La langue française

Nitrophile

Définitions du mot « nitrophile »

Trésor de la Langue Française informatisé

nitrophile (-phile, du gr. φ ι ́ λ ο ς « ami ») , bot. [En parlant d'une plante] Qui vit sur des sols riches en azote, qui demande beaucoup de nitrates pour son développement. La surcharge pastorale, et parfois simplement le maintien prolongé sur place du troupeau, entraînent le développement de plantes nitrophiles encouragé par l'abondance des excréments (Wolkowitsch, Élev.,1966, p. 100).

Wiktionnaire

Adjectif

nitrophile

  1. (Agriculture) (Écologie) Qualifie les plantes qui croissent de préférence dans les terrains riches en azote.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « nitrophile »

Mot composé de nitro- et de -phile.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nitrophile »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nitrophile nitrɔfil

Citations contenant le mot « nitrophile »

  • Calystegia sepium se complet dans un sol asphyxié et riche en azote. C’est une plante nitrophile qui nécessite une terre fraîche à humide. Lorsqu’on la rencontre en grande quantité, c’est indicateur d’une terre qui renferme des poches de fermentation anaérobie. Cela peut être pour des raisons naturelles comme dans une zone humide où se concentrent des déchets organiques, mais également à la suite de techniques culturales qui ont apporté un déséquilibre : tassement en profondeur (semelle de labours) et apport déséquilibré en azote (N). auJardin.info, Liseron des haies, Calystegia sepium : planter, cultiver, multiplier
  • Elle ne vit que quelques mois mais elle peut se ramasser toute l’année sachant que les périodes de renouvellement sont les plus propices, à savoir le printemps et l’automne, car elles sont alors encore jeunes. Attention aux zones où elle est fortement développée, ce qui est un indice d’eutrophisation de l’eau c'est-à-dire que l’eau contient beaucoup d’azote et de phosphore, phénomène dû aux pollutions agricoles (lisier, pesticides…) mais aussi aux déversements d’eaux urbaines usées. La laitue de mer étant nitrophile, elle apprécie la présence abondante d’azote et lorsqu’elle a tendance à devenir envahissante, elle devient alors un bon bioindicateur "pointeur d’azote", mais aussi indiquant la présence de métaux tels que manganèse, nickel, fer, cuivre, zinc, cadmium, plomb. Il est donc important de s’assurer que la laitue de mer provient de zones A, classées ainsi par le ministère de l’Agriculture à l’issue d’analyses attestant de l’absence de pollution bactériologique ou chimique. Binette & Jardin, Laitue de mer, algue verte marine de nos côtes
  • J.-L. V. : Il convient tout d’abord de viser un semis sur un sol aussi « propre » que possible. Une présence de ray-grass non maîtrisée dès le début risque ensuite d’être incontrôlable. Cette adventice étant très nitrophile, il convient d’assurer un désherbage correct avant tout apport d’azote. Lors des applications de traitements herbicides, il faut prendre toutes les mesures nécessaires pour limiter les risques de résistance des adventices. Les interventions d’automne doivent être précoces, entre le semis et la levée ou en post-levée précoce. Les molécules utilisées à l’automne ont un mode d’action différent de celui habituellement utilisé en sortie d’hiver. Le désherbage mécanique est un moyen complémentaire, en préférant le binage, plus efficace qu’une herse étrille ou rotative dont les effets sur le ray-grass sont aléatoires. Le binage peut imposer un écartement plus important entre les rangs et un équipement de guidage par caméra ou RTK. , Gérer le ray-grass dans les parcelles de blé dur, Grandes cultures - Pleinchamp
  • Tout à fait d’accord avec F. Serre, je crois que cet article évoque entre autre des aspects de la » commensalité « qui n’est guère abordée dans les propos et qui ne se réduisent pas à l’unique concurrence-compétition. En fait, il n’ y a rien de très nouveau dans cet article où l’on semble découvrir des évidences abordées dès 1969 par G. Aymonin, par exemple , ou par Claude Bourguignon plus récemment. La toxicité des adventices reste de manière générale anecdotique. Il paraît peu souhaitable de transformer des cultures céréalières en désert biologique afin d’éradiquer l’ambroisie qui n’est pas une messicole mais plutôt une nitrophile ou Datura qui est une indicatrice de sols fortement pollués en général par les pesticides, herbicides ….Effectivement tout est dans l’importance des populations de messicoles, qui très souvent restent (dans les régions où elles existent encore) dans des proportions supportables et où elles assurent la biodiversité indispensable…. Tela Botanica, INRA : Atténuer les pertes de rendements par le maintien d’une diversité d’adventices – Tela Botanica
  • Première contribution à la connaissance des ourlets thérophytiques vernaux nitrophiles du Limousin et de ses marges Mickaël Mady, Bruno de Foucault, William Lévy & Thierry Vergne Tela Botanica, Botanique n° 5 – Tela Botanica

Traductions du mot « nitrophile »

Langue Traduction
Anglais nitrophile
Espagnol nitrófilo
Italien nitrophile
Allemand nitrophil
Chinois 嗜氮菌
Arabe نتروفيل
Portugais nitrófilo
Russe nitrophile
Japonais ニトロフィル
Basque nitrophile
Corse nitrofile
Source : Google Translate API

Nitrophile

Retour au sommaire ➦

Partager