La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « naisage »

Naisage

Définitions de « naisage »

Wiktionnaire

Nom commun - français

naisage \nɛ.zaʒ\ masculin

  1. (Droit ancien) Taxe que l'on payait pour pouvoir faire rouir du chanvre.
    • Le droit de naisage est celui de porter le chanvre à rouir dans l'étang, partout ailleurs que dans la pêcherie et près des thous. — (Roland Billard, Derrière chez moi, y'a un étang, Éd. Quæ, Versailles 2010)
    • Tout propriétaire de l'assec, tout portionnaire de l'évolage a droit de naisage, de brouillage et de champéage, alors même qu'il n'aurait aucune pie. — (Jean Joseph de Verneilh-Puyraseau, Observations des commissions consultatives sur le projet de code rural, Imprimerie impériale, Paris 1811)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NAISAGE, s. m. (Jurispr.) droit de faire rouir son chanvre ou son lin dans une riviere, étang ou autre place remplie d’eau.

On entend aussi par naisage le droit que le seigneur ou propriétaire de l’eau portoit en quelques endroits pour la permission par lui accordée de mettre rouir du chanvre ou du lin dans son eau. Voyez Revel, sur les statuts de Bresse, p. 276. Collet, sur les statuts de Savoye, l. III. sect. 2. pag. 95. & Roise & Roteur. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « naisage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
naisage nɛsaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « naisage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Naisage

Retour au sommaire ➦

Partager