La langue française

Mouée

Définitions du mot « mouée »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOUÉE, subst. fém.

VÉN. Soupe épaisse des chiens courants dans laquelle on mêle les issues et le sang de la bête forcée. La mouée tirée du lièvre est constituée par ses intérieurs, son sang et du pain (Duchartre1973).
Prononc. et Orth.: [mwe]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1655 (Salnove, Vénerie royale). Mot d'orig. obsc. Peut-être dér. de moue* (FEW t.16, p.545a), ou ext. de sens de l'a. fr. muiee «ce que contient un muid» (xiiies. ds T.-L.), dér. de mui (muid*), v. FEW t.6, 3, p.12b.

Wiktionnaire

Nom commun

mouée féminin

  1. (Chasse) Mélange de sang de cerf, de lait et de pain coupé, qu’on donne aux chiens à la curée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOUÉE. n. f.
T. de Chasse. Mélange de sang de cerf, de lait et de pain coupé, qu'on donne aux chiens à la curée.

Littré (1872-1877)

MOUÉE (mou-ée) s. f.
  • Terme de vénerie. Soupe de chiens courants, composée de pain et de potage, ou de lait, dans laquelle on mêle du sang de la bête qu'ils ont forcée.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOUÉE, s. f. (Vénerie.) mélange du sang de la bête forcée, de lait, ou de potage selon les saisons, & de pain coupé par petits morceaux que l’on donne en curée aux chiens.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mouée »

Ce paraît être une application particulière du bas-latin modiata (de modius, boisseau) : une mouée se disait d'une certaine mesure de terre, qui, pour l'ensemencement, exigeait une boisselée de grain, modiata.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mouée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mouée mwe

Citations contenant le mot « mouée »

  • Un autre môme du village complète, reconstitue le puzzle de la cité des abbés influents. Il est bien placé pour en connaître un rayon : Marcel Gourlot est de ceux, justement, qui auraient aimé vivre l’aventure du remake vinicole. Avant cela, il a bossé son sujet, s’est plongé dans l’histoire de Gorze, a même écrit quelques ouvrages. Il peut l’affirmer depuis : le vin a ici coulé à flots avant que le docteur Ladoucette en fasse boire au roi de France de passage à Metz en 1744. Marcel Gourlot a trace, sur la commune, de 579 mouées de vignobles en 1728. Une mouée équivalant à 4,44 hectares. Une grande partie sur le mont Saint-Belin. Avec une population forcément taxée sur sa production. On imagine sans mal que les religieux, les premiers installés dans la localité, avaient apporté dans leur maigre besace quelques pieds sacrés. « Beaucoup de métiers de la vigne ont été pratiqués ici durant des années. Gorze fabriquait ses tonneaux. On a encore une ruelle des pressoirs. Le style des maisons est aussi un témoin », raconte Marcel Gourlot. , CES COMMUNES DONT LES RECOLTES ONT FAIT LA REPUTATION. Gorze : un picrate à s’accrocher aux rideaux…
  • Elle est "t'a touée" ...Oui, elle est à mouée ! ladepeche.fr, Figeac. Mimiss Tartouille : changer le regard sur les femmes tatouées - ladepeche.fr

Traductions du mot « mouée »

Langue Traduction
Anglais slack
Espagnol flojo
Italien allentamento
Allemand locker
Chinois 松弛
Arabe تثاقل
Portugais folga
Russe слабина
Japonais スラック
Basque lasaitasuna
Corse slack
Source : Google Translate API

Mouée

Retour au sommaire ➦

Partager