La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « neuroatypique »

Neuroatypique

Définitions de « neuroatypique »

Wiktionnaire

Adjectif - français

neuroatypique \nø.ʁɔ.a.ti.pik\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui présente un fonctionnement cérébral particulier.
    • Ce film dévoile les problèmes auxquels sont confrontées les personnes neuroatypiques à travers le personnage de Dory. On défend dedans qu’il est tout à fait normal d'être neuroatypique, qu’on n’en reste pas moins une personne digne. — (Disney, quand l'animation aborde des sujets sérieux : séparation, maltraitance, deuil... Nick Olaizola, 8 juillet 2020)
    • Initiatrice de cette série, Gabrielle Blinet, elle-même autiste Asperger, a eu l’idée de petits reportages vidéo pour présenter des personnes neuroatypiques, c’est-à-dire pourvues d’un fonctionnement neurologique différent et épanouies dans leur environnement professionnel. — (Neurodiversité au travail : stop au gâchis de talents !, Aimée Le Goff, 5 avril 2018, Handicap.fr)
    • Lui encore était clairement neuroatypique de ce que j’en ai vu, c’est donc, au minimum, explicable de par l’handicap social — (The Druid, twitter.com, 30 août 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « neuroatypique »

(Date à préciser) Mot dérivé de atypique, avec le préfixe neuro-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Citations contenant le mot « neuroatypique »

  • Dans le passé, on ne comprenait pas bien les besoins particuliers des élèves neuroatypiques. Face aux échecs et aux reproches, plusieurs en venaient à penser qu’ils n’étaient pas intelligents ! Les Débrouillards, Une école accueillante pour les élèves neuroatypiques ! - Les Débrouillards
  • La Ville de Montmorency (Val-d'Oise) vient de mettre à disposition de l'association Éduca'son une classe pour l'accueil d'enfants neuroatypiques. actu.fr, Val-d'Oise. Une classe d'école réservée aux enfants autistes à Montmorency | La Gazette du Val d'Oise
  • Stigmatisées pour leur manque de sociabilité ou leurs différences comportementales, les personnes neuroatypiques, haut potentiel intellectuel (HPI), Asperger, DYS et souffrant d’autres troubles déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) sont des candidats que les recruteurs accueillent avec une certaine frilosité. Elles constituent pourtant un vivier de talents pour les entreprises, à condition que ces dernières s’adaptent à elles et les emploient aux postes dans lesquels elles excellent. Le Monde.fr, Les salariés neuroatypiques sont un vivier de talents pour l’entreprise
  • On a monté un premier truc un peu expérimental, pour voir si ça fonctionnait, et on s’est rendu compte que ça correspondait à un besoin qui dépassait notre famille. Que c’était même un besoin de société flagrant. Petit à petit, on s’est dit qu’il y avait aussi quelque chose à faire pour toutes les familles et enfants qui sont trop peu représentés dans la littérature jeunesse : les enfants LGBTQIA +, neuroatypiques, en situation de handicap, racisés… Libération, Pages jeunes: «La plupart des albums pour enfants sont très hétéronormatifs» – Libération
  • Même si certains cherchent à modifier notre conception de la normalité, il semble bien que pour la majorité d’entre nous, un débat sur la neurodiversité ne mérite pas vraiment notre attention. Et pourtant, le challenge social provoqué par les neuroatypiques n’est pas des moindres. , Usbek & Rica - « Notre idée de la normalité ne cherche pas à assimiler les neuroatypiques, elle les dévore »
  • Séverine Leduc : Peu de personnes le savent, mais « Asperger » est un terme qui n’est plus valable médicalement. Nous parlons désormais de « troubles du spectre autistique ». C’est un spectre qui rend mieux compte de la grande diversité des formes d’autisme, puisqu’on a des gens qui sont en grande difficulté alors que d’autres le sont moins, comme Elon Musk. Si Elon Musk s’est spécifiquement présenté comme « Asperger », c’est parce que cela le distingue des autistes ayant un retard intellectuel fort : c’est d’ailleurs le choix que font de nombreux patients qui font leur « coming-out ». Pour vous donner tout de même une définition générale, l’autisme est un fonctionnement différent du cerveau qu’on appelle « neuroatypique », et qui s’oppose à un fonctionnement dit « neurotypique ». Philosophie magazine, Séverine Leduc : “C’est certainement parce qu’il a un fonctionnement neuroatypique qu’Elon Musk est capable de faire ce qu’il fait” | Philosophie magazine
  • Les personnes neuroatypiques ont un fonctionnement cérébral qui diffère des normes sociales attendues. La définition varie beaucoup selon les sources, mais elle inclut habituellement les personnes ayant un trouble dys (comme la dysphasie), un trouble de l'attention ou un trouble du spectre de l'autisme. Ton petit look, 10 phrases que les personnes neuroatypiques sont fatiguées d'entendre | Ton petit look
  • Tout être humain fait partie de la neurodiversité, que l’on soit neurotypique ou neuroatypique. De par sa définition, ce concept est inclusif et rassemble les êtres humains. Chaque être humain est entier et complexe. Chaque humain possède une énergie et un esprit unique qui évolue à chaque instant. La Presse, Autisme et autres divergences cognitives | Qu’est-ce que la neurodiversité ? | La Presse
  • Pour comprendre le terme « neuroatypique », il faut déjà saisir ce qu’est un « neurotypique ». Formé à partir de « neuro », qui fait référence au système neuronal, et de « typique », normal, majoritaire ou habituel, le terme est devenu au fil du temps un mot désignant toutes les personnes sans particularité neurologique, en opposition aux « neurodivergents », les personnes aux profils relevant de la « neurodiversité ». Autrement dit, derrière ce mot, on retrouve tous ceux qui n’ont ni trouble du spectre de l’autisme (TSA), ni troubles « dys » (dyscalculie, dysorthographie, dyslexie), ni troubles du déficit de l’attention (avec ou sans hyperactivité). Certains professionnels placent sous cette large bannière les syndromes liés à la précocité et au haut potentiel intellectuel (autrement dit les « surdoués »), l’hypersensibilité et parfois même la bipolarité ou certains troubles obsessionnels compulsifs. Ce n’est pas peu dire : selon l’organisation Dyslexia and Literacy International, 20 % de la population seraient concernés, mais la majorité n’est pas diagnostiquée. , Surdoués, hyperactifs, autistes… Comment la société et la science prennent en charge les "neuroatypiques" ?
  • Le concept de neurodiversité nous offre une nouvelle perspective, qui nous familiarise avec la différence en la définissant simplement comme une variation humaine. Les avancées en matière de neurosciences cognitives et d’imagerie cérébrale ont en effet permis de montrer qu’un cerveau dit «neuroatypique» traite l’information différemment. Les Echos, Opinion | La neurodiversité dans la tech, un potentiel encore inexploré | Les Echos
  • Mais chez certaines personnes, le cerveau s’est développé différemment : les circuits sont branchés autrement ! Cela peut influencer l’apprentissage, l’attention, les comportements, l’impulsivité, la communication avec les autres, etc. On dit que ces personnes sont « neuroatypiques » (neuro veut dire nerf et atypique veut dire inhabituel). Les Débrouillards, Neurodiversité : un cerveau différent, ça veut dire quoi ? - Les Débrouillards
  • "La Beauté de la neurodiversité au travail" est une nouvelle série et campagne de sensibilisation dédiée à la valorisation des compétences de tous types de travailleurs neuroatypiques. Début 2018, un 1er épisode sur l'autisme est en ligne. Handicap.fr, Neurodiversité au travail : stop au gâchis de talents !
  • Et si les personnes autistes n’étaient pas déficientes mais simplement différentes comme l’affirment les partisans de la neurodiversité ? Et si les compétences des personnes autistes étaient sous-exploitées ? Et si, pour changer, les neurotypiques décidaient de prendre exemple sur les neuroatypiques et non l’inverse ? , Usbek & Rica - Ce que les femmes autistes ont à nous dire
  • Le syndrome d’Asperger n’implique aucun déficit intellectuel. Néanmoins, c’est un trouble qui affecte la socialisation, la sensibilité sensorielle, la motricité, le caractère et le langage d’un individu. En effet, chez les personnes présentant un syndrome d’Asperger, une altération de la vie sociale, familiale et professionnelle est à relever. Le fonctionnement cérébral neuroatypique de ce syndrome entraîne une perception différente de la vie et du monde. Caducee.net, Syndrome d’Asperger : quels symptômes et clés pour s’épanouir ?
  • Tandis que les neuroatypiques sont décrits comme « plutôt rigides », rassurés à l'idée que les plannings sont établis à l'avance, les « valides » apprécient davantage la spontanéité. De même, ces derniers aiment sortir pour retrouver des amis contrairement aux personnes autistes qui peuvent se sentir mal à l'aise en groupe, en raison d'une hypersensibilité au bruit et d'une « peur de l'inconnu ». « Mais ce n'est pas parce que deux individus fonctionnent différemment qu'ils s'opposent dans l'ensemble des sphères de la vie amoureuse, rassure le guide. Une meilleure compréhension des attitudes de chacun est la clé d'un amour plus paisible. » Handicap.fr, Autiste et valide : un guide de survie pour couples mixtes
  • Coach professionnelle pour TDAH et neuroatypiques, intervenante GRH Durable, ICN Business School The Conversation, Trouble du déficit de l’attention : découvrez les talents de vos employés atypiques !
  • L’Organisation associative d’inclusion sociale, officiellement née le 22 juillet 2019, se veut une source de solutions au milieu d’un désert de services autour des jeunes neuroatypiques et leurs familles. D’où son nom : Oasis . SudOuest.fr, Libournais : Oasis, une ressource pour des jeunes hors-norme
  • Après avoir reçu des critiques notamment sur Twitter, Sia s'est d'ailleurs défendue en mentionnant qu'une jeune femme autiste non verbale devait tenir le rôle de Music à la base, mais que cette dernière n'a pas apprécié l'expérience et que son choix d'actrice était malgré tout guidé par un souci de la représentation des personnes autistes. La chanteuse a également ajouté que treize personnes neuroatypiques et trois personnes trans feraient partie de son casting, que trois consultants autistes avaient travaillé sur le film et que, selon elle, les mauvais commentaires à son égard ne sont pas justifiés. Ton petit look, La chanteuse Sia a choisi une actrice neurotypique pour son film et voici pourquoi c'est problématique | Ton petit look
  • Il s’agit du fait de reconnaître et de respecter la diversité des cerveaux humains et de la pensée humaine¹. Les participant‧e‧s au projet Neuro/Diversités s'identifient, pour la plupart, comme autistes (ou Autistes), Asperger ou neuroatypiques. La neurodiversité comprend aussi notamment les TDAH, les troubles d’apprentissage, la schizophrénie et le syndrome de Tourette. AlterHéros.com, Neuro/Diversités - AlterHéros.com
  • Les difficultés sévères et persistantes que le TDAH entraîne au quotidien valent à ce fonctionnement atypique le statut de trouble neurocomportemental, et parfois même de handicap. On parle alors d'individus « neuroatypiques ». Les Echos Start, Trouble du déficit de l'attention : des talents sous-estimés en entreprise ! | Les Echos Start
  • Cette manière d’envisager les choses allume des contre-feux dans la logique lisse du récit et les manières de faire récit, de composer avec le monde. C’est à sa façon la part politique de ce livre. Une flamme qui sauve, une flamme à réapprendre, façon de contenir les grands feux de la raison instrumentale. « Tu regardes une flamme, tu sais tout de suite qu’elle est belle, tout le monde le sait, même les idiots, même les enfants le savent, même les bébés veulent les toucher. Je ne comprends pas les pompiers, au lieu de sauver le feu, ils le détruisent. » Cette antienne, Laura Vazquez nous l’avait déjà fait entendre avec Tsuku, dans un morceau intitulé « Protège ta tête », mais il se glisse ici une variation. Neuroatypique, disais-je plus tôt. DIACRITIK, Laura Vazquez : poétique de l’idiotie (La semaine perpétuelle)

Neuroatypique

Retour au sommaire ➦

Partager