La langue française

Phytotoxicité

Définitions du mot « phytotoxicité »

Trésor de la Langue Française informatisé

phytotoxicité , subst. fém.,,Propriété d'une substance ou d'une préparation qui est toxique pour les plantes`` (Agric. 1977).

Wiktionnaire

Nom commun

phytotoxicité \fi.to.tɔk.si.si.te\ féminin

  1. (Agriculture) Dégât physiologique que provoque une substance phytosanitaire sur la plante cultivée qu’elle est censée protéger.
    • L’action sélective des triazines herbicides pour la lutte contre les Phalaris dans le blé a été étudiée dans quatre essais au champ. Les Phalaris furent maîtrisée par des applications, en pré et post-levée, de méthoprotryne et de terbutryne. La phytotoxicité de la méthoprotryne pour le blé fut supérieure à celle de la terbutryne. — (Résumé en français de Selective action of triazine herbicides for control of wild canarygrass in wheat, dans Weed Research, vol. 12, issue 4, pages 301–309, décembre 1972)
    • La phytotoxicité du dichlobénil à l'égard des dicotylédones aussi bien que des monocotylédones a été reconnue en 1958. — (René Scalla, Les herbicides : mode d’action et principes d’utilisation, INRA, 1991, p. 128)
    • Les hormones (2,4-D; 2,4-DB; 2,4-MCPA; 2,4-MCPB, fluroxypyr, piclorame…) peuvent provoquer des phytotoxicités importantes par leurs vapeurs ou les embruns de pulvérisation. Il est déconseillé de les utiliser par forte chaleur. — (Éliane Lachuer, Les produits phytosanitaires: Distribution et application, Educagri, 2012, vol. 1, p. 192)
    • Le diméthachlore s’est montré phytotoxique pour sa première année d’expérimentation. Dans la plupart des cas, les symptômes de phytotoxicité ont disparu au printemps. — (Compte rendu de la Conférence du COLUMA, 1977, vol. 1-3, page 148)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « phytotoxicité »

 Dérivé de toxicité avec le préfixe phyto-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « phytotoxicité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
phytotoxicité fitɔtɔksisite

Citations contenant le mot « phytotoxicité »

  • La phytotoxicité du soufre est due à l’oxydation de la molécule de soufre en SO2, lui-même converti en SO3 avec l’air humide des stomates. Le SO3 est absorbé dans l’eau et produit de l’acide sulfurique (H2SO4) qui brûle les tissus des plantes. Les facteurs qui augmentent les risques de phytotoxicité sont des particules de soufre d’une taille inférieure à 1 µm (que l’on retrouve principalement dans certains soufres mouillables), la température de l’air supérieure à 32 °C, combinées à l’humidité de l’air supérieure à 75 % et une concentration élevée de la bouillie. Vigne, Le soufre a-t-il accentué les effets de la canicule sur les vignes ? | Vigne
  • Étant donné la séquence climatique particulièrement sèche du printemps et de l’été 2019 sur une grande partie du territoire français, et afin d’éviter tout risque de phytotoxicité sur le colza en raison de reliquats de sulfonylurées appliquées au printemps sur le précédent céréale et non dégradés, il est nécessaire de porter une attention particulière à ce scénario climatique. Terre-net, Colza : risque de rémanence après l’utilisation d’inihibiteurs de l'ALS
  • - Éviter les mélanges auxiniques + sulfonylurées. Les risques de phytotoxicités sont accrus. Terre-net, Quand désherber en post-levée sur maïs ?
  • Dans le cas des produits racinaires (qui pénètrent par les racines) et des produits de contact (qui agissent là où ils tombent), l'hygrométrie de l'air n'agit pas directement sur leur efficacité. Ils peuvent donc être appliqués aussi bien le matin ou le soir. Mais comme tout traitement doit être par ailleurs réalisé en l'absence de vent, il sera préférable de traiter le matin, période où le vent est généralement moins présent qu'en soirée. Signalons aussi que les amplitudes thermiques peuvent nuire à l'efficacité mais aussi à la sélectivité des molécules. Les herbicides racinaires, comme l'isoproturon, sont aussi absorbés par les racines qui se détoxifient les jours suivants. Lorsque le différentiel de température entre le jour et la nuit dépasse 15°C, cette détoxification n'a pas lieu, causant une phytotoxicité qui s'accompagne d'une décoloration et d'un tassement de la végétation. Ce même phénomène de tassement apparaît en cas de gel dans les cinq jours qui suivent une application de sulfonylurées antigraminées.Pour les produits systémiques, le raisonnement est un peu différent car l'hygrométrie est un facteur important de leur efficacité : ils doivent pénétrer dans la plante pour agir. Pour cela, ils doivent traverser la cuticule des feuilles. Cette membrane cireuse est une barrière naturelle qui permet aux plantes de conserver leur humidité. En temps normal, elle est très comprimée et donc imperméable. Le seul moment où le produit peut la traverser, c'est lorsqu'elle est dilatée. Cet état intervient lorsque la plante bénéficie de conditions « poussantes », c'est-à-dire lorsque l'hygrométrie est élevée (> 70 %) et les températures douces (> 7°C). , Jura Agricole

Traductions du mot « phytotoxicité »

Langue Traduction
Anglais phytotoxicity
Espagnol fitotoxicidad
Italien fitotossicità
Allemand phytotoxizität
Chinois 植物毒性
Arabe سمية نباتية
Portugais fitotoxicidade
Russe фитотоксичность
Japonais 薬害
Basque phytotoxicity
Corse fitotossicità
Source : Google Translate API

Phytotoxicité

Retour au sommaire ➦

Partager