La langue française

Octavier

Sommaire

  • Définitions du mot octavier
  • Étymologie de « octavier »
  • Phonétique de « octavier »
  • Citations contenant le mot « octavier »
  • Traductions du mot « octavier »

Définitions du mot « octavier »

Trésor de la Langue Française informatisé

Octavier, verbe,mus. a) Emploi intrans. [Le suj. désigne un instrument et p. méton. un musicien] .Faire entendre accidentellement (quand on force le vent) l'octave supérieure de ce qui est noté. Le tuyau [d'orgue] monte quand on force le vent; il tend à octavier si sa bouche est basse (Bouasse,Intrum. à vent, 1930, p.276).Les bourdons n'octavient pas, n'ayant que des partiels correspondant aux harmoniques impairs de leur fondamental (Mus.1976).b) Emploi trans. dir. [Le suj. désigne un musicien] Jouer à l'octave supérieure ou inférieure de ce qui est noté (p. ex. sur un instrument ayant une tessiture à l'octave). Octavier un morceau, un passage. On fera donc bien de (...) perfectionner (...) la sûreté des mouvements du poignet en octaviant tous les accords (A. Cortot,Ét. piano Chopin, 1917, p.27). [ɔktavje]. 1resattest. 1737 intrans. (J.-Ph. Rameau, Génération harmonique, ou Traité de mus. théorique et pratique, p.2), 1778 trans. (Buffon, Hist. nat. des oiseaux, t.5, p.97); de octave, dés. -ier.

Wiktionnaire

Verbe

octavier \ɔk.ta.vje\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire entendre, par accident ou non, l’octave supérieure ou inférieure d’un son au lieu de ce son lui-même, lorsqu’en jouant d’un instrument à cordes, la corde se divise en deux, ou lorsqu’en jouant d’un instrument à souffle, on introduit dans le tube le vent avec trop de force.
    • Les tuyaux à bouche sont sujets à octavier. — (Dom Bédos de Celles, L’Art du facteur d’orgue, Paris, 1766–1778)
    • Lorsque l’oiseau [le rossignol], par un effort du gosier, fait octavier sa voix, comme un flûteur fait octavier sa flûte, en forçant le vent. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des oiseaux, 1770–1783)
    • Ce n’est que par un long exercice que les instrumentistes parviennent à ne pas octavier. — (François-Joseph Fétis, La Musique mise à la portée de tout le monde, Paris, 1830)
    • La clarinette n’octavie pas ; elle fait entendre la quinte au lieu de l’octave, lorsqu’on force le vent. — (François-Joseph Fétis, La Musique mise à la portée de tout le monde, Paris, 1830)
  2. Jouer à l’octave.
    • Il faut octavier ce passage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

OCTAVIER (o-kta-vi-é), j'octaviais, nous octaviions, vous octaviiez ; que j'octavie, que nous octaviions, que vous octaviiez v. n.
  • Terme de musique. Faire entendre, par accident, l'octave supérieure d'un son au lieu de ce son lui-même, lorsqu'en jouant d'un instrument à corde, la corde se divise en deux, ou lorsqu'en jouant d'un instrument à souffle, on introduit dans le tube le vent avec trop de force. Lorsque l'oiseau [le rossignol], par un effort du gosier, fait octavier sa voix, comme un flûteur fait octavier sa flûte, en forçant le vent, Buffon, Ois. t. IX, p. 138. Ce n'est que par un long exercice que les instrumentistes parviennent à ne pas octavier, Fétis, la Musique, dict. Octavier.

    Par extension, il se dit de l'instrument lui-même. Les tuyaux à bouche sont sujets à octavier, Bédos, L'art du facteur d'orgue. La clarinette n'octavie pas ; elle fait entendre la quinte au lieu de l'octave, lorsqu'on force le vent, Fétis, la Musique, dict. octavier.

    V. a. Jouer à l'octave. Il faut octavier ce passage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

OCTAVIER, v. n. en Musique, quand on force le vent dans un instrument à vent, le son monte aussi-tôt à l’octave, c’est ce qu’on appelle octavier. En renforçant ainsi l’inspiration, l’air renfermé dans le tuyau & contraint par l’air extérieur, est obligé, pour céder à la vîtesse des oscillations, de se partager en deux colonnes égales, ayant chacune la moitié de la longueur du tuyau : & c’est ainsi que chacune de ces moitiés sonne l’octave du tout. Une corde de violoncelle octavie par un principe semblable, quand le coup d’archet est trop brusque ou trop voisin du chevalet. C’est un défaut dans l’orgue quand un tuyau octavie, cela vient de ce qu’il prend trop de vent. (S)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « octavier »

Octave.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) De octave.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « octavier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
octavier ɔktavje

Citations contenant le mot « octavier »

  • Superpoze : Il y a seulement un synthétiseur qui sert à dévoiler une basse, à un moment pendant le concert. Mais sinon, ce ne sont pas des instruments de musique au sens premier, qui génèrent du son ou font vibrer quelque chose. Non, je n’ai que des pédales d’effets, majoritairement des pédales qu’on utilise pour les guitares habituellement. Je m’en sers pour récupérer la voix de Sabine, l’octavier, la modifier, la hacher, créer des rythmiques. Ce ne sont pas des instruments habituels. On n’a pas adapté une pièce, on a créé un système autour d’une pièce. On a une trame, mais ça donne lieu à plein d’interprétations différentes possibles. Ce qu’on fait en studio n’est pas ce qu’on fera en live. Interview de la soprano Sabine Devieilhe et du musicien électronique Superpoze | Sourdoreille, Interview de la soprano Sabine Devieilhe et du musicien électronique Superpoze | Sourdoreille

Traductions du mot « octavier »

Langue Traduction
Anglais octavier
Espagnol octavo
Italien octavier
Allemand octavier
Chinois 八度
Arabe اوكتافير
Portugais octavier
Russe octavier
Japonais オクタビエ
Basque octavier
Corse octavier
Source : Google Translate API
Partager