Nicolaïsme : définition de nicolaïsme

chevron_left
chevron_right

Nicolaïsme : définition du Wiktionnaire

Nom commun

nicolaïsme \ni.ko.la.izm\ masculin

  1. (Religion) Au début du christianisme, au Ier siècle de notre ère, hérésie dont les adeptes prônaient la mise en commun des femmes.
  2. (Religion) Dans les Xe et XIe siècles, mariage des évêques et des prêtres.
    • Son but [du pape Grégoire VII] était de parvenir à la sanctification de l'Eglise et de ses membres par la réforme de la hiérarchie et du clergé : lutte contre la simonie, le nicolaïsme et la mainmise des laïcs sur les biens ecclésiastiques.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Nicolaïsme : définition du Littré (1872-1877)

NICOLAÏSME (ni-ko-la-i-sm') s. m.
  • Nom donné, dans les Xe et XIe siècles de l'ère chrétienne, au mariage des évêques et des prêtres, qui s'était introduit plutôt par oubli et ignorance que par la violation consciente des lois canoniques, Journ. offic. 15 janv. 1874, p. 426, 1re col. Contre le clergé qui s'obstinait à pratiquer le nicolaïsme, le pape trouva des auxiliaires dans les moines et dans les populations elles-mêmes, Rambaud, Journ. offic. 4 août 1876, p. 5950, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Nicolaïsme : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « nicolaïsme » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « nicolaïsme »

Étymologie de nicolaïsme - Littré

Nicolas, diacre des premiers temps chrétiens (Eusèbe, Hist. eccl. III, 29), dont on raconte une histoire fort douteuse et dont on prétend que les disciples furent livrés à l'impureté (voy. NICOLAÏTE au Dictionnaire).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de nicolaïsme - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Composé de Nicolas et -isme. Une histoire fort douteuse prétend que les disciples de Nicolas, les nicolaïtes, se livraient à la débauche.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nicolaïsme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nicolaïsme nikɔlaism play_arrow

Citations contenant le mot « nicolaïsme »

  • 17 : Grégoire VII s’attaqua à la simonie (corruption dans la dévolution des charges ecclésiastiques) et au nicolaïsme (vie maritale des prêtres : le célibat des prêtres date de cette époque). Contrepoints, Qu’est-ce que l’Occident ? | Contrepoints
  • D’abord chapelain de Grégoire VI, qui fut son maitre à l’abbaye clunisienne et qu’il suivra jusqu’à sa mort, il est ensuite remarqué par Brunon, le futur pape Léon IX, qui l’attache à son tour à sa personne. Après son élection, il lui confie l’administration des revenus du Saint-Siège, proche de la faillite. Avec lui, les organes du gouvernement sont réorganisés et une doctrine est élaborée pour donner au Saint-Siège le pouvoir nécessaire à l’accomplissement de sa réforme. Les premières tentatives pour changer les manières de vivre au sein du clergé – dérives et dévoiements des charges spirituelles (simonies) et incontinence sexuelle des clercs astreints au célibat par le concubinage ou le célibat (nicolaïsme) –  sont lancées. Aleteia, Quand l’Église prend un virage décisif et fait peau neuve
  • Proches de la Réforme Grégorienne, opposés au nicolaïsme et simonisme et pourtant souvent persécutés par l'Eglise. France Culture, Les Cathares : une invention de l’Eglise ? - Ép. /0 - La Fabrique mondiale de l'histoire
  • Pape de 1049 à 1054, Bruno d'Eguisheim initie une réforme de l'Eglise. Il lutte contre la simonie et le nicolaïsme. Grand voyageur, il sillonne la chrétienté occidentale pour affermir son autorité. Il est également à l'origine du schisme d'Orient qui conduit à la séparation entre Rome et Constantinople. , Léon IX, le pape alsacien
  • Cette réforme, qui tient son nom du pape Grégoire VII (1073-1085), a commencé en fait dès l’époque de Léon IX (1049-1054) qui, lors d’un concile tenu au Latran en 1049, décida d’interdire ce qu’il considérait comme les deux maux principaux de l’Eglise. Le premier, la simonie, était le fait de vendre ou d’acheter des charges ou sacrements ecclésiastiques, et le second, le nicolaïsme, était le mariage ou le concubinage des clercs. Le Monde.fr, La realpolitique papale ne date pas d’hier
  • La simonie désigne le fait de pouvoir acheter des charges ou sacrements ecclésiastiques. Le nicolaïsme, lui, est le mariage ou le concubinage des prêtres qui était autorisé en dehors des ordres majeurs durant toute la première partie du Moyen Âge. Ces deux pratiques donnaient finalement une grande importance aux laïcs. D’une part, le mariage des prêtres entraînait la naissance d’héritiers qui revendiquaient ensuite dans leur patrimoine les biens de leur père. D’autre part, la simonie permettait aux familles fortunées d’acheter un certain nombre de hautes fonctions ecclésiastiques et d’ainsi posséder une forme d’influence sur l’Église. La Croix, Au XIe siècle déjà, la place des laïcs dans l’Église posait question

Traductions du mot « nicolaïsme »

Langue Traduction
Corse nicolaitismu
Basque nicolaitanism
Japonais ニコライタニズム
Russe николаитство
Portugais nicolaitismo
Arabe نيكولايتانية
Chinois 尼古拉主义
Allemand nikolaitanismus
Italien nicolaitanism
Espagnol nicolaitanismo
Anglais nicolaitanism
Source : Google Translate API

Mots similaires