La langue française

Ookyste

Sommaire

  • Phonétique de « ookyste »
  • Citations contenant le mot « ookyste »
  • Images d'illustration du mot « ookyste »
  • Traductions du mot « ookyste »

Phonétique du mot « ookyste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ookyste ɔɔkizt

Citations contenant le mot « ookyste »

  • Non, le renard ne transmet pas directement la gale aux bovins. Ce sont les chiens de ferme qui, contaminés par des dépouilles de renards infectés, contaminent les troupeaux. Les cas sont fréquents en ce moment compte tenu de l’épidémie sur le carnivore sauvage, selon un vétérinaire présent dans la salle. Le renard n’est pas non plus responsable de la transmission de la néosporose. La transmission de la vache à son veau à travers le placenta est quasi systématique si la mère est infectée. C’est le mode de transmission le plus fréquent. Le chien peut jouer un rôle de transmetteur s’il mange le placenta d’une vache atteinte après vêlage. Il excrète ensuite les parasites dans le milieu extérieur par ses déjections. Ces parasites ainsi rejetés (sous forme d’ookystes) sont très résistants dans le milieu extérieur. Une vache peut alors se contaminer en consommant de l’herbe, de l’ensilage ou de la paille souillés par ces spores. « On ne retrouve pas ces ookystes dans les crottes de renard », poursuit le vétérinaire. Journal Paysan Breton, Le renard ne transmet pas la gale | Journal Paysan Breton
  • Découvert à la fin des années 80, Neospora caninum présente un cycle de développement original. Le chien, le coyote et probablement le renard sont les hôtes définitifs. Il existe de nombreuses espèces d’hôtes intermédiaires : ruminants (y compris sauvages), rongeurs, poulets. Les canidés sont infectés en ingérant des matières contaminées issues d’hôtes intermédiaires infectés ne présentant pas forcément de symptômes (délivrances, avortons, cadavres divers). Ils excrètent ensuite les parasites (sous forme d’ookystes) dans le milieu extérieur par leurs déjections. Ces ookystes sont très résistants. , La néosporose. Une maladie abortive à mieux connaître , Elevage - Pleinchamp
  • Par rapport aux agents infectieux, la plupart des parasites internes des bovins ne profitent pas d’un « effet stabulation » car ils dépendent pour se développer de conditions physico-chimiques qu’ils trouvent dans l’herbe (strongles) ou d’hôtes intermédiaires vivant dans les pâturages (limnées pour la grande douve, tiques pour les piroplasmes…). Toutefois, certains assurent leur recyclage par les bouses en stabulation, à condition que le relais de contamination soit direct (léchage…) et, de ce fait, qu’il ne passe pas par le lieu de stockage des effluents : c’est le cas des coccidies et cryptosporidies ou des ascaris. Si la contamination directe des prairies en parasites par les bouses des animaux qui les pâturent est plus efficace que l’épandage des effluents, les œufs ou les ookystes de certains parasites sont si résistants que leur dissémination par les effluents peut constituer la chaîne de transmission entre animaux d’une année à l’autre. , Fumiers et lisiers : risques sanitaires, Elevage - Pleinchamp
  • Les fumiers contiennent une forte proportion de cellules générant des fermentations dont les processus thermiques très importants limitent considérablement la survie des agents infectieux et des parasites. La teneur en matières solides et la température élevée atteinte des fumiers expliquent leur effet épurateur en quelques semaines. Par rapport aux fumiers, dans les composts, les réactions biochimiques en milieu aérobie provoquent des élévations de températures plus rapides et plus intenses d’une dizaine de degrés environ. Toutefois, diverses parties de ces deux types d’effluents n’atteignent pas uniformément des températures élevées : les parties superficielles du fait d’échanges thermiques avec l’air ambiant et les parties profondes si la quantité de paille est insuffisante. Il faut environ 8 kg de paille par animal et par jour pour atteindre 60°C en fermentation anaérobie et 70°C en fermentation aérobie. Cette quantité de paille est rarement atteinte quel que soit le type de logement et, de ce fait, les températures qui en découlent non plus. Cependant, si la durée de stockage du fumier, sans nouvel apport quotidien, est de l’ordre d’un mois, un seuil de sécurité suffisant est obtenu, la durée d’une température modérément élevée compensant l’effet d’une température très élevée, sauf pour les ookystes de protozoaires et les œufs d’ascaris. , Fumiers et lisiers : précautions d’utilisation et prévention sanitaire (2/2), Elevage - Pleinchamp
  • La diarrhée hydrique, qui dure huit jours, arrive très souvent chez l’enfant. Une fois qu’on l’a eu, il faut une dose beaucoup plus importante d’oocystes (ou ookystes, les œufs) pour être contaminé à nouveau. Il y a cependant encore régulièrement des épidémies. , Le cryptosporidium, ce parasite mortel qui se plaît particulièrement en Normandie | 76actu
  • Pour les diarrhées néonatales, le risque d’infection bactérienne et virale et d’infestation par les ookystes (coccidies, cryptosporidies) est donc élevé et durable. La pathologie évolue rapidement vers un stade d’épidémie avec des veaux présentant des excrétions massives d’éléments contaminants et donc une forte contamination du milieu. Les effluents jouent également un rôle majeur dans le développement de la salmonellose, de la listériose ou des mammites dites d’environnement. , Litières et effluents d’élevage : une source de contamination à maîtriser , Elevage - Pleinchamp
  • Le diagnostic est basé sur les commémoratifs, l’épidémiologie et les signes cliniques. Le diagnostic de confirmation repose sur la coprologie. Du fait que les signes cliniques précèdent l’excrétion d’ookystes, et donc qu’il n’y a pas de relation entre la gravité de la maladie (diarrhée) et l’excrétion d’ookystes, un prélèvement fécal sur un seul veau ne permet pas de faire un diagnostic fiable au laboratoire. Lors de toute suspicion clinique (diarrhée avec sang) ou subclinique (bouses molles, appétit plus faible, croissance limitée), il sera réalisé des prélèvements sur 5 ou 10 veaux suspects ou à risque. Une analyse coprologique de mélange de 5 veaux sera effectuée (les prélèvements sont réalisés de manière individuelle, c’est le laboratoire qui effectue le mélange). Si le résultat est inférieur à 1.000 œufs par gramme de fèces, il n’y a pas d’impact zootechnique. , Parasitisme de stabulation : des spécificités à connaître pour mieux agir, Elevage - Pleinchamp
  • Pour choisir le désinfectant adéquat, vous vérifierez son homologation. Vous rechercherez un large spectre d’activité (bactéricide, fongicide et virucide) tout en présentant une action rapide avec une efficacité suffisante en présence de matières organiques. Les désinfectants spécifiques contre les éléments parasitaires et surtout contre les ookystes de coccidies et de cryptosporidies sont peu nombreux : Prophyl S (temps de contact minimum : 4 h à 2 % de dilution), Kenocox (temps de contact minimum : 2 h à 2 % de dilution). Ces désinfectants sont disponibles à Farago Creuse. , J’ai été confronté à un problème sanitaire, je désinfecte mes bâtiments d’élevage., Elevage - Pleinchamp
  • Ces vers plats se logent sur la muqueuse de l'intestin grêle et peuvent être à l'origine d'une entérite (inflammation de l'intestin). Ils sont responsables de la fameuse toxoplasmose, affection bénigne chez le chat mais dangereuse pour les femmes enceintes. Ce parasite va se multiplier dans le tube digestif par dissémination des œufs (ookystes). Binette & Jardin, Vers ronds et vers plats, ces parasites internes dangereux pour les chats

Images d'illustration du mot « ookyste »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ookyste »

Langue Traduction
Anglais oocyst
Espagnol ooquiste
Italien oocyst
Allemand oozyste
Chinois 卵囊
Arabe بيض
Portugais oocisto
Russe ооцист
Japonais オーシスト
Basque oocyst
Corse oocist
Source : Google Translate API
Partager