La langue française

Morfil

Sommaire

  • Définitions du mot morfil
  • Étymologie de « morfil »
  • Phonétique de « morfil »
  • Citations contenant le mot « morfil »
  • Images d'illustration du mot « morfil »
  • Traductions du mot « morfil »

Définitions du mot « morfil »

Trésor de la Langue Française informatisé

MORFIL1, subst. masc.

Vx. Dent d'éléphant, ivoire à l'état brut. (Dict. xixeet xxes.). Le navire était chargé de morfil et de poudre d'or (Ac.1835, 1878).On tire beaucoup de morfil des côtes de Guinée (Guérin1892).
Prononc. et Orth.: [mɔ ʀfil]. Att. ds Ac. 1718-1878. Étymol. et Hist. 1545 morfil (Delb. ds DG [attest. non retrouvée ds Delb. Notes mss]: morfil ou dentz d'elephant); 1567 (Tarif de la carue de Rouen ds De Fréville, Mém. sur le comm. mar. de Rouen II, 459 ds Fonds Barbier: le millier poisant de morfil); 1554 marfil (N. de Nicolai, L'Art de naviguer, fo18 ro: or, argent, oeuvres de marfil). Empr. à l'esp. marfil «ivoire» (2emoitié xiiies. ds Cor.-Pasc.; déjà almafil en 892, ibid.) et celui-ci à l'ar. aẓm al-fīl «id.» (xes., ibid.) proprement «os d'éléphant» (aẓm «os», fīl «éléphant»).

MORFIL2, subst. masc.

TECHNOLOGIE
A. − Ensemble des particules et petites aspérités métalliques qui se forment sur le bord du tranchant d'une lame fraîchement affûtée. Le collier de Top était fait d'une mince lame d'acier trempé. Il suffisait donc de l'affûter d'abord sur une pierre de grès, de manière à mettre au vif l'angle du tranchant, puis d'enlever le morfil sur un grès plus fin (Verne, Île myst., 1874, p.115).
P. métaph. Ici je m'aiguisais, je perdais mes bavures et mon morfil (Arnoux, Chiffre, 1926, p.25).
B. − GRAVURE
1. Ensemble des petites barbes métalliques sur les bords du corps du burin. Synon. barbe1.Le morfil doit être supprimé avec un abrasif (Bég.Estampe1977).
2. Ensemble de barbes laissées sur la plaque de cuivre par le burin ou la pointe du graveur (d'apr. Bég. Estampe 1977). Synon. barbe1.
Prononc. et Orth.: [mɔ ʀfil]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1611 (Cotgr.). Comp. de mort* adj. et de fil*.

Wiktionnaire

Nom commun 1

morfil \mɔʁ.fil\ masculin

  1. Certaines petites parties d’acier, presque imperceptibles, qui restent au tranchant d’un couteau, d’un rasoir, etc., lorsqu’on les a passés sur la meule, et qu’il faut achever d’enlever par affilage pour se servir utilement de l’instrument.
    • On commence par donner un coup de lime pour blanchir les entablures des Ciseaux, & emporter en même temps les inégalités, s'il y en a ; on appareille les lames & l'on abat le morfil qu'il y a sur les tranchants, ce qui s'appelle affiler. — (Jean-Jacques Perret, L'Art du Coutelier, part. 1 - chap. 17 : Manière de monter les Ciseaux ; & les Principes généraux pour l'affilage des Ciseaux, des Couteaux, des Grattoirs, des Canifs & des Rasoirs, dans la collection Descriptions des arts et métiers faites ou approuvées par MM. de l'Académie royale des sciences, Paris : chez Saillant & chez Desaint, 1771, p. 124)
    • Sept épées de mélancolie
      Sans morfil ô claires douleurs
      Sont dans mon cœur et la folie
      Veut raisonner pour mon malheur
      Comment voulez-vous que j'oublie
      — (Guillaume Apollinaire, La Chanson du Mal-aimé, dans Alcools, 1913)

Nom commun 2

morfil \mɔʁ.fil\ masculin

  1. (Populaire) Défense brute d’éléphant.
    • Le Sénégal peut fournir, année commune, cinquante captifs, quatre mille cuirs, douze cens quintaux de gomme , & vingt quintaux de morfil. — (Jacques Savary des Bruslons & ‎Philemon-Louis Savary, Dictionnaire universel du commerce, t.1 (A-B), Jacques Estienne, 1748, page 373)

Nom commun

morfil masculin (pluriel morfilod)

  1. Cétacé
  2. Baleine
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MORFIL. n. m.
Certaines petites parties d'acier, presque imperceptibles, qui restent au tranchant d'un couteau, d'un rasoir, etc., lorsqu'on les a passés sur la meule, et qu'il faut achever d'enlever pour se servir utilement de l'instrument. Ôter, faire tomber le morfil d'un rasoir, d'un couteau.

Littré (1872-1877)

MORFIL (mor-fil) s. m.
  • Barbes ou aspérités métalliques, irrégulières et extérieures au véritable tranchant fait de dentelures microscopiques ; aspérités qui proviennent d'un premier repassage sur des pierres trop vives et disparaissent par un second repassage de deux faces sur des matières plus fines, plus onctueuses. On ôte le morfil au rasoir en le passant à l'huile, sur la pierre.

HISTORIQUE

XVIe s. Morfil, Oudin, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MORFIL, s. m. (Coutel.) c’est une petite lisiere très-mince, très-flexible, & très-coupante, qui se forme tout le long d’un instrument tranchant, & lorsqu’on l’émout sur la pierre à aiguiser, & lorsqu’on le passe sur la polissoire. Il faut enlever le morfil sur la pierre à repasser, ou sur la pierre à l’huile ; sans cette précaution le morfil se renversera, le tranchant s’ébréchera, & l’instrument ne coupera plus. Cette lisiere mince qui se fait par l’usure ou le frottement de la piece contre la meule ou la polissoire, ne peut être détachée du tranchant, parce qu’elle est trop flexible & trop mince. On peut sans se blesser, appuyer son doigt sur le tranchant d’un instrument, quand le morfil en est enlevé ; mais on se blesseroit sûrement, si le morfil y étoit. Rien ne rend mieux la nature du morfil, & n’explique plus nettement sa formation, que de l’appeller ce qu’on nomme bavure dans d’autres Arts.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « morfil »

Mort, fil : tranchant mort, émoussé, namur. moirt-fil.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) : De mort et de fil (=> tranchant mort)
(Nom commun 2) : De l’espagnol marfil lui-même de l’arabe azm-al-fil : (« défense d’éléphant »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voir le mot breton morvil.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « morfil »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
morfil mɔrfil

Citations contenant le mot « morfil »

  • L’évidage consiste à amincir les faces latérales de la lame. « Il doit être réalisé sans chauffer, sous peine de dénaturer l’acier de la lame ». Les meules à pierre ou à bande humide permettent, avec la présence d’eau, d’éviter cette chauffe. Une lame trop épaisse ou trop fine jouera sur la durée de coupe ainsi que sur sa fragilité. « Un évidage régulier évite la chauffe de la lame. L’évidage donne une meilleure pénétration de la lame, dans la matière, à l’image d’un poteau que l’on enfonce dans le sol : il s’enfoncera d’autant plus facilement qu’il est pointu ». Un bon évidage peut se mesurer avec un gabarit qui vérifie l’épaisseur au tranchant. L’évidage se réalise lame à plat sur la bande ou sur la pierre. « Dès que l’on aperçoit le morfil (voir plus bas), il faut arrêter de désépaissir ». Journal Paysan Breton, Cinq étapes pour un couteau tranchant | Journal Paysan Breton
  • Faire appel à un rémouleur permet de prolonger la durée de vie d’un couteau ou d’une paire de ciseau, jusqu’à plusieurs décennies. Et puis cela améliore considérablement la découpe d’une viande, d’un légume ou d’une touffe de cheveux. « Je recrée le tranchant avec des angles adéquats en fonction de la destination de l’objet. Exemple : un couteau à émincer doit avoir un angle plus aigu qu’un couteau à désosser. Ensuite, j’enlève la bavure, ou morfil. Et enfin, je nettoie. » Le tout pour quelques euros et quelques minutes par pièce. , Edition Longwy | Cosnes-et-Romain : le rémouleur n’est plus un second couteau...
  • On relève aussi un très beau sabre d’apparat Charles IV d’Espagne, sabre espagnol  à la montmorency et à garde tournante, inspiré par le style français très à la mode à la cour d’Espagne, ce superbe sabre à fusée cannelé en morfil possédant une garde en laiton doré, calotte à longue queue garde tournante à décor géométrique repercé (succession de trous et de fenêtres rectangulaires), belle lame courbe à double gorge de 695mm de long, pointe en dard, superbe gravure à la gloire du roi Carlos IV (El Cazado règne 1780-1808), la lame retient encore une grande partie de son polissage d’origine le premier tiers de la lame bleui (queue de paon ) pontet gravé de volutes de feuillages et sur une face « Viva Carlos IV » et sur l’autre « Rey de los Espagnas », fourreau cuir , chapelet bouterole laiton (la bouterole porte un bouton et une découpe pour le logement de la garde tournante. Vous savez tout sur ce sabre de très belle fabrication, vestige d’un officier espagnol lors de la bataille de Toulouse (est. 900/1000€). Culture 31, Guillaume Suduca, nouveau commissaire-priseur toulousain
  • Point suivant : les carres. Et là, aiiiiie. Il s’est créé un gros morfil sur les 4 carres, énoooooorme sur l'une d'entre elles. C’est la première fois que je vois une telle usure sur une si petite période de ride. Pour ceux qui se posent la question, non, je n’ai pas passé mon après-midi sur la partie « bleue » pour les user. Et ce n’est pas non plus la faute d’une fondue avec supplément patates/charcut’/bibine et dessert du midi qui aurait augmenté ma charge car j’ai sauté le déjeuner (pour les belges le dîner) – sauf à considérer qu’un sérieux de Leffe est un déjeuner (je suis belge quand même, je n’aillais quand même pas prendre une Kro’ et de plus, en Belgique, entre une Kro' et une Leffe, on préfère la bière). skipass.com, Test Zag H-96

Images d'illustration du mot « morfil »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « morfil »

Langue Traduction
Anglais morfil
Espagnol morfil
Italien morfil
Allemand morfil
Chinois 莫尔菲尔
Arabe مورفيل
Portugais morfil
Russe morfil
Japonais モーフィル
Basque morfil
Corse morfil
Source : Google Translate API
Partager