La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « paléopathologie »

Paléopathologie

Définitions de « paléopathologie »

Trésor de la Langue Française informatisé

paléopathologie , subst. fém.Partie de la paléontologie humaine qui étudie les atteintes pathologiques des humains de la préhistoire à partir des lésions osseuses remarquées sur les fossiles (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972).

Wiktionnaire

Nom commun - français

paléopathologie \pa.le.ɔ.pa.tɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. Étude des pathologies, des symptômes et des maladies des populations du passé.
    • La paléopathologie associe dans une démarche commune la pathologie, l'anthropologie, l'archéologie et l'histoire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « paléopathologie »

Composé du préfixe paléo- et du mot pathologie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « paléopathologie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
paléopathologie paleɔpatɔlɔʒi

Citations contenant le mot « paléopathologie »

  • Cette tumeur n'est pas la première découverte en matière de paléopathologie. Ainsi, il est désormais certains que les dinosaures de l'espèce des Tyrannosauridés ont pu souffrir de la goutte et que les iguanondons ont parfois été frappés d'arthrose. Ce type de recherches s'avère crucial lorsqu'il s'agit de comprendre le comportement et l'évolution de certaines pathologies que l'on analyse désormais comme n'étant pas spécifique au comportement humain ou à son environnement. Le Point, La tumeur d'un dinosaure touche aujourd'hui toujours des enfants - Le Point
  • Dans ses recherches, ce microbiologiste ne reste pas dans le moule de sa spécialité. Il aime partager les expériences au risque de surprendre. C’est l’un des pionniers, par exemple, de la paléomicrobiologie, discipline qui mélange, microbiologie, paléopathologie, archéologie, et histoire. , Toutes éditions - PORTRAIT. Coronavirus : qui est Didier Raoult, ce médecin qui aime sortir des - La Roche sur Yon.maville.com
  • « C’est un joli cas de paléopathologie (N.D.L.R. discipline médico-historique qui a pour objectif de reconnaître les traces des maladies sur les restes humains anciens), avoue-t-il. Et c’est amusant de le rappeler alors que l’on fête cette année les 500 ans de la Renaissance et que le musée du Louvre consacre une grande rétrospective à Léonard de Vinci. » www.lechorepublicain.fr, Que cache le sourire de la Joconde ? - Cloyes les Trois Rivières (28220)
  • Situé près de Nantes, le Chronographe consacre une exposition à la prise en charge des malades, blessés et handicapés dans les sociétés du passé. L’exposition permet de voir l’évolution du matériel médical, du silex au premier scalpel en métal. Elle pose également la question de la prise en charge : quel était le quotidien d’un individu malade, âgé ou handicapé ? Grâce à l’archéologie, le visiteur pourra en apprendre plus sur cet aspect de la vie de nos ancêtres et grâce à l’archéo-anthropologie, la paléopathologie et la topographie funéraire, il pourra également découvrir les inégalités de traitement des plus vulnérables en fonction de leur statut social. L’espace d’exposition sera divisé en quatre pôles : « Prévenir et soigner », « Prier les dieux, guérir les corps », « Réparer et accompagner » et « Soigner et réparer ». Le premier pôle regroupe des objets de soin concernant l’hygiène et la toilette quotidienne, du peigne, au biberon, en passant par la pince à épiler. Le second, « Prier les dieux, guérir les corps », envisage la maladie sous l’angle de la médecine et des pratiques religieuses. Il contient une série de cachets (découverts dans la tombe d’un ophtalmologue gallo-romain), des instruments chirurgicaux ou des ex-voto (une offrande faite à un dieu en demande d’une grâce, qui prenait parfois la forme de la partie du corps qui nécessitait d’être soignée, comme les yeux ou les poumons). ​« Réparer et accompagner » met en avant toutes les techniques de l’époque pour soigner, comme la trépanation ou les prothèses de dents. Le dernier pôle se base sur les fouilles de couvents et d’hôpitaux qui témoignent de la mise en place de grandes corporations de médecins. Un « plateau-repas » a même été reconstitué à partir de vestiges d’objets d’hôpitaux comme des écuelles, des bols, des verres. Conçue comme un prolongement de l’archéocapsule de l’Inrap, l’exposition permet de mettre en parallèle les pratiques du passé et celles notre société actuelle, et de s’interroger sur les politiques de santé d’aujourd’hui, ainsi que sur le regard porté sur les malades ou les personnes en situation de handicap. Accessible à tous, l’exposition réunit une grande variété d’objets, ainsi que d’outils numériques, d’objets à manipuler, d’images et de sons. Elle a pour mission de mettre en lumière l’empathie dont l’Homme a fait preuve tout au long de son histoire. « L’archéologie étudie beaucoup les guerres, la violence, l’exclusion, dont il reste effectivement de nombreux vestiges, mais on ne doit pas s’interdire de penser que les hommes ont aussi eu de la bienveillance, de l’empathie et un souci d’inclusion », souligne Valérie Delattre, archéo-anthropologue à l’Inrap et commissaire scientifique de l’exposition. Connaissance des Arts, Comment nos ancêtres traitaient-ils leurs malades? | Connaissance des Arts
  • La paléopathologie, ou l’étude des enregistrements traumatiques en archéologie et en paléontologie, nous permet d’évaluer les différentes maladies et autres stratégies de guérison chez les espèces disparues. Malheureusement, il est rare que des traces d’infections ou de blessures subies au cours de la vie d’un organisme puissent être conservées dans les archives fossiles. Sciencepost, Quand un mosasaure se fait croquer la mâchoire (par un autre mosasaure)
  • Nos ancêtres préhistoriques n'étaient pas exemptés de maladies invalidantes ou de traumatismes divers. La paléopathologie, par l’étude des ossements, révèle ainsi les chocs, blessures ou maladies mortelles, mais aussi les handicaps lorsque le malade y survit. Chose plus surprenante, l’étude des tombes démontre le partage et l’entraide, deux qualités des chasseurs-cueilleuses bien oubliées dans notre conception actuelle de la préhistoire ! , Le handicap - Les sociétés humaines au secours des infirmes - Herodote.net

Traductions du mot « paléopathologie »

Langue Traduction
Anglais paleopathology
Espagnol paleopatología
Italien paleopatologia
Allemand paläopathologie
Chinois 古病理学
Arabe علم الأمراض القديمة
Portugais paleopatologia
Russe палеопатология
Japonais 古病理学
Basque paleopathology
Corse paleopatologia
Source : Google Translate API

Paléopathologie

Retour au sommaire ➦

Partager