La langue française

Orthographie

Définitions du mot « orthographie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ORTHOGRAPHIE, subst. fém.

A. − ARCHITECTURE
1. Représentation de la façade d'un bâtiment, avec ses dimensions réduites à l'échelle, mais non déformées par l'effet de perspective. L'élévation est dite géométrale quand elle dessine le bâtiment de face ou de profil (...) par des lignes qui se coupent à angles droits; voilà pourquoi les Grecs appelaient ce genre de dessin orthographie (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin, 1876, p.74).Voir Adeline, Lex. termes art, 1884.
2. Coupe perpendiculaire ou profil d'une fortification. (Dict. xixeet xxes.).
B. − GÉOM. Synon. de projection orthogonale* (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀtɔgʀafi]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. Ca 1245 ortografie «manière d'écrire correcte» (Henri d'Andeli, Bataille des VII ars, éd. A. Héron, 270) −1700 (Pomey); 2. 1547 orthographie «représentation, plan d'un bâtiment» (J. Martin, Archit. Vitruve, fo6ro); 3. 1678 «profil ou coupe perpendiculaire d'une fortification» (Guillet de St-Georges, Art militaire); 4. 1838 «projection orthogonale» (Ac. Compl. 1842). Empr. au lat. orthographia, v. orthographe; au sens 3 cf. angl. orthography (1645 orthographie ds NED). Bbg. Blanche-Benveniste (Cl.), Chervel (A.). L'Orthographe. Paris, 1969, pp.85-87.

Wiktionnaire

Nom commun

orthographie \ɔʁ.tɔ.ɡʁa.fi\ féminin

  1. (Architecture) Profil ou coupe perpendiculaire d’un bâtiment, élévation géométrale.
    • L’orthographie de ce bâtiment est fort régulière et fort fidèle.
  2. (Désuet) Variante de orthographe.
    • Histoire de l’orthographie française — (Charles Beaulieux, 1967)

Forme de verbe

orthographie \ɔʁ.tɔ.ɡʁa.fi\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de orthographier.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de orthographier.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de orthographier.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de orthographier.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de orthographier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ORTHOGRAPHIE. n. f.
T. d'Architecture. Dessin représentant sans perspective la façade d'un bâtiment. L'orthographie de ce bâtiment est fort régulière et fort fidèle. Il signifie par extension Élévation géométrale. Il désigne encore le Profil ou la coupe perpendiculaire d'une fortification.

Littré (1872-1877)

ORTHOGRAPHIE (or-to-gra-fie) s. f.
  • 1Ancien synonyme d'orthographe, qu'il conviendrait de reprendre.
  • 2 Terme de géométrie descriptive. Art de représenter un objet sur un plan en projetant tous ses points perpendiculairement sur ce plan.

    Terme d'architecture. Élévation géométrale d'un bâtiment où toutes les proportions sont observées dans leur naturel, sans avoir égard aux diminutions de la perspective.

    Profil ou coupe perpendiculaire d'une fortification.

HISTORIQUE

XVIe s. C'est encor' la raison pourquoy j'ay si peu curieusement regardé à l'orthographie, la voyant aujourd'hui aussi diverse qu'il y a de sorte d'escrivains, Du Bellay, J. I, 7, recto. Blamez en [de ce que l'orthographe de Meigret n'est pas suivie dans un livre de Meigret] l'imprimeur, qui a preferé son gain à la raison, esperant le faire beaucoup plus grand et avoir plus prompte depesche de sa cacographie que de mon orthographie, Meigret, dans LIVET, la Gramm. franç. p. 141.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ORTHOGRAPHIE, s. f. (Perspect.) se dit de l’art de représenter la partie antérieure d’un objet, comme la façade d’un bâtiment, en marquant les hauteurs & les élévations de chaque partie par des lignes perpendiculaires au tableau.

Ce mot vient du grec ὀρθός, droit, & γράφω, je décris, parce que dans l’orthographie chaque chose se marque par des lignes tirées perpendiculairement, ou plutôt parce que toutes les lignes horisontales y sont droites & paralleles, & non obliques comme dans la perspective. Chambers. (E)

Orthographie, en Architecture, est le plan ou le dessein d’un bâtiment, qui en montre toutes les parties dans leurs véritables proportions.

Il y a orthographie externe & orthographie interne.

L’orthographie externe, qu’on appelle aussi élévation, est le dessein de la face ou du frontispice d’un bâtiment, lequel présente son principal mur, avec ses ouvertures, son toît, ses ornemens, & tout ce qu’on peut appercevoir étant placé vis-à-vis du bâtiment.

L’orthographie interne, qu’on appelle aussi coupe ou section, est le plan ou le dessein d’un bâtiment, tel qu’il paroîtroit si toute la partie du frontispice étoit ôtée ; c’est proprement ce qu’on appelle le plan, ou, en terme de l’art, l’ichnographie. Voyez Ichnographie.

Pour décrire l’orthographie externe d’un bâtiment, tirez une ligne AB pour base (Pl. Persp. fig. 13.), & à l’un des bouts élevez la perpendiculaire AD. Sur AB, marquez les largeurs & les intervalles des portes, des fenêtres, &c. sur la ligne droite AD, marquez la hauteur des principales parties visibles dans la face du bâtiment, par exemple, les portes, les fenêtres, le toît, les cheminées, &c. & appliquez la regle à chaque point de division. Les intersections communes des lignes droites, paralleles aux lignes AB & AD, détermineront l’orthographie externe du bâtiment. Pour décrire l’orthographie interne, on procédera de la même maniere. L’intérieur de la figure 13. représente l’orthographie interne, ou ichnographie, qu’on appelle autrement plan ; & les chiffres qu’on y voit expriment la longueur & la largeur des différentes pieces. Ces longueurs & largeurs sont rapportées sur les lignes AB, AD, par des lignes ponctuées. Voyez Perspective. Chambers.

Orthographie, en terme de Fortification, est le dessein de la coupe d’un ouvrage, faite verticalement ou du haut en-bas. Il sert à faire connoître les hauteurs, les largeurs des ouvrages, l’épaisseur des murs, la profondeur des fossés, &c. Voyez Profil. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « orthographie »

(Date à préciser) Du latin orthographia.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ὀρθογραφία (voy. ORTHOGRAPHE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « orthographie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
orthographie ɔrtɔgrafje

Citations contenant le mot « orthographie »

  • Quant à l’expression «être sur le gril», il s’agit bien d’écrire «gril» avec un «l». Le mot désigne «l’instrument destiné à faire cuire un aliment à feu vif». En parlant de formule pas toujours facile à orthographier, on peut également rappeler l’expression «pain bénit» qui s’écrit avec un «t» comme dans de «l’eau bénite»; on fait «bonne chère» (à l’origine, le sens était «faire bon visage, faire bon accueil») et lorsqu’on va «au gré du hasard, à l’abandon, à la dérive», on va à «vau(-)l’eau». Le Figaro.fr, Ces fautes d’orthographe à éviter à l’oral comme à l’écrit
  • Joachim de Danemark, second fils de la reine Margrethe II, est actuellement en vacances d’été dans le Lot sur les terres royales au château de Caïx (que l’on orthographie aussi Cayx). Media 7, Les princes danois attendus à Cahors

Images d'illustration du mot « orthographie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « orthographie »

Langue Traduction
Anglais spelling
Espagnol ortografía
Italien ortografia
Allemand rechtschreibung
Chinois 拼写
Arabe الإملائية
Portugais soletração
Russe написание
Japonais つづり
Basque ortografia
Corse ortografia
Source : Google Translate API

Orthographie

Retour au sommaire ➦

Partager