La langue française

Parachute

Sommaire

  • Définitions du mot parachute
  • Étymologie de « parachute »
  • Phonétique de « parachute »
  • Citations contenant le mot « parachute »
  • Traductions du mot « parachute »

Définitions du mot parachute

Trésor de la Langue Française informatisé

PARACHUTE, subst. masc.

A. − Appareil généralement constitué d'une voilure de toile susceptible de se déployer automatiquement ou sur commande et reliée à un harnais par des suspentes réparties sur son pourtour, destiné à ralentir la chute de personnes ou d'objets dans l'atmosphère. Parachute dorsal, ventral; parachute à ouverture automatique, à fentes; parachute de stabilisation, de réserve; parachute antivrille; toile, harnais, suspente de parachute; saut en parachute. M. Degen exécute son expérience aérostatique, la plus audacieuse qui ait été faite depuis celle du parachute (Jouy, Hermite, t.5, 1814, p.280).Et puis j'ai sauté, dit-il, j'ai mal sauté. Je me suis vu tourbillonner. J'ai craint, en l'ouvrant trop tôt, de m'entortiller dans mon parachute (Saint-Exup., Pilote guerre, 1942, p.293):
. Quel est cet amas de blancheur? (...) Il a la courbe d'une grandiose colonne vertébrale, les rayures des côtes gigantesques... Et c'est en réalité un immense parachute blanc, strié de noir. Triolet, Prem. accroc, 1945, p.403.
P. métaph. Alors que deviendrez-vous sans mari? Ménagez donc le vôtre au même titre que vous soignez votre beauté, qui est après tout le parachute des femmes, aussi bien qu'un mari (Balzac, Langeais, 1834, p.325).
En parachute.À la manière d'un parachute qui descend. Les arbres se dégonflent et les feuilles tombent par-dessus bord et tournent en parachute (Cendrars, Du monde entier, La Guerre au Luxembourg, 1916, p.109).
MÉD. Valve mitrale en parachute. Malformation de la valve mitrale dont les cordages convergent vers un pilier unique (d'apr. Méd. Flamm. 1975).
AÉRONAUT. Parachute de queue. Petit parachute s'ouvrant derrière un avion à réaction et destiné à le freiner lors de son atterrissage ou de son appontage. (Ds Lar. encyclop.).
B. − P. anal. Dispositif de sécurité destiné à arrêter la chute des ascenseurs et des bennes dans les puits de mines en cas de rupture des câbles. Parachute à verrous, à arc-boutement, à friction, à câble. On s'est préoccupé, pour le cas de rupture du câble, des moyens de retenir la cage suspendue aux parois du puits (...). Le principe des parachutes est incontestablement salutaire (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, 1905, p.1094).
C. − HORLOG. Pièce destinée à empêcher que l'axe du balancier d'une montre ne ressente les chocs violents qui pourraient le rompre. Ce vice que nous signalons fait qu'on se garde bien de mettre des parachutes aux chronomètres (Chesn.t.21858).
Prononc. et Orth.: [paʀaʃyt]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist.1. 1784 «appareil permettant de ralentir la chute d'une personne ou d'un objet qui tombe d'un aérostat» (J. Montgolfier, lettre, 24 mars ds Annales chim. et phys., t.31, messidor an VII [1799], p.270); 1785 (Mémoires secrets, XXIX, 238, 31 août ds Zastrow, p.57); 2. 1832 horlog. (Raymond); 3. 1858 «dispositif de sécurité qui permet d'arrêter la chute accidentelle de la benne dans un puits de mine» (Chesn.). Comp. de para-2* et de chute*. Fréq. abs. littér.: 45.

Wiktionnaire

Nom commun

parachute \pa.ʁa.ʃyt\ masculin

  1. (Aviation) Appareil destiné à ralentir la chute des corps, en offrant, par son déploiement, une résistance à l’air : il se dit particulièrement du dispositif de ce genre qu’emploient les aviateurs pour descendre quand ils doivent abandonner leur avion.
    • Cet aviateur a fait plusieurs descentes en parachute.
  2. (Par extension) Dispositif de freinage déployé par certains engins à leur atterrissage.
    • L’avion vient d’ouvrir son parachute afin de perdre davantage de vitesse.
  3. (Par extension) Saut en parachute, activité sportive consistant à sauter, muni d’un parachute (1), d’un aéronef.
    • Le plein air et les grands espaces m’avaient tellement manqué que j’ai passé toutes mes vacances à faire de l’escalade, de la natation, de la randonnée et même une ou deux fois du parachute.
  4. (Par analogie) (Plongée sous-marine) Poches servant à remonter à la surface des objets lourds.
  5. (Par analogie) (Familier) Aigrette (pappus) attaché à une graine, en particulier de pissenlit, et facilitant sa dispersion par le vent (anémochorie).
  6. Crochet muni de dents d'appui utilisé dans la sécurité des ascenseurs.
  7. (Aviation) Raccourci pour panneau-parachute : soupape située au sommet de l’enveloppe d’une montgolfière, que l’aérostier ouvre ou détache juste après l’atterrissage, pour en accélérer le dégonflage.

Forme de verbe

parachute \pa.ʁa.ʃyt\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de parachuter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de parachuter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de parachuter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de parachuter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de parachuter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARACHUTE. n. m.
Appareil destiné à ralentir la chute des corps, en offrant, par son déploiement, une résistance à l'air : il se dit particulièrement du Dispositif de ce genre qu'emploient les aéronautes et les aviateurs pour descendre en abandonnant leur ballon ou leur avion. Cet aviateur a fait plusieurs descentes en parachute.

Littré (1872-1877)

PARACHUTE (pa-ra-chu-t') s. m.
  • 1Machine adaptée aux aérostats, et qui, présentant par son déploiement une résistance à l'air, rend la chute inoffensive. M. Blanchard… nous a d'abord amusés de diverses épreuves d'une machine qu'il appelle parachute, Bachaumont, Mém. t. XXIX, p. 238. M. Blanchard lâcha de nouveau son parachute, auquel était attaché un chien qui descendit sans se faire aucun mal, Bachaumont, ib. p. 239. L'invention singulière des parachutes et l'étonnant et jusqu'ici inutile spectacle d'un homme qui osa le premier abandonner l'aérostat, et descendre sur la terre d'une hauteur de plus de 6000 pieds, Fourier, Instit. Mém. scienc. t. VIII, p. 86.

    Fig. Ce qui sert à préserver des suites d'une parole ou d'une action. Il est vrai que partout il loue les princes ; mais ce sont des parachutes : il ne pense pas ce qu'il dit des princes, Courier, Procès.

  • 2Nom donné, dans les mines, à un appareil destiné à prévenir les dangers résultant de la rupture des câbles qui servent à enlever les bennes.
  • 3Pièce qui empêche l'axe du balancier d'une montre de ressentir la violence de quelque coup brusque.
  • 4Jouet d'enfants formé avec un grand papier de soie coupé en rond.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « parachute »

Parer, à, chute.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Composé du préfixe para-, indiquant une idée de protection, et du nom « chute ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parachute »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parachute paraʃyt

Citations contenant le mot « parachute »

  • La vie est un voyage en parachute. De Vicente Huidobro / Altazor
  • Je conseille aux idées élevées de se munir de parachute. De Francis Picabia / Lettres à Christine
  • On ne peut pas parachuter des droits et des institutions comme on parachute des vivres ou des soldats. De Sylviane Agacinski / Libération - 9 Mars 2002
  • L'esprit c'est comme un parachute : s'il reste fermé, on s'écrase. De Frank Zappa
  • Je vous offrirais bien un parachute... si j'étais sûr qu'il ne s'ouvre pas ! De Groucho Marx
  • Optimiste et pessimiste sont également nécessaires à la société, l'optimiste invente l'avion, le pessimiste invente le parachute. De Anonyme
  • - Tu sais à quoi on reconnait un belge dans un sous-marin ? Ben, c'est le seul qui a un parachute. De Luc Besson / Le Grand Bleu
  • Les esprits sont comme les parachutes. Ils ne fonctionnent que quand ils sont ouverts. De Louis Pauwels
  • Ce n’est pas parce que personne ne se plaint que tous les parachutes sont sans défauts. De Benny Hill
  • L'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on n'en a pas, on s'écrase. De Pierre Desproges
  • Une association située à Haguenau (Bas-Rhin) propose de vivre l'expérience d'un saut en parachute à des personnes malvoyantes. Franceinfo, Bas-Rhin : des malvoyants sautent en parachute
  • Il n’y a pas d’âge pour s’envoyer en l’air… C’est ce que vient de prouver un Américain de 103 ans en devenant le plus vieil homme à sauter en parachute, Un homme de 103 ans saute en parachute et entre au Guinness des records

Traductions du mot « parachute »

Langue Traduction
Anglais parachute
Espagnol paracaídas
Italien paracadute
Allemand fallschirm
Chinois 降落伞
Arabe مظلة
Portugais pára-quedas
Russe парашют
Japonais パラシュート
Basque parachute
Corse parachute
Source : Google Translate API
Partager