La langue française

Pirouetté

Sommaire

  • Définitions du mot pirouetté
  • Phonétique de « pirouetté »
  • Citations contenant le mot « pirouetté »
  • Traductions du mot « pirouetté »

Définitions du mot « pirouetté »

Trésor de la Langue Française informatisé

Pirouetté, -ée, adj.Qui comporte une pirouette. L'arabesque se présente sous divers aspects; (...) en équilibre sur la plante ou la pointe du pied, sautée ou pirouettée (Bourgat,Techn. danse, 1959, p.86).

Wiktionnaire

Forme de verbe

pirouetté \pi.ʁwɛ.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe pirouetter.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PIROUETTER. v. intr.
Faire une ou plusieurs pirouettes. Pirouetter sur un pied. Il signifie, d'une manière plus générale, Faire rapidement un mouvement circulaire, et dans ce sens il se dit des Choses comme des personnes. Le vent fit pirouetter le bateau. Il saisit son adversaire et le fit pirouetter. Fig. et fam., On l'a fait pirouetter d'une rude manière, se dit en parlant d'un Homme qu'on a poursuivi et obligé à courir çà et là pour s'échapper.

Littré (1872-1877)

PIROUETTÉ (pi-rou-è-té) s. m.
  • Terme de danse. Se dit quelquefois de la pirouette. Faire un pirouetté.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pirouetté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pirouetté pirwɛte

Citations contenant le mot « pirouetté »

  • Les ballons ont roulé, les massues ont été lancées avec grâce, les cerceaux et rubans ont pirouetté devant un public éblouit et conquis. macommune.info, Des Franc-Comtoises en or au Championnat de France de GRS à Besançon • macommune.info
  • La mise sous mandat de dépôt de Mme Ini Nathalie Edwige Somé/Hien, présidente d’institution, commandeur de l’Ordre national le 6 septembre 2017, avait défrayé la chronique. Ce fut un coup de massue pour sa famille, ses proches et fidèles collaborateurs, mais également une victoire personnelle pour ceux qui lui souhaitaient un tel sort. En effet, à l’annonce de la terrible nouvelle, nous avons été nombreux à nous étonner de la tournure d’un contrôle pirouetté en investigation par l’ASCE-LC et tout le boucan relayé par une certaine presse qui suivait pas à pas l’évolution d’une enquête censée être confidentielle jusqu’au bout. En effet, certains faits et gestes indiquaient clairement la mise en cause de Mme Somé, à commencer par la tentative de suspendre sa décoration le 11 décembre 2016 parce que son institution est sous contrôle. Cela n’était que la partie visible de l’iceberg. Bref, le vin est tiré et il faut le boire dirons-nous, mais avec modération et lucidité surtout. Autrement dit, au moment de son arrestation, nous avions cru que les choses étaient bien ficelées et il ne restait plus que le jugement des mis en cause dans le rapport de l’ASCE-LC. Une attente qui s’avère vaine après un peu plus de 2 mois d’incarcération, 10 semaines de privation de liberté dans une affaire qui est loin d’être du flagrant délit. Une précipitation, du reste, que la Coalition avait, en son temps, dénoncée et il s’est trouvé des petits esprits pour crier au régionalisme, à l’ethnicisme, etc. En effet, les réactions qui s’en suivirent nous ont confortés davantage sur le fait « qu’au Burkina, personne ne veut montrer sa maison ou son village de la main gauche ». Et puis, de quel régionalisme parle-t-on ? Le pays lobi n’a pas de leçons à recevoir sur le savoir-vivre ensemble, car de nos grands-parents à nous, les arrières petits-fils, s’il y a une région au Burkina où cela est une réalité et qui frise parfois le « trop bon-trop con », c’est le Poni, voire toute la région du Sud-Ouest. De grâce, nous n’allons pas demander à Bon Dieu sa barbe pour clamer fort que Mme Somé Nathalie est notre mère, notre épouse, notre sœur, notre tante, notre cousine, notre amie, etc. Au demeurant, nous disons OUI à la justice, mais NON aux arrestations abusives des citoyens ! 80 jours après l’incarcération de Mme Somé, les choses sont en l’état, les lignes du fond du dossier ne bougent toujours pas. Pendant ce temps, les détenus, eux, continuent de vivre le calvaire et leurs bourreaux dénonciateurs boivent tranquillement leur petit lait. D’ailleurs, une demande de mise en liberté provisoire formulée par leur conseil a été purement et simplement rejetée par le juge indépendant. Au-delà de tout soupçon non encore élucidé, nous estimons qu’au stade actuel du dossier, la place de la présidente du CSC n’est pas à la MACO. C’est un grand commis de l’Etat qui ne tournera jamais le dos tant qu’il s’agira de répondre de ses responsabilités et actes, le moment propice. Alors, devons-nous comprendre que les raisons de sa détention abusive sont ailleurs ? A notre corps défendant et comme les faits depuis lors parlent d’eux-mêmes, nous sommes enclin à y croire. Faut-il la juger ou la martyriser ? De même, c’est avec une profonde amertume que nous avons appris que le vendredi 17 novembre dernier, soit 71 jours après le coup de tonnerre médiatique, M. Désiré Comboïgo, l’ex-VP, de tout blanc vêtu, a poussé l’outrecuidance en se rendant à la MACO, soit disant compatissant à l’épreuve de celle qu’il a combattu de toutes ses forces et de toute son âme, 3 ans durant. Meneur de la fronde des 6 conseillers grassement payés à ne produire que la nuisance, instigateur de toutes les malveillances à l’endroit de celle qui l’a battu démocratiquement à l’élection à la présidence du CSC, inspirateur de tous les écrits nauséabonds dans la presse, n’a-t-il pas organisé un festin quelques heures après l’arrestation de la présidente du CSC et exigé son remplacement séance tenante par sa personne ? Si ce n’est pas la visite du bourreau à sa victime, en quoi « sa comédie » peut-elle réparer tout le mal qu’il a déjà fait à la dame, élue à la présidence du CSC ? Ce ne sont pas des paroles en l’air, car sur la même lancée du « ôte-toi que je m’y mette », nous avons en notre possession des preuves de la tenue, le 27 mai 2017 à Ouagadougou, d’une rencontre secrète entre des jeunes des OSC de Bobo, Koupèla, Fada, Ouagadougou, etc. pour, disent-ils, « faire éclater, exploser, Mme Somé et l’envoyer en prison » ! En effet, certains malfaiteurs oublient parfois que le Burkina Faso est un pays de savane. C’est justement cela qui a poussé la présidente du CSC à choisir la voie républicaine en s’adressant officiellement au président du Faso pour demander une contre-expertise des investigations conduites par l’ASCE-LC au CSC. Mais rien n’y fit. La suite, on la connaît. Mais advienne que pourra, une plainte contre X sur l’entrevue secrète vient d’être déposée en justice. Mieux, nous avons les noms des participants à la fameuse conspiration, notamment celui qui a été commis à la tâche d’arrangeur et le porteur de la mallette d’argent. Et dire que tout ceci, c’est pour un poste. A l’endroit de M. Comboïgo, cet assoiffé de pouvoir sans fin, nous n’avons cure de sa compassion, dire sa phobie de tueur froid. Nous lui intimons l’ordre et avec véhémence, d’arrêter son cirque. Mme Somé sera ou ne sera pas, sans son mea-culpa déguisé. Des visiteurs et pas des moindres, elle en reçoit chaque jour que Dieu fait, même si le nombre de visites autorisé par le juge, laisse parfois à désirer. C’est une épreuve qui arrive dans la vie de tout Homme, à tort ou à raison. Mme Somé supporte sa croix, alors et de grâce… FOUTEZ LUI LA PAIX ENFIN…. Pour l’heure, nous dédions à ce visiteur sournois et indésirable, cet « audio » et lui soufflons ceci : « Le pouvoir, c’est Dieu qui le donne ». Que le Burkina Faso, notre patrie à tous, demeure toujours dans la paix et la cohésion sociale. Pour la Coalition François POODA Editions Le Pays, DESIRE COMBOIGO CHEZ NATHALIE SOME « La visite du bourreau à sa victime » - Editions Le Pays
  • Une belle brochette d'hommes forts du hockey nord-américain avec qui Bidas a valsé, dansé, pirouetté et renversé souvent de 2000 à 2011 sur les glaces du Québec à la grande joie des fans. , Simon Robidas honoré à Windsor - SPORTS - Régionaux - Estrieplus.com - Le journal Internet
  • Dans le cas très rare où un rapport inclut des références à des photos, des vidéos ou des preuves dûment documentées, tels le rapport de Human Rights Watch de 2011 intitulé "Descente dans le chaos" ( 2011 "Descent into Chaos" (.pdf) ), un langage trompeur est volontairement intégré, COUPLÉ AVEC DES PASSAGES INUTILES afin de favoriser un journalisme sélectif et de pouvoir faire pirouetter l’information par non seulement les médias occidentaux, mais aussi par une myriade de fausses organisations ONG, financées et gérées par les sponsors et affiliés d’Amnesty International et Human Rights Watch. La "Descente dans le chaos" était un rapport concernant la THAÏLANDE, qui fut rapidement et amplement retourné, pirouetté par les fausses ONG du ministère des affaires étrangères US et le "défenseur des droits de l’Homme" Prachatai. Madagascar-Tribune.com, L’impunité, mère de tous les maux - Madagascar-Tribune.com
  • La concrétisation en acte de cette deuxième déclaration a suscité une émotion de joie chez tous les épris de la justice dans notre pays. Même si quelques profiteurs des actions bandits du règne Sanogo continuent de délirer ça et là, que IBK a humilié un ‘’grand homme’’, contrairement à la majorité des maliens qui ont eu le sentiment profond que le Mali a eu ‘’enfin’’ un président qui peut  humilier un ‘’chef de famille’’. De surcroit, putschiste, pirouetté sur une voie  sanguinaire. Mali Actu, Edito : Monsieur le Président, nous le verrons

Traductions du mot « pirouetté »

Langue Traduction
Anglais pirouette
Espagnol pirueta
Italien piroetta
Allemand pirouette
Chinois 旋转木马
Arabe دوران
Portugais pirueta
Russe пируэт
Japonais ピルエット
Basque pirueta
Corse pirouette
Source : Google Translate API
Partager