La langue française

Officialité

Sommaire

  • Définitions du mot officialité
  • Étymologie de « officialité »
  • Phonétique de « officialité »
  • Citations contenant le mot « officialité »
  • Traductions du mot « officialité »

Définitions du mot « officialité »

Trésor de la Langue Française informatisé

OFFICIALITÉ, subst. fém.

I. − RELIG. CATH.
A. − [Avant la Révolution]
1. Charge de l'official. (Ds Littré, Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
2. Juridiction, tribunal de l'official. Sentence de l'officialité. L'officialité de Notre-Dame (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p.192).Messire Jean Massieu, doyen de la chrétienté de Rouen, était extrêmement luxurieux; il s'attirait (...) de fâcheuses affaires avec le chapitre et l'officialité (A. France, J. d'Arc, t.2, 1908, p.294).Le pouvoir temporel se désintéressait de l'assistance à la messe et de la communion pascale; les officialités elles-mêmes poursuivaient rarement les contrevenants [sous le règne de Louis XVI] (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p.79).
B. − [Actuellement] Organisme de la curie diocésaine assurant l'administration de la justice ecclésiastique et ayant compétence pour juger les causes matrimoniales et les différends concernant les membres du clergé (d'apr. Foi t.1 1968). Le droit de déplacer un desservant n'a jamais été contesté à un évêque, mais les changements de ce genre ne doivent se faire que sur un jugement sommaire de l'officialité (Billy, Introïbo, 1939, p.86):
. Enfin l'Assemblée constituante supprima radicalement toutes les officialités [it. ds le texte] par la loi du 11 septembre 1790; elles n'ont pas été légalement rétablies. Aujourd'hui, s'il y a dans chaque diocèse une officialité [it. ds le texte] qui, composée d'un official, d'un promoteur et de plusieurs assesseurs, connaît de toutes les causes contentieuses concernant les clercs et des causes matrimoniales, comme ce tribunal n'a pas d'existence légale, ses décisions ne s'imposent qu'à la conscience de ceux qui lui sont déférés. Nouv. Lar. ill.1903.
P. méton. Siège de ce tribunal. Il était logé près de l'officialité (Ac. 1835, 1878). Aller à l'officialité. Être mandé à l'officialité (Ac. 1935). Nous énumérons ici tout ce qu'on doit étudier pour connaître les diverses parties de ce grand ensemble [une grande abbaye] (...) Officialité, tribunal de l'abbaye... (Lenoir, Archit. monast., 1852, pp. 44-46).
II. − Vieilli
A. − [Correspond à officiel I A]
1. Caractère officiel (d'une chose). Candidature entachée d'officialité. Le commissaire Céard, tout gonflé de l'officialité de son rôle (Goncourt, Journal, 1896, p.35).
2. Ce qui est officiel; état, situation officiel(le). En France l'officialité et la légalité revêtent et engoncent toutes les formes de la vie (Cendrars, Moravagine, 1926, p.302).
B. − [Correspond à officiel II B] Événement, particularité de la vie officielle; manifestation officielle. Les Bordier m'invitent pour samedi. (11 h. 30 s.) Journée dévorée par l'officialité (Société de chant du Conservatoire) et par quelques visites d'information (Amiel, Journal, 1866, p.469).Vu l'intronisation plus que royale du Lord Maire (...) mais que peuvent te foutre ces officialités! (Verlaine, Corresp., t.1, 1872, p.65).
Prononc. et Orth.: [ɔfisjalite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. 1285 Officialiteit «tribunal de l'official» (Cart. de Corbie, fo13 rods Gdf. Compl.); 2. 1690 «charge de l'official» (Fur.). II. 1869 «caractère de ce qui est officiel» (É. Gaidan, Étude sur le mouvement électoral en 1869, p.39 ds Dub. Pol., pp. 354-355). I dér. de official*. II dér. de officiel*; suff. -(i)té*. Fréq. abs. littér.: 20.

Wiktionnaire

Nom commun 1

officialité \ɔ.fi.sja.li.te\ féminin

  1. (Religion) (Droit canon) Juridiction de l’official.
    • En s’imposant brutalement dans les officialités, le congrès réveille et déchaîne les passions les plus grossières. Dès le XVIe siècle et grâce à lui, les procès en impuissance occupent le devant de la scène. Générateur de paradoxes, il marque l’âge d’or de la répression. — (Pierre Darmon, Le tribunal de l'impuissance : Virilité et défaillances conjugales dans l'Ancienne France, Éditions du Seuil, 1979, p. 207)
  2. (Par extension) Lieu où l’official rend la justice.
    • Aller à l’officialité. Être mandé à l’officialité.

Nom commun 2

officialité \ɔ.fi.sja.li.te\ féminin

  1. (Rare) Fait d’être officiel.
    • Enfin, ils veulent revendiquer l’officialité, la reconnaissance et la normalisation de l’euskara sur l'ensemble des sept provinces du Pays Basque. — (Journal du pays basque, Cinq partis abertzale vont travailler ensemble, 2 mai 2012)
  2. (Rare) Organisme officiel.
    • Se voir désormais reconnu par une officialité est donc plus qu’une douce consolation : « Cela veut dire qu’aux yeux de la Ville, je fais quelque chose de plutôt cool. » — (Le Matin Online, L’office du tourisme fait la promo du câlineur fou, mai 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OFFICIALITÉ. n. f.
T. de Droit canon. Juridiction de l'official. L'officialité de Paris, de Lyon, etc. Sentence de l'officialité. Il désigne aussi le Lieu où l'official rend la justice. Aller à l'officialité. Être mandé à l'officialité.

Littré (1872-1877)

OFFICIALITÉ (o-fi-si-a-li-té) s. f.
  • 1Anciennement, juridiction de l'official.

    Charge d'official.

    Lieu où il rend la justice. Votre père des Bois… à Rouen… a enseigné qu'il est permis à un religieux de défendre l'honneur qu'il a par sa vertu, même en tuant… ce qui a causé un tel scandale en cette ville-là, que tous les curés se sont unis pour lui faire imposer silence, et l'obliger à rétracter sa doctrine par les voies canoniques ; l'affaire est à l'officialité, Pascal, Prov. XII.

  • 2Aujourd'hui, conseil établi par le concordat de 1801 pour protéger le clergé du second ordre contre les empiétements et les abus de pouvoir de leurs supérieurs. Un évêque peut-il, sans monition préalable, de sa seule autorité et sans consulter son officialité, interdire un ecclésiastique de toutes ses fonctions ? Question soumise au Conseil d'État en 1836.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

OFFICIALITÉ. Ajoutez :
3Caractère officiel. Le zèle qu'ils mettent à soutenir M. V… les signale comme de redoutables agents de l'administration et entache sa candidature d'officialité, Journ. offic. 12 avril 1876, p. 2636, 1re col. Dans la guerre de Crimée, contre l'Europe il n'y avait que la Russie officielle, la Russie en uniformes… alors le peuple russe était peu initié aux motifs de la guerre ; il ignorait tout et n'avait pas la parole ; il vivait isolé et comme à part de l'officialité, Journ. des Débats, 4 sept. 1876, 1re page, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

OFFICIALITÉ, s. f. (Jurisprud.) est le tribunal d’un primat, archevêque, évêque, abbé, archidiacre, chapitre ou autre ayant une jurisdiction ecclésiastique contentieuse.

Cette jurisdiction s’exerçoit autrefois aux portes des églises, ensuite dans une chapelle du palais épiscopal. Présentement il y a un auditoire destiné à cet usage ; mais en plusieurs endroits, il est à l’entrée de la chapelle épiscopale, comme à Paris, où l’audience de l’officialité se tient à l’entrée de la chapelle épiscopale inférieure. Voyez l’histoire du diocèse de Paris par M. l’abbé Lebeuf, tome I. page 32.

Ce tribunal est composé d’un official, un vicegérent & quelquefois plusieurs assesseurs, un greffier, un promoteur, des appariteurs. Voyez ci-devant le mot Official. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « officialité »

Official.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) De official, avec le suffixe -ité.
(Nom 2) De officiel, avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « officialité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
officialité ɔfisjalite

Citations contenant le mot « officialité »

  • Nom usuel des tribunaux ecclésiastiques, l’officialité est principalement connue pour son rôle dans les procédures de reconnaissance de nullité de mariage. La Croix, Comprendre l’officialité
  • Pour le moment, aucun autre coloris n'a été officialité par Sony, mais on imagine que cela sera fait au moment de la divulgation de la date de sortie et des différents tarifs. Pourtant, un employé d'une chaine de magasins multimédia a reçu une publicité surprenant provenant da direction, s'adressant aux professionnels. Sur la brochure, on peut y voir une formule d'avantages pour les entreprises, avec plusieurs produits Sony mis en avant, dont une PlayStation 5.  Seulement, cette dernière adopte du noir en couleur principale et du rouge... Est-ce réellement un modèle à venir, dont l'entreprise a eu écho avant l'heure ? Ou simplement une adaptation du graphiste pour correspondre aux couleurs de la publicité ? Réponse dans les prochaines semaines... Source iPhoneSoft.fr, PlayStation 5 : une version noire et rouge à venir ? - iPhone Soft
  • Le président du Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, lors des journées internationales de Corte, en 2017. La co-officialité était l'une des principales revendications des nationalistes. LExpress.fr, Langue corse: "La co-officialité serait impossible à mettre en place" - L'Express
  • La co-officialité de la langue corse avec le français est une revendication des nationalistes depuis des années. Mais pas seulement des nationalistes soulignent ceux qui viennent d'être largement élus à la tête de l'île. En visite pour la première fois sur place, Emmanuel Macron ne devrait pas céder sur ce point. En campagne à Furiani, il avait déclaré : "La langue de la République, c’est le français : c’est inscrit dans notre Constitution et cela ne doit pas changer." Même s'il s'était aussi engagé à promouvoir la ratification de la Charte européenne des langues régionales. Et début janvier, Jacqueline Gourault, chargée du dossier corse au gouvernement, avait affirmé que cette co-officialité "n'est pas envisageable", ce qui "n'empêche pas de reconnaître les langues, et notamment la langue corse et de faciliter son développement". France Culture, "Il faudra entériner la co-officialité de la langue corse car la volonté des Corses est là, par les urnes"
  • Je suis favorable à une co-­officialité de la langue corse. D’abord parce que ce patrimoine immatériel risque de disparaître si on ne fait rien. Cette langue est en danger. Le bilinguisme est un outil pour la préserver. La Croix, Co-officialité du corse : « Le bilinguisme, un outil pour préserver notre langue »

Traductions du mot « officialité »

Langue Traduction
Anglais officiality
Espagnol oficialidad
Italien ufficialità
Allemand amtlichkeit
Chinois 正式
Arabe الرسمية
Portugais oficialidade
Russe официальность
Japonais 公職
Basque ofizialtasuna
Corse ufficialità
Source : Google Translate API
Partager