La langue française

Paléoclimatique

Sommaire

  • Définitions du mot paléoclimatique
  • Étymologie de « paléoclimatique »
  • Phonétique de « paléoclimatique »
  • Citations contenant le mot « paléoclimatique »
  • Traductions du mot « paléoclimatique »

Définitions du mot « paléoclimatique »

Trésor de la Langue Française informatisé

paléoclimatique , adj.Qui se rapporte aux paléoclimats. En l'état actuel, ni l'étude des «cycles» paléoclimatiques ni la trituration statistico-informaticienne des séries d'observations passées ne permettent une prévision [climatique] très sérieuse à moyen terme (quelques semaines ou mois) et a fortiori à long terme (années, siècles, etc.) (Le Nouvel Observateur, 2 août 1976, p.9, col.1).

Wiktionnaire

Adjectif

paléoclimatique \pa.le.o.kli.ma.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Paléontologie) Relatif au climat des temps reculés, il y a des milliers ou millions d’années.
    • D’après les indices paléoclimatiques, un même climat chaud baignait toute la Pangée. — (S. Meyer, Voyage au centre de la Pangée, Pour la Science, avril 2009)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « paléoclimatique »

(Date à préciser) Dérivé de paléoclimat avec le suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « paléoclimatique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
paléoclimatique paleɔklɛ̃atik

Citations contenant le mot « paléoclimatique »

  • L’équipe de climatologues a repris le problème en utilisant des données paléoclimatiques (des pollens) et une série de simulations numériques du climat de cette période (il y a 6000 ans) comparées au climat actuel (du moins avant la perturbation par nos émissions de gaz à effet de serre, donc le climat d’avant la Révolution industrielle, vers 1750). Des données qui suggèrent que les terres émergées au nord du 30°N étaient un peu plus chaudes que la période pré-industrielle en moyenne sur l’année entière et non seulement durant l’été. Mais quelle en est la cause ? Pour les auteurs de l’article, le mécanisme dominant est celui de la rétraction de la banquise. La fonte estivale est tellement boostée par ces étés chauds que la rétraction des glaces de mer se poursuit durant l’hiver. La température de l’air chute, bien sûr, mais l’inertie thermique d’un océan qui accumule la chaleur durant tout l’été lui permet d’y résister. Du coup, la banquise hivernale ne serait pas aussi étendue que, par exemple, au début du 20ème siècle (au 14 août 2019, la surface de la banquise – l’aire de l’océan où au moins 15% de la surface est couverte de glaces – ne faisait plus que 5,04 millions de km²  contre environ 8 millions de km² à la même date au début des années 1980). Une affirmation qui repose… sur les simulations numériques car il n’existe pas vraiment d’enregistrements paléo-climatiques qui permettraient de s’assurer de l’étendue de la banquise à l’époque durant les différentes saisons. {Sciences²}, Climat : une mauvaise nouvelle de 6000 ans – {Sciences²}
  • Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs se sont fondés sur des données paléoclimatiques remontant au XVIe siècle, reconstruites en associant des informations climatiques empiriques à des marqueurs biologiques ou géochimiques. Des données qui leur ont permis de générer une dizaine de modèles statistiques pour estimer les températures à des moments où elles n'ont pas été formellement consignées. Par exemple, les scientifiques peuvent utiliser des anneaux de croissance d'arbres datant d'années où les températures sont connues et voir comment les températures jouent sur la croissance végétale. Les coraux, les sédiments marins, les spéléothèmes et les carottes de glace sont autant d'éléments que les scientifiques ont aussi à leur disposition pour inférer le climat de temps où les relevés climatiques n'existaient pas. Slate.fr, Le réchauffement climatique a débuté bien avant ce que l'on croyait | Slate.fr
  • Il faut dire que dans cet ouvrage précurseur – il note n’avoir pas osé l’intituler « Géopolitique médiévale de la faim » –, Jean-Pierre Devroey défend pied à pied une position théorique risquée : réconcilier le temps de l’historien, événementiel, souvent court, et les mutations profondes, le temps long de la science paléoclimatique ou de l’archéologie. En se concentrant sur une période d’un peu moins d’un siècle autour du règne de Charlemagne (740-820), il nous livre une « microhistoire des dynamiques écologiques » qui bouscule quelques certitudes sur une époque que l’on appelait jadis la « Renaissance carolingienne ». Le Monde.fr, « La Nature et le Roi » et « La Forêt au Moyen Age » : les historiens mettent le Moyen Age au vert

Traductions du mot « paléoclimatique »

Langue Traduction
Anglais paleoclimatic
Espagnol paleoclimático
Italien paleoclimatici
Allemand paläoklimatisch
Chinois 古气候
Arabe المناخ القديم
Portugais paleoclimático
Russe палеоклиматическая
Japonais 古気候
Basque paleoklimatikoa
Corse paleoclimatici
Source : Google Translate API
Partager