La langue française

Nasillonner

Sommaire

  • Définitions du mot nasillonner
  • Étymologie de « nasillonner »
  • Phonétique de « nasillonner »
  • Traductions du mot « nasillonner »

Définitions du mot nasillonner

Trésor de la Langue Française informatisé

NASILLONNER, verbe intrans.

Vieilli. Nasiller un peu, avoir l'habitude de nasiller. (Dict. xixeet xxes.).
Nasillonner de qqc.Parler d'une façon monotone (en disant des choses futiles). Dante a eu seul le droit de s'associer aux grands poètes qu'il rencontre dans les régions d'une autre vie. Comment nommer Louis XVIII en place de l'empereur? Je rougis en pensant qu'il me faut nasillonner à cette heure d'une foule d'infimes créatures (en m'y comprenant), êtres douteux et nocturnes que nous fûmes d'une scène dont le large soleil avait disparu (Chateaubr., Mém., t.3, 1848, p.10).
Prononc. et Orth.: [nazijɔne]. Ac. 1798-1878: nasillonner. Étymol. et Hist. 1718 (Chansonnier hist. du XVIIIes., Rec. Clairambault-Maurepas, éd. E. Raunié, t.3, p.102). Dér. de nasiller*; suff. -onner*.
DÉR.
Nasillonneur, -euse, subst.,rare. Personne qui nasillonne. M. de Villèle, notamment, sans éclat de parole, sans agrément de débit, nasillonneur, mais plein de ressources et d'habileté sur le terrain positif de la discussion et dans le pied-à-pied des débats. M. de Villèle, vers la fin de la session, fit ses preuves de tacticien parlementaire consommé (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t.4, 1863, p.256). [nazijɔnoe:ʀ], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1770 (Voltaire, Lettre à M. d'Alembert, 19 déc. ds Corresp., éd. [L. Morand], t.15, p.290); de nasillonner, suff. -eur2*.
BBG.Quem. DDL t.4.

Wiktionnaire

Verbe

nasillonner \na.zi.jɔ.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Synonyme de nasiller.
    • Or, c'était fête à la synagogue, ténébreusement étoilée de lampes d'argent, et les rabbins, en robes et en lunettes, baisaient leurs talmuds, marmottant, nasillonnant, crachant ou se mouchant, les uns assis, les autres non. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842, page 51)
    • Comment nommer Louis XVIII en face de l'Empereur ? Je rougis en pensant qu'il me faut nasillonner à cette heure d'une foule d'infimes créatures dont je fais partie, êtres douteux et nocturnes que nous fûmes d'une scène dont le large soleil avait disparu. — (Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe, Livre VII, 1910)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

NASILLONNER (na-zi-llo-né, ll mouillées, et non na-zi-yo-né) v. n.
  • Diminutif de naziller.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nasillonner »

(Siècle à préciser) Croisement de nasonner et nasiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nasillonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nasillonner nasilɔne

Traductions du mot « nasillonner »

Langue Traduction
Anglais nasal
Espagnol nasal
Italien nasale
Allemand nasal-
Chinois
Arabe الأنف
Portugais nasal
Russe назальный
Japonais
Basque sudur
Corse nasale
Source : Google Translate API
Partager