La langue française

Parkinsonien, parkinsonienne

Sommaire

  • Définitions du mot parkinsonien, parkinsonienne
  • Étymologie de « parkinsonien »
  • Phonétique de « parkinsonien »
  • Citations contenant le mot « parkinsonien »
  • Traductions du mot « parkinsonien »

Définitions du mot « parkinsonien, parkinsonienne »

Trésor de la Langue Française informatisé

Parkinsonien, -ienne, adj. et subst.a) Adj. Qui est relatif à la maladie de Parkinson. Contractures de type parkinsonien; hypertonie parkinsonienne. Le syndrome parkinsonien se définit essentiellement par un dysfonctionnement neurologique du système strio-pallidal [des corps striés et du pallidum]. On le décrit d'ailleurs parfois sous le nom de syndrome pallidal (Porot1975).b) Adj. et subst. (Celui, celle) qui est atteint(e) de la maladie de Parkinson. Elle paraissait vieille, bien qu'elle ne dût guère avoir plus de cinquante ans, était paralysée et presque entièrement aveugle (...). Quand j'ai travaillé (...) dans un service de neuro-psychiatrie, je me suis aperçu que la tante était simplement parkinsonienne (Nizan, Conspir., 1938, p.221).La plupart des parkinsoniens présentent une fixité du regard. Parfois on observe des crises d'occlusion de paupières: ces dernières se ferment avec force et ne peuvent être relevées pendant plusieurs minutes (...). Les parkinsoniens, sous un état de torpeur apparente, conservent un état mental absolument normal, leur intelligence et leur sensibilité sont souvent très vives (Quillet Méd.1965, p.347). [paʀkinsɔnjε ̃], fém. [-jεn]. 1resattest. a) 1896 adj. «caractéristique de la maladie de Parkinson» (Ch. Achard, Man. de Méd., IV, p.415 ds Quem. DDL t.8), b) 1925 subst. «sujet atteint des symptômes de la maladie de Parkinson» (May ds Nouv. Traité Méd. fasc. 4, p.59); de (maladie de) Parkinson, suff. -ien*. Cf. aussi l'angl. parkinsonian att. d'abord comme subst. dès 1899 (Ned Suppl.2).

Wiktionnaire

Adjectif

parkinsonien \paʁ.kin.sɔ.njɛ̃\

  1. Atteint de la maladie de Parkinson, de troubles neuromoteurs liés à cette maladie.
    • Cet enfant tremble car il est parkinsonien.
  2. Relatif à la maladie de Parkinson.
    • Le syndrome parkinsonien se manifeste de diverses manières.

Nom commun

parkinsonien \paʁ.kin.sɔ.njɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : parkinsonienne)

  1. Personne atteinte de la maladie de Parkinson, de troubles neuromoteurs liés à cette maladie.
    • Lui tenait son verre de telle manière que sa grosse bague en diamant et or blanc projetait mille feux sur sa main de parkinsonien. — (Ray Bradbury, Meurtres en douceur, traduit par Hélène Collon, dans Meurtres en douceur et autres nouvelles, page 50, 1997, Denoël)

Forme d’adjectif

parkinsonienne \paʁ.kin.sɔ.njɛn\

  1. Féminin singulier de parkinsonien.

Forme d’adjectif

parkinsonienne \paʁ.kin.sɔ.njɛn\

  1. Féminin singulier de parkinsonien.

Forme d’adjectif

parkinsonienne \paʁ.kin.sɔ.njɛn\

  1. Féminin singulier de parkinsonien.

Forme d’adjectif

parkinsonienne \paʁ.kin.sɔ.njɛn\

  1. Féminin singulier de parkinsonien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « parkinsonien »

De Parkinson, avec le suffixe -ien, car James Parkinson fît la première description de cette maladie en 1817.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parkinsonien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parkinsonien parkinsɔnjɛ̃

Citations contenant le mot « parkinsonien »

  • Une nouvelle étude clinique démarrera à la rentrée sur 400 personnes en France. Objectif : valider définitivement les premiers résultats. Et comprendre précisément pourquoi l’outil fonctionne. Y a-t-il réactivation des circuits cérébraux lésés chez le patient parkinsonien ? Le cerveau compense-t-il en utilisant d’autres circuits neuronaux ? Les deux ? Faire Face - Toute l'actualité du handicap, Parkinson : une appli pour se rééduquer à la marche avec Gainsbourg et Rihanna - Faire Face - Toute l'actualité du handicap
  • Un homme de 56 ans est victime d’un accident de la circulation au mois d’août 2011. Il est transporté dans un centre hospitalier après s’être plaint d’avoir « perçu un “flash” et ressenti des décharges dans les membres inférieur et supérieur droits ». Un traumatisme cervical bénin lui est diagnostiqué. Cependant, deux jours après l’accident, il présente des tremblements de la main droite et des céphalées. Après examen, il lui est annoncé qu’il souffre d’un syndrome parkinsonien. , Réparation intégrale du préjudice corporel en présence d’une pathologie latente de la victime - Responsabilité | Dalloz Actualité
  • Le quartier est également victime de la recrudescence du trafic de drogue et de la consommation d'un produit en particulier : « Madame courage ». Derrière ce surnom plutôt poétique sa cache un médicament détourné de son usage thérapeutique, l'artane. Cet anti-parkinsonien est notamment consommé par les toxicomanes pour ses effets hallucinogènes à haute dose et le sentiment d'invulnérabilité qu'il procure. Les effets secondaires sont terribles : crise de violences, mouvements incontrôlés et délires paranoïaques. leparisien.fr, Trafic de drogue, agressions, incivilités : à Pantin, la vie des habitants des Quatre Chemins tourne au calvaire - Le Parisien
  • Cette équipe de l'Université de L'Aquila (Italie) vient de présenter au 105th Congrès scientifique de la Radiological Society of North America (RSNA) une nouvelle technique, la thalamotomie, peu invasive, qui permet de soulager les tremblements chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. La procédure qui consiste à appliquer des ultrasons à certaines zones précises du thalamus, est documentée ici comme sûre et efficace à réduire ce symptôme débilitant et à améliorer la qualité de vie des personnes parkinsoniennes. santé log, PARKINSON : Une nouvelle procédure qui soulage les tremblements | santé log
  • La maladie de Parkinson est une affection chronique, lentement évolutive, définie par la présence de symptômes moteurs (tremblement de repos, lenteur et difficulté de mouvement ou bradykinésie, rigidité musculaire, troubles de l'équilibre) associés à des symptômes non-moteurs variables (tels que constipation, fatigue, dépression et anxiété, troubles du sommeil, troubles de l'odorat, troubles cognitifs). Elle est la cause la plus fréquente des syndromes parkinsoniens. L'âge représente le principal facteur de risque de la maladie. Rare avant l'âge de 50 ans, sa fréquence augmente ensuite fortement avec le vieillissement. L'âge moyen au diagnostic se situe autour de 75-80 ans. , Maladie de Parkinson : 2 fois plus de cas en 25 ans
  • « La priorité, c’est de connaître l’état de santé de ceux qui y ont participé, de vérifier qu’ils ont repris leur traitement, anti-parkinsonien notamment », a-t-elle poursuivi. Selon elle, il avait été demandé aux patients qui ont participé à cet essai clinique illégal de ne « pas prévenir leur médecin ». , Essai clinique illégal dans une abbaye : La ministre Agnès Buzyn dénonce « un vrai scandale »
  • Sur le plan des traitements, les formes précoces de la maladie de Parkinson semblent répondre globalement mieux aux traitements que les formes tardives. La prise en charge vise à soulager au maximum les symptômes de la maladie, en débutant généralement par un seul médicament antiparkinsonien (monothérapie). Santé sur le net, Focus sur la maladie de Parkinson juvénile - Santé sur le net
  • Etre maire et parkinsonien, c’est possible. Christian Gadrat le démontre chaque jour à Guizengeard. Sa maladie a été diagnostiquée fin 2008, "mais les premiers signes sont plus anciens". "J’avais des tremblements de la main dès 2005 que j’avais mis sur le compte de mon prochain départ en retraite", témoigne l’ancien postier. Depuis il n’a plus de doute. Il a perdu une quinzaine de kilos, des heures de sommeil, s’astreint à des activités physiques quotidiennes et des séances de kiné régulières "pour perdre le moins possible en motricité". Certains parkinsoniens se retrouvent en chaise roulante. CharenteLibre.fr, Christian Gadrat : maire et parkinsonien - Charente Libre.fr
  • Qualifiant l’expérimentation d’"absolument inadmissible", la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait estimé que "la priorité" était "de connaître l’état de santé de ceux qui y ont participé, de vérifier qu’ils ont repris leur traitement, anti-parkinsonien notamment".L’instance de lutte contre les dérives sectaires, la Milivudes, avait précisé que certains "patchs" étaient vendus 1500 euros aux patients dans le cadre de ces essais. Vendredi, l’ANSM s’est inquiétée dans un communiqué ne pas avoir la confirmation de l’arrêt effectif de l’utilisation de ces patchs et a enjoint, par une seconde décision de police sanitaire, le Fonds Josefa de "cesser immédiatement" la distribution, la prescription et l’utilisation desdits patchs. SudOuest.fr, Essais cliniques "sauvages" près de Poitiers : la justice ouvre une enquête
  • Début habituel par akinésie (réduction du mouvement), hypertonie, tremblement de repos au niveau d'un segment de membre (bras ou jambe. Variante possible = douleur inexpliquée (par exemple épaule) ne répondant pas aux traitements rhumato : évocatrices si perte du ballant du bras du même côté et si petite rigidité sur examen médical. Début également possible par dépression et fatigabilité globale mais symptômes non spécifiques (nombreuses autres causes possibles) et donc non suffisants pour diagnostic. Autre mode de début = dystonie focale à l'effort (membre inf, membre sup) : plus rare et plutôt sujets jeunes. Egalement plus fréquents chez parkinsoniens pré cliniques : perte odorat troubles du comportement en sommeil paradoxal (là encore pas suffisants pour diagnostic). Allo docteurs, [email protected] : Parkinson
  • Il souligne les multiples bénéfices de la danse dans la prise en charge des patients parkinsoniens : « En premier lieu, la démédicalisation de la prise en charge, puisque, à partir du moment que le cours de danse commence, les patients deviennent les danseurs que l'on aide à réaliser des mouvements les plus gracieux possible. Ensuite, il y a des similitudes entre le danseur et le parkinsonien : les deux se posent la même question : comment je vais faire pour bouger de la meilleure façon possible, l'un pour être gracieux, l'autre pour être efficace dans son quotidien. Et ensuite, qu'est-ce qu'on fait quand on danse ? On améliore sa souplesse et son équilibre, on fait travailler sa mémoire et sa planification, parce qu'il faut mémoriser les pas, puis c'est quelque chose de joyeux qui se fait en musique. Un cerveau entouré de musique libère les neurotransmetteurs de bien-être, et lorsque les gens dansent régulièrement, on voit un impact sur cette dimension psychologique. » Sans oublier qu'un atelier de danse est une occasion pour les malades de sortir de chez eux et de vivre un moment d'échange et d'interaction avec d'autres personnes, « parce que la maladie a tendance à entraîner les gens dans une sorte de retrait social,  » souligne le professeur.  France Musique, Des cours de tango pour les malades de Parkinson
  • A travers ce mécénat, CGED souhaite mettre en place des actions concrètes pour aider les parkinsoniens et lutter contre les préjugés sur cette maladie. Lors de la Route du Rhum 2018, CGED et France Parkinson ont sponsorisé ensemble l’Equipe Voile Parkinson, skippé par le navigateur Florian Gueguen. PresseLib, Le groupe de distribution a conclu un accord de mécénat inédit en France en s'engageant pour lutter contre les idées reçues sur cette maladie. Application concrète en Béarn... - PresseLib
  • La maladie de Parkinson aurait-elle... une odeur ? Quand son mari, voilà quelques années, s'est mis à sentir le "musc", Joy Milne, une infirmière britannique, n'y a pas prêté attention. Jusqu'au jour où son époux est tombé malade. Devenue membre d'une association de patients, Joy s'est alors rendu compte que les autres parkinsoniens présentaient exactement la même senteur étrange. Parce qu'elle se savait dotée d'un odorat exceptionnel, la sexagénaire n'a pas hésité à solliciter des experts de l'université de Manchester (Royaume-Uni) pour valider ses observations. Et il s'avère qu'elle a eu du nez : en étudiant le sébum des malades, les chercheurs y ont découvert des composés chimiques très spécifiques. "Cela pourrait déboucher sur un test de diagnostic précoce", soulignent-ils dans leur étude.  LExpress.fr, Maladie de Parkinson : des pas de plus vers la guérison - L'Express
  • Achats compulsifs, hyperactivité sexuelle, addiction aux jeux d’argent... Une nouvelle étude montre que de nombreux patients parkinsoniens développent des troubles du comportement. , Parkinson : certains traitements rendent les patients plus impulsifs 
  • Tout a démarré avec les déclarations d'une infirmière, épouse d'un parkinsonien, qui a affirmé que les patients atteints par cette maladie portent sur eux la même odeur musquée. "Une odeur que j'avais repérée chez mon mari longtemps avant que le diagnostic de la maladie soit fait. A l'époque je lui reprochais de ne pas avoir pris sa douche et on finissait toujours par se disputer. Et plus tard, lorsqu'il a été diagnostiqué et que j'ai fréquenté des groupes de soutien aux parkinsoniens, j'ai compris que tous ces patients avaient la même odeur distinctive" a-t-elle déclaré à la BBC. Topsante.com, La maladie de Parkinson aurait une odeur - Top Santé
  • Le centre d'excellence Dhune qui oeuvre pour la recherche sur les maladies neurodégénératives, lance des cours de Capoeira pour les malades parkinsoniens. Cet art martial africo-brésilien présente des atouts pour ces patients qui souffrent de troubles de l'équilibre et d'un manque de lien social. France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille : des cours de capoeira pour les patients parkinsonniens
  • Des études ont cependant montré l’effet positif du sport dans le traitement de la maladie : il est de notoriété publique que l’activité physique a de multiples bienfaits pour l’homme, mais elle en a aussi pour les malades parkinsoniens. En effet, les patients atteints de la maladie ayant réalisé un stage intensif d’activité physique ont montré des résultats positifs, permettant de diminuer leur traitement. “Dans la maladie de Parkinson, les symptômes sont dus à une diminution progressive de la dopamine. Or, on sait depuis plusieurs années, grâce à des études d’imagerie cérébrale, que l’activité physique intense, de l’ordre de 40 à 45 minutes 3 à 4 fois par semaine, augmente la disponibilité de la dopamine dans le cerveau, ce qui entraîne une amélioration du tremblement, des raideurs et du ralentissement. De plus, il paraît que ce type d’activité intense et régulière pourrait freiner l’évolution de la maladie de Parkinson. Voilà pourquoi il est important de proposer aux patients ce programme le plus tôt possible pour empêcher l’évolution de la maladie et diminuer la parte d’autonomie“, explique le docteur Teodor Danaila, neurologue à l’hôpital Pierre Wertheimer à Lyon. L’hôpital Henri Gabrielle, à Saint-Genis-Laval, et l’hôpital neurologique Pierre Wertheimer à Bron se sont donc basés sur ces études afin de mettre en place un programme pour les patients parkinsoniens. Ce programme, nommé Sirocco et mis en pratique depuis fin 2014, est basé sur des exercices physiques et de la rééducation, le tout à forte dose. “Il s’agit d’une rééducation intensive et multidisciplinaire tous les jours de 9 heures à 17 heures pendant 5 semaines consécutives. C’est le seul type de rééducation qui a réellement montré un effet positif chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson“, estime Teodor Danaila. Ra Santé, Des hôpitaux lyonnais traitent Parkinson par l'effort physique
  • À mesure que la maladie progresse, les personnes atteintes peuvent connaître des symptômes qui constituent ce qui a été appelé la psychose parkinsonienne. Psychomédia, Maladie de Parkinson: des symptômes mentaux et comportementaux dans 40% des cas | Psychomédia
  • Pour préciser ces bienfaits des exercices de cardio-training sur vélo, Blas Bloem précise : " Le groupe témoin a obtenu quatre points de moins sur l'échelle que nous utilisons pour évaluer les capacités de motricité des patients parkinsoniens. L'effet du cyclisme est à peu près le même que l'amélioration que nous obtiendrions avec différents types de médicaments. Les nouveaux médicaments pour les patients sont considérés comme significatifs si l'amélioration qu'ils apportent a un score de trois points. Cela vous montre à quel point l'effet du vélo est important".  www.pourquoidocteur.fr, Parkinson : des exercices physiques intenses peuvent freiner l'évolution des symptômes
  • Mardi 11 avril à Limoges : stand d'informations sur la maladie, de 10 h à 12 h dans le hall du CHU, avec la présence de l'équipe du Centre expert parkinsonien du CHU. www.lepopulaire.fr, Journée mondiale de la maladie de Parkinson du 11 au 13 avril en Limousin - Limoges (87000)
  • Les chercheurs de l'université de Wisconsin-Madison décryptent ici les dommages cardiaques qui peuvent être causés par la maladie de Parkinson. Leurs travaux et leur nouvelle technique d’observation du stress et de l'inflammation dans le cœur, présentés dans le npj Parkinson's Disease vont faciliter les essais de nouveaux médicaments et permettront de réduire les risques de chute et d'hospitalisation, chez les patients parkinsoniens. santé log, Pourquoi PARKINSON donne mal au cœur | santé log
  • Alors que d'autres maladies neurodégénératives, tel que l'Alzheimer, sont connues du grand public, les parkinsoniens souffrent d'un manque de reconnaissance qui les pousse, parfois, à s'isoler. Dans l'étude, 43% d'entre eux souhaitent une meilleure prise en compte de la maladie par le gouvernement ; ils sont autant à estimer "insuffisante" l'information donnée sur la maladie et les avancées de la recherche. Pourtant, il suffirait d'appliquer une vingtaine de mesures "concrètes et réalistes" pour pallier ce déficit, comme l'indique cette pétition de France Parkinson. Le gouvernement les a promises. Cette journée sera l'occasion de les lui rappeler.  LExpress.fr, Parkinson: "on n'en meurt pas; on souffre à en mourir" - L'Express
  • Le prix d'une cuillère Liftware "intelligente" est de 295 $. comme vous pouvez faire la commande de cette cuillère intelligente sur le site internet ''Lift Labs''. Bien que ce soit un prix élevé, mais selon la société ce dernier offre des avantages, un surplus pour les malades parkinsoniens. Blasting News, 'Cuillère intelligente' pour les patients atteints de la maladie de Parkinson
  • La gymnastique est un excellent compromis pour conjuguer plaisir et efficacité de la rééducation. Outre le fait de contribuer à casser l’isolement des malades parkinsoniens, elle permet de travailler la coordination des mouvements, d’améliorer l’équilibre, de lutter contre l’enraidissement… Les exercices sont bien sûr ajustés en fonction des aptitudes et des restrictions physiques de chacun. Ra Santé, Parkinson: la gymnastique, un effort salvateur pour freiner la maladie
  • Le succès de cette technologie chez l’animal a permis au Dr Benazzouz de contribuer à son transfert aux patients parkinsoniens. Avant, cette pathologie était traitée par des médicaments. Au niveau du cerveau, il manquait une substance. «Nous avons essayé de la remplacer chez les malades parkinsoniens pour voir si cela pourrait améliorer les symptômes. Effectivement, cette molécule administrée aux malades pour remplacer la dopamine a très bien marché au début. Le souci est que l’efficacité n’était pas durable dans le temps», note le docteur. L'Economiste, Maladie de Parkinson: La genèse d’un traitement | L'Economiste
  • Dans un second temps, la confirmation du diagnostic est obtenue par réponse aux traitements antiparkinsoniens. Cette confirmation n’est effectuée que sur ordre d’un neurologue et lorsque les symptômes du patient sont suffisamment invalidants pour justifier un traitement. Santé sur le net, Maladie de Parkinson : définition, symptômes et traitements
  • La plupart des parkinsoniens ont du mal à initier les mouvements, en particulier ceux qui demandent une certaine précision ainsi que les gestes semi-automatiques comme la marche ou l’écriture : c’est ce que l’on appelle l’akinésie. Le travail du kiné consiste à faire effectuer des étirements et des exercices musculaires de coordination. En luttant contre la rigidité musculaire, la kinésithérapie permet de soulager les douleurs, car cette raideur rend les patients hyperalgiques. Philippe Gros, kinésithérapeute-ostéopathe, insiste sur la nécessité absolue pour les malades de rester actifs afin « d’éviter une dégradation de la qualité de vie, car c’est une maladie évolutive. Il faut garder la plus grande autonomie pour toute activité de la vie journalière, en priorité une autonomie à la marche, poursuit-il. La non-utilisation d’une fonction physiologique est plus grave que son vieillissement. La kiné préservera les capacités du patient et constituera un frein à l’altération de l’état général ». , Parkinson : mieux vivre avec la maladie grâce aux thérapies complémentaires - Mutualistes.com
  • La question est simple : le trouble de l’odorat chez le parkinsonien est-il différent? Si oui, comment le différencier? Le professeur Frasnelli et la doctorante en sciences biomédicales Cécilia Tremblay travaillent sur cette question depuis quelques années. Et ils ont déjà identifié quelques pistes de réponse. Radio-Canada.ca, Odorat et parkinson, l’étrange association | Radio-Canada.ca
  • « Tu trembles, carcasse… », une réplique de théâtre qui ne fait pas rire les 120 000 Français qui souffrent de la maladie de Parkinson, car précisément, le tremblement est le principal symptôme de ce mal. Mais attention, si tout Parkinsonien tremble, tout trembleur n’est pas un parkinsonien. Et il y a intérêt à faire la différence, car les traitements seront eux, aussi différents. Le tremblement n’est d’ailleurs pas le seul problème du Parkinson. S’y associent une rigidité des muscles et une rareté des mouvements volontaires, ce qui donne au parkinsonien cet aspect. Le malade atteint d’un Parkinson est figé, tendu comme un arc et trembleur. Le parkinsonien, lorsqu’il veut faire un mouvement, a du mal à démarrer : rareté du geste, difficulté à l’effectuer, lenteur. Et aucun muscle n’y échappe, donnant cet aspect sans expression du visage. Pourtant, bien que ne pouvant presque plus contrôler sa motricité, le parkinsonien est un condamné aux mouvements volontaires à perpétuité. Car c’est bien cela le paradoxe de cette maladie. Au repos se produit un tremblement régulier, une dizaine de petits mouvements par seconde. On dirait que le malade « émiette du pain en permanence ». Un paradoxe que celui qui a donné son nom à la maladie avait parfaitement décrit. Sir James Parkinson parlait en effet de « paralysie tremblante ». Cette maladie touche en France environ 100 000 personnes, soit 1 % de la population âgée de 50 ans ou plus. On dénombre 8 000 cas nouveaux chaque année. Les premiers symptômes apparaissent entre 40 et 60 ans, touchant plus souvent les hommes que les femmes, avec une préférence familiale assez nette. Détail surprenant – et pour une fois, les fumeurs vont être contents –, il semble que le tabac soit un facteur protecteur. Le problème que pose cette maladie aux médecins est qu’en l’état de nos connaissances, il n’existe aucun traitement définitif. L’évolution est inexorable et aboutit à une invalidité majeure, d’où un coût social très important. www.pourquoidocteur.fr, Maladie de Parkinson : de l’immunothérapie à la chirurgie, il existe de nouveaux traitements d’espoir
  • Certains patients atteints de la maladie de Parkinson présentent des dysfonctionnements au niveau de mouvements volontaires des yeux, les « antisaccades ». Le Dr Claire Ewenczyk, au sein de l’équipe du Pr Marie Vidailhet, et le Pr Stéphane Lehéricy, de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (Inserm, CNRS, UPMC) à l’hôpital Pitié Salpêtrière AP-HP, a mené une étude chez 30 patients parkinsoniens avec ou sans troubles du contrôle postural et 25 sujets sains. Salle de presse | Inserm, Les mouvements volontaires des yeux, nouvel indicateur du contrôle postural dans la maladie de Parkinson ? | Salle de presse | Inserm
  • L'incidence du syndrome parkinsonien a considérablement augmenté entre 1976 et 2005. Cette tendance à la hausse touche essentiellement les hommes de plus de 70 ans. Topsante.com, Explosion des cas de Parkinson en 30 ans - Top Santé
  • André Nieoullon : N'en doutons pas, il s’agit bien là d’une avancée, qui pourrait effectivement bien se traduire par une amélioration de l’état de certains malades. En bref, les patients concernés sont ceux souffrant d’un stade avancé de la maladie de Parkinson, ayant pour certains de grandes difficultés à marcher, ce qui se traduit par une marche dite « à petits pas », voire par une difficulté particulière à initier la marche, dans une forme de piétinement initial que l’on désigne par freezing, en Anglais. L’idée développée par l’équipe canadienne est que, dans ces difficultés à initier le pas pendant la marche, il existe un déficit d’information du cerveau de ce qui se passe au niveau des jambes, considérant que -schématiquement- si le cerveau commande la musculature des jambes, en retour les muscles et les articulations envoient des signaux au cerceau attestant qu’ils ont bien exécuté les ordres qui leur ont été donné, ce qui contribue à poursuivre la séquence de déplacement. C’est en transposant une méthode déjà très utilisée de longue date avec succès par les neurochirurgiens pour lutter contre certaines douleurs chroniques chez des patients que l’équipe du Prof. Jog a pensé jouer sur ce retour des informations sensorielles vers le cerveau chez les patients parkinsoniens en les amplifiant,pour améliorer leur déplacement. Atlantico.fr, Maladie de Parkinson : de nouvelles méthodes de traitement aux effets extrêmement encourageants | Atlantico.fr
  • bonjour?je suis vice presidente d une association de parkinsoniens et j aimerai recevoir un stylo pour le faire tester ames adhérents ;commennt faire?????? Faire Face - Toute l'actualité du handicap, Parkinson : un stylo vibrant pour aider les malades
  • À titre d’exemple, Pr Hacène Zobiri, médecin-chef du service de neurologie du CHU Sâadna-Abdennour de Sétif, nous a indiqué qu’un anti-parkinsonien très prescrit pour les patients souffrant de cette pathologie souvent handicapante coûte pas moins de 5 200 DA : “Nous faisons souvent appel aux associations pour s’occuper de ces malades afin de leur procurer ce médicament coûteux.” Nous avons également appris qu’une boîte de 30 comprimés d’un autre médicament coûte environ 40 euros en France. http://www.liberte-algerie.com/, à Sétif, les patients face au manque de moyens : Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • C'est certainement par peur qu'au cours d'un repas de fête en famille, un parent, constatant que j'ai du mal à couper le morceau de viande dans mon assiette, lance d'une voix forte: "Hé! Le parkinsonien, pas de ça chez nous..." Le Huffington Post, Supporter toute cette souffrance tant physique que psychique | Le Huffington Post LIFE
  • Le secret d’un traitement le moins lourd possible, pour Monique Pizani, c’est une relation basée sur la confiance et le dialogue avec son neurologue. « Si vous avez confiance en lui, et il le faut parce que c’est un partenariat qui va durer des années, vous écoutez ce qu’il vous dit, estime-t-elle. La maladie de Parkinson ne se soigne pas avec des comprimés qu’on prescrit au hasard. Chaque traitement est spécifique, et chaque parkinsonien a un traitement différent, avec des horaires différents. Il n’y a que le neurologue qui aura la solution. » www.pourquoidocteur.fr, Parkinson : un patient sur trois interrompt son traitement
  • Avant, on mourrait de Parkinson. Aujourd’hui, des traitements existent mais ne guérissent pas la maladie : ce sont des médicaments de confort », explique Denis Weisse. Le Sarregueminois en connaît un rayon sur cette maladie neurologique chronique dégénérative. Et pour cause, il est parkinsonien depuis douze ans. , Edition Sarreguemines - Bitche | Parkinson : après le choc du diagnostic, l’enfer du traitement
  • Quelle est la situation des patients aujourd'hui alors que le Dr Villafane, licencié pour "prescription de nicotine non réglementaire", a dû quitter, il y a une semaine, sa consultation à Mondor?En réalité, cela fait quatorze mois que les patients se sentent livrés à eux-mêmes. Ils venaient de toute la France, et même d'Europe, à la consultation du Dr Villafane. A partir de juin 2016, nos rendez-vous ont été annulés : "Le Dr Villafane ne prend pas de nouveaux patients (!)". Ses consultations à l'hôpital sont brutalement passées de trois à une par semaine. Quand les patients demandaient un nouveau rendez-vous, ils l'obtenaient entre douze et dix-huit mois plus tard. Nous avons écrit à la direction de l'hôpital, à la chef du service de neurologie : selon les conclusions de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), la nicotine n'est pas efficace dans le traitement des troubles moteurs liés à la maladie de Parkinson. En juin 2017, suite à un courrier qu'il a adressé à la direction de l'AP-HP, un patient a appris que le Dr Villafane quitterait le service en septembre. Certains ont été orientés vers un neurologue de l'hôpital qui exprime clairement son opposition à la prescription de nicotine aux patients parkinsoniens. Quelques-autres ont reçu la liste des centres experts Parkinson, dont aucun ne propose la nicotinothérapie. En d'autres termes, on est contraint d'abandonner ce traitement sans qu'aucune consigne médicale ne nous soit donnée ni aucun courrier transmis sur la marche à suivre pour arrêter la nicotine. Du grand n'importe quoi! Les patients, qui comptent beaucoup de personnes âgées, se sentent abandonnés, en plein désarroi. D'après le ministère de la Santé, nous sommes 600. D'après le Dr Villafane, nous sommes plus de 1000. La plupart font de l'automédication car ils souhaitent continuer ce traitement qui améliore leur état. Le problème est que l'adaptation des doses de nicotine n'est pas toujours simple. , Parkinson : des malades dénoncent l'abandon d'une thérapie efficace
  • Jean-Marie, son épouse est atteinte de Parkinson. «Si vous allez dans une administration aujourd'hui, vous dites que vous êtes parkinsonien et vous demandez une chaise, il faut avoir beaucoup de chance pour que quelqu'un vous écoute. Allez dans un grand magasin et dites que vous ne pouvez pas attendre dix minutes pour déballer votre chariot, rien n'est prévu. Il y a des caisses spéciales pour les femmes enceintes, pourquoi n'aurait-on pas un dispositif pour des gens qui ont des difficultés? Le parkinsonien n'est pas considéré comme un handicapé dans ces établissements.» Libération.fr, «J'ai 43 ans. J'ai la maladie de Parkinson depuis dix ans» - Libération
  • Pourtant, une dysbiose (déséquilibre qualitatif et quantitatif du microbiote) ne suffit pas à provoquer des troubles moteurs. Il doit déjà y avoir une production d’alpha-synucléine, que la dysbiose ne ferait qu’accentuer. Une expérience a par exemple montré l’augmentation de l’alpha-synucléine chez des souris ayant reçu le microbiote d’un humain parkinsonien. L’opération est réversible à loisir, montrant bien l’implication du microbiote. Il y a peut-être là un avenir pour des méthodes thérapeutiques novatrices comme la transplantation de microbiote. L’Institut de Technologie de Californie, entre autres, y travaille. Pour l’université de Chicago, la stratégie qui se dessine associe un traitement anti-inflammatoire au rééquilibrage du microbiote. , Alzheimer, Parkinson : le microbiote intestinal et les facteurs environnementaux en première ligne
  • Le diagnostic de la maladie de Parkinson est compliqué par le fait que la maladie de Parkinson se manifeste différemment d’un malade à l’autre. Un suivi régulier chez le neurologue sera souvent nécessaire pour s’assurer qu’il s’agit bien de la maladie de Parkinson et non d’un autre syndrome parkinsonien ou d’un trouble neurologique aux signes similaires. Cap Retraite, Parkinson : quel diagnostic et comment en parler à ses proches
  • à ck ou vous pouvez taper dans un moteur de recherche : jeunes parkinsoniens pour accéder à mon blog jeunes parkinsoniens Topsante.com, Maladie de Parkinson : la dopamine serait responsable de troub... - Top Santé
  • Aujourd’hui, sur quels critères établit-on un diagnostic ?Il est d’abord clinique. Le premier symptôme est la lenteur des mouvements, surtout à la marche. Le parkinsonien a du mal à chercher un objet dans sa poche, à écrire... Autres symptômes : le tremblement de repos, qui s’estompe dans l’action, et la raideur. Dans certaines formes atypiques, on complète l’examen clinique par des tests psychologiques, une IRM cérébrale et un scanner spécifique, le DatScan, qui ­permet de confirmer un déficit en dopamine, caractéristique de toutes les formes de Parkinson. Dès lors, on ­administre au malade de la ­L-Dopa. S’il répond, on a la certitude du diagnostic. , Parkinson: empêcher son évolution
  • "J'ai un syndrome parkinsonien. J'ai tout le côté gauche qui tremble. Ca se traite, mais ça ne se soigne pas, il faut trouver les bons dosages. Maintenant, j'ai trouvé le bon équilibre. J'ai souvent le réflexe de tenir ma main gauche. Jacques Monclar (lui aussi consultant sur beIN Sports) a souvent la même position, sans que ce soit volontaire, donc ça tombe bien !" www.larep.fr, Après le basket et beIN Sports, Éric Micoud plonge dans sa troisième vie à Orléans - Orléans (45000)
  • Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? J’ai été diagnostiquée parkinsonienne à l’âge de 54 ans. Je vis dans l’Yonne, où il n’y avait au départ aucune structure pour la maladie de Parkinson. Si bien que j’ai décidé de créer en 2011 l’association « Parkins’yonne », affiliée à la Fédération Française des groupements de parkinsoniens (FFGP) où je siège depuis trois ans. Cela m’a permis de rencontrer Marisol Touraine le 18 novembre 2014, lorsqu’elle a présenté son nouveau Plan des maladies neurodégénératives. Depuis je travaille beaucoup au niveau départemental, régional pour la Bourgogne Franche-Comté, avec l’ARS, avec les institutions publiques, au niveau national avec la FFGP. Il y a deux grandes structures en France pour la maladie de Parkinson : France Parkinson et la Fédération Française des groupements de parkinsoniens (FFGP). Au sein de la FFGP, nous sommes tous bénévoles et chaque groupement affilié garde sa totale autonomie. Handicap : Suivez l'actualité en temps réel, Parkinson : Découvrez notre zoom sur cette maladie méconnue
  • Le signe le plus souvent décrit par les malades est la lenteur au mouvement, qui touche 88 % d’entre eux. La perte de dopamine provoque la perte des mouvements automatiques et donc la lenteur. Comme le disait Charcot, le célèbre neurologue français, le malade atteint de la maladie de Parkinson est condamné au mouvement volontaire à perpétuité. De simples gestes comme franchir le seuil d’une porte, lacer ses chaussures… deviennent des épreuves. La rigidité ou l’hypertonie vient compléter ce qu’on appelle la triade parkinsonienne. «J’avais des crampes qui apparaissaient sans prévenir. Je ne pouvais donc plus prendre un enfant dans les bras par peur de le faire tomber. Autre exemple, les mouvements de la marche ne s’enclenchaient plus», raconte Didier Robiliard, président de l’association France Parkinson, diagnostiqué à 47 ans. , 10 choses à savoir pour mieux comprendre la maladie de Parkinson 

Traductions du mot « parkinsonien »

Langue Traduction
Anglais parkinsonian
Espagnol parkinsoniano
Italien parkinsoniani
Allemand parkinson
Chinois 帕金森氏症
Arabe مرض باركنسون
Portugais parkinsoniano
Russe паркинсонизма
Japonais パーキンソン病
Basque parkinsonian
Corse parkinsonian
Source : Google Translate API
Partager