La langue française

Péon

Sommaire

  • Définitions du mot péon
  • Étymologie de « péon »
  • Phonétique de « péon »
  • Citations contenant le mot « péon »
  • Traductions du mot « péon »

Définitions du mot « péon »

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉON1, subst. masc.

A. − Paysan pauvre ou ouvrier agricole employé à demeure sur une terre, en Amérique centrale et du Sud. Ce muletier-chef était secondé par deux péons indigènes et un enfant de douze ans (Verne,Enf. cap. Grant, t.1, 1868, p.90).Mes péons ramassent les oranges et les cigares (Arnoux, Double chance, 1958, p.28).En fait, les conditions du salariat, pour les péons du Mexique par exemple, ne différaient guère de la servitude (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p.10).
B. − TAUROM. Aide du matador. Salvador Vinarès est à Séville. C'est mon ami. Il sera enchanté de toréer pour le duc. Et, à côté de lui, vous travaillerez avec autant de sécurité qu'à côté du Bomba lui-même. Vinarès! un des meilleurs péons d'Espagne (Montherl., Bestiaires, 1926, p.507).
REM.
Péonage, subst. masc.Économie agricole fondée sur l'emploi de péons. À la hacienda Hermanas, il y a 150 péons. Le service de ces péons est loué en même temps que la terre à laquelle ils sont attachés. Sur quelques haciendas, il y a plus de 1.000 péons. Ce système de péonage est un des traits les plus caractéristiques de la constitution du Mexique. (Trad.:Saint-Louis Republican, in Annales maritimes et coloniales, t.103, 1847, p.319 ds Quem. DDL t.12).
Prononc. et Orth.: [peɔ ̃]. Plur.: des péons. Plur. esp. ds T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, p.206: trois peones. Étymol. et Hist.1. 1836 «paysan pauvre (qui n'a pas de cheval), journalier, manoeuvre agricole, pâtre en Amérique du Sud» (Th. Pavie in Revue des deux mondes, 1erjuin, p.618 d'apr. Quem. DDL t.20); 2. 1926 taurom. (Montherl., loc. cit.). Empr. à l'esp. peon «journalier» (xviies. ds Al.), anciennement «soldat à pied» (doc. de 1100 d'apr. Cor.-Pasc.), du b. lat. pedo, pedonis «piéton, fantassin», qui a donné directement l'a. fr. peon «fantassin» (v. pion2). Fréq. abs. littér.: 25. Bbg. Quem. DDL t.20. _Rupp. 1915, p.70.

PÉON2, subst. masc.

MÉTR. ANC. Pied composé de trois brèves et d'une longue, cette dernière occupant une place variable. Péon premier, deuxième, etc. (suivant la position de la longue en premier, deuxième rang, etc.). Cette (...) finale (...) pourrait être précédée d'un iambe, d'un anapeste, d'un péon (Bénédictins, Paléogr. mus., t.2, 1889, p.30).
Prononc.: [peɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1752 terme de métr. (Trév.). Empr. au lat. paeon «id.», lui-même empr. au gr. (ionien, attique) π α ι ω ́ ν «id.», var. du gr. (dorien, hellénique) π α ι α ́ ν «id.», issu p.ext. de sens, de «hymne en l'honneur d'Apollon», v. péan. Cf. Chantraine.

Wiktionnaire

Nom commun 1

péon \pe.ɔn\ masculin (pour une femme on dit : péone)

  1. Ouvrier agricole des haciendas du Mexique.
    • […] les péons avaient formé à quelques pas de l’hacienda un enclos dans lequel, après avoir fait entrer les bestiaux, ils séparaient les maigres d’avec les gras, que l’on faisait sortir un à un de l’enceinte. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Le sergent-valet de chambre Atonito en prenait soin qui était petit-fils d’esclaves et dont le regard, captif encore, ne se posait sur les blancs qu’avec timidité, Gumersindo, le chauffeur noir, admirable mécanicien, Felizota, la cuisinière, et la servante Narcisa venaient aussi, leur travail terminé, se glisser silencieusement autour du feu avec l’ancien péon Téofilo qui accompagnait toujours les enfants, même quand le colonel et sa femme sortaient avec eux. — (Jules Supervielle, Le Voleur d’enfants, 1926, p. 74-75)
  2. (Par extension) Personne de bas niveau social.
  3. (Tauromachie) Aide du matador.

Nom commun 2

péon \pe.ɔ̃\ masculin

  1. (Poésie) (poésie grecque) Pié.
    • Les anciens comptoient quatre sortes de pié qui s’appelloient péons. On leur donna ce nom parce qu’on les employoit particulierement dans les hymnes d’Apollon, qu’on nommoit Péan. Le premier péon est composé d’une longue & trois breves, comme colligere ; le second est composé d’une breve, une longue & deux breves, comme resolvere ; le troisieme est composé de deux longues, une breve & une longue, comme communicant ; & le quatrieme est composé de trois breves & une longue, comme temeritas. [1]
    • Disons ici en quoi consiste le çloka, et qu’on nous permette de l’exposer en termes à nous […] On sait déjà que c’est un distique dont chaque vers a 16 syllabes groupées en 2 pâdas, les mêmes quant au nombre de syllabes, divers quant au rhythme. À présent, voici comment se comporte ce rhythme. Coupons le vers en groupes quadrisyllabes. Alors le 4e est invariablement un diïambe ou (toute finale de vers étant indifférente) un péon 2e ; le 2d, au contraire, repousse invariablement ces 2 pieds, plus les 2 ioniques et ce qu’ils deviennent en changeant la dernière (c.-à-d. le spondéoïambe ou épitrite 3e et le péon 3e) : donc des 16 pieds quadrisyllabes imaginables, 10 peuvent être admis, savoir (en les échelonnant 2 à 2, de manière à ce que le 2d ne diffère du 1er que par la finale) l’antispaste et l’épitrite premier, le choriambe et le péon premier, le péon quatrième et le procéleusmatique, l’épitrite second et le dichorée, le dispondée et l’épitrite 4e (encore alors est-ce qu’un spondéoïambe ou un péon 3e précède). De ces 10 pieds possibles, les plus fréquents de beaucoup sont l’antispaste et l’épitrite 1er : l’épitrite 2e, le choriambe et le péon 4e ne sont pas rares. Quant aux groupes quadrisyllabes impairs (premier et troisième), des seize pieds quadrisyllabes, à priori, treize peuvent commencer le vers, onze ou douze peuvent commencer le second pâda ; en d’autres termes, 3 seulement sont interdits au commencement du 1er pâda, 4 ou 5 le sont au commencement du second. Quels sont ces trois et ces cinq ? Les trois sont le procéleusmatique, le dactyle et le choriambe ; les mêmes, plus le diïambe, voilà les 4, plus l’épitrite 3e, voilà les 5. — (« Spécimen d’une traduction française complète du Râmâyana », in Bulletin mensuel de l’Académie delphinale, tome 3me, Imprimerie de Prudhomme, Grenoble, 1851)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PÉON (pé-on) s. m.
  • Soldat à pied, dans l'Inde.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PÉON, s. m. (Poésie greq.) c’est-à-dire pié. Les anciens comptoient quatre sortes de piés qui s’appelloient péons. On leur donna ce nom parce qu’on les employoit particulierement dans les hymnes d’Apollon, qu’on nommoit Péan. Le premier péon est composé d’une longue & trois breves, comme colligere ; le second est composé d’une breve, une longue & deux breves, comme resolvere ; le troisieme est composé de deux longues, une breve & une longue, comme communicant ; & le quatrieme est composé de trois breves & une longue, comme temeritas.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « péon »

Mot espagnol correspondant au provenç. pezo, peon ; ital. pedone.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) De l’espagnol peón.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « péon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
péon peɔ̃

Citations contenant le mot « péon »

  • Mexique 1913. Juan, péon misérable, parvient non sans peine à monter dans une diligence occupée par quelques notables, parmi lesquels un curé en train de se restaurer. Ils l'accueillent avec mépris et le relèguent au fond de la voiture. Bientôt apparaît au bord de la route un groupe d'enfants et de vieillards qui, avec la rapidité de l'éclair, bloquent la diligence et mettent ses passagers en joue. Juan, en réalité le chef de la bande, abat le premier qui tente de résister... Télé 7 Jours, Il était une fois la révolution (Arte) Pourquoi Sergio Leone détestait Rod Steiger ?
  • Salut du péon Antonio Caba au 2e toro ; six pupilles, bien roulés et très corrects d’armures, de Santiago Domecq Bohorquez. Dix piques au total dont quatre au 5e. » SudOuest.fr, Les corridas de Zocato : Joselito, idole d’or

Traductions du mot « péon »

Langue Traduction
Anglais peon
Espagnol peón
Italien fattorino
Allemand peon
Chinois 日工
Arabe الكادح
Portugais peão
Russe поденщик
Japonais 牡丹
Basque peon
Corse peonia
Source : Google Translate API
Partager