La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « philanthrocapitalisme »

Philanthrocapitalisme

Variantes Singulier Pluriel
Masculin philanthrocapitalisme philanthrocapitalismes

Définitions de « philanthrocapitalisme »

Wiktionnaire

Nom commun - français

philanthrocapitalisme \fi.lɑ̃.tʁo.ka.pi.ta.lism\ masculin

  1. (Néologisme) (Économie, Finance) Principes du capitalisme appliqués au domaine caritatif.
    • Bill Gates, Warren Buffet. A eux deux, ils ont mis à disposition de la fondation Melinda Gates, près de 60 milliards de dollars. Une somme rondelette. A l’instar de ces deux hommes d’affaires, d’autres personnalités mettent leur fortune et leurs carnets d’adresses au service des autres. Surnommé «philanthrocapitalisme», ce mouvement a fait des émules. — (G. G., “Milliardaires et philanthropes”, Le Figaro.fr, 30/11/2007.)
    • Diffuser dans les agricultures africaines traditionnelles, parfois biologiques, les herbicides et autres produits de synthèse génèrerait d’énormes profits, conformément à la philosophie de ces fondations « caritatives » un peu particulières qui prétendent mêler diffusion du progrès technique et récolte de dividendes. Une nouvelle forme de « charity business » qui a même un nom : la revue anglaise The Economist l’a récemment baptisée « philanthrocapitalisme ». — (François Guion, “Caritatif toi-même !”, La Mèche, n° 4, vendredi 1er octobre 2010, p. 7.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « philanthrocapitalisme »

Néologisme d’origine anglaise dérivé de « philanthropie » ou « philanthropisme » (selon la connotation positive ou négative que l’on donne à ce terme) et « capitalisme ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « philanthrocapitalisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
philanthrocapitalisme filɑ̃trɔkapitalism

Évolution historique de l’usage du mot « philanthrocapitalisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « philanthrocapitalisme »

  • La philanthropie peut également rapporter gros: ainsi, bien qu'il ait versé 36 milliards de dollars à des œuvres caritatives au cours des vingt dernières années, Bill Gates continue de s'enrichir. Sa fortune s'est accrue de 16 milliards de dollars en 2019, et il est actuellement le deuxième homme le plus riche du monde derrière Jeff Bezos. Les économistes américains Matthew Bishop et Michael Green parlent de «philanthrocapitalisme» pour désigner ces investissements dans des œuvres caritatives qui s'avèrent lucratifs. Une technique que la Silicon Valley semble maîtriser à la perfection. La Tribune, Le « philanthrocapitalisme » de la Valley
  • Voilà donc dans quel environnement s’introduit le « philanthrocapitalisme », alliant « philanthropie » et « capitalisme » pour relater ce nouveau mode d’action présenté par les auteurs américains Bishop et Green. Il s’agit essentiellement d’un renouveau dans le discours philanthropique, ancré cette fois-ci dans le milieu des affaires et de la finance plutôt que dans la traditionnelle charité religieuse. En 2009, au lancement des partenariats entre le gouvernement québécois et la Fondation Lucie-et-André-Chagnon, Claude Chagnon nous annonçait rien de moins qu’une révolution dans le domaine : « Le Québec n’en est qu’à ses débuts en la matière. Mais le temps où les fondations se contentaient de recevoir des demandes et de signer des chèques est révolu », disait-il en entrevue pour la revue L’Actualité. Le Devoir, Place au «philanthrocapitalisme» | Le Devoir
  • Ayant pour ma part depuis de longue date nourri un intérêt pour l’histoire du développement capitaliste ainsi que pour les approches économiques et politiques critiques du soi-disant laissez-faire des économies capitalistes, je demeurais résolument sceptique quant à l’idée que le capitalisme était lui-même, naturellement, un mode bénéfique, généreux, d’organisation économique. Je me suis donc mise à étudier le phénomène en conduisant des entretiens auprès d’un certain nombre d’institutions qui s’inquiétaient de l’influence grandissante de la Fondation Gates. J’avais besoin d’un exemple concret pour étudier le nouveau philanthrocapitalisme et j’ai choisi la Fondation Gates. , Les dessous de la philanthropie - La Vie des idées
  • "En faisant travailler des chercheurs, en multipliant les publications scientifiques, la Fondation parvient à créer sur chaque thématique sélectionnée un agenda politique pour faire pression auprès des Etats et les pousser à mettre au pot", ajoute Nathalie Ernoult, directrice de campagne pour Médecins sans frontières. Un "philanthrocapitalisme" agressif qui finit par agacer certaines ONG dénonçant pêle-mêle la quasi-privatisation de l'OMS, les potentiels conflits d'intérêts et les dérives managériales. Des critiques à peine audibles sur l'Olympe de Bill et Melinda.  LExpansion.com, Dans les rouages de la Fondation Bill et Melinda Gates - L'Express L'Expansion
  • Oui, aux yeux de Bill Gates, la philanthropie habituelle ne fonctionne pas assez bien. Pour l’améliorer, il faut utiliser les règles du capitalisme. Les personnes qui soutiennent le philanthrocapitalisme pensent que leur argent et leur manière de fonctionner peuvent remplacer le fonctionnement des Etats. Bill Gates s’inscrit pleinement dans ce présupposé, lui qui refuse au maximum de payer ses impôts. Il faut savoir que les montants des évitements fiscaux de Microsoft sont souvent égaux, voire supérieurs à ceux que la Fondation donne.  WE DEMAIN, "La philanthropie de Bill Gates alimente la machine capitaliste" - WE DEMAIN

Philanthrocapitalisme

Retour au sommaire ➦

Partager