La langue française

Pédale

Définitions du mot « pédale »

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉDALE1, subst. fém.

A. − MUS. Touche d'instrument de musique actionnée avec le pied.
1. Pédale (d'un orgue). Chacune des touches longues formant le clavier grave de l'orgue et actionnée par l'organiste avec le talon ou la pointe du pied. Clavier à pédales (synon. pédalier); pédales d'accouplement, de combinaison. Il s'installe dans l'orgue comme on s'installe dans une maison (...). Pendant la répétition comme pendant l'exécution, les jeux, les pédales et les claviers ne lui sont donnés que comme les puissances de telle valeur émotionnelle ou musicale (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p.170).
Loc. fam. Ronfler comme une pédale d'orgue. Ronfler très fort, bruyamment. Mérindol trouva Jacquemin Lampourde ronflant comme la pédale d'un tuyau d'orgue, bien que toutes les horloges des environs eussent sonné quatre heures de l'après-midi (Gautier, Fracasse, 1863, p.306).
2. Pièce à levier placée au bas d'un instrument à clavier ou d'une harpe et servant à modifier la qualité, l'intensité ou la hauteur des sons émis. Les sept pédales du clavecin, de la harpe; pédales expressives; pédale de trémolo d'un harmonium. Son sentiment devient plus grave, comme une note de piano quand on met la pédale (Montherl., Pitié femmes, 1936, p.1111):
1. Ses pieds chaussés de souliers plats pèsent déjà sur les pédales. Cécile fait un signe du doigt, et la jeune fille commence à jouer [au piano]. Duhamel, Cécile, 1938, p.64.
Pédale douce, pédale sourde*, petite pédale. Synon. de sourdine. Anton. pédale forte.pédale forte Anton. pédale douce.(v. fort1IV A 3 b α).
Loc. fig., fam. Mettre la pédale douce à. Atténuer l'effet abrupt de. Synon. mettre un bémol* à, mettre une sourdine* à (fam.).Un petit texte de Serge Moreux, bien trop élogieux à mon goût, et auquel j'avais mis, −avec sa permission −la pédale douce (Schaeffer, Rech. mus. concr., 1952, p.69).
3.
a) Son pédale ou, p.ell., pédale, subst. Chacun des sons fondamentaux émis par les différentes positions d'un trombone ou les tuyaux d'un orgue. Pédales dans le «Requiem» de Berlioz. Au-dessous du mi grave, le trombone [ténor] possède quelques sons pédales (E. Guiraud, Busser, Instrument., 1933, p.84).
b) Note de pédale ou, p.ell., pédale, subst. Note tenue et prolongée, dans un accord de partie de basse, sur plusieurs mesures (qui s'exécutait sur le clavier de pédales); p.anal., long développement qui reste dans une même tonalité. Une pédale de dominante; mettre la pédale. Tandis que les basses font une pédale en trille sur le mi bémol profond, ff (mesures 370 et suiv.), le motif du bond se déroule, en un arpège fulgurant de doubles croches sur une montée de trois octaves (Rolland, Beethoven, t.1, 1937, p.304).
B. − Organe de commande ou de transmission d'un appareil qui s'actionne avec le pied.
1. Pièce d'un mécanisme transformant un mouvement alternatif en mouvement rotatoire ou effectuant un mouvement alternatif de translation. Pédale d'une meule de rémouleur, d'un tour, d'une machine à imprimer, d'une rotative, d'un métier à tisser; patinette, voiture d'enfant à pédale. Le métier est on ne peut plus simple: deux pédales croisent les fils de la trame (Gide, Voy. Congo, 1927, p.823):
2. Le ronron de la machine à coudre grignotait le silence; (...) Rose-Anna, les lèvres pincées, examinait une couture de près; puis elle pressait la pédale et la voix du travail repartait, sourde, inlassable et légèrement plaintive. Roy, Bonheur occas., 1945, p.197.
2.
a) Pièce fixée à chaque extrémité des manivelles du pédalier d'un cycle et sur laquelle agit le pied. Les deux pédales d'une bicyclette, d'un pédalo; appuyer sur les pédales; lâcher les pédales; coup de pédale; à toutes pédales. La côte était ardue. Chaque pédale, tour à tour, semblait aussi résistante qu'une marche d'escalier (Romains, Copains, 1913, p.109).Un livreur dressé sur ses pédales et poussant son triporteur, en zig-zag, dans une rue montante (Druon, Gdes fam., t.2, 1948, p.96).
Loc. fam. S'emmêler les pédales, perdre les pédales. S'empêtrer, perdre l'équilibre en se prenant les pieds l'un dans l'autre. Au fig. S'empêtrer dans un raisonnement, perdre le fil; perdre la tête. Synon. s'emmêler, se troubler.Pour la première fois, lui aussi, il doutait de lui-même. «Ma parole, je perds les pédales» (H. Bazin, Tête contre murs, 1949, p.355).
b) P. méton., fam.
Cyclisme. Synon. bicyclette.Un fervent de la pédale; les as de la pédale. Les «rois du volant»... les «rois de la pédale» et les «héros de l'aviation» (Céline, Mort à crédit, 1936, p.395).
Vieilli. Cycliste. Ce concours réunira nos plus vaillantes pédales (La Croix, 1890ds Guérin Suppl. 1895).[Le coureur cycliste anglais] vint en France et s'affirma fine pédale à Angers (Baudry de Saunier, Cycl., 1892, p.444).
3. Pièce de mécanisme déclenchant le fonctionnement d'un autre organe mécanique. Poubelle à pédale; pédale d'un lavabo, d'une chasse d'eau, d'une lampe; clavier de pédales; interrupteur à pédale; pédale d'accélérateur, d'embrayage, de frein d'une automobile; coup de pédale; appuyer sur la pédale; enfoncer la pédale (d'accélérateur d'une automobile) (synon. champignon). Il appuya machinalement la main sur la pédale de la sonnette, dont la grosse sonnerie ne dérangea pas une seule des conversations particulières (Zola, E. Rougon, 1876, p.14).Quand nous campions, il dormait à mes pieds sous la pédale de débrayage (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p.19).
Prononc. et Orth.: [pedal]. Ac. 1694, 1718: pedale; dep.1740: pédale. Étymol. et Hist.A. Mus. 1. 1560 pedalle «dispositif actionné par le pied dans divers instruments de musique» ici, pédale d'orgue (doc. ds N. Dufourcq, Doc. inédits relatifs à l'orgue français, t.1, p.69); 2. 1835 «son prolongé et soutenu» (Cherubini, Cours contrepoint et fugue, p.42). B. Technol. 1797 «pièce qu'on meut avec le pied pour actionner une machine» (Journal des Arts et Manufactures, t.3, p.377); spéc. 1. 1869 «dans une bicyclette, partie sur laquelle les pieds s'appuient pour entraîner le pédalier» (Le Vélocipède illustré, 28 nov., 4 in R. W. Jeanes, Des Origines du vocab. cycliste fr., Paris, 1950, p.149 ds Quem. DDL t.3, s.v. pédale-étrière); 1884 au propre perdre la pédale (Le Sport Vélocipédique, 16 août ds Petiot); d'où 1940-43 au fig. perdre les pédales (d'apr. Esn.); 1949 id. (Aymé, Confort, p.89); 2. 1903 pédale de frein (dans un véhicule) (Nouv. Lar. ill.). Empr. à l'ital. pedale, qui désigne une pédale d'orgue dep.1561 (A. Citolini ds Tomm.Bell.; également att. ds différents sens techn. et gén., v. Tomm.-Bell. et DEI), du lat. pedalis «qui se rapporte au pied», également att. comme subst. neutre au sens de «chaussure» (pedale chez Pétrone; d'où fr. pedales «chaussures d'abbé» att. au xviiies., v. FEW t.8, p.118b; cf. pedale «mouvement de pieds» en 1552, p.métaph., Rabelais, Quart Livre, éd. R. Marichal, chap.13, p.84). Fréq. abs. littér.: 80. Bbg. Dossiers de mots... Néol. Marche. 1979, no13, p.43. _Hope 1971, p.215. _Quem. DDL t.6. _Wind 1928, p.165.

PÉDALE2, subst. fém.

Pop., vulg. (avec jeu de mot sur pédéraste). Pédéraste; pédéraste passif; p.ext., homosexuel. Synon. inverti, lopaille (arg.), sodomite, tante (arg.), tapette (arg.).Alors, jeune homme, vous vous êtes déjà laissé embobiner par cette vieille pédale de comte? (H. Bazin, Tête contre murs, 1949, p.82).
Être de la pédale. Être pédéraste; pratiquer la pédérastie. Vernon obéit au doigt et à l'oeil à sa femme afin de se faire pardonner ses amitiés masculines; parce qu'il est de la pédale comme personne (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.250).
Prononc.: [pedal]. Étymol. et Hist. 1929 arg. «pédéraste» (Dussort, Lettres, 6 déc., ms. dép.par G. Esnault, 1953, p.2); 1935 être de la pédale qui craque (Lacassagne, Arg. «milieu», p.148). Altération plais. de pédéraste*, prob. due à l'attitude du cycliste sur sa selle (cf. 1929, Dussort, loc. cit.: Faire de la pédale. Manoeuvre pédérastique au sens passif).

Wiktionnaire

Nom commun 1

pédale \pe.ˈdal\ féminin

  1. (Musique) Touche d'un instrument de musique que l'on actionne avec le pied.
    • La prise de son d'une grosse caisse se fait habituellement par l'avant mais le son de l'attaque de la pédale doit être fortement souligné dans l’égalisation surtout dans les musiques dance. — (Lionel Haidant, Guide pratique de la sonorisation, Dunod, 2013, 2e éd., p.141)
    1. Sur une harpe, touche de métal placée au bas du corps de la harpe avec d'autres qui, étant abaissées avec le pied, servent à faire les dièses et les bémols.
    2. Sur un piano, langue de bois ou, plus souvent, de métal placée sous l’instrument et sur laquelle on appuie avec le pied pour modifier le son. Note : Il y en a normalement deux → voir sourdine.
      • Bach est bien meilleur joué avec la pédale que sans, rigueur ne signifie pas rigidité. Lui-même préférait le clavicorde au clavecin, ce qui prouve bien qu'il recherchait une grande expressivité. — (Libération, 19 octobre 2000)
    3. Sur un orgue, touche de bois disposée avec d'autres dans un agencement imitant celle du clavier et sur lesquelles l’organiste joue avec les pieds.
    4. Appareil de plastique ou de métal posé au sol, branché entre la sortie audio d'un instrument électrique (généralement une guitare) et l'amplificateur, qui est actionné avec le pied pour modifier le son.
    5. (Musique) Procédé de composition consistant à tenir ou répéter une même note pendant plusieurs mesures pendant qu'un mélodie joue par ailleurs.
  2. (Technique) Morceau de bois plat, que l’on fait mouvoir avec le pied pour communiquer la rotation à une meule, à un tour.
    • Donner un coup de pédale.
    1. (Mécanique) Pièce mécanique actionnée avec le pied permettant le déclenchement d'un autre système mécanique.
      • Des étudiants de l'université du Maryland ont inventé Gamera, un hélicoptère à pédales dont l'unique carburant est la force des mollets et des poignets. Pour s'envoler, il faut pédaler. — (Le Monde, 19 octobre 2012)
  3. (Cyclisme) (Mécanique) Chacun des deux organes grâce auxquels la pression alternative des deux pieds fait mouvoir une bicyclette.
    • Comme un seul homme, ils sautent sur leurs mobs et pèsent sur les pédales à grands coups de reins et de jarrets.
      Ils n'ont qu'une idée, les petits galopins : déguerpir.
      Joseph Joffo, Tendre été, Jean-Claude Lattès, 1981, chap.13
    1. (Par métonymie) Cyclisme.
      • Lyon n'est pas la capitale de la pédale – D'après les résultats de l'enquête 2013 du Club des villes cyclables sur les politiques en faveur des cyclistes, la troisième ville de France n'est pas la mieux placée. — (Libération, 6 février 2014)

Nom commun 2

pédale \pe.ˈdal\ féminin

  1. (Vulgaire) (Péjoratif) (Injurieux) Homosexuel, pédéraste.
    • Vieille pédale, sale pédale.
    • être de la pédale, être homosexuel.
    • Alors, jeune homme, vous vous êtes déjà laissé embobiner par cette vieille pédale de comte ? — (Hervé Bazin, La Tête contre les murs, 1949)
    • Il y avait surtout des veuves, et pas mal de veufs homosexuels, dont le compagnon plus fragile s’était envolé au paradis des pédales — (Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, pages 31-32.)
  2. (Péjoratif) (Vulgaire) (Injurieux) Homme jugé peu viril, efféminé ou fluet.
    • Ça me prend la tête de remplir des fiches, qu'est-ce qu'ils croivent ces pédales de profs, que j'ai que ça à foutre ? Tous les ans depuis la cinquième, je me coltine Lamine et chaque fois, c'est la même histoire. — (Habiba Mahany, Kiffer sa race: roman, Éditions J.-C. Lattès, 2008, p. 29)
    • Le maître d’armes : Haha, Sire ! Je vous attends ! À moins que vous préfériez que l’on dise partout que le roi est une petite pédale qui pisse dans son froc à l’idée de se battre ! — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre I, épisode Le maître d’armes)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉDALE. n. f.
T. d'Arts. Morceau de bois plat, que l'on fait mouvoir avec le pied pour communiquer la rotation à une meule, à un tour. Il désigne spécialement Chacun des deux organes grâce auxquels la pression alternative des deux pieds fait mouvoir une bicyclette. Pédales de harpe, Touches de métal qui sont placées au bas du corps de la harpe, et qui, étant abaissées avec le pied, servent à faire les dièses et les bémols. Pédales de piano, Touches de bois ou de métal qui sont placées sous l'instrument et sur lesquelles on appuie avec le pied pour modifier le son de différentes manières. Clavier de pédales, La rangée des touches sur lesquelles l'organiste joue avec les pieds.

PÉDALE s'emploie aussi, dans l'Art de la composition musicale, pour désigner la Tenue d'un même son pendant plusieurs mesures, dans une partie.

Littré (1872-1877)

PÉDALE (pé-da-l') s. f.
  • 1Chacune des grandes touches en bois qui composent le clavier grave que l'organiste touche avec le pied, et dont les sons forment ordinairement la basse des morceaux d'orgue où on les fait entendre. Un jeu de pédale. Pédale de trompette, de clairon.

    Clavier de pédales, la rangée des touches que l'organiste abaisse avec les pieds pour faire parler le jeu des pédales.

    L'art de la pédale, l'art de jouer des pédales. L'art de la pédale suppose chez l'organiste une grande habileté et de longues et persévérantes études, D'Ortigue, Dict. de plain-chant, pédale.

  • 2 Par extension, le son le plus grave d'un serpent, d'un basson, d'un ophicléide, d'un trombone.
  • 3La partie de la fugue qui précède immédiatement et prépare la cadence finale, ainsi dite parce que, dans la fugue sur l'orgue, c'est ordinairement sur le clavier de pédale qu'on exécute cette note basse tenue. Dans la fugue, la pédale produit un effet merveilleux par le contraste du calme et de l'immobilité du son soutenu à la basse et des mouvements précipités, des figures harmonieuses qui sont dans le stretto, D'Ortigue, Dictionnaire de plain-chant, pédale.
  • 4Note de basse que l'on soutient, pendant plusieurs mesures, dans un morceau de musique, pendant que les parties élevées font entendre différents accords dans lesquels cette note de basse n'existe pas toujours. On peut faire des doubles, des triples pédales. Sur la pédale une harmonie se fait entendre et produit souvent un très bon effet, quoique, chose singulière, le son de cette pédale ne soit en rapport avec elle que de loin en loin ; il suffit que le rapport se rétablisse d'une manière convenable, à la conclusion, Fétis, la Musique, II, 12.

    Pédale inférieure, pédale supérieure, note appartenant à une partie intermédiaire, supérieure, que l'on soutient pendant plusieurs mesures.

  • 5Pédales de harpe, leviers qui servent à élever les cordes de la harpe. Un luthier de Donawerth, nommé Hochbrucker, inventa en 1720 [pour la harpe] une mécanique qu'on faisait mouvoir avec les pieds, et qui de là prit le nom de pédale, Fétis, la Musique, II, 16.
  • 6Pédales de piano, chacune des pattes en bois et en cuivre placées sous le piano, pour obéir à la pression du pied de l'exécutant, et au moyen desquelles on modifie à volonté l'intensité des sons que l'on tire de l'instrument. Des pédales, l'une, la forte, soulevant les étouffoirs, laisse vibrer toutes les cordes ; l'autre, la douce, les appliquant sur une ou deux seulement des trois cordes de chaque note, diminue le son.
  • 7Morceau de bois plat que l'on fait mouvoir avec le pied pour communiquer la rotation à une meule, à un tour, etc.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PÉDALE, clavier de, c’est le clavier AB, fig. 1. 18. 19. Planche d’orgue, placé au-bas de l’orgue au lieu ou l’organiste a ses piés, & avec lesquels il abaisse les touches de ce clavier, qui pour cela est nommé pédale. Cette dénomination est connue aussi aux jeux & tuyaux que le clavier fait parler. Voyez Jeux, & la table du rapport des jeux & leurs articles particuliers.

Pour faire un clavier de pédale, on sait d’abord un chassis AB, CD, fig. 18. de bois d’Hollande, qui est du bois de chêne, dont les Hollandois sont commerce. La barre CD a environ deux pouces de largeur sur un pouce & demi d’épaisseur : elle a une rainure ou gravure à sa partie supérieure & intérieure, qui sert à recevoir les bouts des touches parallelement à cette barre, & sur le derriere du chassis est une barre I de deux pouces environ d’équarissage, percée de plusieurs trous dans lesquels sont enfoncées des chevilles de fer bbb, entre lesquelles les touches fg peuvent se mouvoir verticalement : cette barre, avec les chevilles, s’appelle le guide. Il y a encore une autre barre cd, large de quatre ou cinq pouces & épaisse d’un, qui sert de point d’appui aux ressorts de qui renvoient les touches contre le dessus du clavier. Toutes ces pieces doivent être assemblées à queue d’hironde dans les côtés AC, BD, épais d’un pouce & demi, & haut du côté du guide d’environ six pouces, & seulement de deux du côté de la barre CD pour que le dessus soit en glacis.

Les touches sont des barres de bois fg épaisses d’un pouce & larges de deux : elles entrent par leurs extrémités g dans la rainure que nous avons dit être à la partie intérieure de la barre CD, & elles y sont retenues par des pioches, voyez Pioches ; à l’autre extrémité de la touche on ajuste des pattes sh percées d’un trou pour recevoir le fil de fer de l’abregé. Aux orgues où il n’y a point de positif, on ne met point de pattes aux touches du clavier de pédale, mais on fait les touches plus longues & en pointe par l’extrémité f, où on met un anneau qui sert au même usage que le trou qui est aux pattes ; au-dessous de chaque touche on fait un trou, dans lequel on fait entrer la pointe du ressort de, dont l’autre extrémité appuie sur la barre cd qui lui sert de point fixe ; ce qui fait que toute l’action du ressort se porte sur la touche, & tend à la relever lorsque le ressort a été comprimé en l’abaissant.

Le dessus du clavier que nous avons dit être en glacis vers la partie antérieure est une planche ab, cd, fig. 19. orgue, percée d’autant de trous qu’il y a de touches. Ces trous ou mortaises sont, savoir ceux des tons ou intervalles naturels de quatre pouces de long sur un pouce de large, & répondent perpendiculairement & sur la partie moyenne de la touche ; & ceux des feintes ou demi-tons seulement de deux pouces de long sur un pouce de large, & répondent vers l’extrémité de la touche du côté de la patte, ainsi qu’on peut le voir dans la fig. 19. Lorsque les mortaises sont faites, on pose le dessus du clavier sur le chassis, & on l’y fixe avec des visses, ensuite on fait les hausses qui sont des morceaux de bois d’un pouce d’épais sur autant de long, à un tiers de pouce près que les mortaises ont de longueur ; elles doivent celles des tons se lever au-dessus de la table du clavier au-moins d’un pouce, & celles des feintes de deux lorsqu’elles sont ajustées, on les colle sur les touches avec lesquelles elles ne font plus qu’une même piece. Il suit de cette construction qu’en posant le pié sur une hausse & la faisant baisser, on fait baisser la touche qui tirera par sa patte h le fil de fer ou la targette de l’abregé, & que lorsqu’on lâchera le pié, le ressort d e, fig. 18, qui a été comprimé par l’abaissement de la touche, cessant de l’être, la relevera & restituera les choses dans leur premier état. (D)

Pédale de bombarde, jeu d’orgue, ainsi appellé, parce que ce sont les piés de l’organiste qui la font parler en appuyant sur le clavier de pédale. Voyez Clavier de pédale.

Ce jeu est d’étain, si la bombarde est de ce métal, ou il est de bois, si les basses de la bombarde en sont, & il sonne l’unisson de la bombarde ou de seize piés : s’il y a ravalement au clavier de pédale, les tuyaux qui répondent aux touches du ravalement, descendent dans le trente-deuxieme pié. Voyez Bombarde, & la table du rapport & de l’étendue des jeux de l’orgue.

Pédale de trompette, jeu d’orgue que les piés de l’organiste font parler en appuyant sur les touches du clavier de pédale, il ne differe de la trompette dont il sonne l’unisson des basses & des basses-tailles, qu’en ce qu’il est de plus grosse taille. S’il y a ravalement au clavier de pédale ; il descend à l’unisson de la bombarde ou du seize-pié. Voyez la table du rapport & de l’étendue des jeux de l’orgue.

Pédale de huit ou Pédale de huit piés, jeu d’orgue que les piés de l’organiste font parler en appuyant sur les touches du clavier de pédale. Voyez Clavier de pédale. Ce jeu qui est de bois & ouvert par le haut, sonne l’unisson des basses & des basses tailles du bourdon de huit piés. S’il y a ravalement au clavier de pédale, le ravalement descend dans le seize-pié à l’unisson du bourdon ou de la montre de seize-pié. Voyez la table de l’étendue & du rapport des jeux de l’orgue.

Pédale de quatre ou de quatre piés, jeu d’orgue que les piés de l’organiste font parler en appuyant sur les touches du clavier de pédale. Voyez Clavier de pédale. Ce jeu qui est de bois, sonne l’unisson des basses & des basses tailles du prestant ou de la flute. S’il y a ravalement au clavier de pédale, il descend à l’unisson du bourdon de huit ; comme ce jeu est ouvert par en-haut, on le tourne d’un tourniquet pour l’accorder. Voyez Tourniquet, & les fig. 51. & 52. Pl. d’orgue, & la table du rapport & de l’étendue des jeux de l’orgue.

Pédale de clairon, jeu d’orgue que les piés de l’organiste font parler en appuyant sur les touches du clavier de pédale. Ce jeu sonne l’octave au-dessus de la pédale de trompette, & l’unisson des basses & des basses tailles du prestant & du clairon ou de quatre piés. S’il y a ravalement au clavier de pédale, les tuyaux du ravalement descendent à l’unisson des basses de la trompette, dont ce jeu qui est d’étain & à anche ne differe qu’en ce qu’il est de plus grosse taille. Voyez la table du rapport & de l’étendue des jeux de l’orgue. (D)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pédale »

Lat. pedalis, du pied, de pes (voy. PIED). La touche est dite pédale, parce qu'on la touche avec le pied.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) (XVIe siècle) De l'italien pedale (« pédale d'orgues »), dérivé du latin pedalis (« de pied »). Utilisé depuis pour les instruments de musique.
(Nom commun 2) (XXe siècle) Déformation de pédéraste, par apocope qui donne pédé et suffixation argotique arbitraire → voir percale, « tabac ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pédale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pédale pedal

Images d'illustration du mot « pédale »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pédale »

Langue Traduction
Anglais pedal
Espagnol pedal
Italien pedale
Allemand pedal
Chinois 踏板
Arabe دواسة
Portugais pedal
Russe педаль
Japonais ペダル
Basque pedal
Corse pedale
Source : Google Translate API

Synonymes de « pédale »

Source : synonymes de pédale sur lebonsynonyme.fr

Pédale

Retour au sommaire ➦

Partager