La langue française

Nécrophagie

Sommaire

  • Définitions du mot nécrophagie
  • Étymologie de « nécrophagie »
  • Phonétique de « nécrophagie »
  • Citations contenant le mot « nécrophagie »
  • Traductions du mot « nécrophagie »

Définitions du mot « nécrophagie »

Trésor de la Langue Française informatisé

Nécrophagie, subst. fém.Fait de se nourrir de cadavres. Il semble y avoir ici [à Danané] plus de nécrophagie que d'anthropophagie (Morand, Paris-Tombouctou1929, p.201).Biol. anim. ,,Aptitude à se nourrir d'organismes morts, généralement en état de putréfaction`` (Méd. Biol. t.3 1972). Anton. biophagie.Psych. ,,Habitude qu'ont certains aliénés de manger les cadavres humains`` (Garnier-Del. 1972).

Trésor de la Langue Française informatisé

Nécrophagie, subst. fém.Fait de se nourrir de cadavres. Il semble y avoir ici [à Danané] plus de nécrophagie que d'anthropophagie (Morand, Paris-Tombouctou1929, p.201).Biol. anim. ,,Aptitude à se nourrir d'organismes morts, généralement en état de putréfaction`` (Méd. Biol. t.3 1972). Anton. biophagie.Psych. ,,Habitude qu'ont certains aliénés de manger les cadavres humains`` (Garnier-Del. 1972).

Wiktionnaire

Nom commun

nécrophagie féminin (pluriel à préciser)

  1. Fait de manger les morts.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « nécrophagie »

Mot dérivé de nécrophage avec le suffixe -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nécrophagie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nécrophagie nekrɔfaʒi

Citations contenant le mot « nécrophagie »

  • Béatrice Dalle, adepte de la nécrophagie ? Le racourci est un peu fort, il n’empêche que celle qui passera sur Le Divan de Marc-Olivier Fogiel, ce mardi soir sur France 2, a confié, lors de l’enregistrement de l’émission, avoir goûté « le bout de l’oreille d’un cadavre ». , Béatrice Dalle confie avoir «goûté l'oreille» d'un cadavre
  • Seulement il n'y avait en réalité rien dans ces camps, pas même de vrais bâtiments. Il incombait aux détenus de creuser eux-même les bâtiments dans la terre caillouteuse, de contruire des epaces troglodytes. Le peu de nourriture qu'on leur laissa, les bêtes de sommes et les moutons qui leur étaient confiés, à eux pour la plupart des intellectuels, furent vite engloutis, et ils moururent de faim pour la plupart, ou de maladies digestives dû à une alimentation très pauvres. Pour survivre, certains pratiquèrent l'anthriopophagie, voire la nécrophagie... Les Inrockuptibles, Cannes 2018 : "Les âmes mortes" de Wang Bing ausculte la mémoire d'un camp de redresement chinois
  • Le loup serait devenu anthropophage par nécrophagie à l’occasion des périodes de guerre et au gré des champs de bataille. , Trégor-Goëlo : Quand le loup y était... | La Presse d'Armor
  • Entre les morts d'hier et les morts d'aujourd'hui, nous allons tous devenir spécialistes en nécrologie, peut-etre même en nécrophilie, et pour certains en nécrophagie. mais pourquoi pas ? Le croquemort de Lucky Luke méritait peut etre une série bien à lui. Le Point, Ingmar Bergman : 10 ans déjà ! - Le Point
  • il y a de la nécrophagie dans le métier de journaliste Le Figaro.fr, Franco : l'interminable agonie du dictateur tient la presse en haleine
  • Cette placette s'adresse à tous les vautours : fauves, mais aussi percnoptères et enfin gypaètes : toute la chaîne de la nécrophagie est respectée. Un panneau sera mis en place : «Ici, le vautour travaille» : Les mentalités commencent à évoluer et qu'on ne regarde plus le vautour comme un ennemi, mais comme l'auxiliaire pastoral qu'il a toujours été. ladepeche.fr, Équarrissage dans les Pyrénées : les vautours au secours des bergers - ladepeche.fr
  • Rien que de la nécrophagie. Rien que de la nécrophagie. Rien que de la nécrophagie. rien que de la nécrophagie. , Enseignement supérieur : Et l’Université de Koudougou prit le nom Norbert Zongo - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso
  • Sinon, pourquoi parler de Staline ? C’est de la nécrophagie, Mr. le Dr. AgoraVox, Annie Lacroix-Riz dénonce, faits à l'appui, la non-épuration des collabos et s'attire les foudres de la censure - AgoraVox le média citoyen
  • C’est la perception d’immobilité d’une bête morte ou agonisante qui déclenche la nécrophagie par un Vautour fauve alors que c’est la perception du mouvement d’une proie potentielle qui déclenche la prédation par un Aigle royal. Un changement de comportement demanderait une évolution biologique de l’espèce sur des millénaires et non le temps sur une ou deux décennies. AquitaineOnLine, Les vautours espèce protégée des Pyrénées | Nature et Environnement | Actualités en Aquitaine
  • Paul Biya de par sa longévité au pouvoir, son âge et son bilan que ses opposants trouvent médiocre, est l’épouvantail rêvé des corbeaux criards de la nécrophagie et des porcs de la scatophagie ambiantes. On l’a vu, on l’a voulu, on l’a prédit mort si souvent qu’il est bien au-delà des neufs vies de la résistance du chat. Le même Biya pour ses partisans, cède la place du diable à son ministre et thuriféraire d’hier, aujourd’hui désireux prendre la place du vizir, et revêt l’habit du Messie créateur des créatures. Actu Cameroun, L’affaire Charlotte Dipanda, où l’artiste victime du syndrome du messianisme
  • « Le cannibalisme et la nécrophagie prennent des dimensions de masse » écrivait la Pravda… Club de Mediapart, «Le projet Blumkine» par Robert Linhart | Le Club de Mediapart
  • Le déterreur, déracineur méthodique des tubercules folkloriques, apostropheur frénétique du patriarche inamovible, personnification de toutes les autorités oppressives, dénonciateur enragé des servilités endémiques, rêvasseur impétueux d’animisme régénérateur, ne reconnaît de sa berbérité que ses traces archéologiques, ses rémanences didactiques, ses survivances artistiques. Roman parabolique de la dérobade où la nécrophagie, hallucination éthylique, dissimule la hantise de la dégénérescence précoce. Le désir de la table rase, qui liquide l’héritage perverti du passé et purifie le présent se dogmatise. L’incurable écorché vif, déçu par le modeste impact de ses livres, se réfugie dans le nimbe diffus de l’incorruptible lumière, l’expectation prophétique de fulgurances lyriques. Le grognard impénitent, claustré dans sa thaumaturgique montgolfière, défie les montagnes de son ire convulsive, diffracte les nuées de ses illuminations subversives, brandit ses carences d’inspiration comme étendards de sa transgression séculière. Chaque ouvrage est un psychodrame orchestré par une crise existentielle. Le délirant céleste transperce les murailles, nargue les mitrailles, enguirlande les entrailles, organise ses propres funérailles dionysiaques. Le saltimbanque, tapir farouche et crépusculaire, scénarise inlassablement son carnaval. Le chamelier écervelé s’invente intarissablement son festival, ses cortèges de démons et de sorcières, ses rondes de fantoches et d’ectoplasmes, ressuscite le bestiaire de Lautréamont enrichi d’une faune exotique. La forteresse solitaire de l’écrivain est protégée par des myriades d’insectes et de reptiles convertis en signes alphabétiques. La déroutante vipère incarne Les vacillations libidinales. La lubricité s’infiltre entre morsure et fissure, griffure et biffure, spasme et sarcasme. L’infernal niche dans le germinal. Dans ligature incomprise, le céraste guette la prise. Le problématique s’éclipse dans l’elliptique. L’excentrique phagocyte l’empirique. Le fantasmagorique révoque le romantique. L’animal s’humanise, l’humain se bestialise dans l’errance égotique. L’extravagance amalgame les non-sens. Les temporalités se confondent. La syntaxe se dévergonde. La sémantique vagabonde. Le fragmentaire absorbe les interprétations impossibles. N’est-ce pas son génie d’alchimiste, cette transmutation des répulsions frustratives en fulminations créatives. , Mohammed Khair Eddine, poète qui s'excommunia d'une société honnie
  • Tandis que les cadres du Parti privent les frondeurs de nourriture jusqu’à ce que mort s’ensuive, écrit Yang, le cannibalisme et la nécrophagie se généralisent, comme en attestent les rapports de police. «Dans la petite ville de Linxia [province du Gansu, à 800 km au nord de Chengdu], 588 personnes ont mangé 337 cadavres ; à Hongtai, 170 personnes en ont mangé 125, dont 5 tuées dans ce but. Il y eut des cas où des parents ont dévoré leurs enfants, des maris leurs femmes, des frères leurs sœurs.» Dans l’Anhui [à 450 km à l’ouest de Shanghai], «il arrivait que la viande [cuite, en général] se retrouve sur le marché». Comme les villes sont coupées des campagnes et qu’il est interdit de voyager, l’information ne circule pas. Les campagnes meurent en silence. Libération.fr, Dans l’empire de la faim - Libération
  • l y a encore peu de temps, on l’appelait simplement Nordic Games. En 2013, le petit éditeur scandinave avait surpris tout le monde en avouant ses penchants pour la nécrophagie et avalait goulûment le catalogue – et le nom – de feu THQ. Celui qui a été rebaptisé THQ Nordic en 2016 vient tout juste de lâcher un petit rot digestif et de réaliser qu’il avait de nouveau un petit creux. Son casse-croûte s’appelle cette fois Koch Media et a coûté 121 millions d’euros. Il est, contrairement au précédent, bien vivace et méchamment copieux. Entre les deux tranches de pain complet figure l’éditeur Deep Silver, propriétaire de grosses licences telles que Saints Row, Dead Island ou encore Metro, dont le prochain épisode, Exodus, doit sortir cette année. Que quelqu’un le surveille et l’empêche de forcer sur le digestif, des fois que, dans l’euphorie, il décide d’annoncer un nouveau Homefront… G.M. Canard PC, News | CanardPC.com
  • Les nombreux rapports et correspondances secrètes entre dirigeants et responsables du Parti et du GPU retrouvés dans les archives reflètent une vision policière, très distanciée, des «difficultés alimentaires» (le terme de famine n’est quasiment jamais mentionné). Celles-ci sont attribuées au «sabotage occasionné dans l’agriculture de l’Ukraine par les éléments koulaks et contre-révolutionnaires qui tentent d’exploiter les difficultés alimentaires passagères dans leurs propres buts contre-révolutionnaires, diffusent des rumeurs sur une prétendue famine, font exprès de ne pas enterrer les morts [46]». Particulièrement révélatrices de cet état d’esprit sont, par exemple, les autopsies ordonnées par le chef de la police politique de la région de Dniepropetrovsk pour déterminer les «causes exactes de la mort» des affamés: ces individus étaient-ils vraiment morts de faim? N’avait-on pas eu affaire à une «provocation de l’ennemi» [47]? Ou bien encore les rapports policiers rédigés sur les cas de cannibalisme et de nécrophagie, relatés avec la distance du colon blanc décrivant les mœurs sauvages d’une peuplade primitive. , La grande famine ukrainienne de 1932-1933: l'apogée (2) | A l'encontre
  • À la question que penses-tu des nouveaux philosophes : « Rien. Je crois que leur pensée est nulle […]. Ils cassent le travail […]. Ils ont une nouveauté réelle, ils ont introduit en France le marketing littéraire ou philosophique au lieu de faire une école […]. Ce qui me dégoûte est très simple ; les nouveaux philosophes font une martyrologie. Ils vivent de cadavres. » Diagnostic lucide. La nécrophagie avide de victimes n’a cessé de prospérer depuis, des comptabilités macabres du Livre noir aux déambulations hallucinées de Glucksmann à Manhattan sur les traces d’un Dostoïevski imaginaire. « Rien de vivant ne passe par eux, mais ils auront accompli leur fonction s’ils tiennent assez la scène pour mortifier quelque chose [6]. » Club de Mediapart, Grandeurs et misères de Deleuze et Foucault, par Daniel Bensaïd | Le Club de Mediapart
  • On peut manger de la viande sans devoir tuer un animal. C’est ce que font les hyènes, ça s’appelle la nécrophagie. , Pourquoi j’ai décidé de continuer à manger de la viande - Terra eco
  • -Combien ? Pour nous laisser le plaisir de la nécrophagie ? AgoraVox, Les crabes et le Secrétaire - AgoraVox le média citoyen
  • Manger les saints c’est de l’anthropophagie ou alors de la nécrophagie AgoraVox, Quand manger sain devient une maladie - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « nécrophagie »

Langue Traduction
Anglais necrophagia
Espagnol necrofagia
Italien necrophagia
Allemand nekrophagie
Chinois 死灵
Arabe مجنرة
Portugais necrofagia
Russe necrophagia
Japonais 壊死
Basque necrophagia
Corse necrofagia
Source : Google Translate API
Partager