La langue française

Neptunium

Sommaire

  • Définitions du mot neptunium
  • Étymologie de « neptunium »
  • Phonétique de « neptunium »
  • Citations contenant le mot « neptunium »
  • Traductions du mot « neptunium »

Définitions du mot « neptunium »

Trésor de la Langue Française informatisé

NEPTUNIUM, subst. masc.

CHIM., PHYS. NUCL. Élément chimique radio-actif, obtenu artificiellement à partir de l'uranium (symb. NP, numéro atomique 93). Il existe (...) des éléments transuraniens, inconnus dans la nature, mais qui ont été produits artificiellement, allant de 93 à 98: neptunium, plutonium (Furonds R. gén. sc., t.63, 1956, p.36).En 1940, E. M. McMillan et P.Abelson de Californie isolèrent, d'une feuille d'uranium qui avait été bombardée par des neutrons, un isotope (...) qui se révéla être l'élément 93 et fut désigné sous le nom de neptunium (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.426).
Prononc.: [nεptynjɔm]. Étymol. et Hist. 1947 (B. de la Société chim. de France, Chim. Phys., p.145 qui cite Foster L. S.-J. Chem. Educ., 1945, 22, 619-623). Dér. de Neptune, nom d'une planète (1857 Fr. Arago, Astron. pop., t.4, p.507, v. aussi Besch. 1845-46); suff. -ium*. L'angl. neptunium de même sens est att. dep. 1941 et ds NED Suppl.2qui précise que le mot n'est pas employé par MacMillan et Abelson dans l'article où ils annoncent la découverte de cet élément (Physical Rev. −1940 −LVII, 1185) quoique l'on attribue souvent à MacMillan la création de ce mot. Bbg. Dub. Dér. 1962, p.68.

Trésor de la Langue Française informatisé

NEPTUNIUM, subst. masc.

CHIM., PHYS. NUCL. Élément chimique radio-actif, obtenu artificiellement à partir de l'uranium (symb. NP, numéro atomique 93). Il existe (...) des éléments transuraniens, inconnus dans la nature, mais qui ont été produits artificiellement, allant de 93 à 98: neptunium, plutonium (Furonds R. gén. sc., t.63, 1956, p.36).En 1940, E. M. McMillan et P.Abelson de Californie isolèrent, d'une feuille d'uranium qui avait été bombardée par des neutrons, un isotope (...) qui se révéla être l'élément 93 et fut désigné sous le nom de neptunium (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.426).
Prononc.: [nεptynjɔm]. Étymol. et Hist. 1947 (B. de la Société chim. de France, Chim. Phys., p.145 qui cite Foster L. S.-J. Chem. Educ., 1945, 22, 619-623). Dér. de Neptune, nom d'une planète (1857 Fr. Arago, Astron. pop., t.4, p.507, v. aussi Besch. 1845-46); suff. -ium*. L'angl. neptunium de même sens est att. dep. 1941 et ds NED Suppl.2qui précise que le mot n'est pas employé par MacMillan et Abelson dans l'article où ils annoncent la découverte de cet élément (Physical Rev. −1940 −LVII, 1185) quoique l'on attribue souvent à MacMillan la création de ce mot. Bbg. Dub. Dér. 1962, p.68.

Wiktionnaire

Nom commun 1

neptunium \nɛp.ty.njɔm\ masculin

  1. (Chimie) (Indénombrable) Élément chimique de numéro atomique 93 et de symbole Np appartenant à la série chimique des actinides.
    • Le neptunium-237 a une demi-vie de 2,144 millions d’années.
  2. (Chimie) (Indénombrable) Métal pur de cet élément.
  3. (Chimie) (Physique) Atome (ou, par ellipse, noyau) de neptunium.

Nom commun 2

neptunium \nɛp.ty.njɔm\ masculin

  1. (Chimie) (Indénombrable) (Désuet) Élément chimique que le chimiste germano-russe Rudolph I. Hermann crut avoir découvert dans la colombite. Il s’agissait probablement en fait d’un mélange de niobium et de tantale.
    • L’auteur donne le nom de neptunium à un nouveau métal dont il pense avoir constaté l’existence dans un mélange de colombite et de ferro-ilménite, originaire de Haddam. Nous ferons remarquer que l’auteur admet toujours parmi les métaux du groupe du tantale l’existence de l’ilménium signalé par lui autrefois, existence qui est plus que problématique d’après les recherches de M. Marignac. — (Nouvelles Recherches sur les combinaisons du groupe du tantale et sur un nouveau métal, le neptunium, Bulletin de la Société chimique de Paris, volume 27, 1877 (traduction française anonyme de Rudolph I. Hermann, Journal für praktische Chemie, XV, 1877, p. 105))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « neptunium »

(Nom 1) (1940) Du nom de la planète Neptune, parce que Neptune suit Uranus comme le neptunium suit l’uranium.
(Nom 2) (Désuet) (1877) Du nom de la planète Neptune[*], alors récemment découverte. En 1885, dans la mine Himmelsfürst de Brand-Erbisdorf (près de Freiberg, en Saxe), un nouveau minéral fut découvert, l’argyrodite. On demanda au professeur Clemens Alexandre Winkler de la Freiberg Bergakademie d’en faire l’analyse. Outre de l’argent, du soufre, de l’oxyde de fer et du zinc, il y trouva un nouvel élément. En février de 1886, Winkler était désormais certain de la découverte et voulut le nommer neptunium, parce que l’histoire de sa découverte était comparable à celle de la découverte de la planète Neptune : l’existence du nouvel élément avait été prédite par Dmitri Mendeleïev comme celle de la planète avait été prédite (en 1845) par John Couch Adams et Urbain Le Verrier. C’est parce que le nom était déjà pris par la « découverte » de R. I. Hermann que Winkler dut choisir un autre nom : le germanium.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « neptunium »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
neptunium nɛptynjɔm

Citations contenant le mot « neptunium »

  • Notez qu’à la base, ce plutonium n’en était pas. Il s’agissait de neptunium. Les ingénieurs l’ont irradié avec des neutrons dans un réacteur nucléaire pendant près de deux mois, de manière à le convertir en plutonium compatible avec le MMRTG. L’élément est ensuite combiné avec de la céramique, ce qui en fait un composé plus sûr que celui utilisé dans les armes. Sciencepost, Pourquoi Perseverance utilisera l'énergie nucléaire pour se réchauffer

Traductions du mot « neptunium »

Langue Traduction
Anglais neptunium
Espagnol neptunio
Italien nettunio
Allemand neptunium
Chinois
Arabe النبتونيوم
Portugais neptúnio
Russe нептуний
Japonais ネプツニウム
Basque neptunioa
Corse neptanuiu
Source : Google Translate API
Partager