La langue française

Négociantisme

Définitions du mot « négociantisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

Négociantisme, subst. masc.,hist. Attitude et comportement politique de certains négociants, accusés sous la Révolution de privilégier les intérêts privés par rapport aux intérêts publics. On lisait les proclamations de Fréron dénonçant les suspects du crime de «négociantisme» (Hugo,Quatre-vingt-treize,1874, p.118). [negɔsjɑ ̃tism̭]. 1reattest. 1793 (Ysabeau, Tallien, 29 oct., in A. Aulard, Rec. des Actes du Comité de Salut Public, t.8, p.110 ds Brunot t.9, p.1174, note 6); de négociant, suff. -isme*.

Wiktionnaire

Nom commun

négociantisme \ne.ɡɔ.sjɑ̃.tism\ masculin

  1. Durant la Révolution, manière de voir, opinion des négociants, préférence que l’on accusait quelques négociants d’accorder à leurs intérêts privés sur les intérêts publics.
    • Accusé, suspect de négociantisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

NÉGOCIANTISME (né-go-si-an-ti-sm') s. m.
  • Terme de la Révolution. Manière de voir, opinion des négociants, préférence que l'on accusait quelques négociants d'accorder à leurs intérêts privés sur les intérêts publics. Accusé, suspect de négociantisme.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « négociantisme »

 Dérivé de négociant avec le suffixe -isme → voir mercantilisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « négociantisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
négociantisme negɔsjɑ̃tism

Citations contenant le mot « négociantisme »

  • Une justice doit être rendue à Carrier, c’est qu’il a, dans un temps, écrasé le « négociantisme » tonné avec force contre l’esprit mercantile, aristocratique et fédéraliste ; « mais, depuis, il a mis la terreur à l’ordre du jour contre les patriotes eux-mêmes, dont il a paru prendre à tâche de se faire craindre. Il s’est très-mal entouré ; il a payé par des places les bassesses de quelques courtisans, et il a rebuté les républicains, rejeté leurs avis, comprimé les élans du patriotisme. Il a, par un acte inouï, fermé, pendant trois jours, les séances d’une société montagnarde. Il a chargé un secrétaire insolent de recevoir les députations de la société populaire. Enfin, il a fait arrêter de nuit, comparaître devant lui, et il a maltraité de coups, en les menaçant de la mort, ceux qui se plaignaient qu’il y eût un intermédiaire entre le représentant du peuple et le club, organe du peuple, ou qui, dans l’énergique élan de la franchise républicaine, demandaient que Carrier fût rayé de la société, s’il ne fraternisait plus avec elle : j’ai moi-même été le témoin de ces faits. On lui en reproche d’autres ; on assure qu’il a fait prendre indistinctement, puis conduire dans la Loire tous ceux qui remplissaient les prisons de Nantes. Il m’a dit, à moi-même, qu’on n’en révolutionnait que par de semblables mesures, et il a traité d’imbécile Prieur de la Marne, qui ne savait qu’enfermer les suspects, etc.…Ma conférence avec lui serait trop longue à détailler. C’est encore Carrier qui, par un acte public, défendit de reconnaître un de ses collègues pour représentant du peuple ; et cet arrêté, que je t’ai envoyé, était, dans toute la force du terme, contre-révolutionnaire. Il faut, sans délai, rappeler Carrier, et envoyer à Nantes quelqu’un qui réveille l’énergie du peuple et le rende à lui-même. Il faut sans délai, charger un général sous sa responsabilité, d’exterminer, à terme fixe, les restes des rebelles : vous chargez bien un corps constitué d’exécuter un décret à terme fixe, et le rendez responsable de l’exécution ; faites-en de même avec les généraux. La limite du consulat, chez les Romains, a empêché bien des campagnes de se prolonger : limitez aussi le généralat ; il le faut, ou vous avez un nouveau système de trahison inévitable. Réponds-moi je te prie, à la Rochelle. Je t’ai donné les détails sur nos généraux, sur Carrier et sur Nantes ; les patriotes que je t’ai adressés te diront le reste. Ne perdons point de temps ; sauvons un port important ; rendons une masse de citoyens nombreuse, au bonheur et à la liberté ; déjouons nos ennemis et nos généraux, et finissons la Vendée. Dis-moi, je te prie, si tu as reçu ma dernière lettre datée de Nantes, où je te parlais de la mesure très-instante du troc des patriotes parisiens appelés dans les départemens, et des patriotes des départemens appelés à Paris. Signé Jullien. Nota. L’exemple du secrétaire de Carrier, qui reçoit, avec la hauteur d’un ci-devant ministre, les députations d’une société populaire, et les exemples multipliés, qu’il serait trop long de rapporter ici, de maints secrétaires que j’ai vus, me font croire très utile d’interdire à ces messieurs de prendre un caractère public, et de signer les arrêts des représentans du peuple : ils ne s’identifieront plus avec la représentation nationale, et ne pourront plus la compromettre. Fais part de cette observation au comité. Signé J. » Liberté d'expression, Cette gauche qui perd pied - Liberté d'expression

Traductions du mot « négociantisme »

Langue Traduction
Anglais negotiation
Espagnol negociación
Italien negoziazione
Allemand verhandlung
Chinois 谈判
Arabe تفاوض
Portugais negociação
Russe переговоры
Japonais ネゴシエーション
Basque negoziazioa
Corse neguziazione
Source : Google Translate API

Négociantisme

Retour au sommaire ➦

Partager