méthodes simples, Éditions G. Carre et C. Naud, 1898, p. 224)
    • Ou bien, et c’était encore plus beau, il sortait des haches, des cognées, des serpes ou des herminettes, des planes, des doloires don le stock s’amoucelait dans le noir. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, page 153)
    • Petar fut le premier sur ses jambes dans le coin en dessous de la lampe où, au milieu d’un tas de copeaux, il maniait la plane, polissant des douves de sapin. — (Mario Rigoni Stern, Histoire de Tönle, 1978 ; traduit de l’italien par Claude Ambroise et Sabina Zanon Dal Bo, 1988, page 27)
  2. (Technique) Ciseau de tourneur.

Forme d’adjectif

plane \plan\

  1. Féminin singulier de plan.

Forme de verbe

plane \plan\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de planer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de planer.
    • L’avion revient vers nous, plane un moment sur nos têtes, glisse, remonte et, dans une dernière caracole, pique vers son hangar. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, pages 203–204)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de planer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de planer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de planer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLAN, ANE. adj.
Qui est uni, plat, qui ne présente ni courbure ni ondulation. En termes de Mathématiques, Surface plane, Surface telle qu'une droite passant par deux de ses points y soit contenue tout entière. Figure plane, Figure tracée sur une surface plane. En termes d'Optique, Miroir plan, verre plan, Miroir, verre dont la surface est plane; par opposition à Miroir, verre concave ou convexe.

Littré (1872-1877)

PLANE (pla-n') s. m.
  • Nom vulgaire donné à une espèce d'érable que les botanistes appellent érable plane, acer platanoides, L. Des gazons émaillés l'ornaient [une fontaine] tout alentour ; Un plane l'ombrageait de son vaste contour, Sénecé, Serpent mangeur de Kaïmac.

HISTORIQUE

XVIe s. Le plane, arbre grand, plus cogneu en Suisse et es quartiers d'Allemagne qu'en France, pour la beauté de son umbrage, la blancheur de son bois, et sa facilité à parcroistre, De Serres, 786.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLANE, voyez Plie.

Plane, s. m. (Botan.) voyez Platane.

Plane, (Instrument d’ouvriers.) instrument qui sert à préparer, unir & polir le bois. Il y a aussi des planes pour l’étain, pour le plomb & pour d’autres matieres, mais qui sont différentes de la plane ordinaire. On en parle aux articles de ces métaux, ou à ceux des ouvriers qui y travaillent : on en a aussi reservé quelques-unes pour cet article.

La plane ordinaire est de deux sortes, c’est-à-dire à un tranchant ou à deux tranchans. L’une & l’autre sont de fer acéré, longues de dix-huit à vingt pouces, & ont deux manches pour les tenir & s’en servir : ces manches sont néanmoins diversement tournés ; ceux des planes à un tranchant plus courbés, & les manches de celles à deux tranchans presque droits.

Plusieurs ouvriers se servent de la plane, particulierement les faiseurs de treillages en échalats, les layetiers & les tonneliers, &c. ces derniers outre la plane plate dont ils préparent leurs douves, ont encore une plane ronde dont ils réparent leurs futailles en dedans quand elles sont montées.

Les planes des plombiers sont de trois sortes ; la plane de cuivre, la plane droite & la plane ronde, qu’on nomme aussi débordoir rond.

La plane de cuivre n’est pas un instrument tranchant, mais une petite table de ce métal de 7 à 8 pouces en quarré, épaisse d’un pouce, plate par-dessous, avec une poignée aussi de cuivre ; cette plane a deux usages, l’une pour planer ou planir le sable après qu’il a été labouré, & battu ensuite avec une batte ou un maillet, afin d’achever de l’unir & dresser avant d’y couler la table de plomb ; l’autre est pour unir & dresser cette table même par-dessus, après qu’elle a été coulée.

On se sert de la plane droite, qui n’est autre chose que la plane commune dont on a donné ci dessus la description, pour couper les bavures des bords de la table nouvellement fondue ; c’est ce qu’on appelle déborder une table : on l’emploie aussi pour dresser les morceaux de plomb que l’on a débités pour les souder ensemble. La plane ronde sert à l’un ou l’autre usage.

La plane des arquebusiers est la plane à un ou à deux tranchans, dont on a parlé ci-dessus. Ils la nomment couteau à deux manches ; c’est avec cet instrument qu’ils ébauchent & dégrossissent les fûts des armes qu’ils veulent monter. Dictionn. du Comm. (D. J.)

Plane, (outil d’Arquebusier.) cette plane n’a rien de particulier, est faite comme la plane des tourneurs, & sert aux arquebusiers pour dégrossir les bois de fusil avant de les sculpter & de les polir. Voyez les Pl. d’Arquebusier.

Plane ronde, en Boisselerie, c’est un instrument de fer fort tranchant, recourbé en demi-cercle, & garni à chaque tour d’une petite poignée pour le rendre plus aisé à manier. Voyez la Pl. du Boisselier.

Plane, (Charpent. Ménuis.) outil de fer qui a deux manches. On dit planir le bois, lorsqu’on le dresse avec ces sortes d’outils. Voyez Rabot.

Plane grosse & petite, (outil de Charron.) c’est un morceau d’acier ou de fer de la longueur de 2 piés, & quelquefois moins, dont un côté est un peu quarré en bande, l’autre côté est fort tranchant. Il peut avoir environ 2 pouces de large sur 3 à 4 lignes d’épaisseur du côté du dos ; les deux bouts sont ronds & plus menus, repliés en-dedans en oreille, quelquefois en-dehors, & quelquefois droits ; à ces deux oreilles l’on y met deux petits morceaux de bois ronds pour servir de poignée. Les charrons se servent communément de cet outil pour polir & planer leurs ouvrages. Voyez la Pl. du Charron.

Plane, parmi les Formiers, un instrument tranchant, long & étroit, & garni par un bout d’une poignée, & attachée de l’autre sur un banc pour lui donner plus d’action. Voyez les fig. Pl. du Formier. L’ouvrier s’assied en A, une jambe deçà & l’autre de-là ; il tient le manche M de la plane de la main droite, l’autre extrémité de cette plane est accrochée à un piton tournant O, qui traverse la table du banc, & qui y est retenu par une clé ; la main gauche sert à tenir l’ouvrage, qui est appuyée contre l’entaille B d’une piece de bois fortement clouée sur l’établi.

Plane, (instrument de Plombier.) les plombiers ont trois sortes de planes ; savoir la plane de cuivre, la plane droite, & la plane ronde.

La plane de cuivre est une petite table de cuivre de 7 ou 8 pouces en quarré, épaisse d’un pouce, & plate par dessous, & garnie d’une poignée de cuivre. Cette plane sert à planer le sable après qu’il a été labouré & battu avec un maillet, afin de l’unir entierement avant que d’y couler le plomb. Voyez les fig. Pl. du Plombier.

La plane droite est une plane ordinaire dont les plombiers se servent pour couper le bavures de la table aussi-tôt qu’elle a été coulée, & pour unir les morceaux de plomb qu’on veut souder ensemble. Voyez les figures.

La plane ronde est ce qu’on appelle le débordoir rond. Voyez Débordoir rond.

Plane, en terme de Potier de terre, c’est un morceau de bois quarré & uni sur toutes ses faces, avec lequel on unit la terre dans les moules à carreau ou à brique. Voyez les Pl.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « plane »

Lat. platanus (accent sur pla).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) Du latin planus.
(Nom 2) De plan.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « plane »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plane plan

Citations contenant le mot « plane »

  • Covid-19: l’ombre du reconfinement plane sur la France LEFIGARO, Covid-19: l’ombre du reconfinement plane sur la France
  • L’ombre d’une baisse des prix en 2021 plane sur le marché immobilier Le Figaro, L’ombre d’une baisse des prix en 2021 plane sur le marché immobilier

Traductions du mot « plane »

Langue Traduction
Anglais plane
Espagnol avión
Italien aereo
Allemand flugzeug
Chinois 飞机
Arabe طائرة
Portugais avião
Russe самолет
Japonais 飛行機
Basque hegazkina
Corse pianu
Source : Google Translate API

Synonymes de « plane »

Source : synonymes de plane sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « plane »

Plane

Retour au sommaire ➦

Partager