La langue française

Nymphée

Définitions du mot « nymphée »

Trésor de la Langue Française informatisé

NYMPHÉE, subst. masc.

ANTIQ. GR. et ROM. Lieu consacré aux nymphes, constitué généralement par une grotte naturelle ou artificielle où coule une source; en partic. fontaine monumentale; édifice bâti autour d'une fontaine ou d'un bassin, richement décoré de statues, dédié aux nymphes, et servant de lieu de réunion ou de repos chez les Romains. Dans presque toutes les maisons de plaisance des anciens, il y avait des nymphées, qui servaient ordinairement de bains (Ac.1835-1935).Les bassins plus enfoncés dans le sol prennent le nom de nymphées; ils sont parfois accompagnés de portiques sous terrasses, de salles fraîches (Guadet, Archit., t.4, 1901-04, p.181).Je l'imaginais [l'aqueduc], celui-là même qui portait à Carthage les eaux limpides du nymphée (Gide, Si le grain, 1924, p.555).
P. anal. Bassin. Moi, je cherche un brochet pour nettoyer le petit nymphée, où les grenouilles frayent un peu trop (Sand, Corresp., t.5, 1864, p.37).
Rem. Genre fém., encore attesté ds Ac. 1835, Littré, et chez des aut.du xxes.: Les verres, sur le marbre, tenaient une onde verte, qu'on eût dit puisée dans la nappe émeraude d'un billard, bassin de cette nymphée (Valéry, Variété II, 1929, p.159).
Prononc. et Orth.: [nε ̃fe]. Att. ds Ac. dep.1762. Étymol. et Hist. 1732 (Trév.: Nymphée... Bâtiment; édifice qui renferme des grottes et des fontaines, où il y a plusieurs Nymphes... Il y avoit des Nymphées à Rome, à Constantinople et ailleurs). Empr. au lat. nympheum «fontaine consacrée aux muses» (gr. ν υ μ φ α ι ο ν «lieu consacré aux nymphes»); cf. 1688 nymphaeum (Journal des Savants, p.171), 1840 nymphéum (Ac. Compl. 1842). Bbg. Archit. 1972, p.182.

Wiktionnaire

Nom commun

nymphée \nɛ̃.fe\ masculin

  1. (Architecture) Construction destinée à recevoir de l’eau et le plus souvent ornée de statues, de vases, de portiques.
    • Dans presque toutes les maisons de plaisance des anciens, il y avait des nymphées, qui servaient ordinairement de bains.
    • Le château de Michel Pacha est entouré d'un jardin planté d'essences exotiques et de palmiers, avec escaliers à double volée, exèdres à degrés, kiosque-belvédère en forme de tempietto, volières, serres, nymphées, fontaines et édicules de rocaille à la marseillaise. — (Bernard Toulier auteur de l'avant-propos de Tamaris entre Orient et Occident de Nathalie Bertrand, 2003, Actes Sud)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NYMPHÉE. n. f.
T. d'Architecture. Construction destinée à recevoir de l'eau et le plus souvent ornée de statues, de vases, de portiques. Dans presque toutes les maisons de plaisance des anciens, il y avait des nymphes, qui servaient ordinairement de bains.

Littré (1872-1877)

NYMPHÉE (nin-fée) s. f.
  • ou NYMPHÉUM (ninfé-om'), s. m. Dans l'antiquité, grotte naturelle ou artificielle, petit temple avec une fontaine qui était consacré aux nymphes.

    Lieu où il y a de l'eau, orné de statues, de bassins, etc. Les nymphées étaient des bains consacrés aux nymphes ; on y recommandait particulièrement le silence, Bouchaud, Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. V, p. 131.

REMARQUE

L'Académie fait ce mot du féminin, mais c'est contre l'étymologie et contre l'analogie de cette sorte de mots, par exemple musée, temple des Muses.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

NYMPHÉE. - REM. Ajoutez : Chateaubriand, avec raison, a fait nymphée du masculin : Qui a jamais entendu parler de mon ami Quecq ? et pourtant il a peint, pas trop mal, dans son nymphée la mort de Vitellius, Mém. d'outre-tombe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NYMPHÉE, s. m. nymphæum, (Architect. antiq.) Les Grecs & les Romains appelloient ainsi certains bâtimens rustiques qui renfermoient des grottes, des bains, des fontaines, & d’autres édifices de cette nature, tels qu’on imaginoit qu’étoient les demeures des nymphes.

On voit un édifice de ce genre entre Naples & le mont Vésuve ; il est construit de marbre & de forme quarrée ; on y entre par une seule porte, d’où l’on descend dans une grande grotte qu’arrose une fontaine. Le pavé est de marbre de diverses couleurs, & les murailles sont revêtues de coquillages, & tout le tour est orné de diverses statues de nymphes & de figures grotesques.

Il y avoit à Rome & à Constantinople de magnifiques nymphées, dont il ne reste aucun vestige.

On appelloit encore nymphées certaines maisons publiques où ceux qui n’avoient point de logemens commodes venoient faire des festins de noces. On nommoit ces bâtimens nymphæa ou lymphæa, à cause de leurs jardins de plaisance, qui étoient embellis de grottes, de coquillages & de jets d’eau. (D. J.)

Nymphée, (Géogr. anc.) en latin Nymphæa & Nymphæum. Ptolomée parle d’une île Nymphoea dans la mer Méditerranée, au voisinage de l’île de Sardaigne. Pline fait mention d’une autre île Nymphæa dans la mer Ionienne, aux environs de Samos.

Nymphæum étoit une ville de Pont qui appartenoit aux Athéniens, & qui leur payoit chaque année un talent pour tribut.

Il y avoit une autre ville de même nom dans la Chersonèse taurique. Enfin Nymphæum étoit un lieu sur la mer Ionienne, auprès du fleuve Aous, dans le territoire d’Apollonie. Cet endroit est célebre dans les écrits des anciens, par un oracle & un feu merveilleux qui sortoient, disent-ils, du fond d’une vallée & d’un prairie verdoyante. Tite-Live, Plutarque, & Dion Cassius en parlent sur le même ton. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « nymphée »

Lat. nymphæum, du grec νυμφαῖον, de νύμγη, nymphe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De nymphe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nymphée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nymphée nimfe

Citations contenant le mot « nymphée »

  • Le nymphée est situé dans une propriété privée, au lieu-dit Mardron près de l’église Saint-Vétérin sur la commune de Gennes. Sa façade est orientée au nord-ouest. Les fouilles ont permis le dégagement de l’abside de 3,94 mètres de rayon, dont les piliers terminaux, en saillie, atteignent 4,75 mètres de hauteur. Dans la cella, six pilastres devaient supporter les statues des nymphes placées dans des niches, mais on n’a retrouvé qu’un bras de femme. L’eau était amenée au nymphée par un aqueduc de 800 mètres de long qui vient de la fontaine de Chapeau dont il est dit qu’elle a des pouvoirs bénéfiques. Unidivers, Le Nymphée de Gennes Nymphée de Gennes Gennes-Val-de-Loire samedi 19 septembre 2020
  • « Ce serait le plus beau nymphée de France », souligne Eric Dumoulin en reprenant les dires de l'architecte des bâtiments historiques mandaté pour un premier diagnostic. Il resterait huit monuments du genre au total dans le pays. Avec une particularité importante pour celui de Chatou : l'ouvrage, classé monument historique depuis 1952, est en effet situé sur une propriété privée. « C'est pourquoi nous avons des questions juridiques à régler et des discussions à mener avec les propriétaires », explique Eric Dumoulin. leparisien.fr, Yvelines : le Nymphée de Soufflot est en danger à Chatou - Le Parisien
  • Alors que la saison touristique démarre à peine, les bénévoles de l’association Sauvegarde et Valorisation du domaine de Bonrepos-Riquet (Svdbr) tenaient leur assemblée générale vendredi dans l’orangerie du parc. Une association qui compte 151 membres, à même d’entretenir, de rénover, de promouvoir et d’ouvrir au public le site où Pierre-Paul Riquet imaginait le canal du Midi entre 1652 et 1680. Outre le château, le lieu regorge d’éléments patrimoniaux qui attirent tous les jours des visiteurs séduits par l’inventivité de son illustre propriétaire. C’est une armée de bénévoles qui rendent ainsi accessibles les bassins d’essai grâce auxquels Riquet a étudié l’alimentation en haut de son futur canal, mais aussi les douves sèches de son château, la plus grande orangerie du sud de la France, une glacière monumentale et, depuis cet été, une rare grotte nymphée. ladepeche.fr, Bonrepos-Riquet. Les bénévoles de nouveau prêts à faire vivre le château - ladepeche.fr
  • Oubliée pendant des années sous plusieurs m3 de végétation, la grotte nymphée de Riquet devrait être ouverte au public cet automne. Cet ouvrage remarquable a été découvert presque par hasard par les bénévoles du Svdbr. «La grotte comprend une voûte en brique. Elle est tapissée d'une roche rocailleuse incrustée de coquillages», détaille le maire Philippe Seilles. Il ajoute : «Il s'agissait d'une mode venue d'Italie au XVIIe siècle. À l'époque, c'était un signe extérieur de richesse». Comble du raffinement, la grotte était dotée d'un système d'irrigation, telle une climatisation avant l'heure. 90 000 € de travaux auront été nécessaires à la restauration de ce petit monument. Budget en partie réuni grâce au loto et au jeu de grattage élaborés par Stéphane Bern au profit du patrimoine, à hauteur de 60 000 €, et bouclé par un partenariat avec l'entreprise Mapei, qui fournit les matériaux validés par les Monuments Historiques. ladepeche.fr, Bonrepos-Riquet. La grotte nymphée bientôt ouverte au public - ladepeche.fr
  • Le château de Bonrepos-Riquet n’a pas fini de dévoiler ses secrets. C’est par hasard, il y a plus d’un an, que les bénévoles de l’association Sauvegarde et valorisation du domaine de Bonrepos-Riquet détectaient une cavité en contrebas de la terrasse sud du parc. Ils n’imaginaient pas qu’en déblayant l’accès à cette galerie d’une vingtaine de m2, ils venaient de faire une découverte rare : une grotte nymphée bâtie aux environs de 1670 par Pierre-Paul Riquet au cœur du domaine où il concevait le canal du Midi. Trois siècles avant l’avènement de la climatisation, cette excavation constituait un lieu de bien-être très apprécié des plus fortunés. Aussi, recouverte de calcaire coquillier, la grotte compte 2 alcôves d’où surgissent de vétustes canalisations qui, à l’époque, l’irriguaient en eau fraîche. ladepeche.fr, Château Bonrepos-Riquet : l’une des dernières grottes nymphées en pleine cure de jouvence - ladepeche.fr
  • «Il s'agissait d'une mode venue d'Italie au XVIIe siècle. À l'époque, c'était un signe extérieur de richesse». Pour Philippe Seilles, maire de Bonrepos-Riquet, la découverte d'une grotte nymphée au cœur du domaine où Pierre-Paul Riquet a conçu le canal du Midi entre 1652 et 1680 permet d'ajouter un petit joyau au patrimoine de son village. Ces grottes artificielles, inspirées de l'Antiquité, étaient alors dédiées à l'eau et aux nymphes. ladepeche.fr, Bonrepos-Riquet. La grotte nymphée, nouveau joyau au domaine de Riquet - ladepeche.fr
  • En Grèce antique, le nymphée était un sanctuaire consacré aux nymphes sous forme d'un bassin recevant une source considérée à l'origine comme sacrée. À l’origine, ces monuments étaient des grottes naturelles attribuées comme habitations aux nymphes locales par la tradition. Ilir Meta, le président de l'Albanie, a qualifié de «barbare» cet acte de vandalisme et l'a condamné. Quant à la date de cette destruction découverte tardivement, les autorités albanaises affirment qu'elle a dû se produire pendant le confinement causé par l'épidémie de coronavirus. Le Figaro.fr, Les vestiges de l'antique Apollonia d'Illyrie vandalisée en Albanie

Images d'illustration du mot « nymphée »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nymphée »

Langue Traduction
Anglais nymphaeum
Espagnol ninfeo
Italien ninfeo
Allemand nymphäum
Chinois 若虫
Arabe nymphaeum
Portugais ninfeu
Russe нимфеум
Japonais ニンファエウム
Basque ninfeoa
Corse ninfea
Source : Google Translate API

Nymphée

Retour au sommaire ➦

Partager