La langue française

Moï

Définitions du mot « moï »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOÏ, adj. et subst.

Des Moï ou des Moïs. Peuple d'Indochine vivant dans les montagnes du Vietnam et sur les plateaux du revers de la Cordillère Annamitique.
A. − [Parfois avec une majuscule] (Celui, celle) qui appartient à ce peuple. Le Chinois et l'Annamite, peuples de plaines, répugnent aux séjours montagneux dont (...) les Moïs et autres tribus ont su parfaitement s'accommoder (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p.110).
[En parlant d'une collectivité] Ce pauvre brave homme qui avait entrepris la défense de quelques villages Moïs, effroyablement opprimés par les administrateurs (Bloy, Journal, 1903, p.168).
B. − Qui est propre à ce peuple. La lance et le bouclier apparaissent dans de nombreuses danses moï (Cuisinier, Danse sacrée, 1951, p.39).
Subst. masc. sing., LING. Langue, comprenant plusieurs dialectes, parlée par ce peuple. (Dict. xxes.).
Prononc.: [moj]. Étymol. et Hist. a) 1874 un jeune Moï (A. T. Mondière, Notes sur l'anthropologie de la race annamite in Mém. de la Société d'anthropologie, févr. p.235); b) 1963 «ensemble des dialectes parlés par les Moïs» (Lar. encyclop.). De Moïs, nom d'un peuple d'Indochine (1890, Lar. 19eSuppl.).

Wiktionnaire

Nom commun 1

moï \mɔj\ masculin

  1. (Ichtyologie) Synonyme de tarpon des sables (poisson).

Nom commun 2

moï \mɔj\ masculin

  1. Langue parlée dans la péninsule de Doberai, dans l’île de Nouvelle-Guinée. Son code ISO 639-3 est mxn.

Nom commun 3

moï \mɔj\ masculin

  1. Une des langues du Congo. Son code ISO 639-3 est mow.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOI. Pronom singulier de la première personne, qui est des deux genres
.

MOI s'emploie comme sujet, à la place de Je : dans une proposition elliptique : Qui veut aller avec lui? Moi. Il est aussi fatigué que moi. Feriez-vous comme moi? - dans une proposition dont le verbe est à l'infinitif : Moi, trahir le meilleur de mes amis! Faire une lâcheté, moi! - dans une proposition participe : Moi parti, ils ont continué à délibérer. Comme sujet réel : Il n'y eut que moi de cet avis. Il s'emploie en outre comme sujet coordonné à un nom ou à un autre pronom : Mon avocat et moi sommes de cet avis. Son père, sa mère et moi, le lui avons défendu. Lui et moi l'avons ainsi décidé. Ni vous ni moi ne sommes contents de notre sort. Nous irons à la campagne lui ou moi. Il s'emploie comme attribut : C'est moi. Il s'emploie comme complément direct à la place de Me : dans une proposition elliptique : Qui a-t-on voulu désigner? Moi. On vous a désigné ainsi que moi; - dans une proposition dont le verbe est accompagné de ne... que... (au sens de seulement) : Je ne plains que moi; - après un verbe à l'impératif sans négation : Écoutez-moi. Récompensez-moi. Il s'emploie en outre comme complément direct coordonné à un nom ou à un autre pronom : Il a renvoyé son frère et moi. Il a mécontenté ses parents et moi. Il est venu nous voir mon frère et moi. Il viendra nous voir, vous et moi. Il s'emploie comme complément indirect sans préposition après un verbe à l'impératif non accompagné d'une négation : Pardonnez-moi. Obéissez-moi. Rendez-moi compte. Dites-moi la vérité. Mais avec le mot en, on dit : Donnez-m'en. Rendez-m'en compte. Dites-m'en la cause. Quelquefois, et dans le langage familier, Moi, complément indirect, s'emploie d'une manière explétive et marque seulement une insistance plus vive de la part de celui qui parle : Faites-moi taire ces gens-là? Prends-moi le bon parti.

MOI s'emploie comme complément indirect ou circonstanciel après une préposition : Vous servirez-vous de moi? Il a parlé de moi. Il tient cela de moi. Pense-t-on à moi? Ils auront besoin de moi. Ils auront affaire à moi. Cela vient de moi. Cela est à moi. Cela est pour moi. Je prends cela pour moi. Selon moi, vous avez raison. Vous serez remboursé par moi. Cela retombera sur moi. Tout est contre moi. Venez avec moi. Il s'emploie de même avec une préposition comme complément du nom : C'est un homme à moi, un ami à moi, de l'argent à moi. De moi, après un nom de personne ou un pronom personnel également précédé de la préposition de, se met quelquefois pour Le mien, etc. C'est l'opinion de mon père et de moi que je vous exprime. C'est le sentiment de lui et de moi. Il s'emploie aussi pour donner plus d'énergie à la phrase et pour mettre en relief la personne qui parle. Il peut ainsi s'ajouter à Je : Je dis, moi; je prétends, moi. Moi, je dis; moi, je prétends. Tu es tranquille; moi je suis inquiet. Moi, dont il déchire la réputation, je ne lui ai jamais rendu que des services. Moi, à qui il fait tant de mal, je cherche toutes les occasions de lui être utile. Moi, ne songeant à rien, je suis allé tout bonnement lui dire ce qui se passait. Il peut de même s'ajouter à Me, soit comme complément direct, soit, précédé de à, comme complément indirect. Voudriez-vous me perdre; moi votre allié? Moi! vous me soupçonneriez de vous avoir trahi! Vous me feriez cela, à moi. Il figure aussi dans certains tours particuliers, soit comme sujet, soit comme complément. C'est moi qui vous en réponds. Si c'était moi qui avais fait cela... C'est de moi qu'il s'agit! C'est à moi qu'il faudra vous adresser. C'est moi qu'il a pris à partie. Il s'emploie avec la même valeur d'insistance dans les locutions quant à moi, pour moi : Vous en direz ce qu'il vous plaira; quant à moi, pour moi, je sais bien ce qui en est.

MOI, joint à un nom ou à un autre pronom, ne doit, d'après les convenances de notre politesse, être placé qu'en second : Vous et moi, un tel et moi; à moins que le nom auquel il est joint ne soit celui d'une personne qui lui doit le respect; ainsi un père dira : Moi et mon fils; un maître : Moi et mon domestique. À part moi. Voyez PART. À moi! Sorte d'exclamation, pour faire venir promptement quelqu'un auprès de soi ou pour appeler à l'aide. À moi! à moi! mes amis! À moi! au secours!

MOI se prend substantivement pour désigner l'Attachement de quelqu'un à ce qui lui est personnel. Le moi choque toujours l'amour-propre des autres. Il se prend aussi, en termes de Philosophie, pour l'Individualité métaphysique d'une personne. Malgré le changement continuel de l'individu physique, le même moi subsiste toujours. On dit par opposition le non-moi. C'est un autre moi-même se dit de Quelqu'un que celui qui parle aime particulièrement et en qui il a une absolue confiance.

QUANT-À-MOI s'emploie parfois comme nom masculin dans la phrase suivante et autres semblables, où il signifie Air fier et réservé. Je me suis tenu sur mon quant-à-moi.

CHEZ-MOI s'emploie comme nom masculin pour désigner la Maison, l'intérieur de celui qui parle. J'aime mon chez-moi.

Phonétique du mot « moï »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
moï mɔi

Traductions du mot « moï »

Langue Traduction
Anglais me
Espagnol yo
Italien me
Allemand mich
Chinois
Arabe أنا
Portugais mim
Russe мне
Japonais
Basque ni
Corse eiu
Source : Google Translate API

Moï

Retour au sommaire ➦

Partager