La langue française

Néohellénique

Phonétique du mot « néohellénique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
néohellénique neɔɛlenik

Citations contenant le mot « néohellénique »

  • Ami de T. S. Eliot, de Henry Miller et de Laurence Durrel, se consacre aussi à l’art subtil de la traduction. Ses poèmes liés à la fameuse «génération de 1930» révolutionnent la poésie néohellénique avec la simplicité et la clarté de leur langue. Kapitalis, Le poème du dimanche : ‘‘Mithistorima V’’ de Georges Seferis
  • Beaucoup d’écrivains grecs ont écrit sur Hydra, comme notamment le poète George Seferis, lauréat du prix Nobel de littérature en 1963. Alors figure des jeunes écrivains grecs d’avant garde dans les années 1930, il capte la poésie de l’île et y fait référence dans ses oeuvres. On considère aujourd’hui qu’il a révolutionné la poésie néohellénique. , Îles grecques et artistes #1 : Hydra, muse méditerranéenne | lepetitjournal.com
  • La nouvelle équipe veut aussi remettre au goût du jour l'opérette, qui fut très populaire dans le pays jusque dans les années 50, et traiter en musique de la réalité néohellénique, comme le fait d'ores et déjà sur la Scène alternative un «Crépuscule des dettes» revisitant le Crépuscule des Dieux de Wagner. La Croix, L'Opéra national de Grèce prêt à redonner de la voix
  • 4Le primat donné à l’approche par les transferts conduit l’auteur à mettre logiquement l’accent sur les diverses modalités d’échanges entre contextes culturels (temporels, nationaux, sociaux, disciplinaires) ainsi que sur leurs vecteurs. Ces derniers sont ici des intellectuels — si l’on permet l’anachronisme — dont l’action de « médiateurs culturels » est appréhendée à travers leurs activités scientifiques, pédagogiques ou politiques et leur insertion dans des réseaux de relations internationaux que matérialisent et révèlent leurs correspondances. Trois individus ou groupes on été privilégiés, chacun faisant l’objet d’un chapitre : les philologues Allemands Karl Benedikt Hase (chapitre 2) et Friedrich Thiersch (chapitre 4), l’homme de lettres Français Claude Fauriel avec d’autres éditeurs contemporains de recueils de chants populaires grecs (Sismondi, Buchon et Haxthausen) (chapitre 3). Les deux premiers ont en commun le contexte culturel et familial de formation culturelle, l’influence du classicisme weimarien héritée de leur passage par les lycées puis par les universités d’Iéna (Hase) et de Leipzig (Thiersch), l’acheminement vers le philhellénisme par la philologie et le contact avec des étudiants ou des savants Grecs de la diaspora, la fréquentation des milieux aristocratiques et la capacité à s’assurer les appuis officiels qui leur ont ouvert une brillante carrière académique ayant conduit l’un (Hase) en France et l’autre (Thiersch) dans la capitale bavaroise. Leurs positions institutionnelles et leur vaste réseau de contacts internationaux — la correspondance reçue par Hase entre 1821 et 1864 est riche de plus de 14 000 documents, impliquant 950 personnes et institutions durant les seules années 1830-1839 (p. 87) — leur permettaient de mettre au service de la cause philhellène un engagement articulant, à des degrés divers selon les personnalités, activités de pédagogues, d’initiateurs des études néohelléniques, de publicistes sur la Grèce contemporaine, de collaborateurs à des entreprises scientifiques internationales, d’intermédiaire entre militants du philhellénisme et plus modestement de mécènes. C’est également à « l’existence d’un réseau informel de relations franco‑germaniques‑grecques au sein duquel les idées et les textes circulaient grâce à des rencontres personnelles et des échanges épistolaires » (p. 128), avec pour pôles majeurs Paris et Vienne, qu’aboutit l’étude des premières entreprises de collecte des chants populaires grecs. , Une histoire du philhellénisme sous l’angle des transferts culturels (Acta Fabula)
  • Chère Laetitia, à ma grande honte, je vous découvre. Trop tard ? Peut-être. Je ne fais plus de recherche en danse mais je suis heureuse lorsque je lis des articles aussi complets, bien construits et pertinents que les vôtres. Vous posez les vraies questions sans à prioris et sans jugements de valeur. L'histoire de la danse mais aussi les interprètes qui l'incarnent ont besoin de chercheurs comme vous. Merci. Ma langue maternelle est le grec et pour moi, le néogrec/néohellénique que je parle depuis ma naissance, même s'il a beaucoup évolué depuis le grec classique, il garde cependant des bases solides qui le rattachent à ses racines même si les mots anciens s'enrichissent de sens nouveaux ou que les structures grammaticales et syntaxiques s'allègent. En grec, néo signifie "jeune", "nouveau" et c'est pourquoi je trouve qu'en danse le couple classique/néoclassique fonctionne bien car si "classique" se réfère à une esthétique toujours vivante au-delà des temps et des modes, le "(neo)classique" est un "classique" qui se renouvelle sans cesse et qui par conséquent est toujours jeune, nouveau. En tout cas, si on doit nommer ce mouvemnt toujours en devenir, je préfère le terme "néoclassique" à celui de "classique contemporain" qui enferme ce style dans une périodicité donnée. , Une histoire du (néo)classique en 10 ballets | Danses avec la plume – L'actualité de la danse
  • Georges Tolias (Centre de recherches néohelléniques, FNRS): Le voyage des toponymes. , Le Voyage en Grèce (1934-1946)

Traductions du mot « néohellénique »

Langue Traduction
Anglais neohellenic
Espagnol neohelénico
Italien neohellenic
Allemand neohellenisch
Chinois 新希腊的
Arabe نيوهلينيك
Portugais neohelênico
Russe neohellenic
Japonais ネオヘレニック
Basque neohellenic
Corse neohellenic
Source : Google Translate API

Néohellénique

Retour au sommaire ➦

Partager