La langue française

Mycète

Définitions du mot « mycète »

Wiktionnaire

Nom commun

mycète \mi.sɛt\ masculin

  1. (Mycologie) Champignon qui appartient au groupe des eumycètes (ou mycota, ou Fungi).
    • Ainsi, elle ne ramassait jamais les agarics ; les champignons qu’elle cueillait étaient tous des espèces appartenant à la section comestible du genre Boletus (l’edulis fauve, le brun scaber, le rouge aurantiacus, et quelques proches parents), que certains nomment “champignons tubéreux” et que les mycologues définissent froidement comme étant “des mycètes terrestres, charnus, putrescents, stipités centralement”. — (Nabokov, traduction de Yvonne Davet, Autres rivages, in Œuvres romanesques complètes, t. II, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2010, p. 1176)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « mycète »

(Date à préciser) Du grec ancien μύκης, mykês (« champignon »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mycète »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mycète misɛt

Citations contenant le mot « mycète »

  • C’est un royaume étonnant, qui s’avère être l’une des clés de la vie sur Terre. Premiers organismes apparus sur notre planète il y a un milliard d’années, les champignons, aussi appelés mycètes, semblent inclassables : ni plantes ni animaux, ils constituent un règne en soi. Si les comestibles nous sont les plus familiers, la variété des mycètes a de quoi surprendre : entre les levures et les organismes pluricellulaires, il existerait des millions d’espèces. Multiples vertus À travers d’impressionnantes images macro en accéléré et des animations en 3D, ce film très documenté remonte le fil de l’évolution, montrant comment les champignons ont façonné l’écosystème que nous connaissons, et fait le point sur les recherches scientifiques les plus récentes dans le domaine de la mycologie. Production d’alcool ou de pain, propriétés médicinales (notamment d'antibiotiques ou d'anti-inflammatoires), décomposition des déchets… : la science s'intéresse aux innombrables vertus des champignons. Et se penche également sur les infections fongiques parfois mortelles, comme celle provoquée par le cryptococcus, un mycète qui se développe à la faveur du réchauffement climatique… ARTE, Au royaume des champignons - Regarder le documentaire complet | ARTE
  • Le blob est assez facile à observer dans la nature. Cherchez sur les vielles souches dans les bois. Dans mon bac à compost, des myxomycètes jaunes et gluants s’en échappent régulièrement en mai, sans doute pour diffuser leur pollen en fin de vie. Ils sortent par des trous qui sont beaucoup plus petits qu’eux et finissent par sécher ou s’écraser au pied du bac. AgoraVox, Le blob : un organisme surprenant, facette de la bio-inspiration - AgoraVox le média citoyen
  • Quelques-uns de ces soi-disant champignons donnent encore du fil à retordre aux mycologues. Ainsi, les oomycètes, qui sont des micro-organismes filamenteux (les agents du mildiou en font partie) et qui sont souvent considérés comme des champignons, n'en sont pas vraiment au sens strict (les "vrais" champignons sont les eumycètes). Leur paroi est en effet constituée de cellulose, comme les végétaux : ils seraient plutôt d'anciens végétaux, plus exactement d'anciennes algues ayant perdu leurs capacités photosynthétiques au cours de l'évolution. , Champignons : plus de ressemblances avec les animaux qu'avec les végétaux
  • Faites le test : demandez autour de vous quel champignon présente le plus de danger pour l’humain. Neuf personnes sur dix choisiront l’amanite phalloïde. Erreur on ne peut plus funeste. Avec ses quelques dizaines de décès en Europe les pires années, le « calice de la mort » devrait faire figure d’amateur dans la planète mycète. De même que le moustique surpasse de loin tous les animaux réputés féroces, les vrais tueurs, chez les champignons, sont microscopiques, méconnus et autrement plus meurtriers que notre vénéneuse des forêts. Le Monde.fr, Les champignons, une menace silencieuse sur la santé et l’alimentation humaine
  • Le mycète d'ongle d'orteil, ou onychomycose, est une infection à croissance lente de l'ongle et de la peau située en dessous. Miroir Mag, Symptômes, causes et traitement du problème de l'ongle commun - Miroir Mag
  • Son livre a eu le parcours d’un mycète. Autrement dit d’un champignon, ces êtres étranges, ni végétaux ni animaux, qui se propagent l’air de rien et s’enchevêtrent à d’autres êtres vivants pour mieux grandir. Paru en France il y a deux ans, vendu à 6 500 exemplaires, le Champignon de la fin du monde, sur la possibilité de vivre dans les ruines du capitalisme (éd. la Découverte) rassemble toujours des lecteurs conquis autour des débats qui lui sont consacrés, comme au centre Pompidou ou au festival la Manufacture des idées, il y a encore deux semaines. Soutenu par la philosophe américaine Donna Haraway, salué par Bruno Latour et Philippe Descola, préfacé pour son édition française par Isabelle Stengers, l’ouvrage de l’Américaine Anna Tsing continue à égrener ses spores et à séduire. Dans ce beau livre - presque poétique -, l’auteure, professeure d’anthropologie à l’université de Californie à Santa Cruz et à celle d’Aarhus au Danemark, suit la trace du matsutake. Ce champignon à la drôle d’odeur, et dont les Japonais raffolent, a la particularité de ne pousser que sur les sols dégradés par l’activité humaine. On dit que le premier être vivant à émerger des décombres d’Hiroshima était un matsutake. Anna Tsing retrace son chemin, des forêts de l’Oregon, où des cueilleurs à la vie précaire le dénichent, jusqu’au Canada, en Finlande ou au Japon. Et fait de ces champignons la métaphore d’un monde abîmé où tous les êtres vivants, humains ou non, devront apprendre à survivre et s’entraider. Anna Tsing dit qu’elle a la «fièvre» du matsutake, qu’elle a appris à pister à plat ventre, le nez au ras des feuilles. Grâce à eux, écrit-elle, «je sais qu’il y a encore des plaisirs au sein des terreurs de l’indétermination». Libération.fr, Anna Tsing: «Fabriquer des mondes n’est pas réservé aux humains, les histoires entre espèces sont entremêlées» - Libération
  • Mais un myxomycètes c’est quoi ? Ce sont des organismes à plasmode, une masse de cytoplasme molle, déformable, et sans paroi squelettique. Leur nom est formé de « myxo » qui signifie gélatineux, gluant, et de « mycète » dont la racine myc- signifie champignon, car les myxomycètes sont traditionnellement étudiés par les mycologues, bien qu’il ne s’agisse pas de champignons. sudinfo.be, Mais qu’est ce que c’est? Une masse visqueuse et mystérieuse trouvée sur le bord de la route intrigue les internautes, «Ça ne cesse de grossir!»
  • Une des découverte les plus passionnante des 15 dernières années est la redécouverte d'une association bénéfique entre les plantes (plus particulièrement les arbres) et les champignons (plus précisément les Fungis, ou mycète, le "champignon proprement dit n'étant que la "fructification" du mycète) Cette association "gagnant gagnant" est d'une importante déterminante pour la vie et le développement des deux organismes. On appelle cette association mycorhize. Club de Mediapart, Miscellanées scientifiques du mois d'août 2019 spécial nature & forêts | Le Club de Mediapart
  • Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, un champignon microscopique est en train de décimer les populations de chauves-souris d’Amérique du Nord. C’est un des axes de recherche du Dr Vikram Misra, professeur à l’université de la Saskatchewan. « Ce champignon est, selon toute vraisemblance, arrivé d’Europe et affectionne particulièrement les milieux humides et les grottes entres autres », souligne le professeur. Certaines espèces cavernicoles, comme la petite chauve-souris brune, vont servir d’hôte pour ce champignon durant l’hibernation, bien aidé par l’état de torpeur de l’animal. Le mycète s’installe dans les tissus de la chauve-souris et va coloniser les parties sans poil de l’animal : les ailes, les oreilles et surtout le nez d’où le nom de « syndrome du museau blanc » (appelée « WNS » en anglais pour White-nose Syndrome). Découverte pour la première fois dans l’État de New York en 2006, l’infection progresse de façon alarmante. Arrivé en 2010 dans l’Est canadien, ce symptôme est à nos portes puisque l’année dernière, les premiers cas de WNS ont été observés sur des populations sauvages de chauves-souris au Manitoba. L'Eau vive - Actualité fransaskoise, Les chauves-souris et l'hiver

Images d'illustration du mot « mycète »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mycète »

Langue Traduction
Anglais fungus
Espagnol hongo
Italien fungo
Allemand pilz
Chinois
Arabe فطر
Portugais fungo
Russe грибок
Japonais 菌類
Basque onddo
Corse fungu
Source : Google Translate API

Mycète

Retour au sommaire ➦

Partager