La langue française

Picassien

Sommaire

  • Définitions du mot picassien
  • Étymologie de « picassien »
  • Phonétique de « picassien »
  • Citations contenant le mot « picassien »
  • Traductions du mot « picassien »

Définitions du mot picassien

Wiktionnaire

Adjectif

picassien \pi.ka.sjɛ̃\

  1. Relatif à Pablo Picasso, à son œuvre.
    • Je souffle un nuage bleuté qui se transforme en une figure picassienne puis j’attaque, l’œil en accent circonflexe pour mieux me concentrer. — (Frédéric Dard, Du Sirop pour les guêpes, Fleuve noir, Paris, 1960)
    • Une fois dépassé le séquençage artificiel des périodes s’impose cette unité signifiante de l’art picassien dont tous les éléments ou moments apparaissent d’importance égale et concourent à produire l’œuvre dans sa polysémie. — (Ariane Bavelier, « Picasso, à «l'Olympe de l’imagination» quarante ans après », Le Figaro.fr, 4 avril 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « picassien »

Du patronyme de Pablo Picasso avec le suffixe -ien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « picassien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
picassien pikasjɛ̃

Citations contenant le mot « picassien »

  • En 1930-1931, Giacometti réalise Boule suspendue, une sphère posée sur un croissant lunaire dont les deux éléments rappellent le répertoire picassien du moment. En janvier 1931, Picasso peint Figures au bord de la mer, deux corps schématisés par des volumes courbes qui s’affrontent langue contre langue puis, en mars, Femme lançant une pierre, où la simplification s’accentue avec deux sphères figurant des seins. Picasso et Giacometti se rencontreront en décembre. Le Temps, Intense dialogue entre deux légendes - Le Temps
  • L’exposition du musée des Beaux-Arts de Lyon devait nous plonger dans le grand bain picassien. Car les baigneuses n’ont cessé de peupler l’œuvre du peintre. Tour de plage virtuel de ces créatures aquatiques, en tunique, en maillot ou en morceaux, en attendant de les voir sur les cimaises du musée. Télérama, Mettez un pied dans l’eau en attendant l’expo “Picasso, baigneuses et baigneurs” à Lyon
  • Pour les marathoniens de cet été picassien, deux CD audio parus chez Jade réunissent les compositeurs contemporains avec lesquels Picasso a travaillé, de Debussy à Stravinsky. Connaissance des Arts, Picasso en musique pour l'été | Connaissance des Arts
  • Ils sont 20 à représenter les Pyrénées orientales, dont ils ne sont pas tous originaires : Yohn Lee (installation pièces de métal en fusion) est coréen, Brigitte Kulewind (autoportraits repeints sur kraft) d’origine germanique, John Goudie Lynch est écossais (cf. son fou peignant) sans doute le doyen de cette expo … Mais où ils ont choisi d’habiter et surtout de créer. Ils viennent de Rivesaltes (Michel Latte, lequel sonne un aperçu de ses installations in situ) ou de Banuyls (les Jude), de Céret (Capdeville, Arnaudies, Marc Fourquet) ou de Bompas (Domergue), de Torreilles (Michel Fourquet) ou de Saleilles (Francesca Caruana)… Et bien sûr leur production est foncièrement différente. Rien de commun entre la figuration très singulière d’un Lynch par ex et les grands dessins floraux sur papier, de Jacques Capdeville ; entre les femmes peintes par Marc Fourquet dans un esprit très picassien, issu pourtant des années 80, et les ondulations colorées de son homonyme Michel Fourquet qui rend, à sa manière abstraite, un hommage aux ondulations de la mer. La mer, l’inépuisable sujet. Emmanuelle Jude y découvre ses Baigneuses et Albert Woda se plonge en elle à livre ouvert. Patrick Jude s’inspire plutôt du découpage serré des vignes vues du ciel ce qui donne à ses tableaux une apparence de géométrie libre. La nature est également présente dans les bois calcinés, engrillagés, tranchés au mur et jonchant le sol au sol, et aussi les dessins d’arbres de Philippe Domergue, ou dans les constructions puissantes, une sorte d’œuvre au noir, de Sébastien Frère. En fait c’est à des confrontations de styles et techniques différentes que nous sommes conviés. Toutefois, rien ne nous empêche de nous familiariser avec l’univers particulier d’une œuvre qui aurait retenu notre attention par son originalité : Jean-Louis Vila semble renouer avec l’univers de l’enfance, par le biais d’objets colorés, bricolés au bois (train électrique ; combat du monstre ou du héros) ; Francesca Caruana érige une solide girandole faite d’un mât de bois et de tessons de couleurs qui forment comme le squelette de colonne vertébrale; Sa toile, entre ciel et terre, est traitée en remous ondulés ; Thomas Pénanguer propose un cube innervé de lignes lumineuses ; Michel Arnaudies un curieux théâtre autour du thème de la fenêtre, avec collage de dentelles en guise de 3ème dimension… L’abstraction n’est pas oubliée ainsi qu’en témoigne la grande toile dans l’escalier de Bernard Bourgeaud. Patrick Loste y ajoute des références personnelles et mythologiques dont il a le secret. Joseph Maureso intrigue avec ses constructions de pierres semblant désigner un illusoire graal, toujours sur tableau, tandis que Roger Cosme Esteve paraît être parti en quête du feu… L'Art-vues, "L’esprit du lieu" au Musée Hyacinthe Rigaud: expo virtuelle par BTN | L'Art-vues
  • Investir le Grand Palais pour mettre en avant le phénomène Picasso plus que les œuvres picassiennes, était-ce la pièce manquante dans la réception de ce géant des arts plastiques du XXe siècle ? « Manquante ? Pas tout à fait, répond Didier Ottinger, le commissaire général dePicasso.mania, parce qu’il y a déjà eu un certain nombre d’expositions consacrées à la postérité contemporaine de Picasso. En France, on ne l’a jamais fait, parce que la France a été la meilleure élève du rival de Picasso, Marcel Duchamp, qui était un modèle anti-pictural. » RFI, Faut-il céder à la «Picasso.mania» au Grand Palais?
  • « Picasso. Lectures, relectures » présente un parcours thématique au sein des collections du musée dédié à l’influence de la littérature sur l’œuvre de Pablo Picasso. Lecteur discret mais insatiable, Picasso a puisé son inspiration dans la lecture tout au long de sa vie et a forgé son imagination au contact de l’écrit. À l’aune de sa bibliothèque personnelle, dont une partie est ici présentée pour la première fois, les chefs-d’œuvre du musée révèlent l’importance de la narration dans le processus créatif de l’artiste, mais aussi les ressorts graphiques de l’humour picassien. Cet accrochage inédit offre une plongée dans son imaginaire et permet une approche culturelle de sa création. Il fait également écho aux expositions organisées in situ et hors-les-murs en 2020, associant l’œuvre de Picasso au livre, à la lecture et plus largement à l’univers du papier. , Calendrier 2021 des plus grandes expositions à Paris - eVous
  • « Dans, par exemple, le génie de la peinture chinoise sur la maîtrise de la réserve, c'est-à-dire les blancs, on voit beaucoup de peintures inachevées chez Picasso », relève-t-il. « Voilà un lien tout trouvé entre le monde asiatique et le monde picassien. » L'exposition se tiendra jusqu'au 1er septembre prochain. Le Point, Pékin accueille la plus grande expo Picasso jamais montrée en Chine - Le Point
  • L'un des plus doux tableaux, venu de Göteborg, représente un couple de saltimbanques avec leur bébé, et leur animal de compagnie : le singe du cirque qui couve le nourrisson avec amour. Sourire ou grimace, réalisme ou fantaisie, tout vaut mieux que le lit de mort de Casagemas. Une expo à la fois pour les allergiques à Picasso – aucun visage « picassien », les nez sont à leur place – et les fidèles de l'artiste, qui découvriront un jeune Dieu d'avant les visages déstructurés et le cubisme. Le bouquet initial, ou final, d'une folle année Picasso. leparisien.fr, Le premier âge d’or de Picasso s’expose au musée d’Orsay - Le Parisien
  • Le nom du génie de la peinture vient souvent à l’esprit lorsqu’on évoque certains artistes de la raquette: Federer au premier chef, donc ; mais aussi l’éblouissant David Nalbandian (retiré des courts depuis quelques années), Radek Stepanek, Benoît Paire, Dustin Brown, Nick Kyrgios et quelques autres virtuoses de la balle jaune. Chez les dames - car Picasso se décline au féminin-, on pourrait penser à Chris Evert ou à Steffi Graf, ou encore à Marion Bartoli, que John McEnroe, lui-même éligible au titre de génie picassien, solaire et insupportable, compara avantageusement au grand Pablo après son triomphe à Wimbledon en 2013: «Elle brandit sa raquette comme un pinceau et offre sa propre version d’un Picasso», s’exclama le fougueux Américain. Le compliment n’était pas volé. Le Figaro.fr, «Rafael Nadal? C’est Picasso ressuscité!»
  • Picasso a beau être mort depuis plus de quarante ans, il reste d’actualité. Mieux, on ne s’en lasse pas. Avant les attentats du 13 novembre, « Picasso.mania » drainait ainsi en moyenne 4 200 visiteurs par jour. La passion picassienne monte parfois à la tête. Pour preuve la violente polémique suscitée par le limogeage d’Anne Baldassari, précédente directrice du Musée Picasso, à Paris. Après avoir mené à bien le chantier de la réouverture, elle a été débarquée en 2014 par le ministère de la culture en raison d’une gestion humaine jugée catastrophique. Aujourd’hui, l’institution, qui fête ses 30 ans, a retrouvé son calme sous la direction de Laurent Le Bon. Le Monde.fr, Picasso, famille cubiste
  • En effet, l'accès à ses archives personnelles a permis de révéler notamment quel était son rapport aux nouveaux médias qui ont marqué le début du XXe siècle comme à répertorier de nouveaux corpus d'œuvres inédites jusque-là. Pour ce qui relève de ses pratiques ou de ses sources de prédilection, les expositions «Picasso photographe», «Picasso et la photographie», «Le miroir noir», «Picasso Sources photographiques» ont pu démontrer le rôle de laboratoire joué par la photographie dans l'élaboration de l'œuvre picassien. L'exposition «Picasso Papiers Journaux» a fait le catalogue de sa pratique de lecteur, commentateur et utilisateur de la grande presse quotidienne. L'exposition «Picasso & le cinéma», s'appuyant sur le catalogue des films auxquels il a participé, a réuni les œuvres qu'il avait réalisées notamment durant les tournages du Mystère Picasso, de Clouzot, et qui entretiennent avec le médium cinématographique une relation spécifique. Par ailleurs, les grands catalogues raisonnés de l'œuvre de Picasso avaient été lancés de son vivant. Le Figaro.fr, Picasso, à «l'Olympe de l'imagination» quarante ans après
  • Concocté depuis des années par le conservateur du Centre Pompidou, Didier Ottinger, ce nouvel opus picassien entend faire un droit d'inventaire. Passionnant propos : comment hier les artistes pop Warhol, Rauschenberg, Lichtenstein, Jasper John, puis les jeunots Hockney et Basquiat, ont-ils regardé Picasso ? Et pourquoi, encore aujourd'hui, Jeff Koons, Jean-Luc Godard, Adel Abdessemed, Romuald Hazoumé ou la vidéaste Rineke Dijkstra s'abreuvent-ils tous à la source du grand homme ? « Entre 1960 et 1980, explique Didier Ottinger, il y a eu un trou d'air. Pour les critiques et les artistes, Picasso est alors totalement has been ; sa figure est occultée, déniée. C'est un changement de paradigme où Duchamp fait alors figure de pape pour chacun. Et puis, en 1981 et 1985, à l'occasion d'expositions à Bâle, Londres et New York, tout change. On voit David Hockney réinterpréter le cubisme avec ses collages de Polaroid, de jeunes artistes de la bad painting s'enfiévrer pour le Picasso tardif, que l'on qualifia, de son vivant, de sénile. C'est une déferlante. Andy Warhol, Sigmar Polke, Richard Prince... : partout les artistes se mettent à le relire. » Télérama, Pablo Picasso : un héritage très partagé
  • Réunissant une trentaine d’œuvres de Picasso, majoritairement réalisées dans les années 1920 et 1930, cette exposition se développe autour du chef-d’œuvre La dépouille du Minotaure en costume d’Arlequin, gouache réalisée par Picasso en 1936 et qui a servi de carton pour la réalisation de son célèbre rideau du 14 juillet. Entre mythologie grecque, égyptienne et de la commedia dell’arte, le parcours met en scène l’univers picassien, reflet des libertés et ambitions de l’artiste. Swing Féminin, « ¡ Picasso ! » l’exposition anniversaire à l’hôtel Salé • Swing Féminin
  • "Dans les années 1930, Klee traite à plusieurs reprises, et dans des tableaux de grand format, le thème de la figure féminine, vraisemblablement inspiré par Picasso, dont il voit la rétrospective au Kunsthaus de Zurich en 1932. Dessinée par des lignes entrecroisées, cette oeuvre reste une figure artificielle, dépourvue de la sensualité des femmes picassiennes, qu’elle caricature joyeusement". Zentrum Paul Klee, Berne Le Monde.fr, Paul Klee : « Nul n’a besoin d’ironiser à mes dépens, je m’en charge moi-même »
  • La «juerga» est le mot qui signifie «sortir» à Malaga. La veille ville est toute indiquée pour ça avec une kyrielle de bars à tapas, dans le quartier picassien, plus ou moins bons, plus ou moins touristiques et plus ou moins chers. Ce qui n'est pas le cas de Orellana (calle Moreno Monzoy, autour de 10 €). Les espagnols fréquentent les bars entre 19 heures et 22 heures, avant de dîner d'un plat au Dapis Tentorium (Strachan 4), par exemple. Sur le port, à la fois commercial et de plaisance, en pleine ville, une agréable promenade a été aménagée, El palmeral de las Sospresos. S'y trouvent quelques restaurants très tendance. Le Figaro.fr, Les 5 visages de Malaga

Traductions du mot « picassien »

Langue Traduction
Anglais picassian
Espagnol picassian
Italien picassiana
Allemand picassian
Chinois 皮卡西
Arabe picassian
Portugais picassian
Russe пикассо
Japonais ピカシアン
Basque picassoren
Corse picassianu
Source : Google Translate API
Partager