La langue française

Multiparité

Définitions du mot « multiparité »

Trésor de la Langue Française informatisé

Multiparité, subst. fém.a) Obstétr. Fait d'être multipare. Il peut survenir chez elles [les « grandes multipares »] des incidents ou même des accidents : du fait de cette « grande multiparité » (...) il s'agit souvent de femmes plus ou moins âgées (Lar. Méd.t. 21972).b) Zool. Condition des espèces multipares. La multiparité est un fait presque universel dans la nature; les plus grands animaux y font seuls exception (Lar. 20e).[myltipaʀite]. 1reattest. 1832 (Raymond); de multipare, suff. -(i)té*.

Wiktionnaire

Nom commun

multiparité \myl.ti.pa.ʁi.te\ féminin

  1. État d’une espèce dans laquelle la femelle est multipare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MULTIPARITÉ (mul-ti-pa-ri-té) s. f.
  • État d'une espèce dans laquelle la femelle est multipare.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « multiparité »

De multipare avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « multiparité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
multiparité myltiparite

Citations contenant le mot « multiparité »

  • La multiparité est un facteur de risque, notamment chez les femmes ayant une infection au HPV. Le thème de parité est employé en médecine pour désigner le nombre de fois qu’une femme a donné vie à un enfant. La multiparité est alors le fait pour une femme d’accoucher plusieurs fois. Masculin.com, Le cancer du col de l’utérus : un mal qui sévit
  • Une infection persistante par un HPV à haut-risque est une condition nécessaire mais non suffisante au développement du cancer du col. D’autres facteurs de risque peuvent agir de concert avec le HPV : tabac, infection par le VIH, utilisation à long terme de contraceptifs oraux, multiparité. , Cancer du col de l’utérus – Santé publique France
  • Plusieurs facteurs de risque favorisent cette pathologie notamment l’âge (entre 35 et 60 ans), les prédispositions génétiques (l’hérédité), le rapport sexuel précoce avec des partenaires multiples, la prostitution, l’infection à VIH/SIDA, la multiparité (plus de 5 accouchements), la prise durable des contraceptifs, le manque d’activité physique et d’hygiène intime, l’immunodépression (diminution des anticorps), le tabac ainsi que l’alcool à forte dose. , Digitalcongo.net | Le cancer du col de l’utérus, 2ème cause de mortalité chez la femme en RDC et dans le monde
  • Il existe plusieurs facteurs de risque parmi lesquels : la multiparité, des séquelles de traumatismes de l'endomètre comme une césarienne, un curetage, un utérus myomateux (avec des fibromes), une opération ou une endométrite chronique.   Femme Actuelle, Placenta accreta : qu’est ce que c’est ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Le premier trimestre a été choisi parce que des recherches antérieures avaient suggéré que les principaux facteurs de stress en début de grossesse avaient un impact plus important sur la santé du bébé que ceux subis plus tard dans la grossesse. Les résultats montrent qu'après avoir tenu compte d'autres facteurs potentiellement influents (tabagisme, âge, statut socio-économique, multiparité...), un déménagement à domicile au cours des trois premiers mois de la grossesse était associé à un risque accru d'insuffisance pondérale à la naissance de 37% et à un risque accru d'accouchement prématuré de 42% par rapport aux nouveau-nés de femmes qui n'avaient pas bougé pendant cette période. PARENTS.fr, Un déménagement au premier trimestre de grossesse peut augmenter le risque de naissance prématurée | PARENTS.fr
  • Combien de femmes sont-elles concernées en France ? Environ 2,5 millions de femmes sont sujettes à au moins une fuite urinaire par mois, dont 25 % expriment une gêne (IU)… qui malheureusement ne pousse qu’un tiers d’entre elles à consulter. Les enquêtes menées chez les 18 à 80 ans montrent que l’IU augmente en fréquence avec l’âge, avec deux pics, l’accouchement et la ménopause. La faiblesse du périnée (le plancher pelvien), liée à l’historique obstétrical (forceps, gros bébés, multiparité) ou à une forte pression transférée sur le périnée (excès de musculature abdominale, constipation chronique, tabagisme via la toux qui accompagne la bronchite chronique) est le premier facteur prédisposant. Un autre facteur moins fréquent (5 % des cas) est l’immaturité vésicale, responsable d’envies pressantes non maîtrisables. Il s’agit là d’une maladie génétique qui affecte fréquemment d’autres membres de la famille et peut s’annoncer dès l’enfance (pipi au lit). , Fuites urinaires féminines : des solutions existent
  • Certains parmi eux comme la multiparité, la promiscuité et les mauvaises conditions socio-économiques ce sont retrouvés dans cette étude. En effet, 92% de nos patientes ont au moins 4 enfants et plus de la moitié d’entre elles se retrouve dans la tranche d’âge de 30 à 40 ans. 72% des malades proviennent des cités populaires. , Le cancer du col de l'utérus : problématique de la prise en charge

Traductions du mot « multiparité »

Langue Traduction
Anglais multiparity
Espagnol multiparidad
Italien multiparity
Allemand multiparität
Chinois 多重奇偶性
Arabe التعددية
Portugais multiparidade
Russe multiparity
Japonais 多重パリティ
Basque multiparity
Corse multipurità
Source : Google Translate API

Multiparité

Retour au sommaire ➦

Partager