La langue française

Phosphorer

Sommaire

  • Définitions du mot phosphorer
  • Étymologie de « phosphorer »
  • Phonétique de « phosphorer »
  • Citations contenant le mot « phosphorer »
  • Traductions du mot « phosphorer »

Définitions du mot phosphorer

Trésor de la Langue Française informatisé

PHOSPHORER, verbe

A. − Empl. trans., rare. Mélanger, imprégner quelque chose de phosphore. Anton. déphosphorer.Les inventeurs ont été conduits à phosphorer l'alliage de cuivre et d'étain (H. de Parville,Journal Officiel,8 sept. 1871,p.3307, 1recol. ds Littré).
B. − Empl. intrans.
1. Littér. Briller d'une lumière fulgurante, éclatante, semblable à celle du phosphore. Les yeux en pépins de pommes, petits, noirs, serrés près du nez, phosphoraient (Huysmans,Là-bas,t.2, 1891, p.161).Les gouttes de feu des lampyres qui déjà phosphoraient dans l'herbe (Genevoix,Rroû,1931, p.90).
2. Fam. Travailler intellectuellement d'une manière intense. Il travaille, il travaille. Mieux! il phosphore, il rupine à bloc (Queneau,Loin Rueil, 1944, p.45).
Prononc.: [fɔsfɔ ʀe], (il) phosphore [fɔsfɔ:ʀ]. Étymol. et Hist.1. 1789 part. passé adj. phosphoré «qui contient du phosphore» (Lavoisier, Traité élém. de chim., t.1, p.119); 1792 phosphorer «mettre du phosphore dans ou sur quelque chose» (ds Ann. chim., t.13, p.114); 2. 1891 fig. phosphorer «briller avec éclat» (Huysmans, loc. cit.); 1899 (D'Esparbès, Demi-soldes, p.133: Les gestes [que sa maîtresse venait d'avoir] et les mots aimés phosphorèrent dans son cerveau); 3. 1944 «fournir un travail intellectuel intense» (Queneau, loc. cit.). Dér. de phosphore*; dés. -er. L'angl. to phosphorate est att. au sens 1, comme part. passé adj. dès 1789 ds NED, et au sens de «rendre phosphorescent» dep. 1827, ibid.

Trésor de la Langue Française informatisé

PHOSPHORER, verbe

A. − Empl. trans., rare. Mélanger, imprégner quelque chose de phosphore. Anton. déphosphorer.Les inventeurs ont été conduits à phosphorer l'alliage de cuivre et d'étain (H. de Parville,Journal Officiel,8 sept. 1871,p.3307, 1recol. ds Littré).
B. − Empl. intrans.
1. Littér. Briller d'une lumière fulgurante, éclatante, semblable à celle du phosphore. Les yeux en pépins de pommes, petits, noirs, serrés près du nez, phosphoraient (Huysmans,Là-bas,t.2, 1891, p.161).Les gouttes de feu des lampyres qui déjà phosphoraient dans l'herbe (Genevoix,Rroû,1931, p.90).
2. Fam. Travailler intellectuellement d'une manière intense. Il travaille, il travaille. Mieux! il phosphore, il rupine à bloc (Queneau,Loin Rueil, 1944, p.45).
Prononc.: [fɔsfɔ ʀe], (il) phosphore [fɔsfɔ:ʀ]. Étymol. et Hist.1. 1789 part. passé adj. phosphoré «qui contient du phosphore» (Lavoisier, Traité élém. de chim., t.1, p.119); 1792 phosphorer «mettre du phosphore dans ou sur quelque chose» (ds Ann. chim., t.13, p.114); 2. 1891 fig. phosphorer «briller avec éclat» (Huysmans, loc. cit.); 1899 (D'Esparbès, Demi-soldes, p.133: Les gestes [que sa maîtresse venait d'avoir] et les mots aimés phosphorèrent dans son cerveau); 3. 1944 «fournir un travail intellectuel intense» (Queneau, loc. cit.). Dér. de phosphore*; dés. -er. L'angl. to phosphorate est att. au sens 1, comme part. passé adj. dès 1789 ds NED, et au sens de «rendre phosphorescent» dep. 1827, ibid.

Wiktionnaire

Verbe

phosphorer \fɔ.sfɔ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ajouter du phosphore.
    • Les inventeurs ont été conduits à phosphorer l’alliage de cuivre et d’étain. — (Henri de Parville, Journal officiel, 8 septembre 1871, page 3307, 1ière colonne)
  2. (Figuré) Briller avec éclat.
    • À la brune, alors que leurs sens sont phosphorés, comme meurtris par le suc puissant des venaisons, embrasés par de combustibles breuvages semés d’épices, Gilles et ses amis se retirent dans une chambre éloignée du château. — (Joris-Karl Huysmans, Là-bas, chapitre XI, 1891)
    • Il était grand mais mal bâti, tout en buste ; le front dénudé se prolongeait sans courbe en un nez droit ; les lèvres, les joues étaient hérissées de ces poils durs et drus qu’ont les anciens prêtres qui se sont longtemps rasés ; les traits étaient sinueux et gros ; les yeux en pépins de pommes, petits, noirs, serrés près du nez, phosphoraient. — (Joris-Karl Huysmans, Là-bas, chaptre XIX, 1891)
    • Les gestes [que sa maîtresse venait d’avoir] et les mots aimés phosphorèrent dans son cerveau. — (Georges d’Esparbès, Les Demi-solde, Ernest Flammarion, 1899)
    • Et si le pas de Clémence approchait avant qu’il eût vidé le bol, il s’étouffait, raflait en hâte un dernier morceau dans sa gueule, et bondissait vers le talus, appelé dès la terrasse par les gouttes de feu des lampyres qui déjà phosphoraient dans l’herbe. — (Maurice Genevoix, Rroû, Flammarion, 1931)
  3. (Figuré) Réfléchir profondément.
    • Il travaille donc, il travaille, il travaille. Mieux ! Il phosphore il rupine à bloc et un jour brraoumm il eurêkate ça y est il a trouvé. — (Raymond Queneau, Loin de Rueil, 1944)
    • Les grands noms du high-tech américain font désormais phosphorer les cerveaux indiens chez eux. — (Sylvie Kauffmann, Boomtown Bangalore, Le Monde. Mis en ligne le 25 avril 2007)
    • Ainsi, les services du patrimoine du ministère de la Culture ont reçu l’ordre de phosphorer sur la création d’un réservoir incendie « piscinable » (sic) tout l’été. — (« La petite piscine qui éclabousse », Le Canard enchaîné, 27 juin 2018, page 1.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PHOSPHORER (fo-sfo-ré) v. a.
  • Ajouter du phosphore. Les inventeurs ont été conduits à phosphorer l'alliage de cuivre et d'étain, De Parville, Journ. offic. 8 sept. 1871, p. 3307, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « phosphorer »

Dénominal du nom phosphore.
(Sens 1) (1792) Dans le sens de « mettre du phosphore dans ou sur quelque chose » — (Annales de chimie, t. 13, 1792, p. 114) Le participe passé adjectival phosphoré apparaît dès 1789 — (Antoine Lavoisier, Traité élémentaire de chimie, t. 1, Cuchet, Paris, 1789) [1] [2]
(Sens 2) (1891) Dans le sens figuré de « briller avec éclat » — (Joris-Karl Huysmans, Là-bas, 1891) [1] [2]
(Sens 3) (1944) Dans le sens figuré de « réfléchir profondément », le phosphore étant dans l'imaginaire collectif français associé au fonctionnement du cerveau[1] — (Raymond Queneau, Loin de Rueil, 1944) [1] [2]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « phosphorer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
phosphorer fɔsfɔre

Citations contenant le mot « phosphorer »

  • L’Echo a réuni trois économistes dans une boule de l’Atomium pour phosphorer ensemble. Voici leur plan de relance. L'Echo, Quel plan de relance pour la Belgique? | L'Echo
  • En son sein, la Brasserie du Digital se veut avant tout comme un lieu de vie, d’échange et d’entraide. Elle permet aux acteurs du numérique de tisser des liens, de se retrouver pour phosphorer. L’association a été créée en mars pour animer et développer la filière numérique du Puy-en-Velay et plus largement en Haute-Loire. Elle est présidée par Frédéric Pacotte et dirigée par Laura Suzanne. , La Brasserie du Digital à la Cité numérique du Pensio : des créations d'emplois en perspective - La Commère 43
  • 19 juin dernier, siège des Républicains. Les cadres sont réunis en séminaire thématique. En début d'après-midi, ils sont invités à phosphorer sur le régime présidentiel. Le patron des sénateurs LR, Bruno Retailleau, qui cache de moins en moins ses ambitions, intervient : « A ce sujet, nous, on le désigne comment notre candidat à la présidentielle? » Rires autour de la table et… aucune réponse. leparisien.fr, A LR, la «bataille de la primaire a commencé» - Le Parisien
  • Une avalanche de révélations qui s’abat sur nous !  Mais qu’est-ce que c’est que cette folie ?  Si évidemment Kodachi-San ne nous dévoile pas l’entièreté de son jeu en faisant « Tapis » (comme au Poker), on commence à entrevoir un sérieux champ de possibles, nous faisant phosphorer !  Une belle série d’hypothèse commence à prendre corps et on se plait à espérer revivre une aussi grande Aventure que ne l’était la Saga de Pain (dans le manga Naruto) qui représente à nos yeux la quintessence de l’époque Naruto ! , Chronique Manga: Boruto # 09
  • Ils ont tous des têtes de pochtron, ça doit phosphorer quand ils émettent des propositions😁😁🤣🤣🤣 GJ Magazine, Valence : la manifestation des gilets jaunes prévues samedi, interdite par décision préfectorale
  • En parallèle, les deux complices continuent de phosphorer à la recherche de nouveaux marchés de niches. « On a d’autres projets, d’autres expérimentations sont en cours sur des produits très innovants mais on ne peut pas encore parler ». Le Telegramme, Innovation : ça phosphore chez Eldom - Loudéac - Le Télégramme

Traductions du mot « phosphorer »

Langue Traduction
Anglais phosphorate
Espagnol fosforar
Italien phosphorate
Allemand phosphorat
Chinois 磷化
Arabe فسفر
Portugais fosforato
Russe насыщать фосфором
Japonais リン酸塩
Basque phosphorate
Corse fosforatu
Source : Google Translate API
Partager