La langue française

Nacaire

Sommaire

  • Définitions du mot nacaire
  • Étymologie de « nacaire »
  • Phonétique de « nacaire »
  • Traductions du mot « nacaire »

Définitions du mot « nacaire »

Trésor de la Langue Française informatisé

NACAIRE, subst. fém.

HIST. DE LA MUS. Instrument de musique militaire en usage chez les Sarrasins (auxquels il fut emprunté au retour des Croisades) et qui ressemblait, mais en plus petit, aux timbales de cavalerie. C'est aux armées orientales et égyptiennes que nos croisés empruntèrent (...) les nacaires ou timbales, dont les roulements effrayaient tant nos chevaliers (Gastoué,Prim. mus. fr.,1922, p.109).Ce que nous dénommons aujourd'hui timbale s'est appelée au moyen âge nacaire (Schaeffner,Orig. instrum. mus.,1936, p.366).
Prononc.: [nakε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1276 nacaire (Adenet le Roi, Enfances Ogier, éd. A. Henry, 5696). Empr. à l'ar. naqqāra «petit tambour ou timbale, bassin de cuivre ou de terre recouvert d'une peau tendue; grosses timbales en cuivre portées sur un chameau ou un mulet» (Dozy t. 2, p. 711a). Bbg. Hope 1971, p. 45. _ Quem. DDL t. 10.

Wiktionnaire

Nom commun

nacaire \na.kɛʁ\ féminin

  1. (Histoire) (Musique) Ancien instrument de musique militaire d'origine indienne, importé d'Orient durant les croisades, et similaire à une paire de timbales. → voir nagara
    • Sa relation fut ici brusquement interrompue par le signal de l’assaut, qui fut donné par la sonnerie d'un clairon strident, à laquelle répondit immédiatement une fanfare des trompettes normandes venue des créneaux qui, mêlée au crépitement des nacaires (sortes de timbales), renvoyèrent une musique de bravade au défi de l’ennemi. — (Walter Scott, Ivanhoé, 1819 ; traduit de l’anglais par Henri Suhamy, in Ivanhoé et autres romans, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2007, p. 339)
    • (XIIIe siècle) Et sembloit que foudre cheist [tombât] des ciex au bruit que les nacaires, les tabours et les cors sarrazinois menoient. — (Jean de Joinville)
    • Car adecertes le jeudi ensivant d’icelle sepmaine de la Penthecouste, touz les bourgois et maistres de Paris firent très belle feste, et vindrent les uns en paremens riches et de noble euvre fais, les autres en robes neuves, à pié et à cheval, chacun mestier par soy ordené, ou dessus dit ille de Nostre Dame, a trompes, tabours, buisines, timbres et nacaires, a grant joie et a grant noise demenant et de tres biaus jeux jouant. — (Les Grandes Chroniques de France, Philippe IV le Bel, chapitre 68)
    • Apriès, y entra li rois à grant solennité de trompes et de nakaires [...]. — (Jean Froissart, Chroniques, récit de la reddition de Berwick à Édouard III d'Angleterre en 1333)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

NACAIRE (na-kê-r') s. f.
  • Ancien instrument de musique militaire, sorte de timbale.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et sembloit que foudre cheist [tombât] des ciex au bruit que les nacaires, les tabours et les cors sarrazinois menoient, Joinville, 215.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nacaire »

De l’arabe naqqāra « petit tambour ou timbale », de l’arabe naqar, « battre le tambour et sonner la trompette ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. nacara, bas-grec ἀνάϰαρα ; du pers. nakāret, petite timbale ; venant de l'arabe nakar, qui signifie battre le tambour et sonner la trompette.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « nacaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nacaire nakɛr

Traductions du mot « nacaire »

Langue Traduction
Anglais nacaire
Espagnol nacaire
Italien nacaire
Allemand nacaire
Chinois 纳卡莱
Arabe النكاير
Portugais nacaire
Russe nacaire
Japonais ナセア
Basque nacaire
Corse nacaire
Source : Google Translate API
Partager