La langue française

Ostéonécrose

Sommaire

  • Définitions du mot ostéonécrose
  • Étymologie de « ostéonécrose »
  • Phonétique de « ostéonécrose »
  • Citations contenant le mot « ostéonécrose »
  • Traductions du mot « ostéonécrose »

Définitions du mot « ostéonécrose »

Wiktionnaire

Nom commun

ostéonécrose \ɔs.te.ɔ.ne.kʁoz\ féminin

  1. (Médecine) Maladie osseuse : dégénérescence progressive des cellules corticales et médullaires des os.
    • L’ostéonécrose, une maladie qui nécessite souvent une greffe de hanche à un très jeune âge, a une composante génétique, selon une nouvelle étude montréalaise. — (Mathieu Perreault, Avancée montréalaise dans l’ostéonécrose, lapresse.ca, 15 juillet 2016)
    • Les chercheurs ont passé en revue la littérature scientifique documentant les effets secondaires observés après une infiltration de corticoïdes. Ils en ont identifié quatre principaux : une progression accélérée de l’arthrose, une fracture de stress, une ostéonécrose et la destruction rapide de l’articulation incluant une perte osseuse. — (Morgane Garnier, Arthrose : les infiltrations de corticoïdes, plus dangereuses qu’utiles ?, doctissimo.fr, 17 octobre 2019)
    • Plus le diagnostic traîne, plus le patient a des chances d’avoir des lésions irréversibles comme une splénomégalie fibreuse, une ostéonécrose, une arthrose secondaire ou des déformations osseuses. — (Josephine Argence, Maladie de Gaucher : tout ce qu'il faut savoir sur cette maladie orpheline, femmeactuelle.fr, 18 octobre 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ostéonécrose »

(début XIXe siècle)[1] Mot dérivé de nécrose avec le préfixe ostéo-
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ostéonécrose »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ostéonécrose ɔsteɔ̃ekrɔs

Citations contenant le mot « ostéonécrose »

  • Marché mondial Traitement de l’ostéonécrose qui permet au consommateur d’évaluer la demande à long terme et d’estimer des implémentations particulières. La croissance croissante qui est vraiment attendue en fonction de l’analyse donne des informations complètes sur le marché mondial Traitement de l’ostéonécrose. Les moteurs et les contraintes se préparent après toute la prise de conscience de la croissance de l’industrie mondiale Traitement de l’ostéonécrose. gabonflash, Rapport de recherche pour Mondial Traitement de l'ostéonécrose Marche (2020-2029) || Hill-Rom Holdings Inc., Stryker Corporation, Favero Health Projects - gabonflash
  • C’est ce qui se passe dans la condition orthopédique appelée ostéonécrose (ostéo – os et nécrose – mort des tissus). La première surprise, pour la plupart des gens, est que l’os est un tissu vivant. Cela signifie qu’il grandit, change et se remodèle si lentement que nous le savons à peine. Cela signifie également qu’il a besoin d’un approvisionnement en sang stable et robuste. La deuxième surprise est de dire qu’elle peut mourir, avant le reste du corps, aux endroits où elle compte le plus. Les articulations de la hanche et du genou sont les principales cibles de l’ostéonécrose. Ce sont les articulations principales pour la mise en charge et le mouvement. Des changements irréversibles entraînant la mort osseuse se produiront si son approvisionnement en sang est coupé. 2051.fr, Os mort - 2051.fr
  • La biotech carolo est contrainte d’arrêter l’étude du Preob, son produit autologue pour l’ostéonécrose de la hanche, suite à des résultats décevants d’un essai de Phase III. Le focus au niveau industriel et commercial est le développement clinique de la plateforme allogénique Allob, qui vise d’autres indications prometteuses. L'Echo, Bone Therapeutics renonce à son produit contre l'ostéonécrose. C'est grave, docteur? | L'Echo
  • Les patients inclus dans la cohorte EuroSIDA ont été suivis de façon prospective de l’inclusion (Janvier 2004) jusqu’à la dernière visite ou décès pour évaluer les fractures et les ostéonécroses. Un modèle de régression de Poisson a été utilisé pour identifier les facteurs cliniques, biologiques et démographiques associés. Les expositions actuelles et cumulées de chaque ARV ont été ajoutés au modèle multivarié. vih.org, Complications : Risque de fracture et d’ostéonécrose sous ARV dans la cohorte Eurosida | vih.org
  • Le professeur Ali Guermazi et ses collaborateurs ont réalisé une revue de la littérature scientifique et ont ainsi mis en évidence plusieurs risques majeurs inhérents à l'injection de corticoïdes dans la hanche : l'accélération de la dégradation des cartilages articulaires, l'augmentation du risque de fractures de l'os sous-chondral, c'est-à-dire de l'os situé sous le cartilage articulaire, l'ostéonécrose, qui est la mort de l'os et la destruction articulaire rapide. Et le professeur Guermazi de préciser que les mêmes craintes peuvent se porter sur les infiltrations réalisées dans les genoux. Il dresse ainsi quelques recommandations à l'attention des médecins et leur demande de se méfier plus particulièrement des patients qui ont une douleur disproportionnée par rapport aux imageries médicales, ces patients-là seraient plus à risque que les autres, surtout s'ils sont jeunes, donc atteints d'une coxarthrose primitive. Le Point, Demorand – Arthrose : méfiez-vous des infiltrations - Le Point
  • Les effets indésirables graves les plus fréquents sont : hypertension, diarrhée, PPES, embolie pulmonaire, fatigue et hypomagnésémie. Très fréquents (>1/10) : anémie, hypothyroïdie, diminution de l’appétit, hypomagnésémie, hypokaliémie, dysgueusie, maux de tête, vertiges, hypertension, hémorragie, dysphonie, dyspnée, toux, diarrhée, nausées, vomissements, stomatite, constipation, douleurs abdominales, dyspepsie, SEPP, érythème, douleurs dans les extrémités, fatigue, inflammation des muqueuses, asthénie, œdème périphérique, perte de poids, élévation des ALAT, ASAT sériques. Fréquents (>1/100 à <1/10) : abcès, thrombocytopénie, neutropénie, déshydratation, hypoalbuminémie, hypophosphatémie, hyponatrémie, hypocalcémie, hyperkaliémie, hyperbilirubinémie, hyperglycémie, hypoglycémie, neuropathie sensorielle périphérique, acouphènes, thrombose veineuse, thrombose artérielle, embolie pulmonaire, perforation gastrointestinale, fistule, maladie du reflux gastro-œsophagien, hémorroïdes, douleur buccale, sécheresse buccale, encéphalopathie hépatique, prurit, alopécie, sécheresse cutanée, dermatite acnéiforme, changement de la couleur des cheveux, spasmes musculaires, arthralgie, protéinurie, élévation des PAL dans le sang, élévation des GGT, élévation de la créatinine sanguine, élévation de l’amylase, élévation de la lipase, élévation du cholestérol sanguin, baisse de la numération leucocytaire. Rares (>1/1000 à <1/100) : lymphopénie, convulsions, pancréatite, glossodynie, hépatite cholestatique, ostéonécrose de la mâchoire, élévation des triglycérides sanguines, complications de la cicatrisation des plaies. Fréquence inconnue : accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde. Anévrismes et dissections artérielles Effets indésirables sélectionnés : Perforation GI, encéphalopathie hépatique, diarrhée, fistules, hémorragie, LEPR. Les prescripteurs doivent consulter le RCP pour une information complète sur les effets indésirables. , Ipsen : rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib (CABOMETYX®) associé à l'atezolizumab dans le cancer du poumon et dans le cancer de la prostate métastatique | Zone bourse
  • Vous l'avez écrit vous même, votre ostéonécrose n'évolue plus, c'est la définition de la consolidation. Demandez toutefois des soins post consolidation par l'intermédiaire de votre médecin , pour la rééduc , etc... Net-iris, fin arrêt de travail pour cause de consolidation - Travail - Net-iris
  • D’autres maladies touchant l’articulation comme la chondrocalcinose (dépôts de cristaux de pyrophosphate de calcium dans le cartilage), l’hémochromatose (dépôts de fer dans le cartilage), l’ostéonécrose (qui est un infarctus osseux à l’origine d’une fragilisation de l’os qui soutient normalement le cartilage) ou la polyarthrite rhumatoïde (et son « hyper-inflammation » synoviale), qui peuvent également favoriser son apparition. Dans environ 40 % des cas, on retrouve aucune cause et il s’agit d’une coxarthrose primitive, mais des désordres métaboliques générés par une obésité semblent également pouvoir y être en cause (sécrétion « d’adipokines », un composé pro-inflammatoire, par la graisse intra-abdominale). Les personnes obèses ont, en effet, un risque plus élevé de développer une arthrose des hanches (participation d’une surcharge articulaire), mais souvent associée aussi à une arthrose des mains qui n’est pas liée à la surcharge (« on ne voit pas souvent les obèses marcher sur les mains ») et qui témoigne donc du rôle de ces adipokines. www.pourquoidocteur.fr, Coxarthrose : l’arthrose de hanche n’a pas toujours besoin de prothèse - Pourquoi Docteur

Traductions du mot « ostéonécrose »

Langue Traduction
Anglais osteonecrosis
Espagnol osteonecrosis
Italien osteonecrosi
Allemand osteonekrose
Chinois 骨坏死
Arabe تنخر العظم
Portugais osteonecrose
Russe остеонекроз
Japonais 骨壊死
Basque osteonecrosis
Corse osteonecrosi
Source : Google Translate API
Partager