La langue française

Opiomane

Définitions du mot « opiomane »

Trésor de la Langue Française informatisé

OPIOMANE, subst. masc.

Toxicomane qui absorbe ou fume de l'opium. L'opiomane réintègre dans sa chair la prison qu'est le temps pour toute chose matérielle (J. Bousquet, Trad. du sil., 1936, p.167).L'opiomane est malade s'il n'a pas sa ration de pipes (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p.208).
En empl. adj. apposé. La certitude de pouvoir s'arrêter à temps, le sentiment d'une supériorité morale sur un voisin déjà opiomane, le plaisir même de braver le danger sont autant de raisons qui expliquent la première chute (P. Claisse, inG.-M. Debove et Ch. Achard, Man. de méd.VII, p.221 ds Quem. DDL t.8).
Prononc. et Orth.: [ɔpjɔman]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1897 adj. et subst. (P. Claisse, loc. cit.). Formé de opio-, élém. tiré de opium* et de -mane*.

Wiktionnaire

Nom commun

opiomane \ɔ.pjɔ.man\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui a la manie de fumer de l’opium.
    • Elles n’avaient pas la force de recommencer, chaque jour, une existence inutile, et les morphinomanes, les opiomanes, chacune avec son vice et ses chagrins, affirmaient leur mépris, toutes les nuits plus amer, du lendemain. — (Francis Carco, Jésus-la-Caille, Deuxième partie, ch. III, Le Mercure de France, Paris, 1914)
    • Plus tard, Lamb devint l’ami de Thomas de Quincey, jeune, mais déjà marié et déjà opiomane, et connaissant déjà la moitié des livres de la terre. — (Julien Green, Charles Lamb, dans Suite anglaise, 1927, Le Livre de Poche, page 68)
    • Voleur par nécessité mais voyageur par goût, perceur de coffres, opiomane à ses heures, le gamin s’évade, est repris et s’évade encore, sillonnant l’Amérique des hobos, des paumés et des anges. — (F. C., La Voie aux Chapitres : Personne ne gagne, Le Canard enchaîné, 31 mai 2017, page 6)

Adjectif

opiomane \ɔ.pjɔ.man\

  1. Qui s'adonne à l’opium.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OPIOMANE. n. des deux genres
. Celui, celle qui a la manie de fumer de l'opium. Il s'emploie aussi comme adjectif.

Étymologie de « opiomane »

 Dérivé de opium avec le suffixe -mane.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « opiomane »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
opiomane ɔpjɔman

Citations contenant le mot « opiomane »

  • A la barre, l’acteur joue la carte de la sincérité totale et d’une auto-ironie à double tranchant. Non, jure-t-il, il n’a jamais encouragé sa fille à prendre de la marijuana, mais il lui en a bel et bien procuré quand elle avait 13 ans: «Je savais que celle que je fume est bonne et j’étais déterminé à ce qu’elle n’essaie pas n’importe quoi qui lui serait donné à une soirée. […] Je peux comprendre que c’était la mauvaise chose à faire à vos yeux mais, en ce qui me concerne, j’ai agi en parent responsable», plaide-t-il. Références britanniques à l’appui, il évoque les drogues prises par «nombre de [ses] héros littéraires, comme [Geoffrey] Chaucer, qui était opiomane, et Thomas de Quincey, auteur des «Confessions d’un mangeur d’opium anglais»». , Johnny Depp, amours, gloire et excès | Illustré
  • Le premier patient avait trouvé un médecin. Le second, Frédéric, était un jeune opiomane. C’est sa mère qui a répondu. La Presse, Docteure rebelle

Traductions du mot « opiomane »

Langue Traduction
Anglais opium addict
Espagnol adicto al opio
Italien tossicodipendente da oppio
Allemand opiumsüchtiger
Chinois 烟鬼
Arabe مدمن الأفيون
Portugais viciado em ópio
Russe опиумный наркоман
Japonais アヘン中毒
Basque opioaren menpekotasuna
Corse addiccatu à l'opiu
Source : Google Translate API

Opiomane

Retour au sommaire ➦

Partager