La langue française

Parkérisation

Définitions du mot « parkérisation »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARKÉRISATION, subst. fém.

CHIM., MÉTALL. Procédé de protection d'un métal par formation, à sa surface, d'un produit (phosphate ferrique, p.ex.) inattaquable par les agents corrosifs; la protection ainsi obtenue (d'apr. Duval 1959). Plusieurs États africains, dont l'Algérie, la Tunisie, le Sénégal, l'Arabie saoudite, ont déjà acheté des installations complètes de parkérisation pour protéger leurs armes, mais aussi d'autres matériels métalliques (L'Express, 22 mai 1967, p.104, col. 4).
Prononc.: [paʀkeʀizasjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1927 (Le Génie civil 3/12, 573b ds Höfler Anglic.). Adaptation de l'anglo-amér. parkerizing (1919 ds NED Suppl.2) dér. du nom propre Parker de la société Parker Rust Proof Company of America ayant introduit le procédé (NED Suppl.2); suff. -isation (v. -iser et -tion). Bbg. Dub. Dér. 1962, p.33.

Wiktionnaire

Nom commun

parkérisation \paʁ.ke.ʁi.za.sjɔ̃\ féminin

  1. (Technique) Méthode permettant la protection anticorrosion des métaux ferreux par une action de phosphatation. Les pièces à traiter sont plongées dans du phosphate de zinc chaud, cela entraîne la formation de phosphate de fer.
    • Pour les fabrications en grande série, où la cadence trop ralentie d'une opération accessoire peut avoir une mauvaise influence sur la marche générale de la production, la durée de la parkérisation peut parfois être gênante. — (La Nature : Revue des sciences et de leurs applications aux arts et à l'industrie, vol. 60, 1932, p. 78)
    • La parkérisation– phosphatation au manganèse dite profonde (durée du traitement 1 h 30 min) – en vue de l'anticorrosion fit son apparition aux États-Unis en 1926 avec le Parco-Powder de la Parker Rust Proof Co., puis en France en mai 1927 avec le Parcosel. — (Théophile Guégen, Phosphatation, notice M 1 575, Editions Techniques de l'Ingénieur, 2005, p. 2)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parkérisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parkérisation parkerisasjɔ̃

Citations contenant le mot « parkérisation »

  • Pour finir un détail, qui vous permettra éventuellement de briller en société. «Parkerisation» peut aussi s'écrire «parkérisation». Preuve nous en est donnée dans notre Petit Robert. Bien au chaud entre parka et parking ce nom féminin est né en 1953. Il est également issu du patronyme Parker et correspond à la  protection superficielle de pièces métalliques au moyen de phosphates complexes».  «Métallique» fait d'ailleurs aussi partie de la langue du vin. C'est un défaut. Slate.fr, «Parker», «parkerisé» et «parkérisation» | Slate.fr
  • Jusqu'à nouvel ordre, la « parkérisation » du vin est considérée comme un vilain défaut, voire une tare indélébile dont une partie de la viticulture française est frappée depuis une trentaine d'années. Le sujet ayant été intensément traité dans cette rubrique, nous rappelons que Robert Parker est ce journaliste américain auteur d'un guide dont les cotations, notées sur 100, firent la pluie et le beau temps sur le prix et le renom des vins de Bordeaux. Le phénomène généra une telle inflation (donc spéculation) que les grands crus classés ont atteint des tarifs prohibitifs, sauf pour les marchés étrangers. Marianne, Quand l'infamie vinicole devient une référence
  • A tel point que Demptos a même mis au point, pour sa barrique «Paradox», qui dénote sur les autres avec ses parois restées blanches malgré la chauffe, un procédé qui évite toute carbonisation à l’intérieur du fût,. Ce système breveté permet de reproduire les effets d’une chauffe intense, sans imprégner la barrique des notes grillées ou épicées qui l’accompagnent traditionnellement. De fait, si les arômes fortement boisés et épicés étaient très recherchés par les vignobles et les œnologues il y a encore quelques années, ce n’est plus le cas aujourd’hui : la «parkérisation», du nom du célèbre dégustateur et critique américain, Robert Parker, a fait son temps. Adieu les vins fortement boisés : la priorité est désormais à l’expression du terroir et du fruit. Capital.fr, Vin : visite guidée de la plus vieille fabrique de tonneaux de France - Capital.fr
  • La "parkérisation" en marche, après les fûts de chêne, les copeaux... lindependant.fr, P.-O. : la bière "Barley wine mystère" de la brasserie Cap d'Ona est la révélation de l'année pour le France bière challenge - lindependant.fr
  • Les pratiques culturales mises en place dans les années 1980-1990 ont vite pris la forme d'une quête effrénée de maturité extrême des baies -au risque de passerillage-, avec pour but l'obtention de jus très -trop?- concentrés, qu'on infusait ensuite exagérément dans du bois neuf. Des bêtes à concours, que l'amateur consommait avec parcimonie, tant pour leur prix que par manque de buvabilité, de plaisir. Une tendance qu'il faut bien appeler par son nom: la "parkérisation", pour complaire au supposé goût américain -"C'est vous qui le dites", relève Denis Dubourdieu, qui dénonce ces excès depuis toujours.  LExpress.fr, Le réchauffement climatique a-t-il un impact sur le vin? - L'Express

Traductions du mot « parkérisation »

Langue Traduction
Anglais parkerization
Espagnol parkerización
Italien parkerization
Allemand parkerisierung
Chinois 派克化
Arabe باركر
Portugais parkerização
Russe parkerization
Japonais パーカー化
Basque parkerization
Corse parkerizazione
Source : Google Translate API

Parkérisation

Retour au sommaire ➦

Partager