La langue française

Nabatéen

Sommaire

  • Définitions du mot nabatéen
  • Étymologie de « nabatéen »
  • Phonétique de « nabatéen »
  • Citations contenant le mot « nabatéen »
  • Traductions du mot « nabatéen »

Définitions du mot nabatéen

Wiktionnaire

Adjectif

nabatéen \na.ba.te.ɛ̃\ masculin

  1. Relatif à la Nabathée ou Arabie Pétrée dont la capitale était Pétra.
    • Limitrophe de la ville israélienne d’Eilat, de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite, Aqaba est un des lieux touristiques prisés de la Jordanie, avec un accès facile vers la ville nabatéenne de Petra (100 km plus loin) et le célèbre désert du Wadi Rum (50 km). — (« Fan de Star Trek, Abdallah II accueillera en Jordanie son Centre futuriste », 20Minutes.fr, 14 aout 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

NABATÉEN (na-ba-té-in, è-n') adj.
  • Nom donné par les Arabes à la langue et à la littérature assyriennes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nabatéen »

Voir Nabatéen.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nabatéen »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nabatéen nabateɑ̃

Citations contenant le mot « nabatéen »

  • Le nabatéen est une langue venue d'Arabie, bien connue grâce aux milliers d’inscriptions qui couvrent les monuments et roches du territoire. Si quelques papyrus ont apporté de la matière à l'entreprise de déchiffrement, ce sont surtout les graffiti qui ont permis d'en savoir plus sur la langue et la culture du pays. Gravés pour la plupart par des marchands et pèlerins pour commémorer leur voyage et remercier les dieux, ces messages ont aussi permis de mettre en lumière les liens entre écriture arabe et nabatéenne. Liée à l'araméen, le nabatéen a en effet servi à partir du IIe s. de support écrit aux sons arabes auxquels il s'est adapté : si le type cursif et les ligatures d'origine ont été conservés, des points ont été petit à petit ajoutés à son alphabet pour différencier certaines lettres et pouvoir retranscrire tous les sons. C'est à partir de cette évolution que l'écriture arabe s'est constituée officiellement vers le VIe s., avant de prendre son essor. , Les Nabatéens - Les ancêtres de l'Arabie - Herodote.net
  • Qu’ont de particulier les cités de Pétra et Hégra ? Laïla Nehmé1 : Elles appartenaient toutes les deux au royaume nabatéen, une entité politique qui, aux premiers siècles avant et après J.-C., contrôlait une vaste région couvrant le sud de la Syrie, la Jordanie, la région du Hijâz au nord-ouest de l’Arabie Saoudite, le Negev et, sans doute, le Sinaï. Indépendant jusqu’en 106 après J.-C., le royaume a été annexé par l’empereur Trajan qui en a fait une nouvelle province romaine, celle d’Arabie. Pétra, qui se trouve au sud de la Jordanie actuelle, en était la capitale. La cité est organisée autour d’un centre urbain monumental où se dressent de nombreux bâtiments publics, des temples et des maisons aux murs recouverts de peintures qui rappellent celles de Pompéi. Autour de ce centre, on trouve des centaines de monuments, principalement funéraires, taillés dans le grès des falaises, dont les plus grands mesurent près de 50 mètres de haut. Pétra est inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1985, et le site attire chaque année des dizaines de milliers de touristes. Hégra (aujourd’hui Madâin Sâlih, à 300 kilomètres au nord-ouest de Médine), était une grande ville provinciale située à la frontière sud du royaume nabatéen, à la fois poste militaire et station caravanière. Les tombeaux y sont comparables à ceux de Pétra, mais le centre urbain était construit en brique crue. CNRS Le journal, Le royaume oublié des Nabatéens | CNRS Le journal
  • En Arabie saoudite, la région d’Hégra abrite un exceptionnel site nabatéen, classé sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco en 2008. Rappel de son histoire, à l’occasion de l’exposition « Al-Ula, merveille d’Arabie », à l’Institut du monde arabe, à Paris. Le Monde.fr, Al-Ula : un corridor aux 7 000 ans d’histoire
  • Pièces archéologiques, photos, films, l'Institut du monde arabe présente une exposition sur la région d'AlUla, au nord de l'Arabie Saoudite, où se trouvent de fabuleux tombeaux nabatéens méconnus (exposition prolongée jusqu'au 8 mars 2020) Franceinfo, AlUla et Madâin Sâlih, la petite soeur de Pétra, des perles d'Arabie à découvrir à l'Institut du monde arabe
  • L'origine des mondes culturels | Connue pour ses immenses tombeaux creusés dans la roche, la cité nabatéenne vieille d’environ 2000 ans fascine également par sa gestion de l’eau dans un environnement rocheux et aride grâce à une parfaite maîtrise de la technologie hydraulique. France Culture, A Pétra, derrière les rochers, une histoire d’eau
  • L'Institut du monde arabe organisera au printemps 2019 une grande exposition sur la site saoudien d'Al-Ula-Madaïn Saleh, a annoncé l'Institut. Le site, qui comprend une cité antique nabatéenne, fait l'objet d'un accord franco-saoudien de développement culturel dans cette région. Franceinfo, Arabie saoudite : une exposition sur le site nabatéen de Madaïn Saleh à l'Institut du monde arabe en 2019
  • Caroline Durand propose une introduction sur l’histoire et la géographie du royaume nabatéen. François Villeneuve explique dans sa contribution que les recherches scientifiques sur ce territoire ne se sont vraiment développées que depuis trois décennies et ont permis un véritable renouvellement de nos connaissances. Laïla Nehmé propose une introduction sur les deux principales villes de Nabatène Pétra et Hégra qui vont faire l’objet de nombreux articles dans ce dossier. Elle développe notamment la question de l’environnement et de l’approvisionnement en eau. L’histoire et la géographie de ces deux sites expliquent un certain nombre de différences majeures. Après un focus sur les objets du quotidien et la table des Nabatéens, l’article de Stephan G. Schmid est consacré à l’architecture aristocratique nabatéenne. Les élites locales s’insèrent dans le cadre du monde hellénistique et romain naissant : leur sédentarisation permet de manifester leur position sociale dans la pierre. Les demeures nabatéennes sont fortement influencées par les palais hellénistiques et hérodiens. Un focus sur les bains de Pétra est proposé. , Pétra et le royaume nabatéen (Dossiers d'archéologie)
  • Sur la façade du monument funéraire est gravée, dans un cartouche, cette inscription nabatéenne : "Ceci est le tombeau qu'a fait Hinat fille de Wahbu pour [elle]-même et pour ses enfants et sa descendance, à jamais. Et personne n'est autorisé à [le] vendre ou à [le] mettre en gage ou à écrire un bail de location pour ce tombeau. Et quiconque fera autrement que ceci, sa part reviendra à son héritier légitime. En l'an vingt et un de Malichos le roi, roi des Nabatéens". Soit en l'an 60 de l'ère chrétienne. Le Monde.fr, La résurrection des Nabatéens

Traductions du mot « nabatéen »

Langue Traduction
Anglais nabataean
Espagnol nabateo
Italien nabatea
Allemand nabatäisch
Chinois 纳巴泰人
Arabe النبطية
Portugais nabateu
Russe nabataean
Japonais ナバテア人
Basque nabataean
Corse nabataean
Source : Google Translate API
Partager