La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « panope »

Panope

Définitions de « panope »

Wiktionnaire

Nom commun - français

panope \pa.nop\ masculin

  1. (Malacologie) Genre de mollusques bivalves marins.
    • Mollusque de la côte pacifique canadienne, le panope ou palourde royale rend fous les Asiatiques mais reste boudée par les Occidentaux... — (Le panope, l’étrange mollusque que les connaisseurs s’arrachent. sur madame.lefigaro.fr, 13 octobre 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PANOPE, s. f. (Mythol.) fille de Nérée & de Doris, étoit une des divinités marines, que les matelots invoquoient le plus fréquemment pendant la tempête, avec Glaucus & Mélicerte ; son nom signifie celle qui donne toutes sortes de secours. (D. J.)

Panope, (Géog. anc.) ville de la Phocide, à laquelle Homere dans son Odyssée, A, v. 580, donne le surnom d’agréable pour ses danses.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « panope »

(Siècle à préciser) Du latin Panope.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « panope »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
panope panɔp

Citations contenant le mot « panope »

  • Mollusque de la côte pacifique canadienne, le panope ou palourde royale rend fous les Asiatiques mais reste boudée par les Occidentaux... Zoom sur un animal pour le moins étrange. Madame Figaro, Le panope, l'étrange mollusque que les connaisseurs s'arrachent
  • Un fruit de mer au cœur d'une industrie florissante. Ces dernières années, le panope est devenu un mets de choix en Asie. Ce mollusque géant à l'apparence atypique est vendu jusqu'à 330 dollars le kilo dans des restaurants de luxe. D'ailleurs, 80 % des panopes pêchés sont destinés au marché asiatique.  Franceinfo, VIDEO. Le panope, un mollusque au cœur d'une industrie florissante
  • Retrouver toutes les infos sur la vidéo sur : https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/biodiversite/video-le-panope-un-mollusque-au-coeur-d-une-industrie-florissante_4355809.html Orange Actualités, Le panope, un mollusque au cœur d'une industrie florissante
  • Le panope à l'état brut! La Presse, Le panope, étrange mais savoureux mollusque | La Presse
  • Dans ce seul en scène, ce dernier joue tous les rôles, même celui de Panope, la servante, qu'il imagine volontiers faire le ménage dans le palais de Trézène. Œnone, la nourrice-confidente, se voit affublée d'un accent marseillais en hommage à sa grand-mère, Leone, et Phèdre est décrite comme «royale et majestueuse - mais fatiguée». L'excipient de bouffonnerie agit magnifiquement. Sanglé dans une pelote de paroles de chansons et de jeux de mots pas toujours heureux mais dont certains sont merveilleux («Thésée, vous, taisez-vous !»), escaladant toutes les branches de l'humour, du premier au énième degré, Phèdre ! réussit à faire comprendre et rire de Phèdre sans jamais perdre non plus la saveur de l'incarnation. La force évidente du spectacle se déploie sous nos yeux amusés dans ce grand corps qui occupe l'espace en remuant de tous côtés, et comble les silences par ses mimiques, subtiles ou outrancières, à chaque hésitation de personnages. Le show tend aussi vers la pédagogie : avant d'aborder Phèdre, certains éléments sémantiques (catharsis, catabase, catastrophe…) ou procédés littéraires (alexandrins, unités classiques) sont déminés, et les dessous mythologiques de la pièce dépoussiérés. Thésée, le père d'Hippolyte ; Egée, le père de Thésée, à moins que ce ne soit Neptune ; Hélios, le grand-père de Phèdre… le spectateur remet le nez avec plaisir dans de vieux dossiers potentiellement éclipsés depuis le collège. La pièce a tourné dans des classes, d'ailleurs, et débarque donc dans l'auditorium bleu Klein de la Collection Lambert au faîte de son efficacité. Mais aussi au plus fort de son, osons le mot, amour profond, on le ressent, pour le texte de Racine, devant lequel le comédien sait aussi s'effacer pour le laisser pleinement nous émouvoir. Alors nous rêvons à Avignon d'un marathon Racine ! présentant d'un bloc les onze tragédies, où tout émeut, attire et conspire à faire rire. Libération, Tout «Phèdre !» tout flamme – Libération

Panope

Retour au sommaire ➦

Partager