La langue française

Pétrochimie

Définitions du mot « pétrochimie »

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉTROCHIMIE, subst. fém.

Science, technique et industrie des produits chimiques dérivés du pétrole et du gaz naturel. Synon. pétroléochimie, pétrolochimie (rem. s.v. pétro-).L'expansion actuelle en effet semble dépendre de «grappes d'innovations»: électronique, atome, pétrochimie, plastiques, etc., s'appuient réciproquement (Univers écon. et soc., 1960, p.32-16).Cela n'empêche pas les grandes banques d'affaires parisiennes de multiplier leurs participations dans de nouveaux secteurs industriels: électronique, matières plastiques, pétrochimie, ou de participer à la modernisation de secteurs anciens comme la sidérurgie (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1966, p.480).
Prononc. et Orth.: [petʀ ο ʃimi]. M. Chartrand, Guy Saint-Pierre ds Commerce, oct. 1972, p.42, col. 1-2: pétro-chimie. Étymol. et Hist. 1959 (Duval). Comp. de l'élém. pétro-* et de chimie* prob. d'apr. l'angl. petrochemistry att. au même sens dep. 1942, à distinguer du terme homon. désignant la chimie des roches att. dès 1937 et où l'élém. petro- représente directement le gr. π ε ́ τ ρ ο ς «pierre» (NED Suppl.2, cf. aussi fr. pétrographie).
DÉR. 1.
Pétrochimique, pétro-chimique, adj.Qui est relatif à la pétrochimie. Industrie, usine pétrochimique. En 1940, les différents produits pétro-chimiques représentaient une consommation de 600000 tonnes aux États-Unis; en 1955, 11 millions de tonnes (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1966, p.520).Troisième port mondial après Rotterdam et New York mais premier port pétrochimique européen, la patrie du peintre flamand Van Dyck connaît aujourd'hui des jours heureux (Entreprise, 21 mai 1971, p.27, col. 1). [petʀ ο ʃimik]. 1reattest. 1963 (Lar. encyclop.); de pétrochimie, suff. -ique*.
2.
Pétrochimiste, subst.Spécialiste de la pétrochimie, industriel de la pétrochimie. Les pétrochimistes utilisèrent bientôt ce type de chromatographie à l'analyse des mélanges d'hydrocarbures volatils (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.420). [petʀ ο ʃimist]. 1reattest. 1963 (Lar. encyclop.); de pétrochimie, suff. -iste*.

Wiktionnaire

Nom commun

pétrochimie \pe.tʁɔ.ʃi.mi\ féminin

  1. (Chimie organique) Science qui s’intéresse à l’utilisation des composés chimiques de base issus du pétrole pour fabriquer d’autres composés synthétiques qui peuvent exister ou non dans la nature.
    • Le mot pétrochimie a été utilisé dès le début pour marquer la différence entre l’industrie classique du pétrole (le raffinage) et une utilisation de certains produits ou sous-produits de l’industrie du raffinage, différente des utilisations classiques des produits pétroliers. — (École nationale supérieure du pétrole et des moteurs, Pétrole et pétrochimie, éditions TECHNIP, 1970)
    • En effet, la pétrochimie a produit en quelques décennies plus de cent mille molécules qui n’existent pas dans l’environnement et dont certaines, parfois très toxiques pour l’environnement et les êtres humains, ne peuvent pas être décomposées - ou très difficilement - par des agents naturels. — (Renaud Duterme, Eric de Ruest, La dette cachée de l’économie, éditions Les Liens qui libèrent, 2014)
    • Si elle impacte les pays développés, voire chacun des pays du globe indépendamment de sa classification industrielle, la question ne saurait toutefois se limiter qu’à une question énergétique, compte tenu des multiples usages du pétrole et de ses dérivés dans la pétrochimie. Dépendance au pétrole sur Wikipédia.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « pétrochimie »

Dérivé de chimie, avec le préfixe pétro-, renvoyant au pétrole.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pétrochimie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pétrochimie petrɔʃɛ̃i

Citations contenant le mot « pétrochimie »

  • Comme ses concurrents, BP a développé ses activités de pétrochimie ces dernières années car malgré des marges réduites elles affichent une résilience précieuse. L'empreinte de BP dans ces activités reste toutefois nettement plus réduite que celle de son concurrent Royal Dutch Shell par exemple. « Cette cession est stratégique : BP a investi dans ces actifs en 2005 lorsqu'ils étaient profitables mais désormais la pétrochimie souffre de surcapacités et BP a urgemment besoin de cash », rappellent les analystes de Wood Mackenzie. Les Echos, BP vend sa branche pétrochimie pour faire respirer ses finances | Les Echos
  • Le premier semestre 2020 est maintenant terminé, et bon débarras ! La plupart des acteurs de la pétrochimie ont en effet vécu les quatre ou cinq mois les plus mortifères de mémoire d’homme. Cela dit, les marchés retrouvent enfin leurs marques. Les prix sont encore bien en dessous de leurs niveaux de la fin 2019, mais au moins il y a un certain retour de la demande. Les stocks et la production sont également bien alignés. Au cours de la dernière semaine de juin, le Brent a perdu un peu plus d’un dollar à 41,19 $/baril. info-chimie.fr, Pétrochimie : cotations du 30 juin 2020
  • Les marchés européens de la pétrochimie ont été relativement calmes cette semaine. La plupart des contrats précoces du mois de juillet et des contrats tardifs de juin ont été réglés. En amont, les prix de l’énergie et des matières premières sont restés globalement stables. Une certaine pression commence néanmoins à s’exercer entre les vendeurs et les acheteurs de produits chimiques de base. Les acheteurs sentent que les vendeurs sont pressés d’arriver à un retour à la normale, afin de récupérer des marges. Les acheteurs craignent encore que la demande des utilisateurs finaux ne soit pas au rendez-vous. Les prix du Brent sur les marchés mondiaux, ainsi que le prix spot du naphta dans le Nord-Ouest de l’Europe sont restés calmes. info-chimie.fr, Pétrochimie : cotations du 13 juillet 2020
  • Les marchés européens de la pétrochimie ont été relativement calmes cette semaine. La plupart des contrats précoces du mois de juillet et des contrats tardifs de juin ont été[…] info-chimie.fr, Pétrochimie : cotations du 21 juillet 2020
  • Le rapport Global Petrochemicals Market décrit la structure du marché, la portée, la capacité et les perspectives de croissance. La valeur marchande et le taux de croissance de 2020 à 2026 sont également couverts. En dehors de cela, le rapport contient une évaluation concurrentielle, les perspectives de développement, les parts de marché, les revenus, la marge brute, la valeur, l’étendue et d’autres chiffres vitaux du marché, ainsi que l’avancement du statut des domaines clés. Le rapport sur le marché mondial de la pétrochimie promet des enregistrements exacts concernant divers facteurs entraînant ou limitant l’amélioration du secteur des entreprises. Les principales parties prenantes ne peuvent pas oublier les statistiques, tableaux et chiffres mentionnés dans ce rapport pour la planification stratégique qui conduisent au succès des organisations. Instant Interview, Marché mondial de la pétrochimie 2020-2026 LyondellBasell, BASF, Total, Royal Dutch Shell, Sinopec – Instant Interview
  • Le gouvernement mise sur l’industrie de la pétrochimie pour relancer et stabiliser l'économie de la province, car la valeur de cette industrie s'élevait, en 2019, à plus de 12 milliards de dollars et employait plus de 58 000 Albertains. Radio-Canada.ca, Pétrochimie : l'Alberta se dote d'un programme de subvention pour stimuler son économie | Radio-Canada.ca
  • L’énergéticien BP va vendre ses activités mondiales de pétrochimie à Ineos pour un montant total de 5 milliards de dollars. Loin d’être moribondes, ces activités sont présentées comme des « bijoux de famille ». Mais BP est en train de se réinventer et cette opération lui permet de boucler un programme de 15 milliards de dollars de cessions d’actifs, en avance sur son planning. info-chimie.fr, BP cède ses actifs pétrochimiques à Ineos pour 5 Mrds $

Images d'illustration du mot « pétrochimie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pétrochimie »

Langue Traduction
Anglais petrochemicals
Espagnol petroquímicos
Italien petrolchimico
Allemand petrochemikalien
Chinois 石化产品
Arabe البتروكيماويات
Portugais petroquímica
Russe нефтехимия
Japonais 石油化学
Basque petrokimika
Corse prodotti petrochimichi
Source : Google Translate API

Pétrochimie

Retour au sommaire ➦

Partager