La langue française

Molière

Sommaire

  • Définitions du mot molière
  • Étymologie de « molière »
  • Phonétique de « molière »
  • Traductions du mot « molière »

Définitions du mot « molière »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOLIÈRE, subst. fém.

Région. (surtout au nord de la Loire)
A. − Carrière de pierres à meule; pierre servant à faire des meules. (Dict. xixeet xxes.). Synon. meulière.
B. − Terre grasse et marécageuse. La mer (...) a déposé, en effet, un cordon littoral dont la trace est visible (...) dans les molières ou marais de Cayeux (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr., 1908, p.98).
Prononc.: [mɔljε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1. mollière «carrière d'où l'on tire les pierres pour les meules»; pierre molière, molière v. meulier1sens 1 et 2; 2. ca 1310 molière «terre marécageuse» (G.Guiart, Royaux Lignages, I, 4003 ds T.-L.). 1 Dér. de mol, forme anc. de l'adj. mou*; suff. -ière*; 2 var. de meulière (v. meulier1*).

Wiktionnaire

Nom commun 1

molière \mɔ.ljɛʁ\ masculin

  1. (Distinction) Récompense française du monde du théâtre remise lors de la Nuit des Molières.
    • Michel Galabru a reçu le molière du comédien en 2008.
  2. (Belgique) (Habillement) Richelieu (type de chaussure).
    • Tout comme le blazer bleu marine, la chemise classique unie (blanche de préférence), le pantalon gris anthracite et les chaussures de ville (si possible des « molières », pure coïncidence par rapport au nom du lycée). — (Mélanie Geelkens, Uniforme : « Ton blazer, tu l’as acheté chez H&M ou Dior ? » sur http://studioweb.lesoir.be/, 3 décembre 2012)

Nom commun 2

molière \mɔ.ljɛʁ\ féminin

  1. Variante de mollière.
    • Depuis cinquante ans que le Sr Antoine chasse en France, en Allemagne, en Piémont, il n’a jamais vu de pays pareil à celui-ci et aussi difficile, pays de montagnes, coupé de ravins profonds et escarpés, de rochers souvent inaccessibles où les loups font leurs tanières, de nombreux bourbiers ou molières font encore courir de grands dangers aux voyageurs ; les ruisseaux, habituellement guéables, grossissent considérablement par les grandes pluies ; le pays est pauvre, mais les habitants se prêtent de bonne volonté aux battues. — (François Fabre, La bête du Gévaudan)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MOLIÈRE (mo-liè-r') adj. f.
  • Carrière molière, carrière d'où l'on tire les meulières.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. MOLIÈRE. Ajoutez :
2 S. f. Nom donné, dans le XVe siècle, aux boulets en pierre lancés par la poudre à canon, Journ. offic. 11 juill. 1875, p. 5214, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « molière »

Voy. MEULIÈRE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De Molière, pseudonyme porté au XVIIe siècle par le dramaturge français Jean-Baptiste Poquelin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « molière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
molière mɔljɛr

Traductions du mot « molière »

Langue Traduction
Anglais molière
Espagnol molière
Italien molière
Allemand molière
Chinois 莫利埃
Arabe موليير
Portugais molière
Russe мольер
Japonais モリエール
Basque molière
Corse molière
Source : Google Translate API
Partager