La langue française

Ohm

Définitions du mot « ohm »

Trésor de la Langue Française informatisé

OHM, subst. masc.

ÉLECTR. Résistance qui existe entre deux points d'un conducteur, lorsqu'une différence de potentiel de 1 volt, appliquée entre ces deux points, produit, dans ce conducteur, un courant de 1 ampère. Parmi les autres travaux de William Thomson, citons (...) la détermination de l'ohm (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 1, 1961, p.233).
Unité du système international équivalent à cette résistance et servant à la mesure des résistances électriques (symb. Ω). Soit un circuit téléphonique comprenant un microphone de résistance 10 ohms pouvant tomber par la parole à 5 ohms (A. Leclerc, Télégr. et téléph.,1924, p.151).
Prononc. et Orth.: [o:m]. Plur. supra: ohms. Étymol. et Hist. 1881 (L'Électricien, t.1, p.556). Du nom du physicien allemand Georg Simon Ohm (1789-1854).
DÉR.
Ohmique, adj.Qui se rapporte à l'ohm, à la loi d'Ohm (loi physique établissant une relation entre la résistance d'un conducteur, l'intensité du courant qui le parcourt, et la différence de potentiel qui apparaît entre ses extrémités), ou plus généralement à une résistance électrique. Les phénomènes évoqués plus haut se rapportent à la partie de la solution électrolytique éloignée des électrodes, partie qui se comporte comme un conducteur ohmique (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 2, 1964, p.292).Chute ohmique de tension. ,,Chute de tension qui se produit dans une résistance traversée par un courant, conformément à la loi d'Ohm`` (Siz. 1968). Résistance ohmique. Résistance pure, répondant à la loi d'Ohm. L'impédance d'une portion de circuit réduit à une résistance ohmique est égale à cette résistance et, par conséquent, ne dépend pas de la fréquence du courant (Laitier1969). [omik]. 1reattest. 1899 (H. Poincaré, Théorie Maxwell, p.9: la résistance ohmique (...) existe toujours et s'oppose toujours au courant); de ohm, suff. -ique*.
COMP. Ohmmètre, subst. masc. Instrument destiné à mesurer les résistances électriques. L'ohmmètre est constitué d'un générateur de force électromotrice connue et d'un galvanomètre mesurant l'intensité du courant que le générateur crée dans la résistance à mesurer (Dew Mes. 1973). [ommεtʀ]. 1reattest. 1883 (Jacquez, Dict. d'électricité et de magnétisme, p.140 ds Quem. DDL t.18); comp. de ohm et de -mètre*.
BBG.Behrens D. 1923, p.34.

Trésor de la Langue Française informatisé

OHM, subst. masc.

ÉLECTR. Résistance qui existe entre deux points d'un conducteur, lorsqu'une différence de potentiel de 1 volt, appliquée entre ces deux points, produit, dans ce conducteur, un courant de 1 ampère. Parmi les autres travaux de William Thomson, citons (...) la détermination de l'ohm (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 1, 1961, p.233).
Unité du système international équivalent à cette résistance et servant à la mesure des résistances électriques (symb. Ω). Soit un circuit téléphonique comprenant un microphone de résistance 10 ohms pouvant tomber par la parole à 5 ohms (A. Leclerc, Télégr. et téléph.,1924, p.151).
Prononc. et Orth.: [o:m]. Plur. supra: ohms. Étymol. et Hist. 1881 (L'Électricien, t.1, p.556). Du nom du physicien allemand Georg Simon Ohm (1789-1854).
DÉR.
Ohmique, adj.Qui se rapporte à l'ohm, à la loi d'Ohm (loi physique établissant une relation entre la résistance d'un conducteur, l'intensité du courant qui le parcourt, et la différence de potentiel qui apparaît entre ses extrémités), ou plus généralement à une résistance électrique. Les phénomènes évoqués plus haut se rapportent à la partie de la solution électrolytique éloignée des électrodes, partie qui se comporte comme un conducteur ohmique (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 2, 1964, p.292).Chute ohmique de tension. ,,Chute de tension qui se produit dans une résistance traversée par un courant, conformément à la loi d'Ohm`` (Siz. 1968). Résistance ohmique. Résistance pure, répondant à la loi d'Ohm. L'impédance d'une portion de circuit réduit à une résistance ohmique est égale à cette résistance et, par conséquent, ne dépend pas de la fréquence du courant (Laitier1969). [omik]. 1reattest. 1899 (H. Poincaré, Théorie Maxwell, p.9: la résistance ohmique (...) existe toujours et s'oppose toujours au courant); de ohm, suff. -ique*.
COMP. Ohmmètre, subst. masc. Instrument destiné à mesurer les résistances électriques. L'ohmmètre est constitué d'un générateur de force électromotrice connue et d'un galvanomètre mesurant l'intensité du courant que le générateur crée dans la résistance à mesurer (Dew Mes. 1973). [ommεtʀ]. 1reattest. 1883 (Jacquez, Dict. d'électricité et de magnétisme, p.140 ds Quem. DDL t.18); comp. de ohm et de -mètre*.
BBG.Behrens D. 1923, p.34.

Wiktionnaire

Nom commun

ohm \om\ masculin

  1. (Métrologie) (Électricité) Unité de mesure de résistance électrique du Système international, dont le symbole est la lettre grecque oméga (Ω).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ohm »

(1946) De l’allemand Ohm, du nom du physicien allemand George Simon Ohm[*].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ohm »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ohm om

Traductions du mot « ohm »

Langue Traduction
Anglais ohm
Espagnol ohm
Italien ohm
Allemand ohm
Chinois 欧姆
Arabe أوم
Portugais ohm
Russe ом
Japonais オーム
Basque ohm
Corse ohm
Source : Google Translate API

Ohm

Retour au sommaire ➦

Partager