La langue française

Phénoménalisation

Phonétique du mot « phénoménalisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
phénoménalisation fenɔmenalisasjɔ̃

Citations contenant le mot « phénoménalisation »

  • La démocratie repose sur le courage collectif d’affronter cet abîme de sens qui nous fait face. L’espace public n’est que la phénoménalisation, la spatialisation, de notre mode spécifique pour habiter le vide. Nous faisons face à un vide à préserver tout en l’occupant, contradiction indépassable, ferment de l’action politique. Alors l’espace public est susceptible de manifester les dissensions qui traversent la société civile. A trop vouloir occuper la scène, on rend tout mouvement impossible. Le souci du vide rejoint son parent pauvre temporel : la lenteur, précurseur sombre d’une durée commune. Le souci du vide et de la lenteur participe de cette praxis démocratique, contrepoids aux formes contemporaines du divertissement. L’espace public démocratique repose sur la mise en crise du peuple par lui-même. Cette crise, loin d’être un terme, participe d’une « création continuée », n’en déplaise à tous les déclinologues. Pour ces derniers en effet, il « paraît inconcevable qu’on renonce à l’idée que les fondements de l’ordre social doivent être à l’abri de la critique ; inconcevable que l’incertitude puisse être autre chose qu’une maladie de la civilisation, qu’elle entretienne le désir de liberté au milieu des orages. »[22] Club de Mediapart, L'espace public, un concept «vide»? | Le Club de Mediapart
  • Cette autonomisation du discours face au mythe de la ‘belle histoire’ se manifeste enfin de manière éclatante lors de l’exposition organisée à Prague par Gianfranco Sanguinetti à la fin de 2010 dont le catalogue est le premier ouvrage à adopter une approche littéraire et empathique envers Tichý et son travail. Le texte de Sanguinetti, Les Formes du Vrai, retrouve, six ans après, les accents inspirés de Hans-Joachim Müller et de Marta Gili. Écrit initialement comme une adresse personnelle à Tichý, il se décline sur 15 pages en 19 paragraphes, chacun se terminant par une forme de litanie incantatoire : ‘Voici la force de l’œuvre de Tichý’, ‘Voici la beauté de l’œuvre de Tichý’, ‘Voici l’universalité de l’œuvre de Tichý’, puis la rigueur, le défi, la révolution de l’aura, l’élégance,… Un des paragraphes les plus éloquents est sans doute le quinzième qui, se concluant par ‘Voilà pourquoi il vaut mieux ne pas être un critique professionnel pour apprécier vraiment l’art de Tichý’, reproche à la critique d’être trop fréquemment « épilée et désodorisée », ce que ne sont pas les femmes de Tichý, ni ses photos ‘odorantes’ dit Sanguinetti. Ce texte vigoureux et inspiré parle de plaisir et de liberté, de la poésie de l’évasion et du scandale, et se conclue par ces mots : « Enfin l’art de Tichý est si incommode à assumer et à comprendre, qu’aujourd’hui on préfère prudemment glisser sur le sujet et parler de ce qu’on appelle déjà ‘le phénomène-Tichý’, plutôt que de son art. Voilà exactement ce que je ne voulais pas faire. Le spectacle dominant est à son aise seulement parmi les phénomènes, car il peut les manipuler, les produire et les récupérer à son aise. » . C’est précisément ce refus situationniste de la phénoménalisation de Tichý qui fonde la nouvelle dimension critique de ce texte essentiel [lire cette critique passionnée du livre de Sanguinetti]. Une autre approche critique digne d’intérêt et tout autant anti-mythologique est la contribution de Gilles Rouffineau à l’ouvrage collectif Minor Photography. Connecting Deleuze and Guattari to Photography Theory . L’auteur établit un parallèle entre la photographie ‘minoritaire’ de Tichý et la littérature mineure de Kafka telle que Deleuze et Guattari l’ont analysée : déterritorialisation suivie d’une reterritorialisation insistante et répétée (pour Tichý, son retour à Kyjov et son appropriation du lieu), position de résistance passive dans l’univers politique (sa dimension d’antihéros socialiste), et dimension collective du projet (pour Tichý, au delà de son apparente solitude, son intégration dans des réseaux solidaires et son expression du désir collectif sous-jacent d’un hédonisme oisif libéré de l’austérité communiste). Pour Rouffineau, la précarité de Tichý au seuil de la disparition, sa position minoritaire radicale (au sens de Deleuze-GuettariGuattari) et la pauvreté simplificatrice de ses moyens l’amènent à un ‘devenir-intense’ (tel que défini dans leur livre Mille Plateaux), à un statut de ‘maverick’, de franc-tireur, que Tichý semble avoir consciemment assumé avec une distance teintée d’humour caustique. Amateur d'art, La réception critique de Miroslav Tichý (3) – Amateur d'art

Traductions du mot « phénoménalisation »

Langue Traduction
Anglais phenomenalization
Espagnol fenomenalización
Italien phenomenalization
Allemand phänomenalisierung
Chinois 现象化
Arabe ظاهرة
Portugais fenomenalização
Russe phenomenalization
Japonais 驚異的な
Basque phenomenalization
Corse fenomenalizazione
Source : Google Translate API

Phénoménalisation

Retour au sommaire ➦

Partager