La langue française

Photopériodique

Définitions du mot « photopériodique »

Trésor de la Langue Française informatisé

PHOTOPÉRIODIQUE, adj.

BIOL. Relatif à la succession de périodes de lumière et de périodes d'obscurité et aux phénomènes biologiques qu'elle provoque sur l'organisme animal ou végétal. L'induction chimique de la floraison a aussi été obtenue sur un certain nombre de plantes de jours longs en dehors des règles photopériodiques (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.740).
REM.
Photopériode, subst. fém.Durée quotidienne d'éclairement ou de longueur du jour considérée quant à ses effets sur le développement des organismes animaux et végétaux. Différents rythmes biologiques sont provoqués par la photopériode (Villemin1975).
Prononc.: [fɔtopeʀjɔdik], [foto-]. Étymol. et Hist. 1951 (J. Terrien, G. Truffaut, Lumière et végétation, Paris, P.U.F., p.169). Dér. de photopériodisme par substitution du suff. -ique* à -isme*, prob. d'apr. l'angl. photoperiodic (1923 ds NED Suppl.2).

Wiktionnaire

Adjectif

photopériodique \fo.to.pe.ʁjɔ.dik\ masculin et féminin identiques

  1. (Biologie) (Physiologie) Relatif à la photopériode et au photopériodisme.
    • Les tubes fluorescents sont adaptés à l'étude de la photosynthèse en phytotron ; leur faible température de surface permet de les placer à proximité des plantes. Elles peuvent être utilisées en serre pour des éclairages photopériodiques. — (Sané de Parcevaux & ‎Laurent Huber, Bioclimatologie: concepts et applications, éd. Quae, 2007, p.61)
    • On a bien plus étudié le contrôle photopériodique de la reproduction que celui de la migration, mais certains principes sont les mêmes. — (P. Bartell, A. Moore, « La migration nocturne des oiseaux », Pour la science n° 434, 2013.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « photopériodique »

De photopériode + -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « photopériodique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
photopériodique fɔtɔperjɔdik

Citations contenant le mot « photopériodique »

  • Après la découverte de la variété «Papèpichon» – créée localement et qui, en plus d'être résistante au puceron de la canne à sucre, est également non photopériodique – la production de sorgho haïtien a redémarré lentement au cours de la campagne de commercialisation 2017/18, avec une quantité d'environ 30 000 tonnes. Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - De l’importance du sorgho pour l’économie haïtienne
  • De ce fait, le pays reste tributaire des importations des produits alimentaires. L’auteur qui a publié cette étude dans la revue scientifique du Centre de recherches interdisciplinaires (CRIPUPN) intitulé « Effet du traitement photopériodique sur la rentabilité de l’élevage de caille commune » à Kinshasa, précise que les résultats issus de son enquête révèlent que 400 000 tonnes de céréales, 120 000 tonnes de poissons congelés et plus de 50 000 tonnes de poulets et abats congelés sont importées chaque année en République démocratique du Congo. , mediacongo.net - Actualités - Une étude de l’UPN atteste que 26% seulement de la population ont accès à l’eau potable en RDC
  • Le rôle de la mélatonine dans la reproduction a été démontré chez de nombreuses espèces de mammifères. Elle est un médiateur essentiel de la reproduction saisonnière chez les espèces photopériodiques, c'est-à-dire dont l'activité est influencée par la durée du jour au cours de l'année, notamment chez le caribou. Les chercheurs ont constaté que chez cet animal, la durée de sécrétion de mélatonine diminue à partir de l'équinoxe de printemps (en mars, lorsque la durée du jour devient supérieure à celle de la nuit), qui correspond à la période de reproduction ; inversement, elle augmente à partir de l'équinoxe d’automne (en septembre), lorsque la nuit redevient plus longue que le jour. Cela corrobore l'existence d'un lien entre la reproduction, les sécrétions de mélatonine et l'horloge circannuelle, qui dépend de la durée du jour. Pourlascience.fr, L’horloge circadienne absente chez le caribou | Pour la Science
  • Tous les arguments sont bons pour ridiculiser l’astrologie. Celui-là ne fait pas honneur aux scientifiques. Pourquoi ces mêmes scientifiques ne demandent-ils pas aussi aux géographes de rebaptiser les tropiques du Cancer et du Capricorne ? On n'a pas fini ! Quelle mauvaise foi ! Les signes ne coïncident plus avec les constellations, ce n’est pas nouveau. Ce décalage est bien connu des astrologues. Cela leur a même permis de « gamberger » sur un cycle de 2160 ans pour expliquer les changements de civilisation. Et c’est précisément pour cela que les « mathématicos » parlent de la fameuse ère du Verseau (sur laquelle il y aurait beaucoup à dire au vu de l’actualité). Que les astronomes s’occupent de leurs oignons, en l’occurrence des constellations, et foutent la paix aux astrologues sur le concept de signe auquel ils n'ont sans doute rien compris (ou qu'ils ne veulent pas comprendre !). Un signe se matérialise par une amplitude jour / nuit et ce rapport jour / nuit (quantifié en nombre d’heures) génère une photopériode. C’est le différentiel de ces séquences photopériodiques qui permet aux astrologues de construire une caractérologie ou une typologie des tempéraments. C'est du moins ce qui est enseigné dans toutes les écoles d'astrologie sérieuses. Rien de débile dans cette hypothèse même si elle doit être adaptée selon les zones géographiques considérées. L’astrologie n’a pas la prétention d’être un discours totalitaire ! Encore une fois ce n’est pas une vérité révélée. Il ne s’agit que d’un outil conceptuel destiné à rendre compte des relations de l’homme avec son environnement. Où est la supercherie ? Ce qui différencie les astrologues des astronomes c’est que les premiers tentent de comprendre la psyché humaine avec toute sa complexité et les autres s’occupent des objets physiques et de la matière ce qui n’est pas plus facile (encore que !) mais très différent. Chacun son job ! Donc rien de nouveau ! Je ne sais si ce sont les hirondelles qui font le printemps mais pour les signes astrologiques, ça marche toujours. Le bélier par exemple correspond toujours à 12h de jour et 12 h de nuit, c’est le corollaire de la balance autre signe équinoxial. Pour nos latitudes, le capricorne correspond toujours à 8h de jour pour 16h de nuit (approximativement) et l’inverse pour son opposé. Rien de changé pour ceux qui s’intéressent à la psychologie fondée sur les rapports de l’homme avec l’univers qui l’entoure. Et puis, entre nous, et en guise de clin d’œil, allez donc demander au président de la république (qui est Verseau) de ne plus faire de réformes sous prétexte que l’astronome américain l’a rebaptisé Capricorne, allez donc conseiller à Michel Drucker (qui est Vierge) de ne pas être obsédé par ses médicaments ou par sa santé, vous verrez que tout n’est pas écrit dans le ciel mais que cette mathématique-là est, malgré tout, pleine de bon sens, toute caricature simpliste mise à part. » Alain de Chivré Responsable d'un centre de formation à Nantes Le Figaro.fr, Les signes du zodiaque faux ?

Traductions du mot « photopériodique »

Langue Traduction
Anglais photoperiod
Espagnol fotoperíodo
Italien fotoperiodo
Allemand photoperiode
Chinois 光周期
Arabe فترة ضوئية
Portugais fotoperíodo
Russe фотопериод
Japonais 日長
Basque fotoperiodoa
Corse fotoperiodu
Source : Google Translate API

Photopériodique

Retour au sommaire ➦

Partager