La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « niaisage »

Niaisage

Variantes Singulier Pluriel
Masculin niaisage niaisages

Définitions de « niaisage »

Wiktionnaire

Nom commun - français

niaisage \njɛ.zaʒ\ masculin

  1. (Québec) (Familier) Action de faire des niaiseries, de perdre son temps, de s’occuper de futilités.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Québec) (Familier) Procrastination ou lenteur à faire les choses.
    • Denis Monière s’en est pris aux «tergiversations», au «niaisage», au «tataouinage» entourant le projet d’indépendance du Québec au sein du Parti québécois (PQ) et de Québec solidaire. — (Marco Bélair-Cirino, Quatre candidats pour porter le flambeau de la souveraineté sur Le Devoir, 3 avril 2012)
    • […] Je retiens surtout que le Wild a lancé un message clair à la LNH, c’est fini le niaisage pour cette organisation. L’auteur fait référence à le gestion de l’équipe auparavant médiocre. — (Norman Flynn, Terminé le niaisage pour le Wild sur RDS, 4 juillet 2012)
  3. (Québec) (Familier) Action de narguer.
    • Par «niaisage de courtoisie», Jeffrey Sagor-Metellus fait référence à des remarques de mauvais goût que lui faisait habituellement Jean-Loup Lapointe. — (Brian Myles, Mort de Fredy Villanueva – Personne n’a touché l’agent Lapointe, dit Sagor-Metellus sur Le Devoir, 1er juin 2010)
  4. (Québec) (Familier) Tentative de déjouer ce que souhaite son interlocuteur.
    • — On se rejoint à la maison. Pis pas de niaisage. — (Patrick Senécal, Hell.com, Éditions Alire, Québec, 2009, page 130)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « niaisage »

 Dérivé de niaiser, avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Niaisage

Retour au sommaire ➦

Partager