La langue française

Ougrien, ougrienne

Définitions du mot « ougrien, ougrienne »

Trésor de la Langue Française informatisé

OUGRIEN, -IENNE, adj. et subst.

A. − (Celui, celle) qui est membre d'un groupe ethnique de la race paléosibérienne. Tribus ougriennes. Quelques-uns [de ces dolichocéphales pasteurs] allèrent vers le Sud-Ouest, d'autres vers le Nord, jusque dans le bassin de la Volga où ils se mélangèrent à des Ougriens (...) venus antérieurement en Russie de l'Asie occidentale (Haddon,Races hum.,trad. par A. Van Gennep, 1930, p.122).Un autre groupe de peuples asiatiques à tête large et à petite taille est formé par deux peuples ougriens arctiques anciens, les Lapons et les Samoyèdes (Haddon,Races hum.,trad. par A. Van Gennep, 1930p.123).
B. − (Ce) qui est propre à ce groupe, à ses membres.
LING., subst. masc. sing. Groupe de langues appartenant à la famille finno-ougrienne (v. finnois rem. 2) et comprenant deux langues sibériennes, l'ostiak et le vogoule (ob-ougrien) ainsi que le hongrois. Le tableau classique des relations entre les langues de l'ensemble finno-ougrien suppose une première séparation: l'ougrien se détache, appelé lui-même à se différencier ultérieurement pour aboutir au hongrois d'une part, à l'ob-ougrien de l'autre, cette branche donnant l'ostiak et le vogoul (Encyclop. univ.t.71970, p.18).
Empl. adj. Les langues dites ougriennes de l'Ob, ou ob-ougriennes (ostiak et vogoul), sont également établies sur de vastes espaces de part et d'autre de l'Ob, de l'Oural jusque vers l'Ienisseï, mais ne sont représentées que par des populations peu nombreuses (25000 individus environ au total) (Encyclop. univ.t.71970p.17).
Prononc.: [ugʀijε ̃], fém. [-jεn]. Étymol. et Hist. 1872 adj. ethnique (Littré Add.); 1873 subst. ethnique (R. crit. d'hist. et de litt., t.7, p.43 ds Fonds Barbier: Ougriens [Magyars, Vogouls, Ostiaks]); 1896 subst. ling. (Gde Encyclop. t.22, p.292b). Empr. au russe Jugra «pays et population des Ougriens de l'Ob, à l'est de la Petchora, prob. les Ostiaks et les Vogouls» (att. dep. le xies., Vasmer t.3, pp.467-468; v. aussi NED et Klein Etymol., s.v. Ugrian). Att. en angl. Ugrian comme adj. et subst. ethniques en 1841, comme subst. ling. en 1862 (NED). Selon la Gde Encyclop., c'est le linguiste et ethnologue finlandais M. A. Castren (1813-52) qui a proposé le terme Ougriens pour désigner la fraction des peuples ouralo-altaïques regroupant les Ostiaks, les Vogouls et les Magyars.

Wiktionnaire

Adjectif

ougrien \u.ɡʁi.jɛ̃\ masculin

  1. (Linguistique) Relatif à un groupe de langues de Sibérie apparentées au hongrois.
    • Les populations ougriennes.
    • Les langues ougriennes forment une petite famille de trois langues : le hongrois, et deux langues ob-ougriennes, le khanty (ou ostiak) et le mansi (ou vogoul). Leur langue-mère commune, le proto-ougrien, fut probablement parlée de la fin du IIIe millénaire av. J.-C. jusqu'au milieu du Ier millénaire av. J.-C., dans la Sibérie occidentale, à l'est de l'Oural méridional. — (Wikipédia)

Forme d’adjectif

ougrienne \u.ɡʁi.jɛn\

  1. Féminin singulier de l'adjectif ougrien

Forme d’adjectif

ougrienne \u.ɡʁi.jɛn\

  1. Féminin singulier de l'adjectif ougrien

Forme d’adjectif

ougrienne \u.ɡʁi.jɛn\

  1. Féminin singulier de l'adjectif ougrien

Forme d’adjectif

ougrienne \u.ɡʁi.jɛn\

  1. Féminin singulier de l'adjectif ougrien
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

OUGRIEN (ou-gri-in, è-n') adj.
  • Qui est relatif aux Ougro-Finnois. Les populations ougriennes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ougrien »

Du russe Угры, Ugrii (« peuple ougrien ») et -ien, voir Uher, Uhry en tchèque, Hongrois en français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ougrien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ougrien ugrijɛ̃

Citations contenant le mot « ougrien »

  • En représentant une enclave dans la masse des langues indo-européennes, le hongrois (magyar) fait partie de la famille des langues ouraliennes, plus précisément le groupe des langues finno-ougriennes, ainsi que du finnois et de la langue estonienne. Les langues ouraliennes se divisent en deux groupes : 1. finno-ougrienne et 2. samoyède. Le groupe finno-ougrien contient deux sous-groupes : finno-permien et ougrien. Le groupe finnois est divisé en plusieurs autres groupes, par exemple : langues permiennes, langues finno-volgaïques, langues fenniques (comme le Finnois et l’Estonien), etc. Le groupe ougrien contient la langue hongroise et les langues ob-ougriennes. Les langues ouraliennes sont parlées en Europe et en Asie par environ 25 millions de personnes selon les estimations. Le hongrois est parlé par environ 14-15 millions personnes, dont 10 millions de personnes vivant en Hongrie et 5 millions en dehors des frontières, principalement dans les pays voisins (minorités hongroises) mais aussi dans les diasporas hongroises importantes aux États-Unis, au Canada et en Australie notamment. Nouvelle Europe, Une langue à part en Europe centrale – les origines de la langue hongroise | Nouvelle Europe
  • La photo, effacée depuis, est apparue sur le compte Facebook du militant, Ruuben Kaalep, qui se présente sur son compte Twitter comme un suprémaciste finno-ougrien. Le déplacement de Marine Le Pen en Estonie fait partie d’une tournée européenne pour soutenir les alliés du RN en Europe en vue de constituer un grand groupe avec son allié italien Matteo Salvini, à l’issue des élections européennes du 26 mai. , Elections européennes: Marine Le Pen se défend après avoir fait un geste de ralliement des suprémacistes blancs
  • Sur son profil Twitter, Ruuben Kaalep se présente comme « suprémaciste finno-ougrien » – en référence au domaine linguistique qui s’étend de la Norvège à la Sibérie occidentale en incluant la Hongrie. « Une blague », insiste-t-il. Et pourtant, quand on l’y invite, cet « ethnonationaliste » assumé ne s’arrête plus : théorie du grand remplacement, retour aux « racines identitaires », l’illibéralisme comme troisième voix pour des pays « qui pensaient qu’ils devaient choisir entre l’Ouest et l’Est » après la chute du mur de Berlin… Le Monde.fr, L’Estonien Ruuben Kaalep, « ethnonationaliste » assumé
  • Mais le cliché n’a pas tardé à susciter la polémique, autant en raison du profil de Ruuben Kaalep, un militant du parti d’extrême droite local Ekre, qui se présente comme un « suprémaciste finno-ougrien », que de la symbolique associée à cette posture, connue comme un signe de ralliement des suprémacistes blancs. , Le «symbole» des suprémacistes blancs a-t-il été créé par un «trollage du forum 4Chan», comme l’affirme Marine Le Pen?
  • Le nombre de représentants de ce peuple finno-ougrien à travers le monde s’élève à 1 300 individus, dont 266 en Russie. , Au bord de l'extinction: ces peuples minoritaires de Russie comptant moins de 500 représentants - Russia Beyond FR
  • Si vous souhaitez vous essayer à la cuisine finno-ougrienne et montrer vos talents, pensez à vous inscrire à l’avance. Les autres pourront cependant apprendre à cuisiner sur place. On vous confiera même tous les secrets des herbes locales et de leur utilisation à des fins médicinales ou au cours de rituels. , Cinq festivals gastronomiques russes valant le détour en 2019 - Russia Beyond FR
  • La principale ville de la tribu finno-ougrienne Mouroma, Mourom, a été fondée sur les rives du fleuve Ob. Elle a été mentionnée la première fois dans les chroniques en 862. Enorme centre commercial, Mourom était aussi la forteresse orientale de l'ancien État russe. , Découvrez les dix villes les plus anciennes de Russie - Russia Beyond FR
  • Toutefois, impossible pour les linguistes de se mettre d’accord sur ce point. Plusieurs théories sont avancées : celle de la dérivation de l’ibère (espagnol ancien, éteint depuis le IIe siècle), celle de l’origine finno-ougrienne (hongrois, estonien, finnois…), celle des langues du Caucase ou encore celle des langues berbères. Bref, le mystère persiste. , Euskara, quand le Basque s'organise - Thot Cursus
  • L’ingrien, une langue fennique, est proche d’autres langues de la famille finno-ougrienne, et notamment du carélien et du finnois. Toutefois, la culture des Ijoriens diffère fortement. On sait notamment que leur art oral traditionnel est constitué de chants runiques, interprétés par les conteurs. , Au bord de l'extinction: ces peuples minoritaires de Russie comptant moins de 500 représentants - Russia Beyond FR
  • Comptant parmi les derniers peuples aborigènes du Grand Nord, les Samis sont établis en Norvège, en Suède, en Finlande et dans le nord-ouest de la Russie. Ce groupe vit pour la majorité sur le cercle polaire arctique. Il compterait autour de 100 000 personnes réparties entre la Finlande, la Norvège, la Suède et la Russie. Uni par la langue finno-ougrienne et doté d’une culture propre, ce peuple fort d’une histoire de 10 000 ans est engagé depuis les années 1970 dans un fort processus de (ré)acquisition de sa conscience identitaire et de recherche de légitimité. The Conversation, En Laponie, les conséquences paradoxales du tourisme sur le peuple Sami
  • Le traumatisme des territoires perdus conduit le « camp national » hongrois à réécrire l’histoire de son peuple en lui inventant des origines mythiques. Peuple finno-ougrien venu de l’Oural, les Magyars sont nombreux à se croire ­descendants des Huns. D’ailleurs, Attila est l’un des prénoms les plus courants. Cette croyance permet de relier les Magyars à une histoire de conquêtes, une histoire guerrière. Elle permet aussi de sortir de l’isolement linguistique et culturel en trouvant une parenté avec les peuples turciques, jusqu’à la Chine. Une boutique natio­naliste, Szkítia, vend ainsi tout ­l’attirail du parfait guerrier hun (casque, bottes, arc et flèches) et complète les étagères avec les vêtements de la marque ­Harcos, faits pour les skins nazis, ainsi qu’avec des tee-shirts représentant le château de Trianon barré d’un trait noir ou rouge. C’est ce sentiment d’humiliation profonde et cette quête quasi mystique des origines qui contribuent à légitimer le discours nationaliste d’Orbán. Charlie Hebdo, En Hongrie, la vraie pandémie, c'est le nationalisme - Charlie Hebdo
  • Si ça se trouve, Otha (1890-1943) écrivait super bien. Mais on ne le saura jamais. Le 5 septembre 1918, son papa proclama l’indépendance de la Cimbrie, à l’extrême nord du Danemark et de la Finlande. Ces derniers pays mirent fin à la tentative de sécession après quelques heures. Poète, traductrice, historienne, Orkkut poursuivit malgré tout patiemment la rédaction de son oeuvre en cimbrien, dialecte finno-ougrien dont (sa famille disparue) elle était la dernière locutrice. Elle eut le temps d’écrire des poèmes et le début de l’histoire de la Cimbrie. Avant d’être déportée et tuée pendant la Seconde guerre mondiale. On ne saura pas non plus ce que signifiait kuttsruch et bejamenesch. Marianne, Ces écrivains ratés qui n'auront jamais de prix littéraires
  • Si les Dijonnais ont atterri à Vienne, où les habitants parlent l'allemand, Szombathely est situé en Hongrie. Le hongrois une langue aux influences diverses, de la branche finno-ougrienne, comme le finnois et l'estonien. Historiquement, le hongrois a emprunté aux langues slaves, au latin, à l'allemand et aux langues turques et indo-iraniennes. , Sport | Suivez le périple de la JDA Dijon en Hongrie
  • - Quel nombre d’heures d’enseignement y consacre-t-on? Comparaison n’est pas raison, mais les gens d’Europe du Nord ne sont pas “doués” pour les langues. Tordons le cou à ce mythe infondé et à cette généralisation stupide. D’une part, la maîtrise de l’allemand, du danois, du néerlandais ou du suédois facilite grandement l’apprentissage de l’anglais et, d’autre part, souvenons-nous qu’au contraire de ces langues, le finnois, langue finno-ougrienne, ne présente pratiquement pas de similitudes avec l’anglais. Force est d’en déduire que l’anglais y est davantage et mieux enseigné qu’en France. Le HuffPost, L'anglais doit-il toujours dominer l'Europe après le Brexit? | Le HuffPost
  • En représentant une enclave dans la masse des langues indo-européennes, le hongrois (magyar) fait partie de la famille des langues ouraliennes, plus précisément le groupe des langues finno-ougriennes, ainsi que du finnois et de la langue estonienne. Les langues ouraliennes se divisent en deux groupes : 1. finno-ougrienne et 2. samoyède. Le groupe finno-ougrien contient deux sous-groupes : finno-permien et ougrien. Le groupe finnois est divisé en plusieurs autres groupes, par exemple : langues permiennes, langues finno-volgaïques, langues fenniques (comme le Finnois et l’Estonien), etc. Le groupe ougrien contient la langue hongroise et les langues ob-ougriennes. Les langues ouraliennes sont parlées en Europe et en Asie par environ 25 millions de personnes selon les estimations. Le hongrois est parlé par environ 14-15 millions personnes, dont 10 millions de personnes vivant en Hongrie et 5 millions en dehors des frontières, principalement dans les pays voisins (minorités hongroises) mais aussi dans les diasporas hongroises importantes aux États-Unis, au Canada et en Australie notamment. Nouvelle Europe, Une langue à part en Europe centrale – les origines de la langue hongroise | Nouvelle Europe
  • 5. Hongrie. Une langue : le hongrois, langue finno-ougrienne qui est complètement différente des langues des pays voisins.  www.lechorepublicain.fr, Opération Nation apprenante : dernier volet consacré aux langues vivantes étrangères - Chartres (28000)

Traductions du mot « ougrien »

Langue Traduction
Anglais ugrian
Espagnol feo
Italien finniche
Allemand ugrian
Chinois 乌格里安
Arabe أوغريان
Portugais ugriano
Russe угорской
Japonais ugrian
Basque ugrian
Corse ugrianu
Source : Google Translate API

Ougrien

Retour au sommaire ➦

Partager