La langue française

Phrénologiste, phrénologue

Sommaire

  • Définitions du mot phrénologiste, phrénologue
  • Étymologie de « phrénologiste »
  • Phonétique de « phrénologiste »
  • Citations contenant le mot « phrénologiste »
  • Traductions du mot « phrénologiste »

Définitions du mot « phrénologiste, phrénologue »

Trésor de la Langue Française informatisé

PHRÉNOLOGISTE, PHRÉNOLOGUE, subst.

HIST. DE LA MÉD. Médecin ou personne qui s'occupait de phrénologie; partisan des théories phrénologiques. Phrénologiste, phrénologue distingué. [Le christianisme] permet aux phrénologistes de dire que les têtes du Christ et de la Vierge sont l'idéal de la bonté unie à la sagesse, et de la maternité jointe à la pudeur (Proudhon,Créat. ordre, 1843, p.31).Pourquoi un phrénologue m'a-t-il dit que j'étais fait pour être un dompteur de bêtes féroces? Et un autre, que je devais magnétiser? (Flaub.,Corresp., 1853, p.218).J'ai vu un très expert phrénologue, aujourd'hui, il m'a palpé: j'ai superlativement les bosses de l'admiration et du fanatisme, du crime, de la couleur (Mallarmé,Corresp., 1862, p.49).
Prononc. et Orth.: [fʀenɔlɔ ʒist], [-lɔg]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. I. 1829 phrénologiste (Vidocq, Mémoires, IV, p.11 ds Quem. DDL t.9). II. 1836 phrénologue (Balzac, Vieille fille, p.320). Comp. des élém. formants phréno- (v. phrénologie) et -logiste*, -logue* (cf. l'angl. phrenologist, 1815, T. Foerster ds Pamphteteer, V, 222 ds NED). Fréq. abs. littér.: 12.

Wiktionnaire

Nom commun

phrénologiste \fʁe.nɔ.lɔ.ʒist\ masculin

  1. Celui qui s’occupe de phrénologie.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Partisan du système phrénologique.
    • Et j'ai été bien plus convaincu encore que le psychomètre n'était pas l'œuvre d'un charlatan, lorsque des amis qui s'étaient fait tâter le crâne à Dresde par M. Noël, célèbre phrénologiste anglais, m'ont assuré que les réponses de l'un et de l’autre ne différaient presque sur rien. — (Docteur Haag, Le psychomètre, dans les Archives de la médecine homœopathique, page 198, 1836)

Nom commun

phrénologue \fʁe.nɔ.lɔɡ\ masculin

  1. Spécialiste de phrénologie.
    • On répétait les détails du crime, on se demandait quelles seraient les opinions des phrénologues sur Troppmann. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
  2. Partisan du système phrénologique.
    • Ô phrénologues ! L’inéducabilité érigée en principe ? quel inhominalisme ! La sublime créature est éducable, voyante et libre, criminelle ou vertueuse à son choix, responsable. — (L.-V. Frédéric Amard, Homme, univers, et Dieu, vol.2, 1844, page 580)

Nom commun

phrénologue \fʁe.nɔ.lɔɡ\ masculin

  1. Spécialiste de phrénologie.
    • On répétait les détails du crime, on se demandait quelles seraient les opinions des phrénologues sur Troppmann. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
  2. Partisan du système phrénologique.
    • Ô phrénologues ! L’inéducabilité érigée en principe ? quel inhominalisme ! La sublime créature est éducable, voyante et libre, criminelle ou vertueuse à son choix, responsable. — (L.-V. Frédéric Amard, Homme, univers, et Dieu, vol.2, 1844, page 580)

Nom commun

phrénologue \fʁe.nɔ.lɔɡ\ masculin

  1. Spécialiste de phrénologie.
    • On répétait les détails du crime, on se demandait quelles seraient les opinions des phrénologues sur Troppmann. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
  2. Partisan du système phrénologique.
    • Ô phrénologues ! L’inéducabilité érigée en principe ? quel inhominalisme ! La sublime créature est éducable, voyante et libre, criminelle ou vertueuse à son choix, responsable. — (L.-V. Frédéric Amard, Homme, univers, et Dieu, vol.2, 1844, page 580)

Nom commun

phrénologue \fʁe.nɔ.lɔɡ\ masculin

  1. Spécialiste de phrénologie.
    • On répétait les détails du crime, on se demandait quelles seraient les opinions des phrénologues sur Troppmann. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
  2. Partisan du système phrénologique.
    • Ô phrénologues ! L’inéducabilité érigée en principe ? quel inhominalisme ! La sublime créature est éducable, voyante et libre, criminelle ou vertueuse à son choix, responsable. — (L.-V. Frédéric Amard, Homme, univers, et Dieu, vol.2, 1844, page 580)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PHRÉNOLOGISTE (fré-no-lo-ji-st') s. m.
  • Celui qui s'occupe de phrénologie.

    Partisan de la phrénologie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « phrénologiste »

Composé de phrénologie et -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « phrénologiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
phrénologiste frenɔlɔʒist

Citations contenant le mot « phrénologiste »

  • La Fédération internationale d'athlétisme a mandaté un quatre experts pour étudier le cas de la Sud-Africaine: un gynécologue, un phrénologiste, un psychologue et un spécialiste de la génétique, a expliqué jeudi Gabriel Dollé, responsable de la cellule médicale et antidopage à l'IAAF. ladepeche.fr, Affaire Semenya : différentes anomalies peuvent compliquer la définition du sexe - ladepeche.fr
  • Selon le dictionnaire Larousse, la phrénologie est l'étude fondée par François Joseph Gall, qui relie chaque fonction mentale à une zone du cerveau et soutient que la forme même du crâne indique l'état des différentes facultés". Ainsi, le phrénologiste étudiait de près les bosses du crâne d'un être humain afin de déterminer  son caractère. Considérée comme une pseudoscience, il était établit que le phrénologiste déterminait l'intelligence d'un homme en fonction de la forme de sa tête Atlantico.fr, Homme-réveil, "poumons" ou encore allumeur de réverbères : 13 métiers disparus dans les oubliettes de l’Histoire | Atlantico.fr
  • Une nouvelle aire de la neurophysiologie débute avec la stimulation électrique du cortex. C’est en 1860 que le psychiatre berlinois Eduard Hitzig (1838-1907) constate que l’application d’un courant galvanique sur la partie temporale du crâne d’un patient provoque des mouvements des yeux. En compagnie de l’anatomiste Gustav Fritsch (1838-1927), il vérifie ce phénomène sur des lapins et des chiens. Leurs conclusions sont publiées en 1870 : en excitant certaines parties motrices du cerveau, on obtient des contractions musculaires dans la partie opposée du corps. La voie est ouverte à la recherche des localisations cérébrales. Le neurologue écossais David Ferrier (1843-1928) poursuit l’expérimentation sur des chiens, puis des singes, en électrisant, en lésant ou en excisant certaines parties de l’encéphale, pour aboutir à la conclusion « qu’il existe dans le cortex certaines régions auxquelles des fonctions précises peuvent être attribuées. » Les ablations que Hitzig avait commencé à pratiquer au niveau du lobe frontal suscitent la théorie de la « hiérarchie des espèces » : le lobe frontal supporterait les fonctions supérieures de l’esprit et constituerait le siège de la pensée abstraite. C’est pourquoi il est plus développé chez l’homme que chez le singe, chez ce dernier que chez le chien, et ainsi de suite. Une théorie déjà défendue par les phrénologistes qui ne cessera d’être réaffirmée à chaque étape du développement des connaissances sur le cerveau. , Affinités électriques, le songe obsédant d'une physique de l'âme (I) - La Revue des Ressources
  • Mais ici se présentent plusieurs hypothèses. Quelques physiologistes et tous les phrénologistes admettent que la fonction cérébrale qui regarde le coït a lieu dans le cervelet. On cite des expériences ; tantôt on a vu l’érection et l’éjaculation se produire aussitôt qu’on va irriter cet organe ; tantôt on parle des maladies qui le blessent, qui l’irritent, qui l’oblitèrent, et on fait remarquer que des phénomènes singuliers ont alors lieu dans les organes de la génération ; on rappelle l’évacuation spermatique habituelle des pendus en qui la colonne vertébrale n’a point été luxée et dont le cervelet a été engorgé ; on invoque les impressions voluptueuses que font naître la chaleur, les caresses de la nuque. Les phrénologistes, d’autre part, font remarquer la largeur, l’ampleur de cette région, chez les individus prodigues en sacrifices vénériens, en regards lascifs ; chez ceux que la société poursuit pour des viols ou d’autres actes semblables ; les succès qu’on a obtenus contre certains satyriasis par des applications de sangsues et de glace à la nuque. , C. M. S. Sandras - De la nymphomanie et du satyriasis - Psychanalyse-Paris.com
  • Pour comprendre le cerveau et son fonctionnement, il fallut d’abord dépasser les considérations religieuses ; celles-ci condamnaient l’idée que l’esprit put avoir un ancrage matériel. Ces circonspections retardèrent pendant des siècles toute approche sérieuse de la cognition. Cet obstacle dépassé, un débat virulent se mit en place entre les partisans d’un fonctionnement holiste du cerveau et les phrénologistes, partisans d’une théorie selon laquelle les bosses du crâne d'un être humain reflètent son caractère. Au début du XIXème siècle, un anatomiste allemand, exilé en France, Franz Joseph Gall développe une théorie localisationiste ; les facultés mentales sont liées spécifiquement à certaines parties du cerveau qu'il baptisa « crânioscopie » et que l'un de ses disciples, Johann Gaspar Spurzheim rebaptisa « phrénologie » en 1810[16]. Cette ambition de vouloir lier une fonction cérébrale à l’anatomie en fait donc un précurseur des neurosciences cognitives. AgoraVox, Les neurosciences, la grande illusion en éducation - AgoraVox le média citoyen
  • JM : En guise de documentation, j’ai trouvé à Bruxelles une mallette de phrénologue, pourvue de vingt-neuf têtes d’assassins… Je dois avouer qu’il y a une qui ressemble énormément à Etienne ! , Jack Manini & Etienne Willem : « "La Fille de l’exposition (...) - ActuaBD
  • Bien plus tard encore, lors d’un nouveau chantier en avril 1996, le caveau de la marquise décidément jamais en paix est ouvert pour la troisième fois. Le constat est le même qu’un siècle auparavant : le crâne a été scié de façon quasi chirurgicale. Manque le “scalp” dont nul ne sait ce qu’il est devenu. La calotte crânienne a-t-elle pris la poussière dans le laboratoire parisien auquel le destinait le phrénologue ? A-t-elle seulement rejoint Paris ou bien s’est-elle perdue en cours de route ? , Drôme | L’énigme du “scalp” de la marquise de Sévigné
  • La Solênopédie, de quoi s'agit-il ? Solênopédie est un néologisme formé à partir de deux termes grecs : "Soleno", qui est le tuyau, et "Paedia", qui est l'éducation. C'est l'éducation par les tuyaux ! Et pourquoi en parler dans une émission de science-fiction ? Parce que ce texte relève de la science-fiction. Le héros, personnage assez singulier, dandy riche, est un jour sollicité par un chercheur bizarre, Monsieur T., qui lui emprunte de manière un peu brusque 5 000 francs. Ces 5 000 francs, on ignore à quoi ils vont servir. Bien des années plus tard, le héros, en randonnée dans les Pyrénées, retombe sur ce mystérieux personnage qui vit en ermite, très maigre, très austère, dans une sorte de château gothique. Et à l'intérieur de ce château, on ne sait pas trop ce qu'il se passe. Le mystère rôde et les villageois sont inquiets. Malgré tout, du fait qu'il a un peu financé l'opération, notre héros accède au laboratoire secret de Monsieur T., bunker gothique et inquiétant. Qu'y découvre-t-il ? Eh bien qu'en se basant sur les travaux des phrénologues, comme Gall ou Spurzheim, c'est-à-dire ceux qui, après avoir topographié la surface cérébrale, tentaient d'intervenir sur elle pour développer les capacités des hommes ou des animaux. Monsieur T. cherche à faire pareil. Il a foré des petits trous plus ou moins grands dans le crâne d'animaux ou d'humains. Il y a inséré des tuyaux et à l'intérieur de ces tuyaux, il fait passer du phosphore car ce dernier a des capacités sur-stimulantes. À partir de cela, il a réussi à créer des animaux qui sont ses domestiques. Il a un vautour, un loup et des animaux qui le servent...  Et puis, il y a surtout des enfants qui sont nés en batterie et qui ont des tuyaux plantés dans le crâne. Et à partir de là, on tente d'orienter leurs capacités intellectuelles, leur puissance cérébrale et de définir leur avenir. C'est une nouvelle oubliée que ressuscitent aujourd'hui les éditions Millon. C'est déjà un peu le transhumanisme ! Le développement des capacités intellectuelles de l'homme, l'homme augmenté... On est déjà un peu dans ces rêveries vaguement cauchemardesques. À partir de là, nous avons un conte fantastique qui est à la fois un des plus anciens et une des premières traces du rêve de la science-fiction. On est vingt ans après Frankenstein, mais on est bien avant le docteur Moreau, bien avant Dr Jekyll and Mister Hyde.  France Culture, Quels livres de SF emporter avec soi cet été ?

Traductions du mot « phrénologiste »

Langue Traduction
Anglais phrenologist
Espagnol frenólogo
Italien frenologo
Allemand phrenologe
Chinois 颅相学家
Arabe العالم بفراسة الدماغ
Portugais frenologista
Russe френолог
Japonais フレノロジスト
Basque phrenologist
Corse frenologu
Source : Google Translate API
Partager