La langue française

Myxomycète

Sommaire

  • Définitions du mot myxomycète
  • Étymologie de « myxomycète »
  • Phonétique de « myxomycète »
  • Citations contenant le mot « myxomycète »
  • Traductions du mot « myxomycète »

Définitions du mot myxomycète

Wiktionnaire

Nom commun

myxomycète \mik.sɔ.mi.sɛt\ masculin

  1. (Botanique) Champignon proche du règne animal vivant en symbiose avec des bactéries.
    • Le myxomycète Dictyostelium offre un exemple intéressant d’alternance entre les deux états soumis à une régulation environnementale. — (Christian De Duve, Singularités : jalons sur les chemins de la vie, 2005)
    • S'il ne le fait pas, les myxomycètes rendent impossibles de tracer une ligne de démarcation quelconque entre les protistes et les plantes. — (Léon A. Dumont, Haeckel et la théorie de l'évolution en Allemagne, 2009)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MYXOMYCÈTE (mi-kso-mi-sè-t') s. m.
  • Synonyme de myxogastre (voy. ce mot ci-dessus).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « myxomycète »

Mot dérivé de mycète avec le préfixe myxo-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Μύζειν, mucosité, et μύϰης, champignon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « myxomycète »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
myxomycète miksɔmisɛt

Citations contenant le mot « myxomycète »

  • Cachés dans nos forêts, les myxomycètes sont méconnus au Québec. Suzanne Béland lève le voile sur ces petits organismes étonnants. Québec Science, Avril-mai 2020 - Québec Science
  • En temps normal, le myxomycète s'apparente plus à une masse gélatineuse qui est en réalité une cellule unique composée de plusieurs noyaux. C'est seulement lors de leur reproduction, par production de spores, que les myxomycètes produisent des structures incroyables comme celle-ci. Futura, Brève | Étrangeté du vivant : ceci n'est pas un champignon hallucinogène
  • Physarum polycephalum est une espèce de myxomycètes capable d’apprendre de ses expériences, selon des travaux menés au Centre national de la recherche scientifique, en France. Lorsqu’elle s’agglutine ainsi, on la surnomme «blob». Image: 20170060_0005 © Audrey Dussutour/CRCA/CNRS Photothèque Québec Science, Le monde fascinant des myxomycètes sous la loupe de Suzanne Béland - Québec Science
  • Plus précisément, le blob appartient à la classe des myxomycètes, ce qui signifie « champignons gluants ». On pensait donc que les myxomycètes faisaient partie des champignons, puis on les a déplacés dans le bon règne. Comme pour les insectes, il reste beaucoup d’espèces à découvrir parmi ces myxomycètes. On en connaît environ mille et on estime qu’il y en aurait dix-mille. Or, il peut y avoir autant de différences entre deux espèces de myxomycètes qu’entre un rongeur et une baleine chez les mammifères. CNRS Le journal, Le blob, nouvelle star du zoo de Paris | CNRS Le journal
  • Cet "extraterrestre" est en réalité un myxomycète, aussi surnommé "blob" en référence au film The Blob dans lequel un organisme ressemblant à une gelée anglaise arrive d’une autre planète et dévore tout sur son passage. Ce fait divers texan fut la première apparition médiatique du blob. Franceinfo, Découvrez l'histoire du blob, cet organisme unicellulaire qui ressemble à une omelette
  • On apprend ainsi que, longtemps rangé parmi les champignons, le blob a rejoint les myxomycètes dans les années 1990 ; qu’il aime particulièrement les flans (35 recettes différentes ont été élaborées) et les flocons d’avoine (bio pour le blob français, mais non bio pour le blob américain). Il vient par ailleurs de faire une entrée remarquée au zoo de Vincennes. Le Monde.fr, Le blob, gluant et glouton géant des labos, sur Arte
  • La médiathèque de Nègrepelisse accueille l'exposition étonnante d'Anne-Marie Rantet-Poux «Le monde étrange des myxomycètes, les champignons qui bougent» jusqu'au 17 mars. Les myxomycètes? Jamais un organisme vivant n'a autant intrigué les scientifiques! Le myxomycète met au défi toutes les lois de la classification habituelle. Il n'est ni un animal ni un végétal ni un champignon! Et pourtant, successivement, il présente une caractéristique des trois règnes! Pharmacienne à la retraite, elle se consacre entièrement à ces étranges petits êtres. Pour nous faire comprendre ce phénomène étrange, elle le montre en photos, réalisées en mode macro sans le moindre artifice. ladepeche.fr, Nègrepelisse. «Champignons qui bougent», les mystérieux myxomycètes - ladepeche.fr
  • Notre 'blob', parmi nous depuis 500 millions d'années, possède les capacités de certaines plantes, animaux ou champignons mais ne fait partie d'aucun de ces règnes. Il s'agit d'une cellule unique et géante qui peut atteindre 10 m² tant sa capacité d'expansion est énorme. Ce myxomycète, littéralement 'champignon vivant', bien que ce ne soit pas du tout un champignon, n'hésite pas à s'en nourrir lorsqu'il en croise un sur son passage et met à peine une heure à enrober puis engloutir un bolet de belle taille ! auJardin.info, Le blob, une substance visqueuse dotée d'une certaine intelligence
  • Un exemple parmi d'autres : les myxomycètes. Il s'agit de petites masses gélatineuses que l'on confond souvent avec des champignons. En réalité, ce ne sont ni des plantes ni des animaux, mais plutôt des collectivités d'amibes. The Conversation, Faut-il être intelligent pour apprendre ?
  • Ce doit être une infox car le blob est une espèce de myxomycète et fait partie des protistes. Le gouvernement serait bienvenu à laisser la parole à ceux qui savent ! Vivent les mardis ! T'es sûr qu'on est mardi ?, épisode 01 – T'es sûr qu'on est mardi ?
  • Nombre de marcheurs sont sûrement passés devant lui, qui est présent dans tous les sous-bois du globe, sans connaître son incroyable pouvoir, le confondant avec un vulgaire lichen. Non, le myxomycète ne fait pas partie de ce monde : il est tout droit sorti d’un Marvel ! L'Eau vive - Actualité fransaskoise, Blob l’indestructible
  • Après s'être intéressée aux araignées et à leurs toiles, Anne-Marie Rantet-Poux, ancienne pharmacienne, aujourd'hui secrétaire de la Société des sciences naturelles de Tarn-et-Garonne, passionnée de photographie, installée à Monteils depuis quelques années, poursuit ses rencontres insolites, voire improbables. Aussi, depuis quelques mois, sa curiosité est partie à la découverte d'êtres vivants presque invisibles : les myxomycètes. ladepeche.fr, Monteils. Myxomycètes : une exposition qui vulgarise un monde étrange et insolite - ladepeche.fr
  • Après s'être intéressée aux araignées et à leurs toiles, Anne-Marie Rantet-Poux, pharmacienne, photographe, secrétaire de la Société des sciences naturelles de Tarn-et-Garonne, poursuit ses rencontres originales et improbables. Aussi, depuis quelques mois, sa curiosité part à la découverte d'êtres vivants presque invisibles : les myxomycètes. Ce monde nouveau et étrange demeure pour le néophyte au-delà d'une énigme scientifique, une profonde méconnaissance de l'espèce. ladepeche.fr, Monteils. Une exposition qui vulgarise les myxomycètes - ladepeche.fr
  • C’est un organisme assez primitif qui a entre 500 millions et un milliard d’années. Il a au départ été classé chez les végétaux puis chez les champignons. Il a fait un détour dans le règne animal et il est aujourd’hui dans la classe des myxomycètes, soit les champignons gluants, mais ce n’est pas un champignon. Audrey Dussutour France Culture, Ni mâle, ni femelle, sans cervelle, mais éternel, qu’est-ce que le blob ?
  • En 1973, au Texas, Marie Harris découvre dans son jardin, une chose étrange jaune et mousseuse. Elle ne s'en inquiète pas immédiatement, seulement, elle s'aperçoit qu'il grandit de manière inquiétante.Elle le disperse dans son jardin, mais le champignon réapparaît deux jours plus tard, régénéré. Elle décide alors de l'empoisonner avec un herbicide, qui se révèle inefficace. La police est appelée au secours, et l'intrus est bombardé d'eau à haute pression et canardé à coup de fusil ! Le nuisible survit à chaque attaque et semble invincible. Désespéré, le couple rend les armes, quand subitement, l'immortel ennemi disparaît, sans laisser de traces. Ils avaient simplement fait la connaissance d'un myxomycète inoffensif, que l'on surnomme aujourd'hui le « blob », en référence au film The Blob, réalisé par Irvin S. Yeaworth Jr, avec en acteur principal Steve McQueen.  , Le Blob, la nouvelle star du Parc zoologique de Paris – Que Faire à Paris ?
  • je n’ai pas cru un seul instant à ce poisson intergalactique, mais ça fait du bien de rire, et puis au lieu de faire une fixation sur une Scabiosa alien , pourquoi ne pas croire à un Coronavirus martien, à une bactérie jupitérienne ou à un myxomycète cométicole? Tela Botanica, Un descendant de Darwin découvre une plante d’origine extraterrestre et remet en cause la nomencature binomiale – Tela Botanica
  • Mais un myxomycètes c’est quoi ? Ce sont des organismes à plasmode, une masse de cytoplasme molle, déformable, et sans paroi squelettique. Leur nom est formé de « myxo » qui signifie gélatineux, gluant, et de « mycète » dont la racine myc- signifie champignon, car les myxomycètes sont traditionnellement étudiés par les mycologues, bien qu’il ne s’agisse pas de champignons. sudinfo.be, Mais qu’est ce que c’est? Une masse visqueuse et mystérieuse trouvée sur le bord de la route intrigue les internautes, «Ça ne cesse de grossir!»
  • Le blob est assez facile à observer dans la nature. Cherchez sur les vielles souches dans les bois. Dans mon bac à compost, des myxomycètes jaunes et gluants s’en échappent régulièrement en mai, sans doute pour diffuser leur pollen en fin de vie. Ils sortent par des trous qui sont beaucoup plus petits qu’eux et finissent par sécher ou s’écraser au pied du bac. AgoraVox, Le blob : un organisme surprenant, facette de la bio-inspiration - AgoraVox le média citoyen
  • Le blob est une espèce unicellulaire qui serait apparue il y a un milliard d’années et qui, malgré son apparence, n’est ni un animal, ni un champignon, ni une plante ; il fait partie de la classe mystérieuse des myxomycètes. Autrefois attribué à tort au règne fongique, par habitude, ce sont toujours les mycologues qui l’étudient aujourd’hui. Zoonaute.net, Le rendez-vous sauvage Europe et arrivée d'une nouvelle espèce au Parc Zoologique de Paris | Zoonaute, l'actualité zoos & aquariums près de chez vous
  • Le réalisateur Jacques Mitsch tourne actuellement au CNRS de Rangueil un documentaire sur le Blob, cet organisme unicellullaire aux incroyables facultés. Ce myxomycète est surnommé « le blob », y compris par les membres de la communauté scientifique. Organisme unicellulaire, il est doté de certaines capacités d’apprentissage. Son surnom de « blob » vient de son manque de forme particulière et en référence aux autres utilisations du mot blob, notamment du film de science-fiction The Blob d’Irvin S. Yeaworth Jr. sorti en 1958 et qui a pour personnage central un extraterrestre géant et gluant qui grossit en avalant les habitants (la cellule de P. polycephalum doublant de taille tous les jours) Toulouse7.com l Actualités Toulouse Informations, Venu du fond des âges, le Blob devient une star de cinéma
  • Ces moisissures visqueuses ont toujours été considérées comme un champignon, avant de rejoindre les myxomycètes, sous-classe des amibozoaires. On les trouve dans des endroits frais et humides, comme les forêts ou les caves. Au début de leur cycle, elles sont microscopiques, mais elles possèdent des noyaux qui peuvent se multiplier ou se diviser à volonté. Fredzone, Le Blob est arrivé à Paris
  • Cet « extraterrestre » est en réalité un myxomycète, aussi surnommé « blob » en référence au film The Blob dans lequel un organisme ressemblant à une gelée anglaise arrive d’une autre planète et dévore tout sur son passage. Ce fait divers texan fut la première apparition médiatique du blob. The Conversation, À la rencontre du blob, cette étonnante créature unicellulaire
  • Le blob, une grosse cellule gélatineuse de 10m2, est une espèce atypique. Entre animal, végétal et champignon, il possède des fonctions similaires à celles des yeux, des oreilles, de la bouche, de l’estomac, il a pas moins de 720 types sexuels… Mais il n’a pas de cerveau ni de de système nerveux. Pourtant, ce myxomycète apparu sur Terre il y a environ un milliard d’années se déplace (entre 1 à 4 centimètres par heure) et il stocke les informations – une fonction qui s’apparente à notre mémoire. European Scientist, Le blob « stocke » sa mémoire par l’absorbation
  • En réalité, le blob est bien connu des scientifiques qui l’appellent myxomycète. Ce qui veut dire, en grec, « champignon gluant ». Sauf que le blob n’est pas un champignon, le blob n’est pas une plante, et le blob n’est pas non plus un animal. Il a les caractéristiques des trois à la fois. Du coup, il a été classé dans la famille fourre-tout de la biologie : les protistes. Quand on ne sait pas ce que c’est, c’est un protiste. Causeur, Blob l'éponge - Causeur
  • Je suis cinéphile et dès que je l’ai vu, j’ai pensé au film américain de 1958 avec Steve McQueen (dans lequel une masse informe ingurgite tous les habitants d’une ville, NDLR). À mon arrivée à Toulouse, c’était « le blob », tout le monde l’appelle ainsi désormais même s’il faudrait dire que nous travaillons sur Physarum polycephalum une espèce de la classe des myxomycètes… ladepeche.fr, «Sans cerveau, le blob est capable d'apprendre» - ladepeche.fr
  • Alors a priori, jusque là tout va bien. Sauf que ces services de production et culturels ne sont pas forcément en adéquation avec la biodiversité. C’est logique, on ne parle pas là d’éléments naturels, ou de fonctions écologiques, mais bien des avantages de la nature pour nous-même. Certains services, s’ils sont conservés, peuvent être nuisibles à la biodiversité. Par exemple, une forêt avec des arbres jeunes va pousser plus vite, donc stocker plus de CO2 qu’une forêt vieille. Il est plus facile de produire et vendre du bois dans une forêt jeune, plantée et entretenue. Une forêt jeune est donc plus intéressante qu’une forêt vieille, si l’on en croit cette sélection de services écosystémiques. Pour la maintenir jeune, il faut l’exploiter, et couper les arbres qui atteignent leur maturité, les revendre et gagner de l’argent au passage, tout en absorbant le CO2 de l’atmosphère. En revanche, une forêt vieille est beaucoup plus intéressante pour la biodiversité, les arbres vieux servent d’habitats à d’autres plantes (mousses, épiphytes), les arbres morts qui se décomposent offre de la nourriture à une multitude d’espèces (champignons, myxomycètes, insectes) qui sont à la base de nombreuses chaines trophiques (ils sont mangés par plein d’autres bestioles). Dans ce cas, que faire ? Le problème est très complexe et il n’est pas facile de décider. Vous vous dîtes sans doute que se protéger du changement climatique tout en gagnant de l’argent semble la solution la plus raisonnable (« win-win » comme on dit). Maintenant si je vous dis qu’il n’existe plus (allez, disons presque plus) de forêts vieilles en Europe, et si j’ajoute que si le bois produit par la forêt jeune et exploitée est brûlé, tout le CO2 emmagasiné par les arbres sera immédiatement relargué dans l’atmosphère, le choix devient moins clair et il semblerait donc qu’une jeune forêt serve avant tout… à vendre du bois, plus qu’à nous protéger du changement climatique. Tela Botanica, Les « services écosystémiques », définition, discussion, et limites dans la protection de l’environnement – Tela Botanica
  • Comme chaque année les scolaires pourront participer à une sortie-cueillette en forêt avec des animateurs pédagogiques, et assister à une conférence audiovisuelle avec le mycologue Denis Lucas. Des sorties cueillette en forêt seront organisées chaque jour, et une exposition des espèces trouvées sera présentée au public le samedi et dimanche place de l’Europe. Des ateliers pédagogiques seront également proposés, sur les odeurs des champignons, les confusions possibles, entre champignons toxiques et comestibles, et une initiation aux lichens et myxomycètes. , Les champignons seront-ils au rendez-vous des Mycologiades de Bellême, du 3 au 6 octobre 2019 ? | Le Perche
  • Le sujet aussi énigmatique qu'aguichant allait se révéler passionnant et permettre de découvrir cet «OVNI de la Biologie», le Blob, alias «le champignon gluant» autrement dénommé myxomycète Physarum polycephalum. Et tout a débuté comme un mauvais film «The Blob», un navet peu glorieux pour Steve Mac Queen, héros de cette sombre série Z dont quelques extraits furent projetés en ouverture. Car le blob fut décrit pour la première fois dans les années soixante-dix au Texas. Toute la conférence, hélas trop courte, fut une succession de découvertes sur cet organisme informe mais pouvant émettre des sortes de vaisseaux «sanguins», pouvant atteindre 2 m2, se mouvoir à 4 cm/h, sécher durant de très nombreuses années puis revivre et rajeunir. ladepeche.fr, Cahors. L'épopée du Blob a passionné le public - ladepeche.fr
  • Si ce myxomycète (littéralement "champignon gluant") peut couvrir jusqu'à 10 mètres carrés de surface, il n'est composé que d'une seule cellule. Une cellule qui assure donc toutes les fonctions nécessaires à sa survie. Ainsi le blob se déplace dans les sous-bois à raison d'environ un centimètre par heure. Ceci lui permet de partir à la recherche de nourriture - des champignons qu'il engloutit avant de les digérer - mais aussi de partenaires pour se reproduire. Dans ce domaine, il existe chez lui 221 sexes différents ! Une particularité qui accroit considérablement ses capacités de reproduction. Club de Mediapart, Science. Le Blob | Le Club de Mediapart
  • Le blob est constitué d'une seule cellule avec un noyau avec laquelle il doit tout faire : manger, se reproduire, avancer, etc... (alors que le corps humain fait tout ça avec 100 000 milliards de cellules). Il n'a pas de cerveau, ne réfléchit pas, mais répond à des stimulations. Alors cet organisme unicellulaire, «ce parasite qui apprend», fait souvent la une des journaux. Il est classé dans la catégorie des myxomycètes (genre de champignons gluants) qui compte plus de 1 000 espèces différentes et 720 sexes. «Il a donc plus de chance que nous de croiser le partenaire idéal pour que son énorme cellule sporule». Il déteste la lumière, se plaît beaucoup sur les écorces d'arbre, adore le compost, prend toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, avance entre 1 et 4 cm à l'heure et sa taille peut atteindre 10 m² . Il n'a pas d'yeux et navigue en laissant un mucus derrière lui qu'il déteste et le force à prendre d'autres chemins. Ce curieux blob avait été le héros d'un film américain dans les années soixante-dix où le second rôle était interprété par… Steve McQueen. Un remake est d'ailleurs dans les tuyaux. «Sa cellule se déplace grâce à son système veineux, un liquide jaune fluo considéré comme le sang du blob. Il avance parce qu'il a faim, c'est un vrai prédateur de bactéries et il raffole du porridge et des flocons d'avoine, pratique en laboratoire où il en dévore 4 kg par semaine». Une habitante du Texas en trouvant un dans son jardin avait même appelé le shérif pour s'en débarrasser mais les tirs de carabine n'ont pas eu raison de lui. Ce qui est fascinant c'est que le blob est immortel et que si on le coupe il cicatrise en deux minutes. On rêve donc des applications que la science pourrait en faire. Mais à la question «à quoi sert le blob ?», la chercheuse Audrey Dussutour, qui passe ses journées avec lui, jusqu'à partager son lunch de midi car «c'est un organisme de compagnie», préfère répondre : «On saura ça dans 20 ans». Il est vrai que la recherche avance à petits pas, comme le blob. En attendant, le livre «Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander», d'Audrey Dussutour, est disponible aux éditions équateurs sciences. ladepeche.fr, Audrey Dussutour et son blob : la science à la portée de tous - ladepeche.fr
  • Tout cela prend corps en studio, dans une déclinaison de l’anticipation made in sixties. Des couloirs coudés qui ne mènent nulle part, des « lounges » confortables, des machines douces, des vues de l’univers, tout cela coloré en orange, violet, moutarde ou turquoise, rehaussé de néons blancs tamisés. Côté son, ambiance sonar, automatisation douce et réverbération, bande électro de la plus belle eau. Les situations et dialogues, émaillés d’échappées romanesques et humoristiques, se nourrissent pour l’essentiel des hypothèses scientifiques les plus sérieuses. Big Bang, univers en expansion, matière invisible, intelligence des myxomycètes, théorèmes d’incomplétude de Gödel. Le Monde.fr, « Cosmodrama » : l’odyssée poético-philosophique de l’espace
  • Sept astronautes, accompagnés d’un singe, d’un chien et d’un myxomycète, sortent de cryogénisation à bord d’un vaisseau spatial. Ils ne savent pas pourquoi ils sont là, ni d’où ils viennent, ni où ils vont. SciFi-Universe.com, Film 2016 : Sorties cinéma SF 2016 | SciFi-Universe
  • On appelle aujourd’hui ces myxomycètes "Blob" par analogie avec ces 2 films de SF hollywoodiens marquants (1958-1988). Vers 1988, année du remake, sortait le "slime", jouet gluant qui faisait très blob lui aussi dans son genre ... et en temps réel à défaut d’être vorace. AgoraVox, Le Blob : les incroyables capacités d'un génie sans cerveau - Agoravox TV

Traductions du mot « myxomycète »

Langue Traduction
Anglais slime mold
Espagnol moho de fango
Italien muffa di melma
Allemand schleimpilz
Chinois 粘液模具
Arabe العفن الوحل
Portugais bolor limoso
Russe слизь
Japonais 粘菌
Basque lohi moldea
Corse muffa di limone
Source : Google Translate API
Partager