La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ovidien »

Ovidien

Définitions de « ovidien »

Wiktionnaire

Adjectif - français

ovidien \ɔ.vi.djɛ̃\

  1. Qui a rapport à Ovide.
    • Chose étrange de mon latin : je n’eusse pas entrepris hier au soir deux épigrammes pour deux cent mille écus, et ce matin je les ai faites ou reçues du ciel en m’habillant, avec une félicité plus qu’ovidienne. — (Jean-Louis Guez de Balzac, Lettre inédites, LXI, éd. Tamizey-Larroque)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

OVIDIEN (o-vi-diin, diè-n') adj.
  • Qui a rapport à Ovide, poëte latin. Chose étrange de mon latin : je n'eusse pas entrepris hier au soir deux épigrammes pour deux cent mille écus, et ce matin je les ai faites ou reçues du ciel en m'habillant, avec une félicité plus qu'ovidienne, Guez de Balzac, Lett. inédites, LXI (éd. Tamizey-Larroque).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ovidien »

Du latin Ovidianus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ovidien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ovidien ɔvidjɛ̃
ovidienne ɔvidjɛ̃n

Citations contenant le mot « ovidien »

  • 10h10-10h50 : Claire Paulian, « Exil ovidien, civilisation et barbarie chez Christoph Ransmayr (1988) et Rosalind Belben (2005) » , Journée d'agrégation et de recherche sur les Pontiques d'Ovide
  • Les oubliés de la mémoire ovidienne   174 , C. Paulian, Les Métamorphoses d’Ovide aujourd’hui. Une mémoire en déplacement
  • Ovide rencontre l’actualité : la Nouvelle-Zélande et l’Inde viennent de reconnaître certains de leurs fleuves comme êtres vivants, acte ovidien s’il en est. Nous pénétrons aujourd’hui dans un monde de la porosité des frontières entre dieux et mortels, entre terre et mer, faune et flore... France Culture, La création d'un monde - Ép. 1/4 - Les Métamorphoses d’Ovide
  • 7Mais plus que de prendre parti, l’enlumineur peut s’écarter du texte au point de nier la fable elle‑même. C’est le cas de l’artiste derrière les miniatures du ms. Rouen O.4 alors qu’il lui incombe d’illustrer le repas funeste au cours duquel Progné, pour venger sa sœur Philomène et avec l’aide de cette dernière, fait manger son propre fils à son époux Térée. Si, dans le texte ovidien comme dans la traduction médiévale, ce sont les deux sœurs qui sont coupables de l’infanticide, l’image représente Progné « assise à table, l’air las et résigné », passivité qui contraste avec les attitudes « agressives et courroucées » (p. 206) de Térée et Philomène. Progné est visuellement déchargée du poids de son crime et sa posture l’éloigne du drame, « tant il est difficile [pour l’artiste] d’imaginer et de représenter une mère infanticide » (p. 206). L’image peut donc non seulement conforter le texte ovidien et/ou asseoir ses moralisations médiévales, mais elle peut aussi formuler de nouvelles propositions narratives ou allégoriques. , L’iconographie de l’Ovide moralisé & les métamorphoses du sens (Acta Fabula)
  • 2On trouvera dans la conclusion une synthèse comparative claire et efficace où sont évalués les différents textes dans leur fonction de révélation, dans leur rapport à l’économie de l’œuvre et dans leur lien avec la pensée de l’auteur et de ses contemporains (p. 455‑467). N. Lévi développe ici une véritable démarche comparatiste le conduisant à singulariser la révélation donnée par le Pythagore d’Ovide en comparaison des deux autres textes. Cette singularité se fait à deux niveaux. D’abord, la révélation de Pythagore évacue la transcendance, si bien que « tout se joue sur la scène immanente de ce monde et des forces du renouvellement qui l’animent (…) ; et sur cette scène toutes les individualités sont destinées à se fondre dans le grand continuum vitaliste, sans perspective d’arrachement au cycle de la métempsycose et de la contemplation du divin » (p. 457). Au contraire, le songe de Scipion et la théophanie d’Isis offrent une issue de secours dans la contemplation du divin ou dans sa révélation. En plus de cette distinction dans son contenu, « de manière paradoxale, l’apocalypse ovidienne est une révélation finale qui, loin d’illuminer le sens général de l’œuvre, le constitue en problème » (p. 460). Le génie d’Ovide est précisément dans cette capacité à mettre en doute le sens : la révélation ne résout rien. Au contraire, la révélation d’Isis ouvre la voie à une élucidation rétrospective et constitue « un principe d’illumination totale de l’œuvre » (p. 454). , Finir en beauté : l’immortalité de l’homme d’État (Cicéron), la postérité du poète (Ovide) & le retour au forum de l’avocat (Apulée) (Acta Fabula)
  • « Un vestige ovidien dans les Mémoires du duc de Saint-Simon : la référence aux Tristes comme support de la réflexion sur la mélancolie du disgracié » , Colloque : "Lettres d’exil. Autour des Tristes et des Pontiques d’Ovide" (Nice)
  • La spécialité universitaire du nouvel Immortel était le thème ovidien de la mort... Le Point, Xavier Darcos reçu en grande pompe à l'Académie française - Le Point
  • Á partir du même texte ovidien, chaque auteur renvoie une image singulière du poète antique : Ovide « métamorphosé », à travers les âges ! , Littérature comparée (3/11) : Ovide et ses Métamorphoses

Traductions du mot « ovidien »

Langue Traduction
Anglais ovidian
Espagnol ovidio
Italien ovidian
Allemand eileiter
Chinois 卵母
Arabe بيضوي
Portugais ovidiano
Russe ovidian
Japonais ovidian
Basque ovidian
Corse ovidianu
Source : Google Translate API

Ovidien

Retour au sommaire ➦

Partager