La langue française

Perreyé

Définitions du mot « perreyé »

Trésor de la Langue Française informatisé

PERREYER, verbe trans.

Revêtir d'un perré. Perreyer une digue, un pont; digue perreyée. La précaution que l'on prend souvent de perreyer le talus sous le pont et le long des tympans est le plus souvent inutile (Bricka, Cours ch. de fer,t.1, 1894, pp.158-159).Les talus perreyés dans les bassins ne présentent rien qui les distingue des ouvrages similaires établis le long des fleuves et des rivières (Quinette de Rochemont, Trav. mar.,t.1, 1900, p.279).
Prononc.: [pε ʀ εje], [-ʀe-], [pe-], (il) perreye [pε ʀ εj]. Étymol. et Hist.1. 1367-76 peréer «extraire de la pierre» (Joubert, Comptes de Macé Darne, p.49) −1458 perroyer, v. Gdf.; 2. a) 1855 digue perreyée (E. Grangez, Voies navigables de France, p.280 ds Littré); b) 1873 (A. et L. Tolhausen, Dict. technol., p.611). 1 dér. de pierre*; 2 dér. de perré*; dés. -er. Perreier est antérieurement att. au Moy. Âge au sens de «faire fonctionner la perrière» (ca 1225, Guillaume le Maréchal, éd. P. Meyer, 16632 [correction proposée par l'éd.], cf. aussi Lancelot, éd. A. Micha, t.VII, p.16).
DÉR.
Perreyeur, subst. masc.a) Ouvrier qui construit des perrés. Des gens riaient (...) Vigon l'aubergiste, Trellu le perreyeur (Genevoix, Boîte à pêche,1926, p.49).b) Région. (Anjou), vieilli. Ardoisier. En 1789 et 1790, le grand-père n'avait pas marché sur Angers avec les perreyeurs (...) pour défendre la République (R. Rabaut, L'Ardoisier,Cholet, les éd. du Choletais, 1975, p.52). [pε ʀ εjoe:ʀ], [-ʀe-], [pe-]. 1resattest. a) α) 1410 perrayeur «carrier» (Arch. mun. Angers, CC 3 ds Gdf.), β) 1800 perréieur «ouvrier des carrières d'ardoise» (Boiste), b) 1874 perreyeur «ouvrier qui construit des perrés» (Lar. 19e); de perreyer, suff. -eur2; cf. une attest. en m. fr. de perreour «carrier» (1378, Ord. FdsBizeul, Clain, Bibl. Nantes ds Gdf.).

Wiktionnaire

Forme de verbe

perreyé \pɛ.ʁe.je\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe perreyer.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PERREYÉ (pè-ré-ié, iée) adj.
  • Revêtu de pierres. Une digue insubmersible perreyée, ou revêtue sur toute sa longueur d'une couche de blocs posés à plat ou à peu près jointivement, E. Grangez, Voies navigables de France, p. 280.

    Sable perreyé, sable dont en revêt une digue. Au lieu de procéder à l'aide de corrois de glaise, on s'était borné à rétablir la levée avec du sable perreyé du côté de la Loire seulement, Corresp. 25 oct. 1866, p. 497.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « perreyé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
perreyé

Traductions du mot « perreyé »

Langue Traduction
Anglais perreyé
Espagnol perreyé
Italien perreyé
Allemand perreyé
Chinois 佩雷埃
Arabe بيري
Portugais perreyé
Russe perreyé
Japonais ペレエ
Basque perreyé
Corse perreyé
Source : Google Translate API

Perreyé

Retour au sommaire ➦

Partager