La langue française

Perspectiviste

Sommaire

  • Définitions du mot perspectiviste
  • Étymologie de « perspectiviste »
  • Phonétique de « perspectiviste »
  • Citations contenant le mot « perspectiviste »
  • Traductions du mot « perspectiviste »
  • Synonymes de « perspectiviste »

Définitions du mot perspectiviste

Wiktionnaire

Adjectif

perspectiviste \pɛʁ.spɛk.ti.vist\ masculin et féminin identiques

  1. (Arts) (Technique) Relatif à la perspective.
    • Dessins perspectivistes stéréoscopiques.
  2. (Philosophie) Relatif au perspectivisme.
    • Savoir jusqu'où s'étend le caractère perspectiviste de l'existence ou même, si elle a en outre quelque autre caractère, si une existence sans interprétation, sans nul « sens » ne devient pas « non sens »… — (Nietzsche et le vertige de l'infini)

Nom commun

perspectiviste \pɛʁ.spɛk.ti.vist\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui met les choses en perspective :
    1. Dessinateur spécialisé dans la perspective.
      • Pour un concours d’urbanisme et l’obtention de permis de construire, nous cherchons des perspectivistes et graphistes 3D en CDD.
    2. Philosophe partisan du perspectivisme.
      • Epictète qui était un perspectiviste disait que ce qui fait le malheur des hommes ce ne sont pas les choses elles-mêmes, ce sont les opinions que les hommes se font de ces choses.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « perspectiviste »

(Siècle à préciser) Mot dérivé de perspective avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « perspectiviste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
perspectiviste pɛrspɛktivist

Citations contenant le mot « perspectiviste »

  • « Khatibi est actuel », affirme Roland Barthes. En effet, l’œuvre de cet intellectuel perspectiviste continue de nous interpeller à bien des égards, persiste à interroger notre rapport au monde, nous pousse à examiner encore et encore notre relation aux textes religieux, artistiques et littéraires, et à repenser en permanence le multiculturalisme et le postcolonialisme dans un monde en pleine effervescence et en pleine mutation. Son actualité explique son regain d’intérêt parmi les chercheurs et les intellectuels du monde entier, aujourd’hui plus que jamais. , Interculturel Francophonies, n° 34, nov.déc. 2018: "Abdelkébir Khatibi: le penser-écrire d'un intellectuel perspectiviste"
  • Curatée par la conservatrice en charge de l’art moderne du musée et par les organisatrices du colloque consacré à l’usage des formes géométriques au cinéma, cette exposition s’attache à observer l’évolution de la construction mathématique des images dans les arts plastiques dans leur rapport au récit. Le choix des œuvres effectué ici contredit une certaine vision de l’histoire qui voudrait qu’avec la disparition de la perspective dans les tentatives cubistes se soit également effondrée la dimension narrative de la peinture. Le parti pris est au contraire de montrer que, si l’abandon progressif de la construction perspectiviste remet effectivement en cause la place du spectateur pensé comme public d’un spectacle, il n’évacue pas nécessairement tous les liens existants entre l’espace pictural et la fiction. Les commissaires ont choisi un ensemble d’œuvres qui montrent que l’intérêt des artistes pour le développement des sciences remettant en cause la conception traditionnelle de l’espace autour des années 1910 ne les conduit pas à renoncer à recourir au support d’une histoire. Ainsi, les premiers cubistes, s’ils juxtaposent sur un même plan différentes facettes de l’objet représenté, non seulement ne l’abandonnent pas mais vont bien souvent en rechercher l’origine dans des mythes ancestraux. Par ailleurs, en rejetant l’illusionnisme pictural pour mettre au jour la structure géométrique sous-jacente aux objets, ils font apparaître une structure en grille que les peintres abstraits reprennent et utilisent pour agencer des signes plastiques qui font sens. De plus, le système qui substitue la planéité à la succession des plans et un éclairage qui semble venir de l’extérieur au jeu d’ombre et de lumière à l’intérieur de l’œuvre est en soi un propos. Remettre en question la figuration comme capacité à nommer et désigner les objets c’est également remettre en cause le procédé narratif comme manière de qualifier, de juger et de classer. Au sujet principal, ainsi défini parce que placé au centre au premier plan et en pleine lumière, la grille utilisée par les peintres abstraits subroge un ensemble de sujets égaux dont les relations d’interdépendance tissent un autre type de récit. Art Critique, Perspectives parallèles
  • 10L’auteur développe cet argument en examinant le rapport du thème moral au domaine de la physique : Fontenelle dresse une homologie entre le système planétaire et le fonctionnement du système humain (personnification des planètes), une analogie de leur fonctionnement justifiée par le fait qu’ils sont deux productions de la nature (hasards gouvernant les conditions particulières et les conditions de distribution des planètes dans le cosmos ; équilibre entre les planètes et le système humain), puis note la responsabilité du système humain concernant la représentation du monde (géocentrisme lié à « l’amour-propre », différence de nature entre la terre et les autres planètes et différences des conditions sociales). Cette pratique articule le domaine moral et le domaine astronomique. Le texte passe alors du point de vue de la nature au point de vue de l’homme projetant ses qualités et opère une circulation brassant une gamme d’aspects et d’implications physiques, morales et sociales. Se tient alors dans un même mouvement le point de vue du monde et de l’homme. Dans cette « topologie dynamique », Fontenelle articule (ne résout pas) ainsi les contradictions épistémologiques (scepticisme radical, positivisme) dans un perspectivisme où ces contradictions sont des pôles opposés, des possibilités théoriques que l’esprit passe en revue sans pour autant s’y fixer. Le texte est alors comme « une grande anamorphose, qui présente plusieurs lignes de sens, mais n’offre que chaos d’idées si l’on se fixe du mauvais point de vue » (p. 74) ; une « machine perspectiviste » qui dans sa structure dynamique propose « une démultiplication elle-même mouvante des points de vue » (p. 74). , Fontenelle ou la pluralité des points de vue (Acta Fabula)

Traductions du mot « perspectiviste »

Langue Traduction
Anglais perspectivist
Espagnol perspectivista
Italien prospettivista
Allemand perspektivist
Chinois 透视主义者
Arabe منظوري
Portugais perspectivista
Russe perspectivist
Japonais パースペクティビスト
Basque perspektibisten
Corse perspettivista
Source : Google Translate API

Synonymes de « perspectiviste »

Source : synonymes de perspectiviste sur lebonsynonyme.fr
Partager